Tags Posts tagged with "russes"

russes

par -
0

Les destinations méditerranéennes et sud-est asiatiques ont attiré cette année davantage de touristes russes suite à la situation en Turquie et en Egypte, selon la directrice de l’association russe des tour-opérateurs (ATOR) Maya Lomidze.

Elle a révélé que les premières données sur les vacances des Russes à l’étranger cet été indiquent une augmentation de la demande pendant toute la saison pour les destinations méditerranéennes, comme la Grèce, Chypre, l’Espagne et l’Italie ainsi  qu’une légère augmentation pour la Croatie et le Monténégro. L’ Asie du Sud a fait un  retour dans le top dix DES destinations les plus populaires après deux années de faible demande.

Une autre constatation importante tient à la forte croissance de la demande sur la Tunisie cette année, à un taux de plus de 200% par rapport à l’année dernière, plaçant au Top 3 des destinations recherchées par les Russes .

MayaLomidze a ajouté que les Russes cherchent un hébergement et des vols plus abordables cette année avec un coût  moyen d’environ 600 $. Néanmoins, ils sont toujours parmi les touristes les plus généreux avec les dépenses moyennes par voyage allant jusqu’à 500 euros.

par -
0

Typiquement, en haute saison, les plages tunisiennes regorgent de touristes français, britanniques, allemands et hollandais. Mais ce n’est pas le cas cette année avec les  Russes et les Algériens qui occupent les transats  alors que deux attaques terroristes perpétrées par Daech contre des  vacanciers en 2015 faisant notamment 38 tués sur une plage dans la station balnéaire de Sousse, ont fait fuir de nombreux touristes européens. Leur absence a porté un coup sévère à une industrie qui est une source essentielle de devises et d’emplois pour la Tunisie.

La Tunisie a été saluée comme la seule transition démocratique réussie après sa révolution de 2011 qui a déclenché le printemps arabe. Cependant, ces bouleversements ont entraîné une faible croissance économique, constate le Financial Times.

Dans un pays qui s’échine à  attirer les investissements et créer des emplois pour ses jeunes mécontents, dont beaucoup sont attirés et influencés par la propagande orchestrée par Daech , le  déclin du tourisme est synonyme de sérieux défi.

En 2010, la Tunisie affichait  7 millions d’arrivées de touristes et les revenus avaient atteint 3,5 milliards $. Mais les arrivées ont chuté à 5.5m l’année dernière et les recettes du tourisme ont dégringolé à 1,5 Mds $.

Ces baisses ont étouffé la croissance économique chutant à moins de 1 pour cent et ajouté aux pressions exercées sur le dinar tunisien, qui a enregistré une baisse  record  par rapport au dollar américain en juillet.

«Le secteur du tourisme et celui des agences de  voyages sont en en crise depuis la révolution de 2011″, a déclaré Hédi Hamdi, porte-parole de la Fédération tunisienne des agences de voyages, au Financial Times.

La plupart des hôtels ont rouvert après les attentats de 2015, qui comprenaient également l’attaque contre le musée du Bardo,  et les autorités ont renforcé les mesures de sécurité dans les zones touristiques, avec des centaines de policiers et de patrouilles supplémentaires. Mais les navires de croisière qui ont cessé de servir la Tunisie après l’attaque du Bardo  ne sont pas encore de retour.

Prix cassés et nouveaux marchés

L’industrie touristique tunisienne  a réagi en cherchant à profiter des troubles dans les pays  concurrents de la région, en cassant les prix et en ciblant de nouveaux marchés, en particulier ceux de la Russie et de l’Algérie.

L’Egypte et la Turquie ont toujours été des destinations courues  auprès des touristes russes, mais la  querelle diplomatique avec Moscou a nui à l’industrie turque. La Russie a décrété des sanctions contre  la Turquie, notamment l’interdiction des forfaits russes pour avoir  abattu un avion de chasse russe sur la frontière syrienne en novembre. La Russie a également interdit les  vols vers l’Egypte après qu’une bombe posée par un terroriste de Daech a détruit un avion de ligne Metrojet transportant des touristes russes en octobre peu après son décollage d’un aéroport égyptien, tuant les 224 passagers et membres d’équipage.

Ces incidents ont aidé la Tunisie à attirer 350.000 touristes russes sur ses plages, un chiffre record, relève Hédi Hamdi dit. Le nombre des visiteurs russes pourraient atteindre 700.000 en 2016, mais Hamdi et d’autres disent que cela ne pourra pas compenser les pertes causées par les  touristes français, britanniques et allemands.

« C’est  le seul marché européen où nous enregistrons une augmentation, les autres sont très mauvais », ajoute-t-il. En 2014, la France a fourni environ 1.4 million de touristes, mais cette année,  seulement 213.000 Français ont choisi de visiter la Tunisie.

Mohamed Daoud, dont la société, One Hotels et Resorts, gère deux hôtels avec un total de 1500 chambres dans la station balnéaire de Monastir, a déclaré qu’il a bataillé pour que les hôtels restent  ouverts.

« Malheureusement, nous avons dû réduire les prix, comme c’est le cas pour le  marché russe aujourd’hui, » a-t-il dit. «Nous avons été obligés d’offrir des tarifs spéciaux pour les attirer. Le taux moyen est maintenant de 30 pour cent de moins qu’en 2014 ».

Riadh Ben Jelili, économiste et fondateur du  centre Joussour, un think-tank spécialisé dans l’élaboration de politiques publiques, a déclaré que la dépense quotidienne moyenne par touriste a également chuté. En 2014, elle se situait entre 50 € à 60 € par jour, mais il estime qu’elle baissé d’environ 30 €.

Il a expliqué que  les opérateurs sont amenés à offrir des forfaits tout compris, même dans les hôtels  haut de gamme, ce qui rend « impossible » pour le secteur de devenir rentable.

Ces répercussions devraient se faire sentir au niveau du fragile secteur bancaire qui croule déjà sous de lourds prêts non performants liées au tourisme.

« La vulnérabilité du secteur bancaire est fortement liée au taux des  créances douteuses dans le tourisme», a-t-il souligné. « Près du cinquième des nouvelles créances douteuses  au cours des deux dernières années sont le fait du secteur touristique. »

par -
0

Un avion transportant des touristes russes a atterri samedi à Antalya, station balnéaire du sud de la Turquie, effet concret de la récente normalisation entre Moscou et Ankara après huit mois de crise diplomatique, a-t-on appris de source aéroportuaire.

Un Boeing 737 de la compagnie Rossiya Airlines, en provenance de Moscou avec 189 passagers à son bord, s’est posé à l’aéroport international d’Antalya, dix jours après que le président russe Vladimir Poutine a ordonné la levée des sanctions contre la Turquie pour le domaine touristique, dans la foulée de la normalisation politique entre les deux pays.

Ces premiers touristes russes revenant en Turquie ont été accueillis avec un cocktail et des fleurs à l’aéroport, ont indiqué des médias locaux, leur retour étant une excellente nouvelle pour le tourisme en Turquie sinistré par une succession d’attentats meurtriers depuis un an imputés au groupe Etat islamique ou aux combattants kurdes.

Avant la brouille russo-turque, les Russes constituaient le premier groupe de touristes étrangers en Turquie, mais leurs arrivées se sont effondrées de 98,5% en juin par rapport à juin 2015, selon des statistiques de l’aéroport d’Antalya, leur destination favorite.

La station balnéaire de la Méditerranée, l’une des premières destinations touristiques de Turquie, est accommodée au goût russe, avec notamment une réplique de la cathédrale moscovite Saint-Basile dans un grand hôtel.

La brouille entre Moscou et Ankara, qui s’opposent sur le conflit en Syrie, avait été provoquée par la destruction fin novembre d’un bombardier russe abattu par des F-16 turcs au-dessus de la frontière syrienne.

En représailles, Moscou avait adopté des mesures de rétorsion contre Ankara, comprenant entre autres un embargo sur l’importation de fruits et légumes turcs et l’interdiction pour les employeurs russes d’embaucher des travailleurs turcs.

 

par -
0

Le nombre de nuitées passées par les touristes russes en Tunisie a augmenté de 350%. C’est ce qu’a assuré le délégué régional de Tourisme, Foued Eloued, dans une déclaration dimanche 26 juin 2016 à Shems Fm, estimant que depuis le mois de mars, 25 mille touristes russes ont passé en moyenne 166 mille nuits à Sousse.

Il a par ailleurs ajouté que depuis le mois de janvier dernier et jusqu’au 10 juin, 238 mille touristes se sont rendus à Sousse.

par -
0

Les flux touristiques russes vers la Tunisie ont enregistré une envolée spectaculaire  au cours des 5 premiers mois de 2016 par rapport à l’année dernière et celle d’avant, selon le directeur de l’Office National du Tourisme de la Tunisie en Russie, cité par le portail grec « Tornos news ». De janvier à mai de l’année en cours, 115.000 touristes russes ont séjourné en Tunisie, soit 650% de plus que pour la période correspondante de 2015 et 80% de plus que l’équivalent de 5 mois de 2014.

Cette progression étaye les prévisions optimistes tablant sur  500.000 touristes russes pour 2016. Entre-temps, les installations touristiques tunisiennes sont bien protégées contre les menaces potentielles, a affirmé l’ambassadeur de Tunisie en Russie Ali Goutali, lors d’une rencontre avec  le président de l’Agence fédérale russe du tourisme (Rosturism) Oleg Safonov.  » Les  sites touristiques sont bien protégés et il n’y a pas de menaces de sécurité qui planent sur les vacanciers. Les autorités tunisiennes s’investissent dans toutes les questions liées à la sécurité des Russes, « .

La partie tunisienne a souligné que toutes les mesures de sécurité nécessaires ont été prises dans les sites identifiés comme de possibles cibles d’attaques terroristes dans les rapports des autorités compétentes, indique Rosturism dans un communiqué sur  son site. A son tour, Safonov a noté que la Tunisie n’a pas été fermée pour les Russes et a salué les mesures de sécurité élevées qui y ont été prises . «La Tunisie est entrée dans le Top 5 des destinations de vacances pour les Russes  cet été », a souligné Safonov qui affirme que la sécurité de ses concitoyens est la tâche la plus importante. « Nous sommes en contact étroit avec les autorités tunisiennes qui ont exprimé leur volonté de maintenir un niveau élevé de protection pour les vacanciers dans les zones touristiques « , a- t-il assuré.

par -
0

L’Agence fédérale russe du tourisme, ou Rosturizm, a averti jeudi de la possibilité d’attentats terroristes contre des touristes pendant la haute saison touristique en Tunisie

L’agence a indiqué dans un avis voyage  sur son site Web que, selon les autorités et les forces de sécurité, des groupes terroristes liés à Daech  préparent une série d’attaques contre des touristes en Tunisie, en particulier les Russes, en profitant de l’augmentation de leurs flux, cet été.

L’avis explique que les endroits les plus probables pour être pris pour cibles par les attaques terroristes sont l’île de Djerba et la ville de Zarzis.  Rosturizm a demandé aux touristes russes de faire preuve de prudence pendant leurs vacances et de prendre des précautions.

 

par -
0
Selon les estimations de  l’Office national  tunisien du tourisme (ONTT)

Plus de 320 touristes russes viennent d’arriver, à Djerba, dans un premier voyage organisé par un nouveau tour opérateur. Celui-ci prévoit, par semaine, cinq voyages organisés, vers l’île, drainant en moyenne un millier de touristes, a déclaré à l’agence TAP le commissaire régional au tourisme à Médenine, Ahmed Kalboussi.

Au total, quinze voyages organisés de provenance de Russie sont prévus chaque semaine sur l’île, par trois tours opérateurs. Ainsi, le marché russe occupe le deuxième rang après la France, suivi de l’Allemagne.

Selon Kalboussi, les indicateurs du tourisme à Djerba sont en amélioration à la lumière des nouvelles réservations et de la réouverture de 18 hôtels avec une capacité d’accueil de 10 mille lits, sur un total de 38 hôtels fermés depuis 2015.

par -
0

Le gouvernorat de Kébili propose les plus spectaculaires paysages désertiques du monde. Cette région bénéficie d’une véritable personnalité touristique, différente de toutes les autres. Cela se manifeste dans la  diversité des modes de vie, des styles d’habitat, la présence de sites et de monuments exclusifs n’ayant pas d’équivalents ailleurs et dans un patrimoine artisanal et populaire riche et très varié…

Mohamed Sayem, délégué régional du tourisme à Kébili a déclaré, ce lundi 18 avril 2016 à Africanmanger, que le gouvernorat du Kébili attire les touristes qui sont très fascinés  par la beauté du désert et du Sahara. Dernier témoignage en date, une délégation de 40 tour-opérateurs russes vient de débarquer  à Kébili. Cette visite s’inscrit dans le cadre de prospection de la destination tunisienne et du produit saharien à Kébili »a-t-il affirmé.

Le délégué régional du tourisme à Kébili a,  également, souligné l’importance du marché russe, appelant ainsi à adapter le produit touristique tunisien aux besoins de cette catégorie de touristes qui préfère la nature et le Sahara, selon ses dires.

