Tags Posts tagged with "prix du logement"

prix du logement

par -
0
L’expert en immobilier

Les prix de l’immobilier restent les mêmes. Le baromètre du secteur continue de grimper partout dans le pays. « Il y a les prémisses d’une baisse au niveau des prix notamment avec la stagnation des transactions d’achat et de vente mais rien n’est encore clair », a constaté Faouzi Ayadi, expert immobilier, dans une interview accordée à Africanmanager en marge de l’ouverture du salon de l’immobilier « Soukna Expo », le 6 octobre dernier à l’Utica.

Il a par ailleurs indiqué que depuis la Révolution et jusqu’à l’année 2015, les prix de l’immobilier sont montés en flèche au niveau des terrains et des logements prêts, influant ainsi sur les prix au niveau des logements d’occasion.

Faousi Ayadi a toutefois souligné qu’une sorte de stabilité voire une baisse au niveau des prix  de l’immobilier a été observée durant l’année 2015 et au début de l’année 2016, expliquant toutefois qu’il s’agit juste d’une prévision et que cela ne veut pas dire que les prix seront inversés à la baisse. Ce constat vient suite à la baisse des transactions d’achat et de vente sur le marché de l’immobilier qui n’ont cessé de baisser depuis la fin de l’année dernière. « Depuis l’année 2015, l’offre devient beaucoup plus importante que la demande, mais le marché de l’immobilier n’est pas systématique et c’est pour cette raison qu’on ne peut pas estimer une baisse des prix pour les prochaines années », a-t-il expliqué.

Des banques déconnectées

Ayadi a dans le même cadre assuré qu’aujourd’hui, le Tunisien a de plus en plus besoin d’acheter un bien immobilier mais son salaire ne le lui permet pas suite à la dégradation de son pouvoir d’achat  :  « Un grand écart a été constaté entre le prix du logement et le salaire. Le prix du seul mètre a atteint 2,2 mille dinars dans certaines zones à l’instar de l’Aaouina et la Soukra », a-t-il indiqué. Pis encore, les prix du logement ont triplé durant les 10 dernières années alors que le salaire a augmenté de près de 20% seulement.

Interrogé sur les solutions, Ayadi a appelé à intensifier les efforts dans l’objectif de rapprocher  l’offre de la demande. Les banques doivent également offrir de nouvelles solutions pour leur client, accusant ainsi le système bancaire d’être déconnecté de la réalité et de se contenter des produits classiques incapables de créer des solutions pour les prometteurs. « Les banques ne proposent pas les bonnes solutions ni pour les prometteurs ni pour les clients », a indiqué Ayadi, estimant que certains promoteurs font quand même des efforts pour satisfaire les clients.

« La Tunisie n’est plus vendable »

L’expert en immobilier a par ailleurs noté l’existence d’une tendance à la baisse dans certaines zones à l’instar de Sfax, Hergla et Lac II.

Il a annoncé l’existence d’une grande demande du produit économique et social de la part des clients alors que les promoteurs immobiliers s’intéressent au haut et très haut standing, une offre demandée par une catégorie sociale  bien déterminée.  » Il faut penser à la catégorie des Tunisiens parmi les cadres et les haut fonctionnaires qui ont vu leur pouvoir d’achat en nette dégradation », a-t-il dit.

Faouzi Ayadi a dans le même ordre d’idées, indiqué qu’aujourd’hui, la Tunisie n’est plus vendable à cause de l’insécurité, ce qui explique l’absence de demandes de la part des étrangers et des Tunisiens résidents  à l’étranger. Il y a une petite demande de la part des Algériens, mais qui a été freinée par la lourdeur des procédures administratives: « c’est une sanction en procédure et en timing », a-t-il dit.

Il a par ailleurs appelé  à mettre en place des textes d’application et simplifier les procédures administratives  : « On ne va rien faire si on a des textes d’application alors que l’administration reste réticente », a-t-il conclu.

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
La direction régionale des douanes d’Alger Port a annoncé qu'au total 285.779 conteneurs ont été débarqués au port d’Alger en 2016, soit 6.937 conteneurs...

SPORT