Tags Posts tagged with "rached ghannouchi, ali larayedh"

rached ghannouchi, ali larayedh

par -
0
Au moment où la plénière du Dialogue National se tient au ministère des droits de l'Homme et de la justice transitionnelle

Au moment où la plénière du Dialogue National se tient au ministère des droits de l’Homme et de la justice transitionnelle, annonçant le début du compte à rebours pour la démission du Gouvernement Ali Laârayedh et la formation de celui qui doit prendre sa place, la polémique enfle autour des critères du choix des ministres .

Samir Taieb , parlant au nom d’Al-Massar, révèle que le Front de Salut National (FSN) fera savoir au Quartet que le nouveau gouvernement ne doit pas comporter de ministres du gouvernement actuel. Les déclarations des dirigeants d’Ennahdha vont dans le sens opposé : Ajmi Lourimi , pense qu’il est probable que le prochain gouvernement se composera de ministres actuellement en poste ou des ministres du précédent gouvernement , au moment où Abdelkarim Harouni estime qu’il serait préférable de chercher les ministres compétents et indépendants , dans le gouvernement actuel , comme cela a été le cas pour le président du gouvernement qui a été choisi parmi l’équipe Ali Laârayedh . Ces propos nous rappellent une précédente déclaration de Rached Ghannouchi, dans laquelle il a souligné que le Gouvernement Lâarayedh est composé à 61% de ministres compétents et indépendants .

Cette polémique annonce déjà les difficultés qui devraient surgir dans le choix de la nouvelle équipe gouvernementale, et dévoile le mode de penser d’Ennahdha et ses alliés pour la période à venir.

La stratégie du parti islamiste dans le choix des membres du nouveau cabinet semble la même que celle suivie, lors du choix du chef du gouvernement. Elle consistait à imposer , en utilisant son droit de veto , une condition qui élimine d’office les candidats et les postulants indésirables et rétrécit , de manière drastique , l’éventail du choix , poussant les participants au Dialogue National , sous la pression du temps et de l’opinion publique , à se rabattre sur des noms qui ne répondent qu’en partie au casting recherché .

Lors des négociations et les transactions portant sur le choix du chef du gouvernement , le mot de passe glissé par le parti islamiste à ses alliés était de ne pas voter pour quelqu’un qui a prêté serment à Ben Ali .Cette consigne, qui n’a pas été annoncée publiquement , visait Mohamed Ennaceur , pourtant favori dans toutes les consultations préliminaires , et répond à tous les critères du choix préétablis : sa compétence et sa probité n’étaient pas à démontrer et il a recueilli le plus de voix au dernier vote . Pour se dérober au résultat de cette règle du jeu, pourtant claire et établie à l’avance , Ennahdha a affirmé que ce vote était un simple sondage d’opinion. Et la suite est connue .

Pour l’étape actuelle, Ennahdha devrait opposer le même veto aux candidats. Ils ne devraient pas appartenir aux équipes qui ont travaillé avec Ben Ali , ce qui amènerait les partis qui participent au Dialogue National à intégrer au cercle des compétences neutres , les ministres actuels ou ceux qui ont fait partie du cabinet de Hamadi Jébali . Ce faisant, le parti islamiste conservera une présence dans le prochain cabinet , confirmant la prévision de Rached Ghannouchi que son parti quittera le gouvernement , mais pas le pouvoir .

Le dialogue nécessite avant tout un esprit positif qui ne doit ni anticiper les résultats escomptés, ni pousser le cours des négociations vers les objectifs de l’un ou de l’autre des partenaires , en remettant à chaque fois en cause la règle du jeu préétablie . Or, depuis des mois, on assiste à un esprit d’un autre genre qui veut à tout prix aiguiller le processus de dialogue vers les objectifs partisans , qui visent à pérenniser la mainmise d’Ennahdha sur les institutions de l’Etat , et empêcher l’inversion de la tendance amorcée au 23 octobre 2011 .

Aboussaoud Hmidi

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE