Tags Posts tagged with "protestations"

protestations

par -
0

Les activités et la production de la société Petrofac, à Kerkennah, sont suspendues depuis un mois, rapporte Mosaïque fm. Selon la même source, les camions ont été empêchés par des pêcheurs et des diplômés chômeurs d’arriver à bon port. Les protestataires dénoncent la non application de l’accord signé auparavant.
Ils ont aussi accusé le délégué de Kerkennah, Adel Ben Nouma, de favoritisme dans l’élaboration de la liste des diplômés recrutés dans les entreprises de la région.

par -
0
Abdelfatteh Mourou, dirigeant du mouvement Ennahdha et vice-président à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), a déclaré ce mardi 17 janvier 2017 que des parties s’activent pour déstabiliser le pays et semer le chaos en Tunisie.
Il a affirmé que « le gouvernement n’a jamais ménagé ses efforts afin de servir le peuple tunisien et préserver les acquis de la Révolution. Nous sommes toujours à l’écoute des Tunisiens et nous sommes convaincus que les mouvements de protestation sont un droit légitime. C’est vrai que nous n’avons pas répondu à toutes les attentes des citoyens mais nous continuons à mener des actions de manière assidue pour résoudre les problèmes sociaux et soutenir les régions intérieures du pays », a-t-il affirmé.

par -
0

Des mouvements de protestation ont eu lieu, dimanche soir, dans des quartiers de la ville de Sidi Bouzid et de la délégation de Meknassi. Des protestataires ont mis le feu à des pneus et ont bloqué les voies principales de la ville, a constaté le correspondant de la TAP dans la région précisant que les forces sécuritaires ont été contraintes de faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser les groupes de manifestants.
 » L’usage excessif du gaz lacrymogène  » a provoqué un état d’étouffement chez un jeune qui a été admis en premier lieu à l’hôpital régional de Sid Bouzid et transféré par la suite à un hôpital universitaire à Sfax.
Ces mouvements ont été précédés par d’autres protestations, sit-in, et marches en plus d’une désobéissance civile décrétée depuis le 30 décembre dernier à Meknassi, et une grève générale organisée jeudi dernier pour revendiquer le droit au développement et à l’emploi.

par -
0

Le calme est revenu, dimanche matin, dans la ville de Ben Guerdane (gouvernorat de Médenine) après des mouvements de protestation et des altercations entre protestataires et forces sécuritaires qui ont marqué la journée de samedi 14 janvier, jour de célébration de la fête de la révolution.
« Le début de la semaine sera marqué par le dénouement de la crise avec l’entrée en vigueur de l’accord Tunis-libyen permettant le retour des échanges commerciaux entre les deux pays à travers le point de passage de Ras Jedir », a souligné, Omar EL Kouz, délégué de Ben Guerdane.
Le sit-in organisé au niveau de la route reliant Ben Guerdane et Ras Jedir à près de 14km du centre ville, se poursuit depuis plus d’un mois et demi. Les protestataires revendiquent la réactivation d’un accord officiel de reprise du trafic des marchandises à travers le point de passage de Ras Jedir, selon Adel Neji, porte-parole des sit-inneurs.
Une délégation ministérielle a visité, récemment, la ville de Ben Guerdane et a eu un entretien avec des protestataires afin d’apaiser les tensions. Une rencontre tuniso-libyenne a été également tenue pour examiner la solution permettant la reprise des activités commerciales à travers Ras Jedir.
Ces efforts ont été couronnés par la conclusion d’un accord stipulant la reprise des échanges commerciaux dans les prochains jours, en plus de la relance des projets bloqués dans la région dont le démarrage des travaux d’aménagement de la zone industrielle avant la fin de ce mois et autres décisions au profit des familles des martyrs.

par -
0

Dans une déclaration accordée ce vendredi 13 janvier 2017 à Africanmanager, le défenseur des droits de l’Homme Mustapha Abdelkebir a lancé un appel au gouvernement afin d’intervenir et de résoudre les problèmes sociaux des habitants de Ben Guerdane.

Il a, dans ce contexte, affirmé que les mouvements de protestation se sont poursuivies dans la matinée dans la région en question. Et d’ajouter que des jeunes sont en train de bloquer les routes de la ville ; ils réclament le travail et le développement régional.

par -
0

Le défenseur des droits de l’Homme Mustapha Abdelkebir a déclaré ce vendredi 13 janvier 2017 à Africanmanager que la tension est vive dans la région de Ben Guerdane depuis des mois…

Il a ajouté que le taux de chômage dans la zone est de l’ordre de 75%, précisant  que plus de 3000 mille chômeurs sont diplômés de l’enseignement supérieur.

par -
0

Une grosse tension règne depuis quelque temps dans la délégation de Sbeitla, où des mouvements de protestation sont organisés par des chômeurs.
Les protestataires, revendiquant l’emploi et le développement dans la région, se sont se sont introduits de force dans le siège de la délégation, selon Shems fm.
Ces derniers, qui ont appelé au limogeage du délégué de la région, ont procédé à la confiscation de sa voiture, selon la même source.

par -
0

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a qualifié les mouvements de protestation menés par les habitants de Ben Guerdane de légitimes, rapporte Mosaïque fm.
Youssef Chahed a dans ce cadre ajouté que son gouvernement suit de près la situation dans cette ville. D’ailleurs, une délégation gouvernementale sera rendra ce vendredi 13 janvier à Médenine et ce, dans le but de résoudre le problème au niveau du terminal frontalier de Ras Jedir.
Pour rappel, des heurts ont éclaté, mercredi 11 janvier, entre manifestants et forces de sécurité à Ben Guerdane. Les principales revendications ont porté essentiellement sur les problèmes rencontrés au niveau de ce terminal.
Le calme semble être revenu à présent, puisque les protestataires ont pu rencontrer le délégué de Ben Guerdane pour lui faire part de leurs demandes.

par -
0

Des unités relevant de la Garde Nationale ont effectué, mercredi 23 novembre 2016, des descentes dans plusieurs domiciles de la région de Khmouda du gouvernorat de Kasserine, et ce en raison des protestations qui ont eu lieu la veille.

Une source sécuritaire a indiqué à Mosaïque Fm, que quatre personnes ont été arrêtées. Elles sont accusées d’avoir jeté des pierres et des cocktails Molotov, en direction du poste de la Garde Nationale de Khmouda.

La même source a indiqué que les arrestations ont eu lieu après consultation du parquet.

Les proches des personnes arrêtées se sont rassemblées devant la Garde Nationale, appelant à la libération des personnes en garde à vue.

par -
0

Suite aux protestations des élèves dans certaines régions, à cause du calendrier des examens, le ministère de l’Éducation a décidé de prolonger la période des examens, au 14 décembre 2016.
Le directeur général du deuxième cycle de l’enseignement de base et du secondaire au ministère de l’éducation, Mondher Dhouib a déclaré, lors de son passage, ce dimanche 20 novembre 2016, sur Shems Fm, que « les examens du premier semestre, selon le nouveau régime, ont été fixés du 3 octobre au 10 décembre, mais suite à certains problèmes rencontrés, le ministère a décidé de prolonger cette période répondant aux demandes de certains élèves. » Il a ajouté que « le ministère a appelé les directeurs régionaux de l’éducation à se réunir avec les directeurs et les professeurs afin d’étudier les dates des examens.»

par -
0

Les manifestants ont bloqué partiellement la production de phosphate dans le bassin minier,  un mois après l’annonce par la Compagnie de  phosphates de Gafsa (CPG) qu’elle allait recruter des milliers de nouveaux employés pour  mettre fin aux mouvements de protestation qui ont perturbé la production pendant des mois, a déclaré un responsable cité samedi par Reuters.

