Tags Posts tagged with "protestation"

protestation

par -

Une grève générale a été observée aujourd’hui mardi 23 mai 2017 à Douz. Seules les institutions sanitaires et éducatives ont ouvert leurs portes, rapporte Mosaïque fm.

Par ailleurs, une marche pacifique a parcouru les rues de la ville avant de se diriger vers la caserne de l’armée nationale où les participants ont chanté l’hymne national et ont salué les militaires, a ajouté la même source.

par -

Une commission commune chargée de la révision de l’accord sur le gazoduc, conclu entre le conseil de gestion d’El Golâa (gouvernorat de Kébili) et la compagnie pétrolière Perenco franco-britannique, sera constituée prochainement.
Cette décision a été prise lors d’une réunion tenue, lundi, à Tunis, sur le développement et l’emploi dans le gouvernorat de Kébili, selon un communiqué publié, mardi, par le ministère de l’industrie, des mines et des énergies renouvelables.
La commission est composée, d’une part, de représentants du ministère de l’industrie, des mines et des énergies renouvelables, de l’tunisienne d’activités pétrolières (ETAP) et de la compagnie pétrolière Perenco et du comité de gestion d’El Golâa ainsi que de représentants de la société civile, des députés de la région et de la coordination des sit-inneurs d’El Golâa, d’autre part.

Il s’agit d’une décision qui a été prise afin de répondre aux demandes des jeunes de la ville d’El Golâa (Gouvernorat de Kébili) qui protestent, depuis un mois, devant le champ pétrolifère de la société Perenco pour revendiquer la révision du contrat de location de 60 hectares à la société Perenco en vue du passage de tube de pompage de gaz au cours de la période 1998-2028 avec un coût total qui ne dépasse pas 9 mille dinars.
L’accent a été mis, également, à cette occasion, sur la nécessité pour la société Perenco d’indemniser les habitants de la région concernant les années d’exploitation du terrain, privant les jeunes de terrains aussi bien pour l’extension urbaine que la création de projets agricoles.
Il a été, également, décidé, lors de la séance de travail, de mettre en place, d’ici fin juin 2017, un programme clair pour les interventions de la caisse de responsabilité sociale des sociétés pétrolières, en coordination avec les composantes de la société civile et des autorités régionales.
Ont pris part à cette réunion les ministres de l’Energie, des mines et des énergies renouvelables, Héla Cheikhrouhou, des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi et le gouverneur de Kébili, Walid Louguini ainsi que des représentants des ministères concernés et des jeunes protestataires du gouvernorat de Kébili.

par -

Depuis plusieurs semaines, les habitants du gouvernorat de Tataouine protestent jour et nuit dans de nombreuses localités appelant le gouvernement de Youssef Chahed à honorer sa promesse selon laquelle il fera en sorte que les grandes sociétés pétrolières opérant dans ledit gouvernorat recrutent les jeunes chômeurs et ce, dans les plus brefs délais.

Suite à la multiplication de ces protestations dans le Sud tunisien, une source digne de foi relevant de l’Entreprise tunisienne d’activités pétrolières (ETAP) a tiré la sonnette d’alarme et a affirmé ce lundi 24 avril 2017 à Africanmanager que ces manifestations pèsent très lourd sur l’économie et l’intérêt du pays, affirmant que certaines compagnies étrangères finiront  par quitter le territoire pour s’installer dans des pays voisins.

Il a, dans ce contexte, précisé  : « Nous sommes conscients que les revendications sociales des habitants de Tataouine sont légitimes, néanmoins ces pratiques menacent non seulement la région mais aussi la stabilité des institutions pétrolières implantées dans le sud tunisien ».

Et d’ajouter « Je tiens à réaffirmer que le chef du gouvernement,Youssef Chahed, a appelé toutes les parties concernées à trouver des solutions pertinentes, susceptibles de résoudre les problèmes relatifs au développement pour cette région, qui se caractérise par son potentiel économique puisqu’elle représente 40% de la  production nationale de pétrole et  20% de la production de gaz. Ce gouvernorat compte sept grands champs pétroliers dont le gisement pétrolier “Naoura” qui est en cours d’exécution », a-t-il ajouté.

