Tags Posts tagged with "politique, Tunisiens,"

politique, Tunisiens,

par -
L’association «I-WATCH»

L’association «I-WATCH», en coopération avec le National Democratic Institute, a sondé près de 15.000 tunisiens dans les 24 gouvernorats du pays, au sujet de l’actualité politique. Ce sondage qui s’étalera sur 4 mois, a débuté au mois de décembre 2011 et prendra fin à la fin du mois de mars prochain. Les résultats du premier mois de l’enquête ont été révélés, vendredi dernier, aux médias.

Selon le site GlobalNet, au 8 décembre 2011, 35% des personnes interrogées ont répondu que l’économie était leur priorité. 12% ont répondu que c’était la constitution, 31% ont répondu que leur priorité était la sécurité, et 22% que c’était l’identité nationale.

Un mois plus tard, soit le 9 janvier 2012, 40 % de l’échantillon ont penché pour l’économie. Cette hausse provenait surtout de ceux qui pensaient à l’identité nationale, un mois auparavant. La sécurité et la constitution ont eu quasiment le même taux de réponse que celui du mois de décembre.

Interrogées sur le parti politique le plus proche d’elles, 52% des personnes ont répondu Ennahdha, 9% Ettakatol, 8% le PDP, 6% Al Aridha et 25% le CPR. Un mois plus tard, El Aridha remporte 5 %, le PDP 8%, Ettakatol 8%, le CPR 22% et Ennahdha 56%.

A la question : « Avez-vous confiance en Hamadi Jebali », au mois de décembre, 40% ont répondu par oui, 29% par « je ne sais pas », 19% par « un peu » et 12% par « non ». Au mois de janvier, 48% des personnes répondaient par « oui » à la même question. Les personnes ayant répondu à la question par « je ne sais pas » en décembre, représentaient alors 29% de l’échantillon. Alors qu’en janvier ils sont seulement 19%.

Au sujet du président de la République, Moncef Marzouki, les interrogés lui accordent explicitement leur confiance à hauteur de 68% au mois de décembre 2011. Ils sont 70.29% du Gouvernorat de Sidi Bouzid à lui être favorables, contre 60.16% au sein du gouvernorat de Tunis. Paradoxalement, le CPR, parti de Moncef Marzouki n’a eu aucun siège à Sidi Bouzid lors des élections de l’assemblée constituante.

A la question « Selon vous, combien de temps faut-il pour rédiger la constitution ? ». Au dernier mois de l’année 2011, les participants au questionnaire ont répondu 6 mois, à hauteur de 31%. Alors que 38% ont répondu 1 an et 13% ont répondu 2 ans.

Le 9 janvier, 28% des interrogés ont répondu à la même question par : 6 mois, 15% par un 1 mois, 42% par un an et 15% par 2 ans.

Source : GlobalNet

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

SPORT