Tags Posts tagged with "primes"

primes

par -

La nouvelle loi sur l’investissement semble incitative pour le secteur agricole, souvent perçu comme le parent pauvre des politiques publiques. « Elle pourrait, à travers des dispositions encourageantes, redonner envie aux jeunes diplômés tunisiens de se lancer dans des activités agricoles et de promouvoir leurs propres projets », a laissé entendre, mardi, Samir Taieb, ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, lors d’une conférence de presse, tenue à Tunis.

Concrètement, la nouvelle loi de l’investissement habilite les jeunes à obtenir un crédit, dont le plafond a été augmenté de 150 mille dinars à 250 mille dinars pour l’acquisition d’une terre agricole. L’Etat se charge des dépenses d’aménagement, dont le forage et l’électrification des puits, perçus comme les principaux handicaps qui dissuadent les jeunes à lancer leurs projets agricoles.
Ces crédits, remboursables sur 25 ans avec un délai de grâce aussi augmenté de 5 à 7 ans, sont octroyés à des taux d’intérêt qui ont été baissé de 5% à 3%. Leur autofinancement représente 5% de la valeur de la terre et 10% de celle des travaux d’aménagement.
Les jeunes promoteurs agricoles pourraient aussi bénéficier d’un accompagnement et d’un encadrement pour réussir leurs projets et garantir leur pérennité. Par ailleurs, le ministère de l’agriculture prévoit des déplacements dans les régions pour vulgariser ces nouvelles mesures auprès des agriculteurs.

Les nouvelles dispositions de l’ancien code de l’investissement, devenu Loi sur l’Investissement, ont également pour objectif, d’après le département de l’agriculture, de simplifier les procédures d’investissement dans le secteur et de trouver des solutions à certains problèmes fonciers.
Il s’agit, entre autres, d’augmenter les montants des primes et de l’institution d’une prime supplémentaire au profit des projets intégrés tels que ceux de valorisation des produits agricoles dans les régions de production. Ce volet de valorisation des produits agricoles a été souvent le talon d’Achille de plusieurs filières (agrumes, huile d’olive, lait..).
L’investissement dans les activités de transformation est ainsi très encouragé. Les crédits octroyés aux promoteurs dans ces activités seront, à cet effet, estimés entre 200 et 500 mille dinars.
Les microprojets bénéficieront, quant à eux, de crédits dont les montants seront augmentés de seulement 60 mille dinars à 200 mille dinars.
Parmi ces incitations celles financières relatives à l’augmentation de la valeur ajoutée et de la compétitivité au titre de l’investissement direct : des performances économiques outre la prime de développement régional qui concerne les projets de transformation et des services estimée de 15% pour la catégorie 1 et 30% pour la catégorie 2 qui englobe la majorité des régions de la république.

Les investissements dans le secteur agricole bénéficient aussi de primes consacrées au titre du développement de l’employabilité à travers la prise en charge par l’Etat de la contribution patronale au système de sécurité sociale et d’une partie des salaires des diplômés du supérieur et d’une prime de développement durable au titre de la lutte contre la pollution et pour la préservation de l’environnement d’un taux de 50% et avec un plafond de 300 mille Dinars.
La nouvelle loi prévoit aussi la création d’un fonds tunisien d’investissement dans le secteur agricole. Elle permet également la possibilité aux promoteurs agricoles de contribuer à des taux variés dans le capital des nouvelles entreprises.
« La pêche, les services et les activités de transformation des produits agricoles et de la pêche constituent désormais une priorité dans la nouvelle loi d’investissement », a souligné le ministre de l’Agriculture, indiquant que ces mesures permettront de renforcer l’apport du secteur agricole dans l’économie nationale.

par -
Al-Qaïda au Maghreb islamique a annoncé son soutien à l'organisation de l'Etat islamique en Irak et le Levant (EIIL) connu sous l'acronyme

L’organisation terroriste « Daech »  localisée dans la ville de Syrte en Libye offre des primes de mariage oscillant entre 1.500 et  2.500 dinars pour  ses alliés .

Elle octroie également, une récompense de  300 dinars pour « les daechiens »  qui réussissent à enlever des femmes pour les offrir à leurs dirigeants tunisiens, égyptiens, soudanais et sénégalais.

Ces données ont été dévoilées par le centre médiatique des forces de l’armée libyenne baptisé « Al Bouniyane » et rapportées  par le quotidien Assarih, ce jeudi 8 septembre 2016.

par -

La première tranche des primes octroyées aux équipementiers et marins-pécheurs dans le cadre de la mise en œuvre du repos biologique 2016, sera déboursée les 31 août, 1er et 2 septembre, au profit des bénéficiaires dans les gouvernorats de Sfax, Mahdia et Medenine et ce moyennant 3.258 millions de dinars, a annoncé mardi, le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.
Quelque 155 unités de pêche et 2274 marins-pêcheurs bénéficieront de ces aides qui s’inscrivent dans le cadre du renforcement du secteur de la pêche, d’autant que le repos biologique qui s’étale sur trois mois ( juillet, août et septembre) coïncide avec l’apparition de groupement de poissons de petites tailles en eau peu profonde, précise le ministère.
Le système de repos biologique mis en œuvre en Tunisie depuis 2006 consiste en l’arrêt obligatoire d’une ou de plusieurs activités de la pêche durant une période ne dépassant pas trois mois renouvelable. Ce repos vise à mettre fin aux infractions de la pêche anarchique dans des sites menacés de surexploitation et de perte de sa richesse halieutique. Il est financé par le Fonds de développement de la compétitivité dans les secteurs de l’agriculture, de la pêche et des industries agroalimentaires.

par -

Google a décidé de casser sa tirelire pour inciter les as en sécurité à se creuser les méninges. But de la manoeuvre : Mettre le doigt sur toutes les failles du système d’exploitation mobile Android.

