Tags Posts tagged with "Prolifération, pétards,"

Prolifération, pétards,

par -
0
Le phénomène de la prolifération des feux d’artifice dans plusieurs régions du pays pendant les heures tardives de la nuit donne des sueurs froides et suscite la polémique. Les hypothèses sont multiples. Certains parlent d’un simple usage de pétards alors que...

Le phénomène de la prolifération des feux d’artifice dans plusieurs régions du pays pendant les heures tardives de la nuit donne des sueurs froides et suscite la polémique. Les hypothèses sont multiples. Certains parlent d’un simple usage de pétards alors que d’autres vont plus loin affirmant qu’il s’agit d’un moyen visant à habituer les citoyens aux bruits causés par les déflagrations en prévision de tirs à balles réelles et d’attentats.

Contacté par Africanmanager, Habib Rachedi, syndicaliste sécuritaire, a affirmé qu’il faut intensifier les campagnes de contrôle dans les marchés pour mettre fin à la commercialisation illégale des pétards. « La fabrication, le stockage et l’utilisation des feux d’artifice sont interdits par loi, qui prévoit des sanctions sévères contre ceux qui l’enfreignent » , a-t-il affirmé. Et d’ajouter que des salafistes sont derrière l’usage excessif des feux d’artifice. Leur but étant d’effrayer les agents de la sécurité et les tunisiens.

Le syndicaliste de la sécurité républicaine, Walid Zarrouk, a, pour sa part, déclaré que le syndicat a, à maintes reprises, alerté toutes les parties concernées sur le danger de ce phénomène. Selon lui, il faut trouver une solution rapide et adéquate afin de traiter ce phénomène qui soulève une grande interrogation suite au silence des autorités. Et d’ajouter que les cellules terroristes dormantes sont bien évidement derrière ces faits.

Il a exprimé sa crainte au sujet de ce phénomène en exponentielle propagation en Tunisie , y voyant les prémices d’une réédition en Tunisie du scénario libanais, d’autant que, lors de la période de chaos qu’avait connue le Liban, ce même phénomène de feux d’artifice a été propagé d’une manière très étonnante , ayant été suivi d’une vague de violences qui s’est abattue sur dans la foulée de laquelle on a réalisé que le phénomène de feux d’artifice n’était que le commencement d’un plan bien étudié.

Une vigoureuse campagne pour la saisie des pétards

Le ministère du Commerce a récemment publié un communiqué pour annoncer que la commercialisation ou la vente des feux d’artifice et des pétards sont interdites. Ledit département a mis en garde les contrevenants qu’ils encourent des sanctions conformes à la législation en cours. C’est dans ce contexte qu’une vigoureuse campagne organisée par le ministère de l’Intérieur en coordination avec les autres acteurs intervenants, notamment la douane et les équipes de contrôle économique a été lancé pour saisir les pétards et les feux d’artifice commercialisés dans les différents marchés de la Tunisie.

Force est de constater que les feux d’artifice et autres pétards suscitent beaucoup d’interrogations au sein de la population tunisienne notamment depuis l’attaque du domicile du ministre de l’Intérieur sis à Kasserine. Selon des témoignages, les terroristes ont procédé à l’utilisation des feux d’artifice avant de commettre leur attentat contre les agents de la sûreté.

Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Projet novateur en faveur des entreprises africaines et de leur croissance, l’Initiative AfroChampions vient d’être officiellement lancée à Bamako, au Mali, lors d’un diner...