Tags Posts tagged with "puits "

puits 

par -
4 personnes ont trouvé la mort à Tataouine (région des Tlalat )

Trois cadavres ont été trouvés dans un puits d’une zone rurale de la région Sidi Heni du gouvernorat de Sousse, rapporte Shems Fm.

Les agents de la Protection Civile ont pu jusqu’à cette heure repêcher les cadavres de deux jeunes filles. Le troisième corps serait celui d’un homme et actuellement en cours de repêchage par la Protection Civile, indique la même source.

Aucune information supplémentaire n’est disponible à cette heure concernant l’identité des trois cadavres et les circonstances du décès.

par -

La société roumaine de forage « Grup Servicii Petroliere » (GSP), membre de la holding du même nom, a remporté un contrat de forage en mer en Tunisie attribué par la joint venture Numhyd, entre la compagnie tunisienne ETAP, et la société algérienne SONATRACH.

Les opérations de forage seront effectuées par GSP Jupiter, une unité de forage mobile offshore de type cantilever. La plate-forme est en cours de préparation pour le contrat à Limassol, Chypre. GSP Jupiter devrait être déplacée sur l’emplacement pour forer un puits ferme et un puits en option.

Il s’agit de la  deuxième campagne de forage en mer  confiée à GSP par la compagnie tuniso-algérienne  Numhyd en Tunisie, après les opérations de forage d’exploration réalisées par GSP  Saturne en 2011 et 2012.

par -

Contrairement aux informations relayées par plusieurs médias et selon lesquelles une grande quantité de gaz naturel a été découverte dans la région de Boumeftah relevant du gouvernorat de Kef, le directeur général de l’énergie et des Mines Ridha Bouzouada a assuré qu’il ne s’agit pas d’une découverte.*

Dans une déclaration exclusive accordée ce vendredi 15 avril à Africanmanager, il a précisé que le puits « Secavenica-1 » a été foré durant la période 19 août-11 décembre 2014 sur le permis de recherche dénommé « Le Kef » venu expiration le 7 août 2015.

Il a dans le même cadre ajouté que le déroulement des travaux de forage s’est heurté à plusieurs problèmes techniques surtout entre la société « Bimoil » et le contractant de forage. « Ce litige a retardé la réalisation des tests qui se sont déroulés sur deux phases », a-t-il expliqué.

La première phase a démarré le 18 février 2015 dont les résultats étaient négatifs alors que la deuxième phase qui a débuté le 7 août 2015 a fait apparaître de faibles quantités de gaz dont l’origine (organique ou fossile), la quantité et la qualité ne sont pas identifiées.

Une telle étape nécessite l’abandon temporaire du puits étant donné que l’expiration de la validité nécessite un renouvellement tout en reprenant les travaux de forage et d’évaluation et ce, dans le but de connaître la nature de gaz (inerte, organique ou biologique ou fossile »…

Selon le responsable, cette démarche est importante soit pour fermer définitivement le puits ou pour procéder à son appréciation, s’il s’avère que le gaz est d’origine fossile. Le but est de connaître le potentiel et la rentabilité de cette structure. « Donc, à ce stade, on ne pourra jamais parler de la découverte d’un puits », a-t-il conclu.

Cette mise au point intervient alors que l’information faisant état de la  » découverte des quantités indéterminées de gaz naturel dans la plaine de Boumeftah, près du Kef » ne cesse d’enfiévrer les réseaux sociaux et les médias.

Le directeur général de l’énergie n’avait pas annoncé explicitement et officiellement la découverte de quantités de gaz Kef. Il avait seulement souligné que la quantité de gaz naturel retrouvée dans le puits foré par la société attributaire du permis y afférent, n’a pas été déterminée, ajoutant que ladite compagnie a fermé le puits qu’elle avait foré après que la période de l’autorisation d’exploitation est venue à expiration. Surtout, il a indiqué qu’une autre autorisation d’exploitation sera accordée à cette société étrangère en vue de déterminer l’importance de la quantité du gaz.

par -
4 personnes ont trouvé la mort à Tataouine (région des Tlalat )

4 personnes ont trouvé la mort à Tataouine (région des Tlalat ) , mardi 11 février , des suites d’une fuite de gaz toxique d’un puits et d’une fosse septique . Les personnes décédées faisaient partie d’une équipe de 7 individus qui étaient en train de curer un puits fermé à l’air libre et faire l’entretien d’une fosse septique qui en était proche . Les deux ouvrages ont dégagé une grande quantité de gaz toxique qui a provoqué la mort sur place de 3 personnes . La 4ème victime est morte après son arrivée à l’hôpital de la région .

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Le 29 mars, le Conseil de sécurité des Nations unies votera une résolution sur le possible renouvellement du mandat de la Mission de l’Organisation...

SPORT