Tags Posts tagged with "Raoued, Kamel Gadhgadhi,"

Raoued, Kamel Gadhgadhi,

par -
Le terroriste Kamel Gadhgadhi

Le terroriste Kamel Gadhgadhi, assassin de Chokri Belaid , a été abattu, lors de l’opération de Raoued, a annoncé officiellement le ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, dans une conférence de presse tenue, mardi soir, au siège du ministère, ajoutant que les analyses génétiques effectuées, ce jour, ont confirmé qu’il s’agit bel et bien de Kamel Gadhgadhi, le dangereux terroriste, objet d’une vaste chasse à l’homme depuis que son nom a été cité dans l’affaire de l’assassinat de Chokri Belaid.

Cette conférence de presse, le ministre de l’Intérieur l’a tenue pour éclairer l’opinion publique tunisienne sur les tenants et les aboutissants de l’assaut donné par les forces de sécurité, unités de la police et de la Garde nationale confondues, et qui a abouti à la mort de sept terroristes, des chefs de l’aile du courant d’Ansar Charia. Ila révélé que cet aboutissement est le résultat d’un long travail de renseignement et de repérage mené par les forces spécialisées de la sécurité nationale qui ont encerclé, à partir de lundi après-midi, la maison où étaient retranchés les membres du groupe terroriste. Dès l’abord, a-t-il ajouté, les terroristes barricadés ont pris l’initiative de soumettre les unités de sécurité à un feu nourri , et ont opposé une farouche résistance aux unités de la police et de la Garde nationale qui avaient pour consigne de les récupérer vifs .

Des négociations ont été entamées, en présence d’un représentant du ministre public, pour les amener à se rendre, mais ces pourparlers n’ont guère abouti, les terroristes, armés jusqu’aux dents , ont pris soin de piéger l’habitation où ils s’étaient retranchés, et ont commencé à tirer sur les élément des forces de sécurité, tuant l’un d’eux , le sergent Atef Jabri, et en blessant deux autres.

Pour sa part, le porte-parole officiel du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Laroui, a précisé que l’opération s’est poursuivie pendant une vingtaine d’heures, de 15 heures lundi, à 13 heures mardi, et elle a été menée de main de maître par des policiers et des gardes nationaux dont la compétence et le savoir-faire sont mondialement reconnus. Ila ajouté que les terroristes qui portaient des ceintures explosives, disposaient d’un arsenal qui a tout d’un arsenal de guerre , et étaient décidés à ne pas se rendre. D’ailleurs, il a été découvert dans la maison où ils s’étaient retranchés de grandes quantités d’armes sont 3 kalachnikov, 1 Steir, arraché à un militaire égorgé à Jebel Chaambi, , d’énormes munitions et 600 kilogrammes de TNT, assez pour causer d’énormes dégâts et de pertes sur un périmètre de 1 kilomètre à la ronde.

Parmi les terroristes abattus, le porte-parole officiel du ministère de l’Intérieur a cité en premier lieu Kamel Gadhgadhi, tueur présumé de Chokri Belaid, Mohamed Ennaceur Dridi, Alaeddine Nhahi, Makram Riahi, impliqué dans l’opération de Goubellat et deux autres dont l’identification est en cours.

Deux parmi les terroristes tués ont égorgé les soldats tunisiens tombés en martyrs à Jebel Chammbi. Il s’agit de Kamel Gadhgadhi et d’Aleeddine Njahi.

par -
Le terroriste Kamel Gadhgadhi

Le terroriste Kamel Gadhgadhi, assassin de Chokri Belaid , a été abattu, lors de l’opération de Raoued, a annoncé officiellement le ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, dans une conférence de presse tenue, mardi soir, au siège du ministère, ajoutant que les analyses génétiques effectuées, ce jour, ont confirmé qu’il s’agit bel et bien de Kamel Gadhgadhi, le dangereux terroriste, objet d’une vaste chasse à l’homme depuis que son nom a été cité dans l’affaire de l’assassinat de Chokri Belaid.

Cette conférence de presse, le ministre de l’Intérieur l’a tenue pour éclairer l’opinion publique tunisienne sur les tenants et les aboutissants de l’assaut donné par les forces de sécurité, unités de la police et de la Garde nationale confondues, et qui a abouti à la mort de sept terroristes, des chefs de l’aile du courant d’Ansar Charia. Ila révélé que cet aboutissement est le résultat d’un long travail de renseignement et de repérage mené par les forces spécialisées de la sécurité nationale qui ont encerclé, à partir de lundi après-midi, la maison où étaient retranchés les membres du groupe terroriste. Dès l’abord, a-t-il ajouté, les terroristes barricadés ont pris l’initiative de soumettre les unités de sécurité à un feu nourri , et ont opposé une farouche résistance aux unités de la police et de la Garde nationale qui avaient pour consigne de les récupérer vifs .

Des négociations ont été entamées, en présence d’un représentant du ministre public, pour les amener à se rendre, mais ces pourparlers n’ont guère abouti, les terroristes, armés jusqu’aux dents , ont pris soin de piéger l’habitation où ils s’étaient retranchés, et ont commencé à tirer sur les élément des forces de sécurité, tuant l’un d’eux , le sergent Atef Jabri, et en blessant deux autres.

Pour sa part, le porte-parole officiel du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Laroui, a précisé que l’opération s’est poursuivie pendant une vingtaine d’heures, de 15 heures lundi, à 13 heures mardi, et elle a été menée de main de maître par des policiers et des gardes nationaux dont la compétence et le savoir-faire sont mondialement reconnus. Ila ajouté que les terroristes qui portaient des ceintures explosives, disposaient d’un arsenal qui a tout d’un arsenal de guerre , et étaient décidés à ne pas se rendre. D’ailleurs, il a été découvert dans la maison où ils s’étaient retranchés de grandes quantités d’armes sont 3 kalachnikov, 1 Steir, arraché à un militaire égorgé à Jebel Chaambi, , d’énormes munitions et 600 kilogrammes de TNT, assez pour causer d’énormes dégâts et de pertes sur un périmètre de 1 kilomètre à la ronde.

Parmi les terroristes abattus, le porte-parole officiel du ministère de l’Intérieur a cité en premier lieu Kamel Gadhgadhi, tueur présumé de Chokri Belaid, Mohamed Ennaceur Dridi, Alaeddine Nhahi, Makram Riahi, impliqué dans l’opération de Goubellat et deux autres dont l’identification est en cours.

Deux parmi les terroristes tués ont égorgé les soldats tunisiens tombés en martyrs à Jebel Chammbi. Il s’agit de Kamel Gadhgadhi et d’Aleeddine Njahi.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...