Tags Posts tagged with "projets de développement"

projets de développement

par -

Plusieurs députés ont critiqué la non activation des projets de développement dans les gouvernorats du Nord-Ouest, lors de la séance plénière tenue mardi 7 mars 2017 à l’ARP et consacrée à l’examen des questions liées au développement dans les gouvernorats du Nord-Ouest (Béja, Jendouba, Siliana et le kef).
A ce titre, Fayçal Tebbini a dénoncé l’absence de volonté d’aller de l’avant en matière de discrimination positive entre les régions, soulignant la non participation des compétences du Nord-Ouest dans les gouvernements successifs.

La députée Sana Mersni a évoqué le blocage du projet de la zone industrielle à Roumani à Jendouba, en l’absence de plan directeur alors que sa création avait été décidée en 2012, étant donné que l’Agence foncière Industrielle, n’a pas reçu les avis de certains ministères concernant l’aménagement de cette zone.
Mersni a considéré que la faiblesse de l’infrastructure dans le gouvernorat de Jendouba, a négativement impacté le secteur touristique, qui traverse sa pire crise, avec un taux de fermeture des établissements hôteliers s’élevant à 90%.
La députée a également, estimé que la faiblesse du développement dans sa région, est essentiellement due à l’absence d’une vision globale en matière de développement, malgré l’adoption par l’assemblée des représentants du peuple d’une série de lois, dont les décrets d’application n’ont pas été promulgués par le gouvernement.
La députée Jihène Aouichi a, quant à elle, a appelé le ministère de l’agriculture à finaliser le code forestier, actuellement en cours de révision, et à le transmettre à l’Assemblée des représentants du peuple, pour organiser l’exploitation forestière.
Elle a, en outre, souligné la nécessité de soutenir le secteur touristique dans le gouvernorat de Jendouba, à travers notamment la reprise de l’activité de l’aéroport de Tabarka et le soutien des projets de tourisme écologique.
Le Kef
La députée Khansa Ben Harrath, a plaidé pour l’activation de la décision de créer la zone industrielle de Mahamid (gouvernorat du Kef), soulignant la nécessité de résoudre le problème foncier qui bloque ce projet.
Ben Harrath a également, fait savoir que la Société de Ciment d’Oum El Kelil a exprimé sa volonté de céder du terrain en faveur de la société « le complexe industriel » pour créer la zone en question, invitant les autorités à régler ce problème de transfert de propriété pour pouvoir activer le projet de zone industrielle.
Ben Harrath a également, souligné la nécessité de trouver des solutions pour permettre la poursuite de l’activité de la mine d’el Jérissa, qui assure plusieurs postes d’emploi et qui crée une dynamique économique dans la région.
De son coté, le député Abdelaziz Kotti a évoqué la nécessité de mettre en place un nouveau modèle de développement conformément aux dispositions de la constitution, estimant que les politiques gouvernementales n’ont pas rompu avec les anciens choix en matière de développement, ce qui explique leur échec.
Kotti a par ailleurs, affirmé que le fait de priver les gouverneurs de prérogatives exécutives n’est pas de nature à impulser le développement.

par -

Les députés de l’ARP qui poursuivent, mardi 7 mars 2017, après-midi, le débat en plénière, concernant la situation de développement dans les régions du nord-ouest en présence de 6 ministres (Agriculture, Energie, Equipement, investissement, santé et emploi), ont appelé le gouvernement à honorer ses engagements envers ces régions.
Selon le député Mourad Hmaidi « le gouvernement n’a honoré aucun engagement pris en faveur des régions du nord-ouest de la Tunisie ». Il ne s’agit pas seulement de la mise en œuvre des projets de développement, estime le député, relevant que la mise en oeuvre des projets de développement n’est pas la solution pour l’absorption du chômage « car ces projets sont généralement de faible employabilité « .
Le parlementaire, qui a plaidé en faveur d’une  » approche intégrale basée sur l’humain « , a critiqué le renoncement du gouvernement à la mise en œuvre des mesures décidées au profit des régions du nord-ouest, citant en exemple la décision de créer une direction générale du tourisme au Kef, décision qui n’a pas été traduite dans la réalité jusqu’à ce jour.
Le député Hassen Amari a attiré l’attention sur les actes de vandalisme et les agressions répétées contre les ruines de Makhthar (Siliana), relevant que cette ville (Makhthar) risque d’être désertée, petit-à-petit, à l’instar des autres régions du nord-ouest parce qu’il n’y existe pas des sources de revenus pour les habitants.
De son côté, le député Slaheddine Bargaoui a estimé que le développement dans les régions du nord-ouest reste tributaire du développement du secteur agricole et de la création de toute une chaîne de production et de transformation.
Le parlementaire Mongi Rahoui a mis en garde, lui, contre une  » explosion sociale  » si les politiques ne changent pas. Il estime que « les véritables démocraties reposent sur les principes de la démocratie sociale et économique et non sur le volet politique qui reste variable « .

par -
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) lance un appel à candidatures en vue de la nomination de personnes

La Banque africaine de développement (BAD) va prêter la Tunisie entre 1,5 milliard et 2 milliards d’euros au cours des cinq prochaines années, a annoncé mercredi son directeur pour l’Afrique du Nord, Jacob Kolster.

« La BAD restera en Tunisie et continuera à soutenir le pays », a-t-il affirmé.

«Cette annonce majeure par la BAD intervient à l’issue plusieurs mois de négociations », a précisé, pour sa part, le ministre tunisien de l’investissement Fadhel Abdelkefi.

 

par -

Les avantages présentés par l’Etat au profit des tunisiens établis à l’étranger pour les encourager à investir en Tunisie dans différents secteurs étaient au centre d’une rencontre organisée jeudi à Kébili.
Le représentant du commissariat régional des tunisiens établis à l’étranger, Lotfi Boussaffa a indiqué que cette rencontre a pour objectif de nouer des relations entre les habitants de la région résidents à l’étranger et les représentants des directions régionales afin de surmonter les entraves qui empêchent la création des projets.
Cette rencontre a pour objectif de présenter les programmes, les avantages et les prestations accordés aux jeunes promoteurs pour réaliser des projets dans la région et contribuer ainsi à relancer le processus de développement, a-t-il souligné.

par -

Le Président de la République, Béji Caïd Essebsi, a conféré lundi au palais de Carthage avec le chef du gouvernement, Habib Essid.

L’entrevue a porté sur la nécessité d’accélérer la réalisation des projets de développement dans le Sud et les régions frontalières à la lumière de la visite du chef de l’Etat à Ben Guerdane, et sur la nécessité de renforcer les capacités de l’Armée et des forces de sécurité, précise un communiqué de la présidence de la République.

Il a été question également des prochaines étapes de l’exécution du Plan de développement 2016-2020 et de la mise en place de son administration.

D’autre part, a été évoqué le démarrage immédiat de l’élaboration de l’étude relative à l’assainissement du lac Sedjoumi.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Il est impératif que les gouvernements africains adoptent des stratégies cohérentes et des plans de développement nationaux qui répondent aux défis de la croissance,...

SPORT

L’équipe nationale des Comores a décroché son billet pour la phase de groupes des qualifications pour la CAN-2019 de football après son match nul...