Notre interlocuteur a, en effet, exprimé sa profonde inquiétude face à cette crise sociale étant donné que des jeunes manifestants de Tataouine ont bloqué l’accès aux champs pétroliers de Kamour à 100 km au sud du chef-lieu du gouvernorat.

Cette zone constitue le point d’accès des installations pétrolières du bassin pétrolier.

Bientôt une série de décisions

Notre interviewé a, sur un autre volet, annoncé que Chahed effectuera une visite de travail à Tataouine et qu’une série de décisions au profit des habitants de cette région seront prises lors d’un Conseil ministériel qui sera tenu dans ledit gouvernorat.

On rappelle qu’une réunion s’est tenue avec des représentants des sociétés pétrolières implantées à Tataouine, en présence du ministre des Affaires sociales, du porte-parole du gouvernement, de députés issus du gouvernorat et du président directeur général de l’ETAP.

Il a été décidé, au cours de cette réunion, d’accorder la priorité aux jeunes de Tataouine dans les recrutements et de réserver à la région un quota d’au moins 70 % du personnel non qualifié.

Aussi, les sociétés pétrolières se sont engagées à donner la priorité aux sociétés de services implantées à Tataouine, dans leurs contrats et à contribuer financièrement et techniquement à la création d’un centre de formation multidisciplinaire dans la région.

 

par -

Des habitants de la ville de Rejiche relevant du gouvernorat de Mahdia ont observé ce vendredi un rassemblement protestataire et ont bloqué la route principale n°82 reliant Kssour Essef et Mahdia, a rapporté Jawhara fm.

Les manifestants revendiquent leur droit à l’emploi, au développement et aux aides sociales, a indiqué la même source.

par -

Les enseignants de l’école primaire Rue Bourguiba à Sidi Alouane (gouvernorat de Mahdia), ont organisé ce mercredi 29 mars 2017, un sit-in de protestation suite au limogeage du directeur de l’école.

Dans une déclaration ce mercredi à Jawhara Fm, l’un des enseignants a décrit cette décision d’arbitraire.
Il a ajouté dans ce sens que l’actuel directeur est connu pour ses compétences et sa bonne gestion de l’établissement.

par -

La police française a arrêté 35 personnes lundi soir à la suite d’une manifestation destinée à protester contre la mort dimanche d’un Chinois tué lors d’une intervention policière, a-t-on appris mardi auprès de l’AFP.

« Trente-cinq personnes ont été arrêtées » lors du rassemblement d’environ 150 personnes « membres de la communauté asiatique » devant le commissariat du 19e arrondissement lundi soir, selon la préfecture de police de Paris.

Vingt-six personnes ont été arrêtées pour participation à un groupement en vue de commettre des violences, trois pour violences sur agent de la force publique et dégradation d’un véhicule de police par engin incendiaire et six pour jets de projectiles, a rapporté l’AFP.

Trois policiers de la compagnie de sécurisation et d’intervention ont été blessés légèrement.

Un véhicule de police a été endommagé par un engin incendiaire, ainsi que trois automobiles appartenant à des particuliers.

par -

Le syndicat unifié des agents de la douane tunisienne a annoncé dans un communiqué que les douaniers observeront un mouvement de protestation les 24 et 25 mars de 9h à 11h devant les bureaux, directions régionales et frontalière et des postes de la garde douanière dans toutes les régions du pays.

Ces protestations interviennent sur fond de la politique d’atermoiement de l’autorité de tutelle qui refuse de satisfaire les revendications des agents douaniers, nous apprend la même source.

par -

Les employés de la Santé ont menacé d’observer une grève générale, en plus d’un rassemblement protestataire prévu le 15 mars prochain, et ce en raison de l’arrestation de leurs collègues à Gabes ou encore à Tozeur.

Le secrétaire général de la Fédération générale de la Santé, Othmane Jellouli, a affirmé sur Shems fm que ces collègues se retrouvent derrière les barreaux car soupçonnés d’avoir commis des fautes médicales qui restent encore à prouver et que les présumés coupables doivent donc bénéficier de la présomption d’innocence..

Rappelons qu’un technicien exerçant dans un laboratoire a été arrêté à Gabes pour avoir administré du sang non conforme au groupe sanguin du patient. Le médecin a été également arrêté dans le cadre de cette affaire.

par -

Les doctorants et chercheurs organisent une marche de protestation, qui est partie de l’Université de Tunis Manar et se dirige vers l’Assemblée des Représentants du Peuple, à la demande de la coordination des étudiants en doctorat et des chercheurs.

Selon Mosaïque FM, les participants à cette marche ont dénoncé la situation catastrophique du système de l’enseignement et de la recherche.

par -

Les habitants d’El Bradâa, dans la délégation de Ksour Essef, poursuivent leur mouvement de protestation pour la deuxième journée consécutive, provoquant ainsi la fermeture des routes et la paralysie totale de la région en question.

Selon Jawhara fm, les protestataires ont déclaré depuis le jeudi 23 février une désobéissance civile ouverte, revendiquant leur droit au développement et à l’emploi et dénonçant l’absence de réaction de la part des autorités locales, régionales et nationales face à « leurs demandes légitimes ».

par -
Des chauffeurs de taxi individuels et collectifs à Mahdia ont effectué, ce mercredi 25 janvier 2017, un rassemblement pour protester contre le blocage des licences d’exploitation pour les taxis.
Des protestataires ont affirmé sur Jawhara fm avoir rencontré le gouverneur de la région à plusieurs reprises, qui leur aurait promis de régulariser leur situation dans les plus brefs délais.
Cette situation dure depuis 2013, on ne fait que recevoir des promesses qui n’ont jamais été tenues, a ajouté un des manifestants.

par -

Le député du gouvernorat de Jendouba à l’ARP, Monji Rahoui, tire la sonnette d’alarme quant à la situation sociale du pays. « La situation dans les régions intérieures s’aggrave de jour en jour », a alerté l’opposant lors de son passage, mercredi sur Jawhra fm, mettant en garde contre une prochaine explosion sociale.

Pour lui, ceci représente une véritable honte pour le gouvernement actuel et pour les Tunisiens appartenant à la classe riche.

Pour rappel, la mise en garde du député du Front Populaire vient à un moment où des mouvements de protestation se poursuivent dans plusieurs régions dont notamment à Sidi Bouzid, à Medenine et à Kasserine. Les protestataires revendiquent également le développement et l’emploi.

par -

Les agents de la sûreté et de la garde nationale à Gabes ont organisé ce mardi 17 janvier 2017 un rassemblement qui s’est transformé en une marche de protestation en direction du siège du gouvernorat.
Selon Shems fm, les agents ont protesté contre un éventuel retour des terroristes tunisiens des zones de conflit. Pour ces protestataires, ces éléments représentent une menace pour la sécurité du pays.

par -

Un conseil ministériel restreint (CMR) sera tenu durant les prochains jours pour examiner la situation à Ben Guerdane, rapporte le quotidien « Achourouk » dans son édition de ce jeudi 12 janvier 2017.

La tenue de ce conseil vient à un moment où cette ville fait face à des mouvements de protestation. En effet, des heurts ont éclaté mercredi 11 janvier 2017, entre les forces de l’ordre et des manifestants réclamant le libre passage des marchandises avec la Libye voisine, selon des témoins.

Ben Guerdane avait déjà connu, en mai 2015, une grève générale et des manifestations en signe de protestation contre la paralysie du commerce transfrontalier.

par -

Après une journée de protestations et d’affrontements entre les manifestants et les unités de sécurité, la ville de Ben Guerdane a retrouvé son calme, dans la soirée de ce mercredi 11 janvier 2017, rapporte Mosaïque Fm.

Les protestations ont eu lieu en raison de l’inaction des autorités quant aux revendications des sit-inneurs de trouver une solution radicale au poste frontalier de Ras Jedir (gouvernorat de Médenine), indique la même source. Les diplômés chômeurs ont également appelé le gouvernement à honorer ses promesses faites après l’opération sécuritaire de mars 2016.

Il est à noter que plusieurs routes ont été bloquées à Ben Guerdane et que des pneus ont été brûlés.

par -

Licenciés par une compagnie pétrolière à Tataouine, trois agents ont été hospitalisés après avoir tenté de se suicider en buvant du chlore, rapporte Mosaïque fm.

Par ailleurs 28 autres ont menacé de se suicider devant le chantier de leur compagnie en signe de protestation contre ce qu’ils ont considéré comme licenciement abusif.

Un procès verbal a été signé depuis le 8 juillet 2016 conjointement la compagnie concernée et l’Union régionale du travail. L’accord prévoyait le recrutement de ces agents après l’expiration de leurs contrats, a ajouté la même source.

par -

L’ Association des magistrats Tunisiens (AMT) organisera demain mercredi 21 décembre 2016 un rassemblement protestataire devant le palais du gouvernement à la Kasbah, rapporte Mosaïque fm.

L’ AMT a indiqué qu’elle veut se dresser contre les dérives constitutionnelles et juridiques dangereuses constatées au niveau de l’instauration du Conseil supérieur de la magistrature, ajoute la même source.

par -

Les chauffeurs de taxi individuel ont organisé, lundi 28 novembre 2016, un rassemblement de protestation devant les locaux du ministère du Transport à Tunis pour annoncer qu’ils se retiraient de l’organisation patronale, l’UTICA.

Selon des informations rapportées par Shems fm, les manifestants ont dénoncé ce qu’ils ont qualifié de harcèlement de la part des ministères de l’Intérieur et du Transport .

par -

Parallèlement au corps du barreau, les pharmaciens observent actuellement un rassemblement devant l’ARP.

Répondant à l’appel lancé par le Syndicat tunisien des pharmaciens officinaux pour la participation à ce sit-in, ce mercredi, les pharmaciens protestent contre les dispositions de la loi de finances 2017.

En effet, le ministère des Finances a décidé dans le projet de la loi de finances de soumettre les médicaments importés à la TVA, sans qu’il y ait augmentation des prix. La différence sera supportée par la PCT, les grossistes et les pharmaciens, ce qui provoque l’ire des pharmaciens

« C’est une décision injuste qui porte atteinte à la loi générale organisant ce corps, lequel risque de se trouver dans une situation financière très critique », a précisé le secrétaire général du Syndicat des pharmaciens d’officine, Rached Gar Ali.

Rencontré lors de ce rassemblement, le syndicaliste a précisé que la récente décision provoquerait certainement la fermeture de plusieurs pharmacies et le licenciement des employés, ce qui aurait pour conséquence d’alourdir la charge du citoyen.

Au nom du Syndicat des pharmaciens d’officine en Tunisie (SPOT), Rached Gar Ali a appelé au retrait de cette décision.

par -

Des dizaines d’avocats vêtus de leurs toges se sont rassemblées devant l’ARP, au Bardo. Lors de ce rassemblement, le bâtonnier, Amer Meherzi, a déclaré que ce mouvement est une protestation contre la version actuelle du projet de la loi de finances pour l’exercice 2017.

« Le corps du barreau ne se pliera pas au choix injuste du gouvernement vis-à-vis du secteur », a-t-il lancé devant une foule d’avocats. Le bâtonnier a indiqué à Africanmanager que les avocats ont appelé au limogeage de la ministre des Finances, Lamia Zribi.

« La ministre a échoué dans cette première épreuve et son projet de loi comporte plusieurs lacunes et erreurs. La preuve, il est rejeté par plusieurs secteurs », a dit Meherzi. Et d’ajouter : « Nous pensons que la ministre est incapable de diriger son département, étant soumise aux diktats de plusieurs lobbies ». Sans réponse de la part du ministère, « le ton sera haussé et ce jour de colère sera suivi par d’autres formes de protestation, à commencer par une grève générale qui aura lieu demain sur tout le territoire. Une séance générale exceptionnelle sera également tenue ce samedi pour prendre les décisions appropriées », a t-il ajouté. Les protestataires ont appelé le ministre de la Justice à plus d’égalité entre les différents secteurs. Plusieurs slogans ont été scandés : « Le GUN est un gouvernement de colonisation », « Le ministère des Finances est appelé à mettre fin à la dictature »…

Pour rappel, le projet de la loi de finances 2017 prévoit plusieurs mesures et stipule que tous les prestataires de service des métiers libéraux comme les avocats, les conseillers fiscaux, les notaires et huissiers, les architectes sont soumis à la TVA au taux de 18%.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux