Tags Posts tagged with "ras jedir"

ras jedir

par -

L’activité a repris, aujourd’hui, dimanche 22 janvier 2017, au passage frontalier de Ras Jedir, conformément à l’accord convenu, mardi dernier, entre les délégations sécuritaires tunisienne et libyenne en vue de la reprise de la circulation des marchandises, à partir du 22 janvier 2017, après deux mois de blocage à cause du sit-in de Ben Guerdane, en protestation contre les pressions subies par les commerçants tunisiens en Libye, rapporte l’agence Tap.

Les camions chargés de marchandises tunisiennes et stationnés, depuis plusieurs jours, sur la route menant à Ras Jedir ont repris, dimanche, leur chemin vers la Libye de même que les commerçants de Ben Guerdane. Ce mouvement a été précédé, samedi après-midi, par l’entrée des libyens de manière timide, alors que les nouvelles dispositions relatives à la sortie des marchandises de Libye n’ont pas encore été fixées.

Malgré la reprise de l’activité à Ras Jedir, le sit-in de Ben Guerdane se poursuit ce qui illustre la fragilité de la situation.

par -

Il est attendu qu’une réunion tuniso-libyenne aura lieu, aujourd’hui, mardi 17 janvier 2017, au poste frontalier de Ras Jedir, pour la préparation au retour du trafic à travers le poste frontalier, rapporte Mosaïque Fm.

La réunion portera également sur d’autres aspects dont principalement la fluidité du  passage des voyageurs et de la marchandise.

Rappelons que la délégation libyenne s’était absentée de la rencontre qui devait avoir lieu, vendredi dernier, avec la délégation ministérielle tunisienne au poste frontalier de Ras Jedir.

par -

Les unités du poste d’observation avancé de la marine nationale, situé au point de contrôle dans la zone frontalière de Ras Jedir, ont interpellé, dimanche, quatre individus venant de Libye et qui tentaient de s’introduire illicitement en Tunisie.
Les quatre immigrés clandestins, sans aucun papier d’identité, ont indiqué être des Sénégalais, indique, lundi, le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.
Selon le même communiqué, 16 migrants clandestins ont été arrêtés entre samedi et dimanche derniers dont 3 Sénégalais et 3 Gambiens.

par -

Le trafic au niveau du poste frontalier de Ras Jedir à Ben Guerdane a repris ce vendredi 19 août 2016 après sa fermeture dans le soir du jeudi dans les deux sens.

Rappelons qu’un état de grande tension a régné hier au niveau du point de passage frontalier de Ras-Jedir du côté Libyen en raison d’un différend entre deux milices rivales chacune voulant s’emparer du point de passage frontalier.

par -

Les autorités tunisiennes ont décidé, jeudi 18 août 2016, de fermer le passage frontalier de Ras Jedir dans les deux sens, rapporte Mosaïque Fm, citant une source sécuritaire.

Un état de grande tension a régné hier au niveau du point de passage frontalier de Ras-Jedir du côté Libyen en raison d’un différend entre deux milices rivales chacune voulant s’emparer du point de passage frontalier, indique la même source.

par -

Selon des informations rapportées ce lundi 6 juin 2016 par le site Alchourouk, une grosse affluence de Libyens est signalée, depuis ce matin,  au point de passage frontalier de Ras Jedir.

Cette présence massive s’explique par les vacances scolaires, l’approvisionnement en produits de consommation pour le mois de Ramadan et aussi par les soins médicaux à effectuer en Tunisie, a ajouté la même source.

par -

La circulation de marchandises entre la Tunisie et la Libye à travers le point de passage de Ras Jedir n’a pas repris son rythme normal, lundi, comme attendu.
Les autorités libyennes n’ont permis aux commerçants tunisiens de transporter que des quantités très limités de marchandises, malgré l’accord convenu, vendredi, entre les responsables tunisiens et libyens en vue de la reprise du trafic de marchandises à partir de lundi 16 mai et des voyageurs à partir de samedi 14 mai.
Selon le porte-parole du poste frontière libyen, Hafedh Mouammar, le trafic commercial a repris, lundi, avec la condition de se limiter à de petites quantités de produits pour protéger les économies des deux pays.
Il s’est, par ailleurs, étonné de la décision des autorités tunisiennes d’imposer une assurance aux ressortissants libyens.
Lundi après-midi, un grand nombre de commerçants tunisiens ont franchi la frontière libyenne pour s’approvisionner en marchandises, alors que le mouvement de passagers s’est intensifié depuis la reprise samedi.

TAP

par -

Le poste frontalier de Ras Jedir (gouvernorat de Médenine) a été rouvert samedi matin au trafic passagers, entre la Tunisie et la Libye, a constaté la correspondante de la TAP dans la région.

La fermeture du poste de Ras Jedir date depuis le 27 avril dernier suite à une décision de la partie libyenne, rappelle-t-on.

La décision de réouverture du passage frontalier a été prise lors d’une séance de négociation entre les parties tunisienne et libyenne, la nuit de vendredi, couronnée par un accord de reprendre le trafic passagers samedi matin. La reprise des activités commerciales entre les deux pays à travers Ras Jedir est prévue pour lundi prochain sans toutefois préciser les nouvelles mesures prises concernant le trafic des marchandises.

Les habitants de Ben Guerdane ont accueilli favorablement la réouverture du passage frontalier espérant que les différentes parties respectent leur engagement afin de garantir la pérennité de l’activité au niveau du poste frontière.

Les habitants de la région ont également salué la formation d’un comité tuniso-libyen sous la présidence du gouverneur de Médenine et du responsable de la municipalité de Zouara (Libye), afin d’examiner la situation au niveau de ce passage et intervenir en cas d’urgence.

La reprise du trafic des marchandises permettra de rétablir le calme dans la ville de Ben Guerdane qui a connu, récemment, des mouvements de protestation et une tension depuis la fermeture du poste frontalier de Ras Jedir.

par -

Le règlement des problèmes du poste-frontière de Ras Jédir n’est pas seulement aux mains des autorités tunisiennes mais il est aussi tributaire d’une décision du coté libyen, a affirmé, mardi le gouverneur de Medenine Tahar Matmati. « Le retard observé dans le règlement des problèmes s’explique par la fragilité de la situation en Libye, a t-il ajouté lors d’une rencontre avec les médias au siège du gouvernorat, consacrée au suivi de la situation à Ben Guerdane. Des contacts sont en cours avec le coté libyen pour examiner toutes les solutions possibles, a-t-il assuré. Selon le gouverneur, le problème ne consiste pas en l’ouverture ou la fermeture du poste frontalier de Ras Jédir mais plutôt dans le flux de marchandises et leur écoulement. Le gouvernement libyen impose une taxe fixe sur les différentes marchandises pour éviter des tracasseries aux commerçants des deux pays, a-t-il expliqué. Matmati a affirmé que le gouvernement suit de près la situation à Ben Guerdane soulignant la poursuite des efforts pour parvenir à une solution.
« Autant les revendications des protestataires sont légitimes autant la contrebande est illégale », a-t-il dit.
Selon le gouverneur, une liste de commerçants a été établie avec le concours de la société civile pour faciliter leur passage via le poste de Ras Jédir.
Les protestataires avaient imputé la responsabilité de l’exacerbation des tensions au gouverneur de la région qui selon eux n’a pas tenu ses engagements d’entamer des négociations avec les parties libyennes pour le rétablissement du trafic commercial au poste frontalier. Une grève générale a été décrétée pour mercredi à l’appel de l’union locale du travail face à la poursuite des pressions exercées sur le commerce avec la Libye et le blocage à la frontière d’un groupe de vendeurs de carburant de contrebande.

TAP

par -

La Tunisie est convaincue que l’activité commerciale transfrontalière via Ras Jedir va reprendre «très bientôt», ont affirmé les autorités locales  près d’une semaine après la partie libyenne y a imposé un blocus.

« Ce problème sera résolu très bientôt, »  a déclaré à l’AFP Tahar Matmati, le gouverneur de Médenine, situé  sur la route de principe entre la Tunisie et la Libye.

Les discussions entre les deux parties sont essentiellement axées sur « la nature des produits importés en Tunisie », a-t-il précisé  ajoutant que le côté libyen voulait une « taxe unique sur tous les produits, ce qui  nécessite certaines procédures administratives ».

L’activité  commerciale via le poste frontalier de Ras Jedir a été bloquée vendredi du  côté libyen, ce qui a ralenti la circulation des personnes à travers la frontière alors que tous les véhicules sont soumis à une fouille minutieuse.

Un responsable du conseil local de Zouara en Libye, Hafedh Mouammar, a déclaré à l’AFP mardi que le blocus a été mis en place pour protester contre la « contrebande des produits subventionnés », tels que l’essence.

Le conseil local de Zouara avait  fait allégeance, début avril,  au gouvernement d’unité nationale dirigé par Fayez al-Sarraj, qui cherche à affirmer son autorité à Tripoli.

La paralysie du trafic à travers la frontière a provoqué la colère de la population dans le sud de la Tunisie, où l’économie est tributaire du commerce transfrontalier, notamment les produits de contrebande.

par -
Selon Mohamed Ali Aroui

Le chef de point de passage frontalier Ras Jedir, côté libyen,  Mohammed Jarrafa, a déclaré la réouverture de la frontière pour les voyageurs n’est pas  actuellement à l’ordre du jour, invoquant  « l’absence d’une claire volonté pour des négociations officielles  concernant la réouverture de Rasz Jedir ».