La prouesse peut rapporter gros. En effet la firme de Mountain View a décidé de se montrer plus généreux avec les hackers en portant à 4000 dollars la récompense pour la découverte d’une vulnérabilité critique, au lieu de 3000. La découverte d’une faille sur le kernel sera encore plus juteuse, 30 000 dollars au lieu de 20 000. Mais ce sont les services « TrustZone » ou « Verified Boot » qui rapporteront le plus, entre 30 000 et 50 000 dollars.

Nul doute qu’avec ces nouveaux tarifs, les chercheurs vont se taper plus Android dans les jours à venir, histoire d’arrondir les fins de mois.

Il faut dire que Google a été fortement secoué dernièrement par l’exploit d’un hacker,qui a réussi à briser les barrières de sécurité TrustZone et Verified Boot de l’OS mobile. Alors plus question de transiger, on paye pour mettre de son côté les meilleurs pirates du web. L’affaire est même devenue un vrai business puisque jusqu’à maintenant 250 primes ont été versées sur les 12 derniers mois, pour une somme globale de 550 000 dollars, répartie entre 82 chercheurs. Le plus doué d’entre eux a empoché plus de 75 000 dollars. Alors à vos claviers !

par -

Les rumeurs qui ont circulé ces derniers temps selon lesquelles les salaires des fonctionnaires dans le secteur public pour ce mois de juin seront versés sans les primes et les rappels n’ont aucun fondement, apprend Africanmanager d’une source bien informée au sein du ministère des Finances.

La même source a assuré que rien n’a changé et que les choses gardent leur rythme normal.

Il est à rappeler que plusieurs médias ont rapporté que les salaires des fonctionnaires dans le secteur public pour ce mois de juin seront amputés des primes et rappels et que cette décision entre dans le cadre de mesures d’austérité.

par -

Une ère sombre s’ouvre aux Philippines. Personne ne sait dans quelle direction le pays ira après l’élection de Rodrigo Duterte à la magistrature suprême. Enfin si, on en a une petite idée puisqu’il a été choisi par les électeurs après une campagne musclée, très décriée par ses adversaires pour ses thématiques exclusivement sécuritaires. Et il semble que Duterte ait fait école puisqu’un certain Tomas Osmena, le nouveau maire de Cebu, une grande ville du centre, a déclaré ce vendredi 20 mai qu’il va offrir une prime aux policiers qui abattraient les criminels.

On file droit vers une officialisation des assassinats extrajudiciaires. L’inquiétant M. Osmena, qui entamera son mandat le 30 juin, s’est dit prêt à remettre 50.000 pesos (950 euros) à tout policier qui abattrait un meurtrier et 5.000 pesos pour un criminel blessé. « Si vous abattez un criminel dans l’exercice de vos fonctions (vous serez récompensés), aucune question ne sera posée. Je suis là pour aider la police, pas pour la poursuivre », a confié à l’AFP ce maire digne de l’époque du « far west ». Il a ajouté : « C’est mon but: faire peur aux criminels. S’ils veulent commettre des crimes, ils seront en guerre avec moi. Je ferai en sorte qu’il y ait des victimes ».
Et quand on lui agite le risque de lynchages publics, il réplique, droit dans ses bottes : « je ne vais pas réprimer les justiciers ».

 Le premier cow-boy, c’est le président !

Mais il faut dire que le pays se prête actuellement à ce genre de déclaration depuis que Duterte s’est installé dans le coeur des citoyens. L’ex-maire a même carrément écrasé son adversaire le 9 mai en déversant sur la place publique des propositions d’une violence inouïe. Il s’est par exemple engagé à débarrasser le pays de la criminalité en à peine six mois. Son remède miracle :  Un permis de tirer et de tuer pour les forces de sécurité.
Duterte a même avancé le chiffre de 100.000 exécutions dans le cadre de cette campagne de répression. Cerise sur l’horreur : Il a précisé que les dépouilles seraient jetées dans la baie de Manille et qu’elles allaient alimenter les poissons.

Parmi d’autres joyeusetés, il a annoncé le retour de la peine capitale et l’éradication de la notion même de droits de l’Homme.

Et quand on demande à M. Osmena s’il s’est inspiré des thèses du président Duterte, il répond que non. Mais il ajoute, tout de même : « je crois qu’il mène la bonne politique ».
Et d’après un porte-parole de la police de la ville, le maire n’a pas attendu son intronisation pour appliquer son étrange programme, il aurait déjà remis une prime de 20.000 pesos  cette semaine à un policier de Cebu qui a touché deux voleurs dans des échanges de tirs.

Pourtant un porte-parole du nouvel homme fort du pays nie toute incitation du nouveau président à des primes pour des exécutions extrajudiciaires. « Peut-être que le maire Osmena plaisante simplement, avec un nouveau gadget pour se rendre populaire. Chacun fait ce qu’il veut », lâche-t-il.

Chacun fait ce qu’il veut… avec la vie des citoyens, drôle de conception du rôle des autorités. Ainsi vont les Philippines… on ne vont pas du tout.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux