Tags Posts tagged with "postes frontaliers"

postes frontaliers

par -

-Les deux postes frontaliers Houza (gouvernorat de Tozeur) et Taleb Larbi dans la commune algérienne d’EL Oued Souf seront transformés en des accès commerciaux, pour assurer les échanges commerciaux entre les deux pays, a annoncé le Directeur général de la douane Adel Hassen.
Il a indiqué dans une déclaration, à l’agence TAP, enmarge d’une visite qu’il a effectuée, mardi, aux deux postes frontaliers, qu’il a été convenu avec la partie algérienne d’assurer, à partir du mois de septembre 2016, la fluidité du passage des marchandises, à travers les deux postes précités. Et de poursuivre que la visite aux deux postes s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’un mémorandum d’entente conclu entre les douanes tunisienne et algérienne. Hassen a fait savoir que l’objectif est de revivifier l’action commune entre les deux institutions, surtout après le recul enregistré au cours des années précédentes, expliquant qu’un accord a été signé entre les deux pays stipulant l’organisation de visites périodiques aux postes frontaliers terrestres entre les deux pays.

TAP

par -

En prévision de tout risque d’acte terroriste pouvant cibler les aéroports tunisiens et les points de passage frontaliers, et réduire par conséquent l’infiltration d’éléments terroristes et criminels en  territoire tunisien par le biais de faux passeports, le ministère de l’Intérieur a annoncé un ensemble de mesures. Dans une interview,  jeudi 21 avril 2016 à Africanmanager, le chargé de communication au ministère de l’Intérieur, Yasser Mosbah a annoncé que le Département a fait l’acquisition de nouveaux équipements de surveillance et de contrôle dont un bon nombre ont été installés au niveau des aéroports et les postes frontaliers, et ce afin d’empêcher  l’entrée d’éléments terroristes et criminels en Tunisie via de faux documents. Et d’ajouter dans le même cadre que le ministère a déjà mis en service le système à empreintes digitales, estimant qu’il s’agit d’un système très sophistiqué permettant de vérifier l’identité des personnes d’une manière détaillée et actualisée.

Le chargé de la communication au ministère de l’Intérieur a fait remarquer, dans le même sens, que l’effort de l’institut sécuritaire se poursuivra encore activement pour sécuriser tous les aéroports et les postes frontaliers, outre la mise en place de  mesures de sécurité strictes  à l’effet de  protéger les frontières terrestres, maritimes et aériennes.

A propos de la situation générale dans le pays, Yasser Mosbah a indiqué que la situation sécuritaire est stable et que les unités sécuritaires continuent de travailler d’arrache-pied sur tout le territoire tunisien, et ce pour sévir contre toutes les formes de criminalité, en particulier celles liées au fléau du terrorisme.

Il a, en outre, assuré que toutes les opérations sécuritaires qui ont eu lieu au cours de l’année 2015 ont été couronnées de succès pour l’institution sécuritaire, et ce grâce à des interventions menées par anticipation. La plus importante et cruciale est celle de Ben Guerdane, le 7 mars dernier, selon lui. Et d’affirmer que les agents de sécurité qui ont participé à cette opération sont tous des Tunisiens.

Ben Mosbah a, dans le même contexte, indiqué que la situation sécuritaire à Ben Guerdane est en évolution et que la décision de tutelle de lever le couvre-feu dans  la région en question en est la  meilleure illustration. « Les régions frontalières connaissent une forte présence policière, et ce en prévention de tout acte terroriste qui pourrait avoir lieu », a expliqué Mosbah, avant d’ajouter que le MI est déterminé à arrêter toute personne soupçonnée de corruption et portant atteinte à la sécurité des personnes et de la patrie.

Rappelons que l’attaque de Ben Guerdane a été perpétrée le 7 mars 2016 par des  djihadistes de l’État islamique (EI) dont un grand nombre ont été abattus et les survivants capturés.

La même source nous a indiqué, sous un autre angle, que la majorité des éléments terroristes se retranchent dans les montagnes, les hauteurs et les camps et c’est dans ce cadre déjà que le travail des unités sécuritaires se concentre essentiellement dans ces lieux mentionnés. Et de préciser que le ministère de l’Intérieur démantèle trois cellules terroristes par  semaine.

En réponse aux critiques adressées au ministère de l’Intérieur en ce qui concerne les événements de Kerkennah de Sfax, le chargé de communication au ministère de l’Intérieur nous a assuré que les forces de sécurité n’ont pas abusé de l’usage de la force, se limitant à l’utilisation du  gaz lacrymogène dans le cadre de la loi.

INTERVIEW

Le PDG de la BIAT, Mohamed Agrebi, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs questions dont principalement la stratégie...

AFRIQUE

Des avions de guerre ont bombardé lundi la ville de Derna, ville côtière de l'Est libyen, a annoncé un témoin à Reuters, dans la...

Reseaux Sociaux