Tags Posts tagged with "professeurs"

professeurs

par -
0

Les cours ont été suspendus, ce mardi 8 novembre 2016, au lycée secondaire Regueb, au gouvernorat de Sidi Bouzid, à cause d’une grève d’une journée effectuée par les professeurs.

Selon Jawhara Fm, les professeurs ont protesté suite à une dispute éclatée hier, lundi 7 novembre 2016, entre un lycéen et un professeur de français.

par -
0

Le secrétaire général du Syndicat de base des professeurs, a affirmé que le cadre éducatif exerçant au collège Abdelrahmène Ghliss à Gabes observe aujourd’hui, 06 octobre 2016, une grève.

Dans une déclaration ce jeudi à Shems Fm, il a expliqué que cette gréve a été décidée ce en signe de protestation contre le manque d’équipements et la surcharge des classes.

par -
0

Le Secrétaire général du syndicat général de l’enseignement secondaire affilié à l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Lassaad Yacoubi, a appelé, mardi, à recruter pas moins de 1500 enseignants pour couvrir le besoin du secteur, précisant que ce besoin s’élève dans les collèges et les lycées à plus de 3 000 enseignants.
Le ministère de l’éducation connaît actuellement  » une situation chaotique « , a-t-il déclaré à la correspondante de l’agence TAP à Hammamet (Nabeul), en marge de la réunion de la commission administrative de l’UGTT.
« Les statistiques montrent que plus de 800 enseignants et fonctionnaires administratifs travaillent depuis plus de 5 ans sans désignation par le ministère et n’exercent pas réellement au sein d’établissements éducatifs », a-t-il dénoncé.
Le responsable syndical a par ailleurs appelé le ministère de l’Education à annuler sa décision portant sur la fermeture des collèges techniques, estimant que cette décision aboutira à l’abandon scolaire de près de 15 mille élèves âgés de moins de 16 ans.
Il a insisté, dans ce cadre, sur l’impératif de réintégrer ces élèves et à identifier les solutions adéquates aux problèmes que rencontrent ces collèges.
Le syndicat de l’enseignement secondaire avait appelé, lors d’une séance de négociations tenue lundi avec le ministère de l’Education, à l’ouverture du recrutement des enseignants et à l’annulation de la décision de la fermeture des collèges techniques, incitant tous les syndicats régionaux à suspendre toutes les séances de mutations régionales jusqu’à la tenue de la réunion de la commission administrative prévue le 3 décembre prochain, selon un communiqué du syndicat.

par -
0

Le syndicat général de l’enseignement secondaire a rejeté, dans un communiqué, la décision du ministère de l’Éducation de fermer les collèges techniques.

Il s’agit, selon le syndicat, d’une décision unilatérale qui élimine l’enseignement professionnel et technique sans donner d’alternative. Il s’agit aussi d’une décision qui ne respecte pas les négociations autour de la réforme de l’éducation, dit le texte.

Il est à signaler à ce propos que les professeurs de l’enseignement secondaire organisent aujourd’hui, lundi 20 juin 2016, des manifestations devant les sièges des délégations régionales de l’éducation et devant le siège du ministère de tutelle pour contester la décision du ministre de fermer les collèges techniques.

par -
0

Des Oulémas, Cheikhs et professeurs de la Zitouna ont appelé au retrait de l’initiative législative relative à l’égalité dans l’héritage.
Ils ont proposé, au cours d’une rencontre mercredi à Tunis, l’élaboration d’un code de conduite juridique fixant les limites des attributions des députés en ce qui concerne les initiatives législatives.
Les participants à la rencontre, consacrée à la question de l’héritage dans la Chariaa, ont souligné que la Constitution tunisienne interdit la révision des dispositions des règles de l’Islam à ce sujet.
L’ancien ministre des Affaires religieuses Noureddine Khademi estime, à ce propos, que la position de la Chariaa à travers le Coran et la Sunna est claire et catégorique, et ce, à l’unanimité de la Oumma depuis 14 siècle. L’appel à changer les dispositions sur l’héritage constitue, selon lui, une atteinte à la Chariaa islamique qui risque d’attiser davantage les tensions. Il a exhorté le parlement à retirer cette initiative et à s’intéresser, plutôt, aux questions réelles et aux priorités nationales à l’instar du développement, l’emploi, la santé et l’enseignement.
Pour le professeur de l’université de la Zitouna Slimane Chaouchi, « pareilles initiatives traduisent un déclin
intellectuel, juridique et éducatif ». Il considère qu’il s’agit d’un débat provoqué pour distraire les Tunisiens des vraies questions.
De son coté, l’avocat Fethi Laayouni a fait observer que la Constitution a renforcé le référentiel islamique des
législations tunisiennes, citant l’article 6 qui stipule que « l’Etat est gardien de la religion. Il garantit la liberté de croyance, de conscience et de libre exercice des cultes (…) ».
Début mai, le député Mehdi Ben Gahrbia a proposé un projet de loi sur l’égalité homme-femme dans l’héritage.

TAP

par -
0

Les cours ont été suspendus ce mardi 19 avril 2016 à l’école primaire de l’avenue Habib Bourguiba à Mjez El Beb du gouvernorat de Béja, en raison de l’agression d’une institutrice par un parent, rapporte Mosaïque Fm.

Les professeurs et employés de l’école ont refusé de reprendre leurs activités en protestation contre l’agression de leur collègue, indique la même source.

par -
0

Les professeurs d’éducation physique observeront une grève de deux heures le 18 avril prochain, rapporte Shems fm. Cette décision prise lors d’une réunion du comité sectoriel du syndicat de l’enseignement secondaire vient en signe de protestation contre la décision du ministère des Sports et de la Jeunesse concernant les nouvelles nominations dans les régions.
Selon la même source, les professeurs ont même menacé de boycotter le BAC Sport si le ministère ne révise pas sa décision.

par -
0

Rassemblés, mardi, devant le siège de l’Assemblée des Représentants du peuple (ARP), des professeurs admis au concours des professeurs de l’enseignement primaire ont plaidé en faveur de leur droit au recrutement.
Dans une déclaration à l’Agence TAP, les protestataires ont pointé du doigt le ministre de l’éducation, l’accusant d’avoir trahi ses engagements.
Ils ont affirmé que le ministre de l’éducation avait, lors d’une rencontre tenue en présence de députés, affirmé
qu’ils seront recrutés dès qu’il y aura vacances au postes du corps enseignant dans les établissements de
l’enseignement primaire. De son côté, le coordinateur régional des diplômés du supérieur admis dans ce concours à Gafsa, Thaher Nasr, a affirmé que le nombre de candidats admis au concours de recrutement des professeurs de l’enseignement primaire s’élève à 1000 professeurs.
Tous sont attachés à ce qu’ils soient recrutés en priorité et demandent au ministre de l’éducation de ne plus
revenir sur ses promesses au sujet de la régularisation de leur dossier.
Nasr a souligné que les protestations ont démarré depuis le 16 octobre dernier lorsque le ministère a pourvu aux vacances dans le corps des professeurs de l’enseignement primaire à travers le recrutement d’enseignants suppléants au lieu de candidats admis au concours spécifique à ce corps.
Le recrutement des enseignants suppléants, a-t-il dit, intervient suite un accord conclu entre le ministère et le syndicat général de l’enseignement de base selon lequel la priorité de recrutement sera accordée aux suppléants qui ont entamé leur travail depuis le 4 janvier 2016, soulignant que le nombre de vacances dans l’enseignement primaire dépassé 4000 postes à pourvoir.
Le dossier des professeurs admis a suscité la réaction de certains parlementaires dont l’élu Noureddine B’hiri qui a appelé les protestataires à faire preuve de « patience » et à déposer un dossier à cet effet au bureau d’ordre de l’ARP.

TAP

par -
0

Des professeurs des écoles primaires des différentes régions du pays poursuivent, pour la cinquième journée consécutive, leur mouvement de protestation par le port du brassard rouge pour revendiquer des promotions exceptionnelles au même titre que leurs collègues du cycle secondaire qui en ont bénéficié depuis le mois de janvier 2015.
Dans une déclaration à l’agence TAP, Salma Kebayer, représentante des professeurs des écoles primaires, a indiqué vendredi que ce mouvement de protestation est une réaction au manque de sérieux qui a marqué les négociations menées par le syndicat de l’enseignement de base relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) avec le gouvernement pour faire bénéficier les professeurs des écoles primaires de ces promotions exceptionnelles.
L’intervenante a accusé le syndicat « d’avoir supprimé cette revendication de la liste présentée au gouvernement », indiquant que le ministre de l’éducation Néji Jalloul avait reconnu leur droit à ces promotions et ce, lors d’une rencontre avec les professeurs des écoles primaires le 27 avril 2015.
Elle a, par ailleurs, affirmé qu’un groupe de professeurs des écoles primaires ont porté plainte le 27 décembre dernier auprès de l’organisation internationale du travail contre le syndicat de l’enseignement de base relevant de l’UGTT suite à son refus de soumettre leurs revendications au gouvernement.
Kebayer a signalé que les professeurs des écoles primaires poursuivront leur mouvement de protestation jusqu’à l’intégration de leur revendication dans la liste des doléances du secteur.
De son côté, le secrétaire général du syndicat de l’enseignement de base relevant de l’UGTT, Mastouri Gammoudi, a signalé que le syndicat revendique les promotions exceptionnelles pour tous les enseignants chacun selon sa qualité (professeur ou enseignant).
Gammoudi a rappelé que le syndicat de base s’est attaché à deux promotions exceptionnelles pour tous les enseignants du primaire y compris les professeurs des écoles primaires sauf que la présidence du gouvernement n’a accepté d’accorder aucune promotion aux enseignants.
Il a, en outre, souligné que le syndicat continuera à militer jusqu’à l’attribution aux enseignants de tous leurs droits.

TAP

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Cette année, l’Allemagne accueillera le premier événement privé exclusivement dédié au renforcement des liens commerciaux et des investissements entre l’Allemagne et le continent africain....

SPORT

0
Déclarations après le match Tunisie-Angola (43-34), disputé jeudi après-midi à Metz, pour le compte de la 5e et dernière journée du Mondial-2017 de handball...