Tags Posts tagged with "Safi Saïd"

Safi Saïd

par -

Safi Saïd a au moins un fan, et pas des moindres : Le président de l’Union patriotique libre (UPL), Slim Riahi. Dans un post publié le dimanche 02 avril 2017 dans la soirée, Riahi a qualifié Saïd de « patriote par excellence« . Ces fleurs ont sûrement quelque chose à voir avec la prestation de l’écrivain et journaliste dans l’émission « Liman Yajroo Fakat » (A celui qui ose seulement !), animée par Samir El Wafi et diffusée sur Al Hiwar Ettounsi les dimanches…

Ennahdha et Al Badil n’ont pas eu la même chance. Lors de l’ouverture de la réunion constitutive du Front du Salut et du Progrès, un peu plus tôt dans la journée, Riahi avait qualifié le parti de Rached Ghannouchi d’obscurantiste, piloté par « les principes religieux et le double discours ». Il est allé jusqu’à l’accuser d’être «responsable des actes terroristes perpétrés dans le pays ». Al Badil n’est pas mieux loti. Riahi a tiré copieusement sur le parti fondé par l’ancien chef du gouvernement Mehdi Jomâa en qualifiant cette formation de «petit bureau d’études» et ses dirigeants «d’opportunistes». Il a également fustigé «cette manie des think tank pour faire de la politique, laquelle doit se pratiquer sur le terrain». Réplique cinglante à Jomâa qui lui-même avait taclé, sur Attessia TV le 31 mars 2017, toute la classe politique et l’exécutif en parlant d’une Tunisie sous la coupe de bandits et paralysée par la médiocrité. Quand on vous disait que les prochaines semaines allaient être mouvementées…

 

par -
L’écrivain et homme politique Safi Saïd a annoncé jeudi qu’il envisage de fonder son propre parti.

Mais quelle mouche a piqué le politicien Safi Saïd, au point de le pousser à débiter un torrent de propos racistes et dénués de tout fondement, comme d’ailleurs toutes les attaques de ce type ? C’est la question que se sont sûrement posé ceux qui ont assisté au spectacle de l’émission « Alyawm Ethamen » hier jeudi 18 février sur El Hiwar Ettounsi.

Saïd a déclaré que la France ne place pas les Français de souche dans la douane et préfère les noirs parce les « nègres ne sont pas permissifs ». Avec un aplomb rarement vu et donnant l’impression qu’il maitrise parfaitement ce dossier, il a ajouté que les douaniers français sont à 70% des nègres.

Jawhar Ben Mbarek l’a alors interpelé pour qu’il dise précisément ce qu’il faut comprendre par « nègres ». La tension est ensuite montée de plusieurs crans quand Ben Mbarek a fait part de son indignation face à un tel discours. Saïd a piqué une colère terrible et a failli riposter physiquement. Pour sa défense, il a argué qu’il a sorti des livres sur l’Afrique et qu’il y avait séjourné durant 5 ans.  Ensuite il a apostrophé Ben Mbarek en lui demandant : « Est-ce que tu serais plus droits-de-l’hommiste que moi ? Est-ce que tu serais plus gauchiste que moi ? ».
Pour boucler cet échange musclé,  Saïd a traité le juriste de « rat »…

par -
Le journaliste Safi Saïd a révélé

Le journaliste Safi Saïd a révélé, mercredi, au cours d’une conférence de presse, que le président de la République provisoire, Moncef Marzouki, a rencontré le président déchu Ben Ali, au mois d’août 2010, à Hammamet, soit dix mois avant le déclenchement de la Révolution, ajoutant que les deux hommes ont convenu de la nomination de Marzouki au poste de ministre des Droits de l’homme.

Ila affirmé, en outre, que c’est le président déchu qui avait nommé Marzouki président de la Ligue tunisienne de droits de l’homme.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux