Tags Posts tagged with "rachat"

rachat

par -
0

«Suite à l’acquisition par la société Africa Holding de 54,66% du capital de la Société tunisienne des industries de pneumatiques (STIP), et compte tenu des démissions des administrateurs n’ayant plus d’intérêts dans la société après la cession de la totalité des actions leur appartenant, une réunion du Conseil d’administration s’est tenue mercredi 07 septembre 2016 au siège de la STIP pour la cooptation de nouveaux administrateurs. Le Conseil a ainsi décidé de nommer M. Abdelkader Dridi en tant que nouveau président directeur général de la société en remplacement de Riadh Berrjeb qui a démissionné le 7 septembre 2016. Une AGE sera convoquée pour le 6 octobre 2016 afin d’approuver les nouvelles nominations au sein du Conseil d’administration », affirme la Stip dans un communiqué de presse.

«Le nouveau management de la STIP précise que Abdelkader DRIDI a renoncé à sa rémunération de PDG de la société et tout avantage en nature. Par ailleurs la société informe le public que les matières premières qui se trouvent aux ports de Rades et de Sousse depuis plusieurs mois seront dédouanées à partir de cette semaine pour préparer le redémarrage des deux usines sises à Msaken et à Menzel Bourguiba », indique encore la même source.

Le 8 septembre, le nouveau ministre du Commerce et de l’Industrie, Zied Laadhari, recevait la nouvelle direction d’Africa Holding. Il a surtout mis l’accent sur la nécessité de garantir la pérennité de la Stip, qui emploie 980 personnes pour une production de 20 mille tonnes par an, ce qui ne représente que 54 % de sa capacité de production. Il a aussi précisé que l’Etat prendra en cela ses responsabilités avec cette entreprise qui n’est plus que semi-étatique et qui passe par d’énormes difficultés financières. Il a cependant indiqué que l’Etat coopèrera avec Africa Holding, «mais uniquement dans le cadre de ce qui est permis par la loi ». Il a par ailleurs exhorté l’entreprise à mettre en place un plan de sauvetage de l’entreprise, accompagné d’un plan de développement de la Stip.

Rappelons que la Stip a été rachetée par le groupe de l’homme d’affaires et ancien actionnaire Hedi Dridi. La nouvelle direction demande aussi que l’Etat garantisse les besoins en liquidités de l’entreprise auprès du secteur bancaire et continue à lui accorder les privilèges douaniers qu’il accordait à la Stip-Entreprise publique. Il est aussi attendu que la Stip, entreprise cotée en bourse et qui n’a pas distribué de dividendes depuis de longues années, confirme la volonté de ses nouveaux dirigeants de rester en bourse et présente son nouveau business Plan.

par -
0

Un article publié, ce mardi 6 septembre 2016 par le site « le Figaro », relève que le géant finlandais de l’équipement en télécoms Nokia a annoncé les modalités de son offre pour racheter les dernières actions d’Alcatel-Lucent à la Bourse de Paris, dont il détient 95,3%.

Après une acquisition lancée en avril 2015 et une offre publique d’échange couronnée de succès en janvier, Nokia a indiqué qu’il paierait 3,50 euros par action aux derniers récalcitrants, entre fin septembre et début octobre. D’après la même source, cette offre publique de retrait, qui vise aussi des Océanes (obligations convertibles ou échangeables en actions nouvelles ou existantes), doit permettre de rayer Alcatel-Lucent de la cote.

par -
0
Les ouvriers et employés de la filiale de la société Tunisienne des industries de pneumatiques (STIP ) à Menzel Bourguiba ont organisé

L’intermédiaire en bourse MAC SAinforme fait savoir que la société Africa Holding, qui a lancé l’OPA obligatoire sur les actions de la Société Tunisienne des Industries de Pneumatiques (STIP), ouverte le 29/08/2016, a acheté 489 669 actions sur un total de 493 280 titres échangés lors de la séance de la Bourse du 30/08/2016,

Par cette opération, la société Africa Holding touche le seuil des 50% et comptabilise ainsi 2 300 141 actions, ce qui fait au total 54,66% du capital de la société STIP.

par -
0

Tunisie Telecom est heureux d’annoncer le succès de l’Offre Publique Volontaire (« l’Offre ») faite par TT ML Limited («l’Initiateur »), sa filiale détenue à 100%, sur les actions de GO p.l.c. (« GO » ou « la Société »). Comme annoncé le 17 août 2016, toutes les conditions de l’Offre, tel qu’indiqué dans le Document de l’Offre daté du 14 juin 2016, ont été satisfaites et le règlement en numéraire ainsi que le transfert requit des actions ont été dûment effectués.

En conséquence, Tunisie Telecom détient désormais, via l’Initiateur, 66,281,050 d’actions ordinaires de GO, équivalent à 65,4% de la totalité du capital de GO en circulation. Les actions de GO restantes sont cotées à la Bourse de Malte, permettant ainsi à GO de conserver une base actionnariale locale forte.

Lors de la finalisation de la transaction, Nizar Bouguila, Président Directeur Général de Tunisie Telecom, a commenté : « Avec la finalisation de la transaction aujourd’hui, GO devient un acteur clé au sein du groupe Tunisie Telecom lui permettant de saisir les opportunités de croissance importantes sur des marchés européens à fort potentiel, Malte et Chypre, et ainsi réaliser ses objectifs stratégiques. Nous sommes confiants que Tunisie Telecom et GO seront plus forts ensemble en tirant profit de nombreuses synergies pour les deux sociétés et en créant de la valeur à long terme pour toutes nos parties prenantes. Je suis heureux de pouvoir collaborer avec l’équipe dirigeante locale de GO pour capitaliser sur nos forces combinées et commencer le déploiement de notre projet de créer une plateforme de télécommunications transméditerranéenne de premier plan, s’étendant de l’Afrique du Nord à Malte, Chypre et la Grèce». La transaction a été initialement annoncée le 23 mai 2016, lorsque GO a déclaré qu’il avait sélectionné Tunisie Telecom en tant que candidat préférentiel final pour l’acquisition des actions de la Société.

par -
0

Noômen Fehri, ministre des Technologies de l’information et de la communication et de l’Economie numérique, a assuré qu’il n’y a aucun problème en termes de procédures en ce qui concerne l’opération de rachat de l’opérateur téléphonique maltais GO par Tunisie Télécom
Lors d’une séance plénière qui se tient actuellement au sein de l’ARP, le ministre a précisé qu’une fois les études élaborées par un groupe des compétences tunisiennes, l’opération a été transmise à la Commission d’assainissement et de restructuration des entreprises publiques (Carep), puis à la Commission Supérieure des Marchés (CSM), laquelle a donné son feu vert pour le rachat de l’opérateur maltais.

Noômen Fehri a par ailleurs déclaré que cette opération a couté 200 millions de dinars dont 10% ont été prélevés dans les bénéfices de l’opérateur national. Ce montant sera remboursé sur une période de cinq ans, a encore ajouté le responsable. « L’investissement est en euro et cette opération ne comporte aucun risque pour la Tunisie », a dit le responsable.

Il est à noter que les précisions du ministre viennent à la suite des questions posées par le député Imed Daimi sur l’importance de cette opération, jugée suspecte, sur les procédures tout au long de cette affaire.
D’autre part, le ministre a fait savoir que l’opération de rachat de GO par TT fait partie d’un plan de restructuration de l’opérateur historique.

par -
0

Le ministre de l’Energie et des mines, Mongi Zarrouk, a réaffirmé vendredi l’intention de la compagnie pétrolière ETAP d’acquérir les actifs d’hydrocarbures revenant à la société suédoise «PA Resources » en Tunisie.

Entendu par la commission de l’industrie, de l’énergie, des ressources naturelles, des infrastructures et de l’environnement de l’Assemblée des représentants du peuple, il a ajouté qu’il est nécessaire que l’acquisition soit faite avant le 30 juillet 2016pour éviter la liquidation de ces titres  et barrer la route à l’entrée d’autres investisseurs.

Ila précisé que le montant de la transaction s’élève à 115 millions de dollars, soit l’équivalent de 250 milliuons de dinars tunisiens, alors que selon les premières estimations, les permis et les privilèges qui seront concernés par la transaction permettront la production gazière de 135 millions de barils équivalent pétrole. Il s’agit des permis Zarat, Elyssa, Salambô, Massinissa, Jugurtha, Zarat-Ouest ( golfe de Gabès) outre ceux de Didon , Sammama, et les permis Jelma et Makthar.

 

par -
0
Les ouvriers et employés de la filiale de la société Tunisienne des industries de pneumatiques (STIP ) à Menzel Bourguiba ont organisé

La société Africa Holding détient désormais plus de 40% du capital de la Société tunisienne des industries de pneumatiques (STIP), nous apprend le Conseil du marché financier (CMF) dans un communiqué. Raison pour laquelle la cotation de la STIP a été gelée le 19 juillet 2016.

Suite à cette opération et sur la base de l’article 7 de la loi n°94-117 du 14 novembre 1994 encadrant la restructuration du marché financier, le CMF va proposer à Africa Holding une Offre Publique d’Achat – OPA – sur le reste du capital de la STIP. En conséquence, il a été demandé à la société de soumettre, le plus rapidement possible, un projet dans ce sens. Les termes de l’OPA seront détaillés prochainement par le CMF sur son bulletin fficiel.

par -
0
Depuis son lancement en octobre 2010

Orange a réalisé, avec son partenaire sénégalais Sonatel, l’acquisition de 100% de l’opérateur mobile Airtel en Sierra Leone, filiale de Bharti Airtel International (Netherlands) BV (« Airtel »), rapporte le site « boursorama ».

Depuis la signature en janvier 2016, Orange a obtenu les accords nécessaires des autorités pour conclure cette acquisition.

Airtel est le premier opérateur mobile en Sierra Leone avec plus de 1,3 million de clients (sur une base des clients actifs sur les 30 derniers jours) sur une population de 6,3 millions d’habitants, a indiqué la même source.

A propos de cette acquisition, Bruno Mettling, directeur général adjoint du groupe Orange et PDG d’Orange MEA (Afrique et Moyen-Orient), a déclaré :  » Nous sommes satisfaits d’annoncer la finalisation de l’acquisition de l’opérateur mobile Airtel en Sierra Leone. Cette nouvelle acquisition, qui sera consolidée par Sonatel, vient renforcer les positions stratégiques du groupe sur le continent africain ».

par -
0

Issad Rebrab, première fortune de l’Algérie, vient de perdre son long bras de fer avec les autorités sur fond du rachat du groupe de médias El Khabar par Nessprod, filiale du conglomérat Cevital. En effet ce matin du mercredi 13 juillet 2016, le tribunal administratif d’Alger a annulé l’opération, stoppant net les ambitions de Rebrab de peser davantage dans le pays avec ce puissant organe de presse, et de bousculer au passage un pouvoir auprès duquel il n’est pas en odeur de sainteté.

Cela fait deux mois et demi que le richissime businessman ferraille contre les autorités, avec des rebondissements très suivis par l’opinion publique, tout le monde voulant savoir si Rebrab avait assez de ressources pour faire plier le gouvernement. Ce dernier a bataillé ferme pour ne pas perdre la face. Le 27 avril 2016, le ministère de la Communication avait fini par déposer un recours auprès du tribunal administratif d’Alger pour contester la transaction, illégale aux yeux des autorités, entre NessProd et les actionnaires d’El Khabar.

Le jugement a été prononcé au terme d’une audience expéditive au tribunal administratif de Bir Mourad Raïs, à Alger. A 9H (8H GMT), tout était plié, en l’absence des avocats de la défense et des responsables d’El Khabar. Voilà, une affaire rondement menée par les autorités, qui ont mis un point d’honneur à arracher le morceau à l’homme d’affaires.

Les autorités brandissent le Code de l’information

Ce verdict confirme un jugement sur la forme prononcé le 15 juin dernier qui avait ordonné la suspension de la transaction. Cette décision de justice avait été contestée par la défense, le collectif des avocats d’El Khabar avait alors opté pour le retrait pour signifier clairement qu’il s’oppose à ce qu’il qualifie d’ « irrégularités dans la justice» et de « procès joué d’avance ».

« Cette décision est conforme à la loi », a dit Ibrahim Benhadid, avocat du ministère de la Communication, le seul qui était à l’audience. Sanction suprême : Le tribunal a condamné Ness Prod a à régler la facture des frais de justice.

L’industriel Issad Rebrab est à la tête du conglomérat Cevital, dont une filiale, NessProd, s’est payée début avril 94% du groupe El Khabar. Ce dernier est composé du quotidien du même nom, de la chaîne de télévision KBC, d’imprimeries et d’une société de distribution. Montant de la transaction : 4 milliards de dinars (32 millions d’euros).

Rebrab est également le patron de la SAEC, la société éditrice du journal francophone « Liberté ».

Le ministère algérien de la Communication s’était adossé sur le Code de l’information pour contester le rachat du groupe El Khabar, un texte qui dit ceci : «[u]ne même personne morale de droit algérien ne peut posséder, contrôler ou diriger qu’une seule publication périodique d’information générale de même périodicité éditée en Algérie ».

A propos de la mise en oeuvre du verdict de ce mercredi, I’avocat du ministère de la Communication a affirmé qu’il « incombe aux parties contractantes du rachat, les actionnaires d’El Khabar et la société Ness Prod, de prendre leur responsabilité et de trouver un compromis ». En d’autres mots les autorités s’en lavent les mains, la victoire étant acquise. L’honneur est sauf, c’est ce qui leur importait.

par -
0
Le conseil d'administration du géant pétrolier « Total » a choisi de scinder en deux la fonction du défunt PDG Christophe de Margerie

Total croit en la formidable manne pétrolière en Afrique. Pour le groupe français la fin du pétrole c’est pas pour demain, au contraire. La preuve : Il a cassé sa tirelire pour se payer des parts dans la holding mauricienne Gulf Africa Petroleum Corporation (GAPCO) au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie, a annoncé Total ce mardi 31 mai 2016. Bon pour le moment motus sur le montant, mais on imagine qu’un très gros chèque a été libellé.

Le contrat porte sur l’acquisition d’un réseau d’une centaine de stations-service dans ces trois pays d’Afrique de l’Est et deux terminaux logistiques à Mombasa (Kenya) et Dar Es Salam (Tanzanie).

Le groupe français est déjà sur la première marche du podium continental, avec un réseau de plus de 4 000 stations-service. Avec ces rachats, il veut ratisser encore plus large. « Ces actifs complémentaires de nos activités actuelles permettront de tirer pleinement parti des effets de taille et de construire le dispositif régional intégré supply-logistique-marketing le plus compétitif d’Afrique de l’Est », a déclaré Momar Nguer, directeur général de la branche Marketing & Services, repris dans le communiqué.

Total ambitionne d’occuper plus de 20 % du secteur en Afrique à partir de 2019, contre 17 % en 2015, avait fait savoir le groupe lors de sa journée investisseurs en septembre 2015. L’affaire est très bien engagée…

par -
0

L’industrie hôtelière est l’un des rares secteurs sur le continent africain où les Chinois ne montraient pas beaucoup de prétentions. Cette époque est finie avec le rachat de Carlson Rezidor Hotel Group par HNA Tourism Group, que contrôle le propriétaire de la compagnie aérienne Hainan Airlines, nous apprend un communiqué publié hier jeudi 28 avril. Un géant du tourisme vient de naitre et il faudra compter avec lui, dans un secteur déjà fortement concurrentiel et frappé par la crise du fait de la montée du terrorisme.

Carlson Rezidor était détenu jusque-là par la chaîne américaine Carlson Hotels Inc. et le belge Rezidor Hotel Group AB. Pour le moment motus sur le montant de l’opération, mais l’agence américaine Bloomberg s’est risquée à une estimation, avec peu de chances de se tromper du reste : Aux alentours de 2 milliards de dollars. On attend maintenant le feu vert des autorités de tutelle…

Mais ce qu’on sait déjà c’est que HNA Tourism va étendre ses tentacules sur les 1400 hôtels administrés présentement par Carlson Rezidor dans 110 pays (notamment aux États-Unis, en Europe et au Moyen-Orient) et sur un paquet de labels réputés tels que Quorvus Collection, Radisson Blu, Radisson, Radisson Red, Park Plaza, Park Inn by Radisson, Country Inns & Suites By CarlsonSM.

La belle affaire !

Une fois l’opération finalisée, HNA Tourism, une filiale de HNA Group Co. (ce dernier affiche 26,8 milliards d’euros de recettes en 2015), entrera par la grande porte dans le secteur hôtelier en Afrique. En effet Carlson Rezidor est l’un des ténors du continent, avec un portefeuille d’une trentaine d’hôtels dans plus de quinze pays. Depuis début 2015,  pas moins d’une dizaine d’hôtels ont été labellisés. Et les projets ne manquent pas avec 35 ouvertures programmées dans les trois ans à venir.

« Par leur rapprochement, HNA Tourism Group et Carlson Hotels vont avoir une présence forte dans l’hôtellerie internationale, avec une capacité accrue pour accélérer leur croissance, développer des marques clés et renforcer l’expérience des clients », se sont réjouis les deux groupes dans un communiqué.

A signaler que HNA Tourism Group opère dans l’hôtellerie, le transport aérien, le tourisme et la finance. La partie hôtellerie, HNA Hospitality Group, contrôle un portefeuille de 500 hôtels, situés surtout en Chine.

Une bataille épique avec… un autre chinois

HNA Tourism Group aura fort à faire en Afrique face à un concitoyen, le groupe de tourisme et de voyage Jin Jiang International Holdings. Ce dernier est sur le continent depuis 2014, après avoir mis la main sur le français Groupe du Louvre et sa filiale Louvre Hotels Group. Avec sa trentaine d’établissements hôteliers dans neuf pays en Afrique, Jin Jiang  est un sérieux prétendant au trône continental.

Le secteur est en pleine ébullition, en mars dernier, un consortium de businessmen chinois, sous la houlette du groupe d’assurances Anbang, avait tenté une incursion pour prendre le contrôle de la chaîne américaine Starwood (à peu près 40 hôtels en Afrique). Mais la manoeuvre avait avorté, Starwood ayant préféré un autre groupe… américain, Marriott. C’est aussi ça le business, parfois, une affaire de nationalisme. Mais cette fois rien n’a pu bloquer les Chinois – HNA Tourism Group -, et il faudra s’y habituer car leurs groupes ont maintenant une puissance financière qui écrase complètement la concurrence occidentale…

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

SPORT

0
Le Club Africain a publié sur sa page officielle facebook les derniers transferts effectués dans le mercato d'hiver 2016-2017. Les nouvelles recrues: Oussama Darragi (29...