Les manifestations de Gafsa  sont l’un des premiers tests pour le nouveau gouvernement de Youssef Chahed qui avait averti  qu’il serait ferme avec les  sit-ins qui ont endommagé l’économie du pays.

La CPG avait annoncé septembre qu’elle  embauchait 2.800 nouveaux travailleurs  suite aux  protestations sur les emplois, la perturbation de la production, l’épuisement des stocks et les menaces d’arrêt des exportations, une source majeure de revenus pour le gouvernement.

Ali Houchati, un responsable de Gafsa, a déclaré à Reuters que les diplômés chômeurs ont repris les mouvements de protestation pour exiger leur inclusion dans le plan d’embauche et ont bloqué la production vendredi à l’unité Metaloui, qui produit plus de la moitié du phosphate du bassin minier.

La Tunisie a produit environ 8,26 millions de tonnes de phosphate en 2010. Mais la production a chuté depuis la révolution de 2011. Elle en a  produit 4 millions de tonnes l’année  dernière et 1,86 millions de tonnes pendant les six premiers mois de 2016, selon le ministère de l’Energie.

par -
0

Selon le rapport de l’Observatoire Social Tunisien, publié ce mercredi 21 septembre 2016 , plusieurs mouvements de protestation ont été observés dans divers secteurs et diverses régions durant le mois d’août 2016. Ces mouvements ont coïncidé avec la formation du nouveau gouvernement et la réapparition des actes terroristes et affrontements avec les forces militaires dans certaines hauteurs du pays.

Cela remet sur la table le dossier du terrorisme, après une succession de succès sécuritaires, ce qui donne une idée de la difficulté à extraire et à éradiquer ce fléau, a précisé la même source.

par -
0

Le porte-parole de la Douane tunisienne, Lassâad Bachouel, a démenti ce mardi 2 août 2016 les informations relayées par les médias algériens faisant état d’un mauvais traitement que subissent les ressortissants algériens de la part des unités de la douane aux frontières. Il a affirmé que les unités douanières accomplissent leurs tâches tout en respectant la loi tunisienne.

Et d’ajouter  : «  il n’y a aucune preuve valide sur l’implication des agents de la douane dans des dépassements ou mauvais traitements à l’égard de nos voisins algériens ». Il a affirmé dans le même contexte que les services de la direction générale de la Douane suivent de près et inspectent le travail quotidien des agents.

par -
0

Les chauffeurs de taxi du gouvernorat de Sidi Bouzid ont observé, ce lundi 1er août 2016, un sit-in de protestation devant le siège du gouvernorat, rapporte Jawhara fm.

Ce mouvement de protestation intervient suite à l’attribution de 50 nouvelles autorisations. Les protestataires ont également bloqué la route nationale devant le siège du gouvernorat, a ajouté la même source.

par -
0

La Coordination du Syndicat des magistrats tunisiens (SMT), de l’Union des magistrats administratifs (UMA) et de l’Union des magistrats de la Cour des comptes s’est déclarée mécontente face à la dégradation de la situation financière des magistrats.

Tout en dénonçant le montant de l’augmentation prévu dans le décret gouvernemental, elles menacent d’user de toutes les formes de militantisme pour défendre les intérêts matériels et moraux des magistrats.

Dans une déclaration rendue publique lundi, elle a appelé le gouvernement à engager dans les plus brefs délais des négociations « sérieuses » autour de l’amélioration des salaires des magistrats afin de conserver leur prestige et préserver leur indépendance.

Tout en dénonçant le montant de l’augmentation prévu dans le décret gouvernemental, elle a menacé d’user de toutes les formes de militantisme pour défendre les intérêts matériels et moraux des magistrats.

Selon la Coordination, le montant de l’augmentation prévu dans le décret gouvernemental ne prend pas en considération la spécificité du pouvoir judiciaire et le poids de la responsabilité qui pèse sur les magistrats.

De surcroit, ce montant n’est pas conforme aux standards internationaux en matière d’indépendance de la magistrature.

Elle a également rappelé avoir adressé depuis septembre 2015 des correspondances à la présidence du gouvernement pour ouvrir des négociations à cet effet sans pour autant y avoir une réponse. Tap

par -
0

Le président de la République Béji Caïd Essebsi a reçu, ce vendredi 18 juin 2016 au palais de Carthage, une délégation du Front populaire.

Dans le cadre des concertations en cours autour de l’initiative de Béji Caïd Essebsi concernant la formation d’un nouveau gouvernement d’union nationale, le chef de l’État a reçu, vendredi 18 juin 2016, au palais de Carthage, une délégation du Front populaire présidée par son porte-parole Hamma Hammami.

Hamma Hammami a, lit-on dans le communiqué de la Présidence de la République, indiqué que le Front Populaire est disposé à composer avec toutes les parties concernées pour l’élaboration d’un plan de sauvetage et de relance de l’économie tunisienne et d’amélioration la situation sociale et sécuritaire.

 

 

par -
0

Les protestations ont repris, mardi matin, à Ben Guerdane où les mêmes scènes de la veille se sont reproduites avec des routes coupées et des pneus brûlés.
Cette vague de protestations s’est déclenchée lundi à la suite du blocage, en Libye, d’une centaine de vendeurs de carburant de contrebande qui avaient franchi la frontière, dimanche soir, pour s’approvisionner en carburant.
Lundi soir, l’armée a autorisé le retour de ces Tunisiens bloqués à la frontière saharienne au niveau de la localité de « Dhahrat El Khass ». L’un d’eux a été blessé après avoir refusé d’obtempérer aux sommations d’une patrouille militaire. Malgré le retour de ces personnes, les habitants de Ben Guerdane ont entamé mardi une nouvelle vague de protestations. Ils ont envahi le siège de l’Union locale du travail, exhortant son président de lancer un appel à la grève générale régionale face à la non-intervention de l’Etat.
Les protestataires ont incombé la responsabilité de l’exacerbation des tensions au gouverneur de la région qui selon eux n’a pas tenu ses engagements d’entamer des négociations avec les parties libyennes pour le rétablissement du trafic commercial au poste frontalier.
Le militant et spécialiste dans les affaires tuniso- libyennes Mustapha Abdelkabir a indiqué que les efforts se poursuivent pour tenir une réunion d’urgence avec les parties libyennes afin de trouver une solution à cette crise, appelant à ne pas insérer le dossier de Ras Jedir dans les tiraillements politiques.
De son côté, le président de l’Union locale du travail Mohsen Lachiheb s’est dit inquiet face à l’aggravation de la crise, incitant les autorités tunisiennes à intervenir pour assurer la réouverture du point de passage frontalier de Ras Jedir dans les deux sens.

TAP

par -
0
Les investissements déclarés dans le secteur industriel ont régressé de 6

Selon de données fournies, ce vendredi 22 avril 2016  à Africanmanager, 1868 entreprises industrielles ont fermé leurs portes durant la période de 2011 à 2015. D’après  la même source, quelques 263 entreprises industrielles ont arrêté leurs activités en 2015, contre 369 entreprises en 2014.

Ces fermetures s’expliquent par les événements du 14 janvier, les mouvements de protestation  et la détérioration du climat d’investissement…

par -
0

Suite à la multiplication de violents mouvements de protestations dans plusieurs régions en Tunisie, Africanmanager a contacté, ce jeudi 21 janvier 2016, Sahbi Atig député d’Ennahdha à l’assemblée des représentants du peuple pour lui poser quelques  questions relatives à la position de son parti et les accusations sur l’implication de partisans d’Ennhadha dans ces protestations , cependant ce  dernier a raccroché au nez et a refusé de nous  parler .

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Au milieu des collines verdoyantes de Mubuga, à 100 km de la capitale burundaise de Bujumbura, 2 500 personnes se sont réunies hier pour célébrer de manière festive...

SPORT