Tags Posts tagged with "résultat net"

résultat net

par -
Selon un rapport de ses Commissaires aux Comptes

Samir Saied, directeur général de la STB, a assuré vendredi 10 mars 2017 que la banque, créée en 1958 et qui compte environ 2000 employés, « avance doucement, mais sûrement, dans son plan de restructuration, et ce, sous un pilotage très strict et le suivi du Fonds Monétaire International, de la Banque Mondiale et de la Banque Centrale de Tunisie« .
Le DG de la STB, a précisé lors d’une communication financière, tenue au siège de la Bourse de Tunis, que « le plan de restructuration assurera la reprise d’une croissance rentable et durable, à partir de 2018, alors que nous nous attendons à un véritable décollage en 2020« .
Et d’affirmer que « dès la première année de la mise en application de la stratégie de restructuration, la STB est parvenue à accomplir des réalisations quantitatives en parfaite ligne avec les objectifs tracés dans le business plan« .

Selon les chiffres avancés par le responsable, la STB a réalisé, au terme de l’année 2016, une évolution du résultat net à 70 millions de dinars -MD- (107% de l’objectif), du résultat brut d’exploitation (RBE) à 164 MD (104%), et du produit net bancaire (PNB) à 310 MD (99%).
De même, la banque a enregistré une progression des crédits et des dépôts à la clientèle, respectivement à 5558 MD et à 5443 MD (soit environ 100% de l’objectif fixé au business plan).
L’objectif pour 2020 est la réalisation d’un résultat net de 185 MD (+46,2%), alors que PNB et le RBE évolueront respectivement de +16,7% (pour atteindre 575 MD) et de +17,7% (à 314 MD). Quant aux dépôts et encours nets des crédits, ils s’élèveront respectivement à 7185 MD et 7300 MD.

Mettant l’accent sur les créances classées du secteur touristique contractées auprès de la STB, dont le montant s’élève à 1700 MD, il a révélé qu’un programme de restructuration de ces créances, conçu en collaboration avec l’Association professionnelle des Banques et la Fédération Tunisienne de l’hôtellerie, sera présenté à l’Etat. Il s’agit d' »un plan Marshall pour le redressement du secteur touristique, comportant 3 principales étapes, à savoir le diagnostic sectoriel, l’assainissement et le suivi et le développement« .

Rappelant que l’Etat a injecté une enveloppe de 600 MD pour le programme de restructuration de la STB, Saied a réitéré que la banque œuvrera, dans les prochaines années, à mieux servir l’économie du pays à travers un soutien appuyé aux PME, au tissu de la micro-finance, notamment pour promouvoir la culture entrepreneuriale et au développement inclusif et régional.

par -

La société Aetech annonce un résultat net déficitaire de 0,562 MD au 30 juin 2016 contre une perte nette de 0,326 MD, à la même période de l’année précédente. Les revenus de la société ont diminué de 8,8% à 6,9 MD. Parallèlement, les charges d’exploitation ont baissé de 3% à 7,512 MD. Le résultat d’exploitation semestriel ressort négatif de 0,408 MD.

Les achats consommés du premier semestre 2016 s’élèvent à 5.904.004 DT contre 5.828.344 DT au premier trimestre 2015, soit une augmentation de 75.660 DT. Les charges du personnel du premier semestre 2016 s’élèvent à 875.381 DT contre 1.061.489DT au premier semestre 2015.

Les dotations aux amortissements et aux provisions du premier semestre 2016 s’élèvent à (48.656) DT contre 154.175 DT au premier semestre 2015. Les autres charges d’exploitation du premier semestre 2016 s’élèvent à 604.795 DT contre 543.800 DT au premier semestre 2015

Les charges financières nettes du premier semestre 2016 s’élèvent à 210.287 DT contre 286.171 DT au premier semestre 2015. Les autres gains ordinaires du premier semestre 2016 s’élèvent à 57.180 DT

par -

Les états financiers intermédiaires de la BTE (Banque Tunisie Emirats), au 30 juin 2016, montrent un total bilan de 955.175 MDT et un Résultat Net (RN) de 1,705 MDT, de 0,300 MDT moindre que celui de la même période de l’exercice 2015, année où le RN de la banque pour toute l’année n’avait pas dépassé le 1,663 MDT. Exercice aussi où les liquidités de fin période avaient dépassé les 50,8 MDT contre seulement 1,57 MDT à la fin du premier semestre 2016.

Notons enfin que la BTE avait reçu, en octobre 2015, notification d’un redressement fiscal reçu à la suite d’un contrôle approfondi. L’Administration fiscale lui réclamait un peu plus de 8,327 MDT, dont plus de 2,779 MDT de pénalités de retard. Ce redressement représenterait, s’il est maintenu, 5 fois le résultat net de la banque des Emirats. La nouveauté dans cette affaire, c’est que la banque avait reçu en mai 2016 une réponse motivée de l’administration fiscale, rejetant l’opposition de la banque et maintenant donc le montant de 8,327 MDT. La BTE maintient cependant sa provision, pour les 8,3 MDT, à seulement 3,88 MDT.

par -

Les états financiers de la Société nouvelle maison de la ville de Tunis, Monoprix, montrent un résultat net déficitaire de 1,185 million de dinars (MD), à la fin du premier semestre de 2016, contre un bénéfice net de 2,726 MD durant la même période l’an dernier.

Monoprix explique ces mauvais chiffres par un repli de -2,8% des revenus semestriels de la société, pour s’établir à 255,8 MD contre 263,2 MD en 2015, alors que les charges d’exploitation sont presque restées au même niveau, 262,6 MD.
Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que le résultat d’exploitation de la période soit déficitaire de 1,343 MD contre un résultat excédentaire de 5,4 MD au premier semestre de l’an dernier. Dure dure l’année 2016 pour Monoprix…

par -

Le résultat d’exploitation de la société Land’Or, à la fin du premier semestre de cette année, fait état d’un bond de +21,4%, à 3,738 millions de dinars (MD). La société tire les bénéfices d’un recul des charges d’exploitation de 1,522 MD ; elles sont passées de 30,350 MD au 30 juin de l’an dernier à 28,828 MD au 30 juin 2016.

Par ailleurs on a noté un léger repli des produits d’exploitation, -2% pour s’établir à 32,567 MD.

Autre bonne nouvelle : Les charges financières de Land’Or ont baissé de 35% à 1,150 MD à fin juin 2016 contre 1,778 MD en 2015. Ce qui a propulsé le résultat net, +110% à 2,146 MD.

par -

Le produit net bancaire (PNB) d’Amen Bank, au 30 juin 2016, s’est établi à 135,5 millions de dinars tunisiens (MDT), presque le même résultat qu’à la même période de l’année dernière.

L’envolée des charges du personnel, +10,7% et des charges générales d’exploitation, +7,9%, a impacté le résultat avant provision et impôt ; il s’est tassé de -5,2%, soit 84,7 MDT au 30 juin 2016 contre 89,3 MDT au premier semestre 2015.

A noter que les dotations aux provisions ont fait une forte poussée, passant de 28,153 MDT au 30 juin de l’an dernier à 46,141 MDT cette année. Ce qui in fine donne un résultat net en recul de 39,5%, à 35,745 MDT contre 59,124 MDT à fin juin 2015.

par -
L’agence de notation Capital Intelligence (CI) a affirmé la note de solidité financière de la Banque Natinale Agricole (BNA) à ‘B’.

Le résultat net de la Banque nationale agricole (BNA) a enregistré une régression de 50,1% (-25,4MD) pour s’établir à 25,4MD à fin 2015 contre 50,8MD fin de l’exercice 2014. C’est ce qui a été indiqué lors de l’Assemblée générale ordinaire de la banque qui se tient actuellement à Tunis.

Le total du bilan s’est inscrit en hausse moyenne de 3,7% au cours des cinq dernières années pour s’établir à 8.312 MD à fin décembre 2015.

par -

Poulina Group Holding (PGH) a connu une croissance de ses revenus consolidés de 5.5% par rapport à l’année 2014, pour atteindre 1607 millions de dinars. C’est ce qui a été indiqué lors de la communication financière du groupe, qui se tient actuellement à l’institut arabe des chefs d’entreprises (IACE).

Quant au résultat net du groupe, il a augmenté de 10,5% par rapport à 2014, pour atteindre 80 millions de dinars.

par -

L’Arab Tunisian Bank (ATB) a clôturé l’exercice 2015 avec un résultat net d’un montant de 57,6 millions de dinars contre 53,3 Millions de dinars en 2014, enregistrant ainsi une hausse de 8,1%. C’est ce qui ressort de l’Assemblée  générale ordinaire de la banque tenue ce jeudi 19 mai 2016 à Tunis.

Les frais généraux ont toutefois augmenté de 8,50% pour atteindre 110,8 millions de dinars contre 102,1 MD à fin décembre 2014. Cette augmentation s’explique d’une part par la hausse des frais de personnel liée au recrutement de nouveaux employés et aux augmentations salariales décidées au niveau sectoriel. Et d’autre part,  par l’augmentation des charges générales d’exploitation suite à l’ouverture de nouvelles agences. Le coefficient d’exploitation a diminué pour s’inscrire à 55,4% contre 58,8% en 2014.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

SPORT