Toutefois, la carte des hôtels en activité se rétrécit en peau de chagrin. Deux parmi les 19 unités hôtelières qui se trouvant dans le gouvernorat de Kébili ont été fermées, a-t-il souligné reconnaissant  que le secteur du tourisme évolue timidement dans ce gouvernorat.

Et d’affirmer que la relance touristique dans la région dépend essentiellement de la multiplication des excursions dans les zones du Sud tunisien. Ces excursions, selon lui,  permettent aux touristes de rompre avec la routine et de faire des escapades dans des régions qui ne manquent pas d’attraits et où ils peuvent faire des découvertes intéressantes.

Une nouvelle structure pour sortir le tourisme saharien de l’ornière

La ministre du Tourisme, Selma Rekik, avait annoncé la mise en place prochainement d’un organe chargé exclusivement de faire la promotion du tourisme saharien.

Cette structure sera également un appui de poids pour les grandes manifestations touristiques qui se déroulent dans le Sud tunisien. La ministre avait , à  ce propos, lancé un appel aux  professionnels du secteur afin de prendre une part active dans l’essor de ce nouvel outil, dont on attend beaucoup pour redonner des couleurs à un secteur qui peine à se relever du coup fatal porté par les attaques sanglantes du Bardo et de Sousse…

On rappelle que le tourisme représente environ 7% du produit intérieur brut (PIB) tunisien.  Le pays a perdu plus du tiers de ses recettes touristiques en 2015 par rapport à 2014 en raison des attentats sanglants  au musée du Bardo et à Sousse.

par -
0
Un colloque international sur « Regards croisés des journalistes des rives de la Méditerranée

Salwa Kadri, déléguée régionale du Tourisme à Monastir a déclaré, ce mardi 12 avril 2016 à Africanmanager que deux unités hôtelières saisonnières qui travaillent avec les touristes russes ont été réouvertes et que plusieurs autres unités ouvriront leurs portes vers le mois de mai prochain pour accueillir les touristes britanniques.

Elle a par ailleurs noté une amélioration des activités touristiques dans la zone touristique de Monastir, et ce suite à l’arrivée d’un bon nombre de touristes russes. Et d’ajouter que  l’Aéroport de Monastir est très dynamique durant ces jours.

La déléguée régionale du Tourisme à Monastir a également précisé que le secteur du tourisme à Monastir compte également, pour cette saison estivale, sur l’arrivée des touristes algériens .

par -
0

L’armée de l’air russe et l’armée syrienne se préparent à une offensive commune dans le but de reprendre la ville Alep aux rebelles, a annoncé le Premier ministre syrien selon des propos rapportés dimanche par l’agence russe Tass, alors qu’un responsable de l’opposition jugeait que la trêve était plus que jamais menacée.

Les combats en cours au sud d’Alep constituent toutefois la plus importante remise en cause de la  trêve à ce jour.

Le Premier ministre syrien, Wael al Halaki, a déclaré à une délégation de parlementaires russes que les préparatifs de la « libération » d’Alep, plus plus grande ville de Syrie et capitale économique du pays avant la guerre, étaient en cours. L’agglomération d’Alep est pour l’instant divisée en plusieurs zones contrôlées par le pouvoir ou par l’opposition.

« L’aviation russe va aider l’armée syrienne dans son offensive terrestre », a déclaré Dmitri Sabline, membre de la chambre haute russe, cité par l’agence Ria.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) indiquait samedi que des combattants rebelles, y compris des membres du Front al Nosra lié à Al Qaïda, avaient lancé un assaut au sud-ouest d’Alep.

par -
0
Omar Al-Kouiri

L’armée syrienne a reçu ces derniers jours de son allié russe au moins cinq avions de combat ainsi que des avions de reconnaissance et du matériel militaire pour l’aider à lutter contre le groupe de l’Etat islamique (EI), affirme ce mardi une source militaire.

 «Il s’agit d’armes de défense et d’attaque», notamment «des armes sophistiquées, qui ciblent avec précision, et des missiles téléguidés», a précisé un haut responsable militaire souhaitant garder l’anonymat.

D’après cette source, les avions sont arrivés vendredi dernier dans une base militaire dans la province de Lattaquié, fief du régime d’Assad dans l’ouest du pays. «L’effet des armes russes commence à se faire sentir sur le territoire syrien et l’armée syrienne a commencé à les utiliser dans les villes de Deir Ezzor et de Raqa, particulièrement sur les positions de l’EI», a souligné ce responsable. Un autre responsable a expliqué que l’armée syrienne avait aussi reçu «des radars et des jumelles à infrarouge»

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE