Tags Posts tagged with "Salafisme, Tunisie"

Salafisme, Tunisie

par -
L’ouverture d’écoles coraniques en Tunisie

L’ouverture d’écoles coraniques en Tunisie, a fait pendant un certain temps polémique, mais les écoles ont été quand même ouvertes. Personne n’avait alors vu venir le danger de constitution de «Madrassa» à l’afghane, en Tunisie. Cela semble maintenant chose fort probable, sinon avérée. Ainsi, le danger du Salafisme s’étend maintenant aux enfants tunisiens, qui font, de manière innocente, acte d’allégeance et d’obédience au «Moujahid » Mollah Omar et à «notre Cheikh » Aymen Dhawahiri. Tous deux, d’illustres terroristes internationaux.

En effet, dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, une bande de bambinS tunisiens, accoutrés à la manière des Salafistes, sont assis dans une Madrassa. Derrière eux, le drapeau noir des Salafistes et sur leurs fronts des bandanas avec les écritures que mettent en exergue les illuminés qu’on forme pour le métier de bombe humaine. Dans leur bouche, des chants et des couplets qui glorifient le terrorisme et l’atteinte aux intérêts américains. Des enfants enrôlés dans ce qui ressemble à une secte où ils font l’objet d’un lavage de cerveau en règle, pour devenir de futurs Moudjahidines. Ce qui ressemble à une secte, c’est la «jamaat Tawhid».

Loading the player …

Les questions cruciales que soulèvent ces séquences vidéo doivent interpeller Rached Ghannouchi. Est-ce que telle est la société islamiste que la Tunisie veut instaurer chez elle ? S’il prend ses distances vis à vis d’elles, pourquoi se garde-t-il de le dire publiquement et pourquoi il n’ordonne pas de prendre les mesures administratives et légales pour mettre un terme au tort que les groupes terroristes portent à nos enfants ? Est-ce que la ligne de démarcation dans la Tunisie d’aujourd’hui est celle qui sépare l’isthme de la foi de celui de la mécréance, comme il appert des positions et des déclarations de Rached Ghannouchi ? Faudra-t-il s’en remettre au temps pour les voir revenir dans le droit chemin tant que leur propension à terroriser les laïques ne tombe pas en désuétude ?

La deuxième question interpelle le chef du gouvernement qui accorde à tour des bras des autorisations aux associations. Pourquoi le gouvernement a-t-il ignoré les tentatives d’intégrer les enfants dans les circuits du terrorisme, et pourquoi n’entreprend-il pas de mettre en œuvre la loi relative au système éducatif de 1991 et amendée en 2002 enjoignant aux parents d’obliger leurs enfants à poursuivre leurs scolarité jusqu’à l’âge de 16 ans ?

Troisième question : Pourquoi le ministère de la Femme et de l’Enfance qui a brillé de mille feux dans la chasse des cadres corrompus, n’a pas levé le petit doigt s’agissant du terrorisme qui est autrement plus grave ?

Enfin ? Le ministre de l’Education serait-il incapable de prendre des mesures fermes et énergiques contre les groupes terroristes qui corrompent les jeunes et les enfants et abîment leur conscience ?

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT