Tags Posts tagged with "Port financier, Tunis"

Port financier, Tunis

par -
La situation économique et financière du pays est certes difficile

La situation économique et financière du pays est certes difficile, mais cela ne signifie pas que la Tunisie soit menacée de faillite. C’est un message d’espoir adressé par le ministre de l’Economie et des Finances, Hakim Ben Hammouda, lors de son passage à la chaîne nationale, le dimanche 9 mars.

Face à la gravité de la conjoncture actuelle où il manquerait entre 3.5 et 4 milliards de dinars pour boucler le budget total, fixé à 28 milliards de dinars pour 2014, Hakim Ben Hammouda, au nom de l’équipe ministérielle de Mehdi Jomaa, a fait savoir que l’on envisage de changer d’orientation, en mettant l’accent sur l’investissement du secteur privé.

Le gouvernement semble mettre les bouchées doubles pour passer de l’étape des promesses à celle de la concrétisation l’action. La signature de l’accord entre le Gulf Finance House (GFH) et l’entreprise privée tunisienne de travaux publics, sélectionnée pour la construction du port financier de Tunis, dans la région de Raoued, le confirme.

Lors d’une cérémonie organisée, ce lundi après-midi, au palais du Congrès de Tunis, Hichem Rayess, président exécutif du Groupe Financier Bahreïni (GFH), a indiqué que la Tunisie est en train de préparer une nouvelle étape en mettant en place une nouvelle plateforme pour l’investissement non seulement pour les partenaires européens, mais aussi pour les pays de Golfe.

S’exprimant devant les journalistes, il a souligné que le Bahreïn compte parmi les premiers pays du Golfe à investir en Tunisie. Le port financier en est le meilleur exemple eu égard à sa contribution attendue dans le développement économique de la Tunisie.

Avec une enveloppe de 3 milliards de dollars, ce mégaprojet vise à mettre en place le premier centre financier pour les institutions bancaires off-shore, en Afrique du Nord. Le port financier est destiné, également, à abriter un ensemble de centres de commerce et d’espaces résidentiels et de loisirs: port de plaisance, terrains de golf…

6000 postes d’emplois attendus

Bloqué depuis 2007 en raison de la crise économique régionale, ce projet d’envergure dont les travaux devraient démarrer le 15 mars courant, serait consacré, durant la première phase, à l’aménagement d’une zone de 217 hectares sachant que la zone globale du projet est estimée à 523 hectares.

Une fois l’aménagement achevé, l’intérêt sera focalisé sur le développement des partenariats avec les promoteurs immobiliers afin de démarrer la réalisation du projet.

Utile de rappeler que ce projet gigantesque va générer entre 5000 et 6000 postes d’emplois.

Interrogé sur les garanties offertes pour la concrétisation du projet, Hichem Rayes a fait savoir que l’engagement de Bahreïn ainsi que ses efforts et ses investissements en développant les études et en investissant en matière d’infrastructure sont les meilleures garanties pour réaliser cet objectif.

Wiem Thebti

par -
Un accord sera signé

Un accord sera signé, lundi après-midi , au Palais des congrès de Tunis, entre la Gulf Finance House (GFH) et l’entreprise privée tunisienne de travaux publics, qui a été sélectionnée pour la construction du port financier de Tunis . Le port financier qui est le premier centre financier pour les institutions bancaires off-shore, en Afrique du Nord , aura son siège dans la région de Raoued.

Le port financier est destiné, également, à abriter un ensemble de centres de commerce et d’espaces résidentiels et de loisirs dont un port de plaisance et des terrains de golf.

Ce Mégaprojet dont les travaux devraient démarrer bientôt, après la signature de l’accord, est financé par la GFH, une Banque d’investissement Islamique du Bahreïn, moyennant une enveloppe de 7,5 milliards de dinars (5 milliards de dollars).

par -
Un accord sera signé

Un accord sera signé, ce lundi, à Tunis, entre la Gulf Finance House (GFH) et l’entreprise privée tunisienne de travaux publics, qui a été sélectionnée pour la construction du port financier de Tunis, dans la région de Raoued.

Ce Mégaprojet dont les travaux devraient démarrer bientôt, après la signature de l’accord, est financé par la GFH, une Banque d’investissement Islamique du Bahreïn, moyennant une enveloppe de 7,5 milliards de dinars (5 milliards de dollars).

Ce mégaprojet vise à mettre en place le premier centre financier pour les institutions bancaires off-shore, en Afrique du Nord.

Le port financier est destiné, également, à abriter un ensemble de centres de commerce et d’espaces résidentiels et de loisirs: port de plaisance, terrains de golf.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

A l’occasion de l’Assemblée générale de Medef International qui s’est tenue mercredi 17 mai 2017, Medef et Medef International ont rappelé la priorité donnée...