Tags Posts tagged with "Saïd Aydi"

Saïd Aydi

par -
0

Le ministre de la Santé, Said Aydi a déclaré que son département est engagé à appliquer les conventions signées auparavant et d’interagir positivement avec le partenaire social.

Il a par ailleurs souligné que la résolution de la crise que secoue l’hôpital de Habib Bourguiba de Sfax ne peut être résolue qu’en mettant à l’avant l’intérêt national et celui des citoyens.
Dans une interview accordée à Africanmanager, il a d’autre part indiqué que la nomination de Chokri Tounsi à la tête de cet établissement, sujet qui continue à susciter beaucoup de polémique ne signifie pas qu’on a éliminé le critère civil de cet hôpital.
 » On reste toujours attaché à l’état civil de cet hôpital, mais la souveraineté du pays exige que chaque partie respecte ses prérogatives », a t-il dit.
La précision du ministre vient à un moment où les fonctionnaires de la santé ont décrété une grève pour ce jeudi 19 mai 2016.

par -
0

La crise déclenchée ces derniers temps entre le Ministère de la Santé et la fédération générale de la santé affiliée à l’UGTT serait résolue, rapporte le quotidien Achourouk dans son édition de ce jeudi 17 mars 2016.
Plusieurs mesures seront prises pour sortir de l’ornière, selon le quotidien, dont la révision de la récente décision relative à la suspension de certains syndicalistes et agents de leurs fonctions à cause de la recrudescence de la corruption, la mauvaise gestion des ressources humaines et des biens publics.
Le ministre va également procéder au remplacement du cadre militaire, nommé depuis quelque temps à la tête de l’hôpital universitaire Habib Bourghuiba de Sfax. Cette nomination avait déclenché une forte tension entre l’administration et les syndicalistes.

par -
0

« L’Etat est en train de travailler sur un plan de relance notamment sur les travaux d’infrastructure pour pouvoir adresser le développement régional et qui pourra être générateur d’activités » c’est qu’a annoncé Saïd Aydi, ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi, lors d’un entretien accordé à African Manager

« On a commencé avec le secteur public,  mais j’enchaîne cette semaine avec le secteur privé. Je rencontre toutes les chambres syndicales pour travailler en synergie forte avec ce secteur de manière à générer de nouveaux postes d’emplois en profitant de cette période pour que le programme Amal soit utilisé efficacement », a t-il ajouté.

Interrogé sur le nombre d’emplois perdus lors de la période de la révolution, le ministre  a noté qu’entre 15 et 20 mille postes ont été abandonnés. Avec tout cela et avec les événements que connaît la Libye, il est prévu que le nombre d’emplois prévisionnels à la fin de premier semestre sera aux alentours de 650 à 700 mille demandeurs d’emplois.

La conjoncture n’est pas assez propice pour la création des nouveaux postes d’emplois. C’est pour cette raison qu’un plan d’action a été mis en place actuellement avec le secteur public mais également avec le secteur privé pour pouvoir relancer le marché de l’emploi. D’où l’annonce du recrutement de 14 mille demandeurs d’emploi dans la fonction publique ainsi que la création d’un statut de stagiaire dans la fonction public destiné à 10 mille diplômés de l’enseignement supérieur qui sont aujourd’hui en situation de précarité de demande d’emplois.

Pour les non diplômés du supérieur, le ministre a indiqué  que le nombre du contrat d’apprentissage a été augmenté de 25 mille à 40 milles. Les efforts ne cessent de se développer  pour absorber ces 15 mille demandeurs   additionnels en leur proposant une chance d’insertion à travers la formation professionnelle. Au total, ces contrats concernent 120 mille demandeurs d’emplois.

Pour les dates précises  en ce qui concerne les réponses des demandes des jeunes diplômés chômeurs, notre interlocuteur a affirmé qu’on y a déjà répondu à travers le programme Amal,  et il faut dire qu’on a agi selon l’urgence. En fait, la réponse a été à travers l’accélération des recrutements prévus au niveau de la fonction publique  et la création du statut du stagiaire de la fonction publique qui permettra de rectifier l’inégalité du passé en permettant à 10 mille personnes de s’intégrer dans la fonction publique en 2012.

Durant ces 5 semaines, on a essayé d’attaquer les dossiers les plus urgents des demandeurs afin de  formaliser  le cursus d’insertion à travers les formations et les stages.

Actuellement, on travaille sur la revalorisation de la formation professionnelle pour que les diplômés de supérieur puissent apprendre un métier.

Nous y reviendrons

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
La Fédération Wallonie-Bruxelles a inauguré le 18 janvier un nouvel établissement scolaire belge à Dar Bouazza, et posé la première pierre de la future...