Tags Posts tagged with "respect"

respect

par -

La chancelière allemande Angela Merkel, a affirmé que l’attaque terroriste de la place Breitscheid à Berlin en décembre dernier « nous pousse à agir plus rapidement, à agir correctement et à ne pas nous limiter à des annonces mais aussi montrer où nous en sommes. »

Prenant la parole lundi lors de la réunion annuelle de l’association allemande de la fonction publique, et évoquant le déploiement policier à la veille du Nouvel An, elle a affirmé que les forces de sécurité ont agi « correctement. » Les activités de la police, ce jour-là, ont englobé des contrôles de sécurité ciblés sur des personnes d’origine nord-africaine. Il y avait également des rapports que la police a désigné des groupes d’hommes sous l’acronyme [péjoratif] de «Nafris, » déclenchant un débat sur le profilage racial en Allemagne.

La chancelière a également évoqué l’élaboration d’un consensus entre les partis politiques à Berlin sur des «solutions communes» pour classer l’Algérie, le Maroc et la Tunisie comme pays sûrs , afin de permettre aux autorités allemandes de renvoyer les réfugiés vers leurs pays d’origine.

Les services officiels auraient pu prendre rapidement une décision s’ils étaient au courant que le demandeur d’asile venait d’un pays sûr ou d’un pays dangereux, a-t-elle ajouté. Merkel s’est prononcée pour des rapatriements plus rapides, tout en affirmant qu’il est important qu’un accord avec les pays d’origine soit négocié « dans le respect ».

par -

Le chef du gouvernement Habib Essid a indiqué que sa relation avec le président Béji Caïd Essebsi est fondée sur le respect, niant avoir « une relation tendue » avec le président de la République ou être « en mauvais termes » avec lui.

« Les tentatives menées par certains n’y changeront rien. Nous sommes en bons termes. Nous comptons sur cette relation pour gérer comme il se doit la relation entre les fonctions et les institutions », a-t-il assuré, se disant confiant quant à la grande expérience du président dans la gestion des affaires de l’Etat.

Dans une interview accordée vendredi au site électronique « Assabah news », Habib Essid a jugé que le document proposé concernant les priorités du gouvernement d’union nationale comporte plusieurs points communs avec les orientations de son gouvernement.

Et d’ajouter que l’initiative du gouvernement d’union nationale proposée par Caïd Essebsi début juin est « établie sur la base d’un diagnostic précis de la situation et est dictée par la volonté de mobiliser les compétences et les forces politiques pour faire face aux défis de la prochaine étape ».

Il a, toutefois, indiqué qu’il n’était pas complètement d’accord sur le moment choisi pour lancer cette initiative, conformément à un accord politique précédent convenu entre les différentes parties prenantes et fixé pour les prochaines élections municipales.

Habib Essid qui a accédé à la primature en février 2015 et procédé à un remaniement ministériel en janvier dernier, a indiqué avoir relevé dans le document sur les priorités du gouvernement d’union nationale « plusieurs points communs avec les programmes et les orientations de l’actuel gouvernement s’ils ne le sont pas tous ».

Le gouvernement s’emploie à « réunir toutes les conditions de réussite à l’initiative de Caïd Essebsi » et à faire prévaloir « une relation saine et fluide » entre les différentes institutions de l’Etat, a-t-il encore dit.

Répondant à une question sur sa disposition à présider le prochain gouvernement malgré une volonté persistante de le changer par certains membres de la coalition au gouvernement, Habib Essid a dit être au service de la Tunisie, ajoutant que la décision revient maintenant au président de la République et aux participants à l’initiative. « J’espère qu’ils parviendront à faire le bon choix dans l’intérêt du pays qui demeure l’ultime objectif », a-t-il ajouté.

Sur sa relation avec Nidaa Tounes et Ennahdha, Essid a indiqué qu’il se garde d’interférer dans les conflits internes de Nidaa Tounes et se tient à égale distance de toutes les parties. Pour la relation avec Ennahdha, elle est basée sur le fait que ce parti constitue une des composantes de la coalition gouvernementale. Une relation fondée sur la transparence totale pour tout ce qui concerne l’action du gouvernement et les dossiers y afférents, a-t-il insisté.

par -

«  Notre métier est à risque et c’est pourquoi la sécurité est la priorité de nos priorités », a affirmé la Société Agil par la voix de son premier responsable Moncef Matoussi.
La précision de ladite société vient à la suite de la publication d’un article en date de 7 avril 2016 faisant état de dépassements enregistrés lors d’ opérations de curage et de nettoyage des cuves et citernes de stockage d’hydrocarbures dans ses stations- service.
Des dépassements qui ont suscité la polémique surtout qu’un sous-traitant de ladite entreprise a trouvé la mort dans un accident qui a eu lieu à Sidi Ali Ben Aoun, relevant du gouvernorat de Sidi Bouzid.
Des accusations qui ont poussé la société Agil à réagir et à fournir des explications. Lors d’une réunion qui s’est tenue mardi 12 avril 2016 au siège de la société Agil en présence du directeur Général adjoint Habib Mlawah, le PDG de la société AGIL, Moncef Matoussi a déclaré à Africanmanager que « l’on multiplie les efforts pour que l’on soit en conformité avec les normes internationales notamment celles les plus restrictives».

Ila cité dans cet ordre d’idées  le projet de  construction d’un centre de stockage de GPL (Gaz de Pétrole Liquifié) à Gabès.  40% de l’ensemble du budget de l’investissement alloué à ce projet a été consacré au volet sécurité.
Le responsable a rappelé que le projet qui vise la production de 12 mille tonnes coûtera environ 200 millions de dinars sachant que les travaux de réalisation avancent à la cadence souhaitée, soit 95%.

C’est le même constat pour le centre d’emplissage et de stockage GPL, implanté à Radès, sujet qui a fait couler beaucoup d’encre. Moncef Matoussi a fait savoir que « la société a énormément investi pour éviter les risques », soulignant que «  l’ensemble des capteurs installés pour le contrôle des sphères de stockage GPL dans cette zone sont fonctionnels ».
Il a dans ce cadre assuré que la situation est totalement maîtrisée et les 4 sphères qui sont sous enceintes béton sont contrôlées.

Évoquant le décès d’un sous-traitant à Sidi Ali Ben Aoun, en janvier dernier, il  précisé que les travaux avaient été confiés à une société de maintenance qui assume,  de ce fait,  toute la responsabilité du chantier, de son impact et de ses conséquences.
Moncef Matoussi a dans ce cadre ajouté qu’une enquête judiciaire est en cours er la société  Agil a produit  un document où le gérant de la Société Abdallah Boubakri reconnaît sa responsabilité pour  l’incident et s’est engagé à réparer les dégâts causés au défunt Hamed Al Jawadi tout en exonérant la responsabilité d’Agil dans cette affaire.

Vers le développement des réserves en matière de GPL

Sur un autre plan, le directeur général adjoint de ladite société Habib Mlawah a fait remarquer, de son côté,  que « Agil n’arrête pas de relever les défis tout en misant sur le développement de ses réserves en matière de GPL pour mieux répondre aux besoins ».
A cet égard, il a annoncé la construction prochaine de  cinq réservoirs de stockage de GPL. «  Trois réservoirs seront construits à Gabès d’une capacité de 6000 tonnes m³ alors que deux autres seront réalisés à Bizerte d’une capacité de 4000 tonnes m³ », a-t-il dit.
Toujours selon la même source, la construction de ces cinq réservoirs d’une enveloppe de 225 millions de dinars s’inscrit dans le cadre du plan quinquennal (2015-2020) visant le développement des réserves en matières de GPL afin d’éviter une éventuelle pénurie de ce produit.
Mlawah a dans ce sens noté que les études relatives à la construction de ces réservoirs vont prochainement démarrer prévoyant leur entrée en exploitation en 2020.

par -

A la suite de la publication d’un article en date du 7 avril 2016 évoquant des « dépassements enregistrés par Agil lors des opérations de curage et de nettoyage des cuves et citernes de stockage d’hydrocarbures dans ses stations-service » ,ladite société par la voix de son directeur directeur général adjoint Habib Mlawah s’est employée à rassurer les citoyens.
Dans une interview accordée à Africanmanager, il a précisé qu’Agil accorde une grande priorité à la question de la sécurité. Le projet de la construction d’un centre de stockage de GPL à Gabès en est l’exemple pertinent, a-t-il ajouté précisant que « 40% du budget de l’investissement vont à l’application des normes de sécurité ».
Pour rappel, le coût de ce projet est estimé à environ 200 millions de dinars.

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=mxH-ummePFI&feature=youtu.be »]

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Le groupe libyen Ansar Asharia, classé comme organisation terroriste par l’ONU et les Etats-Unis, a annoncé samedi soir sa «dissolution», dans un communiqué publié...

SPORT

Reseaux Sociaux