Ila ajouté dans une déclaration à la presse libyenne que le trafic transfrontalier est encore limitée au retour des ressortissants libyens de la Tunisie et certains cas de santé urgents, soulignant que la fermeture de la frontière était due aux « mauvais traitements infligés à des Libyens en Tunisie au cours de la dernière période ».

par -

Les autorités libyennes ont décidé, jeudi après-midi, de fermer le point de passage de Ras Jedir du côté libyen, a indiqué Hafedh Maamar, responsable libyen auprès du poste frontalier.

Cette décision intervient en raison de la poursuite du blocage de la route devant les voitures et camions libyens par des commerçants de Ben Guerdane, a-t-il précisé à la correspondante de l’Agence TAP.

Il a souligné que cette décision sera maintenue jusqu’à ce que les autorités libyennes et tunisiennes trouvent des solutions qui garantissent la circulation sans encombre des passagers et véhicules entre les deux pays.

En colère contre le non-rétablissement de la circulation des marchandises à partir de la Libye, des commerçants des localités « Zokra » et « Jalal » avaient bloqué la route reliant Ben Guerdane à Ras Jedir, empêchant ainsi les voitures et camions libyens de circuler dans les deux sens. L’activité commerciale au point de passage de Ras Jedir devait reprendre, lundi 25 avril 2016, comme convenu la semaine dernière entre les parties tunisienne et libyenne, avaient affirmé des protestataires à l’Agence TAP.

TAP

par -

Les responsables du poste frontalier de Ras Jedir du côté libyen ont décidé de fermer le point de passage au trafic dans les deux sens, invoquant « la sécurité de la colonie libyenne en Tunisie et les entraves aux intérêts des commerçants libyens du fait du blocage de la Route nationale 1 par les commerçants de Ben Guerdane ».

par -

Plusieurs commerçants ont entamé, lundi, un sit-in illimité, à Zokra, localité située entre Ben Guerdane et Ras Jedir, pour protester contre la non-reprise de la circulation des marchandises à partir de la Libye. L’activité commerciale au point de passage de Ras Jedir devait reprendre, ce lundi, conformément à ce qui a été convenu la semaine dernière entre les parties tunisiennes et libyennes, ont affirmé des commerçants.
Les protestataires ont bloqué la route reliant Ben Guerdane à Ras Jedir, empêchant ainsi les voitures et camions libyens de circuler dans les deux sens, ce qui a créé des fils de véhicules stationnés sur les bas-cotés de la route. Ils déplorent la dégradation de leurs revenus à cause de l’interruption de leurs activités commerciales avec la Libye, regrettant le non-respect des parties libyennes et tunisiennes de leurs engagements.

TAP

par -

Les autorités libyennes ont fermé dimanche le point de passage de Ras Jedir  avec la Tunisie en raison « des agressions et du  harcèlement des voyageurs libyens dans la ville tunisienne de Ben Guerdane », selon « The Libya Observer ».

Le gouvernement du Salut a affirmé que la frontière resterait fermée jusqu’à ce que les autorités tunisiennes prennent des mesures pour protéger les Libyens sur son sol.

Les voitures de plusieurs voyageurs libyens ont été brisées et d’autres ressortissants ont été agressés  par les habitants de Ben Gardane après que les autorités libyennes ont décidé de stopper les exportations de biens. La décision libyenne est intervenue suite à l’arrestation de 5 commerçants tunisiens  et autant de douaniers libyens dans une affaire de corruption, affirme la même source.

La ville frontalière de Ben Gardane vit du commerce transfrontalier avec la Libye sur fond de chômage élevé.

par -

Le passage frontalier de Ras Jedir (gouvernorat de Médenine) est désormais ouvert dans les deux sens, à la circulation des personnes, de 7 H à 19H, a affirmé une source sécuritaire à la correspondante de la TAP dans la région. Seulement les libyens étaient autorisés à entrer en territoire libyen depuis mardi, jour de la réouverture partielle du point de passage, en raison d’un problème technique, a ajouté la même source.
Le point de passage de Ras Jedir a été fermé, le 07 mars, par les autorités tunisiennes, ainsi que les autres postes frontaliers entre les deux pays, suite à l’attaque terroriste contre Ben Guerdane survenue le même jour.

TAP

par -
Après quatre jours de fermeture

Dans une déclaration accordée, ce mercredi 23 mars2016, à Africanmanager, l’expert en affaires tuniso-libyennes Mustapha Abdelkabri, a affirmé qu’une vaste opération de contrôle continue d’être enée par les agents douaniers relevant du point de passage de Ras Jedir  .Cette opération, selon lui, a pour objectif de rechercher des éléments suspectés de terrorisme en Libye.

Il a ajouté que des arrestations et des décentes dans des domiciles de personnes suspectées sont quotidiennes dans la région de Ben Guerdane.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...