Tags Posts tagged with "Salma Elloumi"

Salma Elloumi

par -
0

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi Rekik, a annoncé, en marge du dialogue sociétal autour des affaires de la jeunesse à Nabeul, l’ouverture prochaine d’une ligne directe entre la Tunisie et la Chine.

La ministre a par ailleurs ajouté dans une déclaration à Jawhara Fm que la mise en place de cette nouvelle ligne intervient afin d’attirer de nouveaux marchés touristiques tels que la Chine et l’Inde.

par -
0

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi a annoncé mardi 4 octobre 2016, dans une déclaration à Mosaïque Fm, une bonne reprise dans le secteur du tourisme en Tunisie. Elle a ajouté que le gouvernorat de Sousse est en train de retrouver les chiffres réalisés auparavant dans le secteur du tourisme.

Outre, la ministre a considéré que la réouverture de l’hôtel « Ksar Sousse » fermé il y a trois ans pour réaménagement et son passage de trois à cinq étoiles comme un signe de la bonne reprise de l’activité touristique en Tunisie.

par -
0

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi, a annoncé, lors d’une rencontre organisée mercredi 28 septembre 2016 à Tunis, la reprise des croisières, de et vers la Tunisie, dès le début du mois d’octobre 2016, et ce après avoir été suspendus en mars 2015, suite à l’attentat terroriste du Bardo.

La ministre a dans le même contexte précisé que la saison touristique a enregistré cette année une nette évolution, notamment lors du second semestre de cette année 2016.

par -
0

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi a affirmé dans une interview accordée, ce lundi 5 septembre 2016 à « l’echotouristique » que la Tunisie a entamé une procédure avec l’Europe pour ouvrir le ciel tunisien en entrant dans le système de l’Open Sky.

Interrogée sur le plan social de grande ampleur qui devrait être annoncé chez Tunisair pour faire redémarrer l’industrie touristique, la ministre a expliqué que ce choix stratégique induit de la concurrence et remet certains équilibres en question. « Il est important que la compagnie nationale anticipe, se restructure et se remette à niveau. Tunisair a toujours joué un rôle fondamental et majeur dans le développement du pays », a-t-elle ajouté.

par -
0

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi  a affirmé dans une interview accordée, ce lundi 5 septembre 2016 à « l’echotouristique » a confirmé le retour de la clientèle française :  » En juillet et août, Djerba, Hammamet, Sousse et Monastir ont quasiment affiché complet », a indiqué la ministre.

Salma Elloumi a sous un autre angle indiqué que les Allemands, aussi, sont revenus. « On est loin de la situation de l’été 2015, où tout s’était vidé en juillet après l’attentat de Sousse et l’interdiction faite par la Belgique et le Royaume-Uni à leurs ressortissants de venir en vacances en Tunisie », a indiqué Salma Elloumi, soulignant que la reprise a été facilitée par des clients amis de la Tunisie, qui ont des liens et reviennent dans notre pays. « Nous sommes une destination incontournable au milieu de la Méditerranée avec 1200 kilomètres de plages, mais aussi 40 000 sites historiques, du tourisme culturel, écologique ou saharien. La Tunisie reste la deuxième destination au monde pour la thalasso. Nous avons connu une mauvaise passe conjoncturelle et nous allons rebondir. Le monde entier mène une guerre contre le terrorisme », a-t-elle dit.

par -
0

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi  a affirmé dans une interview accordée, ce lundi 5 septembre 2016 à « l’echotouristique », que 94 unités hôtelières ont rouvert leurs portes durant cet été. « Une nouvelle clientèle est arrivée d’Europe centrale. Les Algériens ont renforcé leur présence, autour de liens familiaux et d’amitié, mais aussi dans des hôtels haut de gamme. La clientèle française enregistre déjà une légère reprise avec 260 000 arrivées cumulées sur sept mois et demi. En 2010, nous avions accueilli 1,4 million de touristes français », a-t-elle indiqué.

Évoquant la chute des revenus touristiques, la ministre a expliqué que le poids relatif du tourisme est sous-estimé dans les statistiques officielles. « Dans les comptes satellites, il représentait 14% des revenus de notre pays, voire davantage. La crise a touché le transport, l’artisanat, plusieurs secteurs importants pour la Tunisie. Nous sommes dans une phase de reprise. Un travail important a été mené sur le court terme », a-t-elle ajouté.

par -
0

Convaincu que le marché local est un marché à part entière, le ministère du tourisme s’est engagé à développer le tourisme intérieur en Tunisie. D’ailleurs, selon le département, ce secteur, qui a une forte contribution, de l’ordre de 50% des nuitées, dans des pays à grande expérience tels que la France et l’Espagne, ne dépasse pas les 10% en Tunisie au niveau des recettes et des nuitées.

Malgré quelques difficultés liées tant au contexte économique que sécuritaire, ce secteur reste l’un des plus prometteurs du pays, aux côtés de l’industrie et de l’agriculture. Il est pourvoyeur d’emplois, permanents et saisonniers. Il contribue également au dynamisme d’autres secteurs économiques, tels que le transport, l’artisanat, le commerce, la restauration, les services…

Dans une récente déclaration à Africanmanager, Radhouane Ben Salah, président de la fédération tunisienne d’hôtellerie (FTH), s’est dit attaché au développement du tourisme intérieur, affirmant que « plus de 5 millions de nuitées ont été enregistrées au cours du mois de juillet. Les professionnels du secteur sont toujours optimistes. Car, ils tablent sur une croissance de 10% au cours de cette saison estivale», a-t-il précisé.

Il a ajouté que « pour y parvenir, une stratégie a été mise en place, impliquant tous les acteurs du secteur touristique et particulièrement les hôteliers et les agences de voyage. Cette stratégie a pour but d’assurer une meilleure coopération avec le ministère du Tourisme de manière à donner des avantages particuliers à la clientèle tunisienne. Outre ce partenariat solide, un intérêt accru s’est porté sur la garantie d’une meilleure qualité de prestation de façon à assurer un meilleur rapport qualité/prix », a-t-il assuré.

Salma Elloumi : Beaucoup reste à faire

Pour sa part, la ministre du Tourisme, Salma Elloumi, a déclaré : « promouvoir le tourisme intérieur est un défi qui nous tient à cœur. Un intérêt gouvernemental qui a trouvé son écho sur le terrain, étant donné que le nombre des nuitées des Tunisiens continue de progresser pour atteindre cinq millions au cours de l’année écoulée ».

Et d’ajouter : « Le chiffre est certes encourageant, mais beaucoup reste à faire pour développer davantage ce secteur qui a une forte contribution, soit environ 50% dans des pays de grande expérience tels que la France et l’Espagne », a estimé la ministre, annonçant la mise en place d’une campagne publicitaire pour la réalisation de cet objectif.

« Une campagne promotionnelle a été lancée depuis le début de ce mois et elle s’étalera jusqu’à la fin de la saison touristique, elle vise l’amélioration des performances du tourisme domestique, tant au niveau de la fréquentation des établissements hôteliers qu’au niveau des nuitées touristiques », a souligné la ministre.

par -
0

Dans une déclaration accordée au correspondant de Jawhara fm, en marge de sa visite au gouvernorat de Mahdia ce lundi 1er aout 2016, la ministre du Tourisme, Salma Elloumi, a affirmé que la capacité d’hébergement des hôtels de la région a atteint 108% durant cette période.

Elle a ajouté que la situation du tourisme dans le pays a connu une nette amélioration, précisant que 24% des pertes enregistrées l’année dernière ont été résorbées.

Par ailleurs, la ministre du Tourisme a estimé que l’actuelle saison touristique est caractérisée par des indicateurs positifs, ajoutant que la Tunisie pourra atteindre des chiffres semblables à ceux enregistrés en 2010, si la situation sécuritaire reste stable.

par -
0

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, la ministre du Tourisme, Salma Elloumi Rkik, a indiqué que  » le Foreign Office a promis de revoir sa décision relative aux restrictions de voyage imposées contre la Tunisie ».

Rencontrée lors de la cérémonie qui a eu lieu hier dimanche à l’occasion du premier anniversaire de l’attaque terroriste revendiquée par le groupe de l’Etat Islamique et qui a causé la mort de 38 touristes, Salma Elloumi Rkik a précisé que la révision aura lieu après le mois de Ramadan.

D’après elle,  la décision a été prise à la suite d’une réunion  qui a eu lieu avec le responsable du Foreign Office pour le Moyen Orient et l’Afrique du Nord, Tobias Ellwood.

Pour plusieurs observateurs, cette démarche est cruciale puisque les Britanniques semblent éviter la Tunisie depuis le mois de juin dernier. En effet, les tours opérateurs britanniques dont notamment Thomas Cook UK ont déprogrammé la Tunisie au départ de la Grande Bretagne jusqu’au 17 mai 2017. Cette décision a beaucoup affecté l’économie tunisienne et plus précisément l’activité touristique, qui a affiché un recul considérable.

Il est à noter qu’une cérémonie a été organisée dimanche 25 juin 2016 sur la plage de Sousse où 38 touristes ont trouvé la mort dans une attaque terroriste.
Une minute de silence a été observée. La ministre tunisienne du Tourisme et le représentant du Foreign Office pour le Moyen Orient et l’Afrique du Nord, Tobias Ellwood, ont déposé des gerbes au pied de la pancarte à la mémoire des victimes plantée au bord de la mer à Port El Kantaoui.

Cette cérémonie placée sous haute sécurité a été également marquée par la présence des diplomates de l’Allemagne, du Portugal, de l’Irlande, de la Belgique et de la Russie, pays qui perdu des ressortissants lors de cette attaque

par -
0

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi a annoncé, dimanche 26 Juin 2016, la réouverture de 56 hôtels dans diverses zones touristiques réparties sur tout le territoire tunisien.

Dans une déclaration rapportée par Shems Fm, la ministre a indiqué que tous les hôtels qui ont fermé leurs portes, rouvriront juste après le mois de Ramada.
Elle a également fait remarquer que plusieurs responsables britanniques ont affirmé qu’il y aura une révision de la décision relative à l’interdiction de leurs ressortissants de voyager en Tunisie.

par -
0
Salma Elloumi

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi, a déclaré, dans une interview accordée ce lundi 20 juin 2016 au journal « Acharek El Aousset », que ce qui se passe aujourd’hui au niveau politique ne reflète pas l’ampleur des efforts déployés par le gouvernement dirigé par Habib Essid.

Salma Elloumi a dans le même contexte ajouté que l’équipe d’Essid est clairement un «gouvernement lésé», parce qu’il a beaucoup travaillé, en silence, mais le résultat ne reflète pas du tout les efforts accomplis par ses membres, selon ses dires.

par -
0

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi, a affirmé dans une interview accordée ce lundi 20 juin 2016 au journal « Acharek El Aousset » que le tourisme intérieur pèse moins de 10% dans les secteur en Tunisie, alors que dans d’autres pays il représente 30%. Elle a souligné la nécessité, dans les prochaines années, d’élever la proportion du tourisme intérieur dans l’activité touristique.

Elle a par ailleurs indiqué que le tourisme intérieur ne peut en aucun cas remplacer le tourisme étranger, mais plutôt le compléter.

par -
0

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi, a déclaré dans une interview accordée ce lundi 20 juin 2016 au journal « Acharek El Aousset » qu’elle soutient l’initiative du président de la République, Béji Caied Essebsi, pour la formation d’un gouvernement d’unité nationale. D’après elle il s’agit d’une initiative dans l’intérêt du pays, et visant à créer un climat stable pour le travail et l’investissement.

Elle a ajouté que cette initiative est venue après un diagnostic approfondi de la réalité politique et sociale en Tunisie, et que la prise de décision doit s’accélerer afin que les membres du nouveau gouvernement continuent l’exécution des programmes de développement dans un environnement stable.

par -
0

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi, a récemment annoncé qu’une légère reprise du tourisme en Tunisie est attendue pour la saison estivale, affirmant que des indices positifs ont été enregistrés pour la saison touristique actuelle.

Pour sa part, le  président du Marché International du Tourisme (MIT), Afif Kchouk, a déclaré à Africanmanager que « pour la première fois, les indicateurs des marchés européens ont connu une amélioration durant ces dix derniers jours : le marché maltais a affiché une progression de 17.4 %, la Turquie +1.4%, la Russie +700%, l’Algérie +17.5% et le marché chinois  +181.9%.

Le président du MIT  a, en outre, ajouté que durant tout le mois de mai, des prémices de relance ont été enregistrées, précisant que le marché ukrainien a évolué (130,7%), idem pour la Grèce (+7.3%), l’Algérie (+7,9%), la Chine (+54.4%) et les Tunisiens résidant à l’étranger (+3.4%).

Il a dit dans ce sens : « Nous estimations que les indicateurs pour les mois de Juillet et Août seront positifs, surtout avec la réalisation de bons chiffres au niveau de ces marchés. Nous sommes appelés à fournir des efforts assidus afin de sauver la saison estivale et de rattraper au moins les chiffres de 2015 pour la période de juillet et aout 2016. A partir de septembre, nous avons préparé un programme spécifique afin d’améliorer les performances du secteur et d’atteindre les chiffres de 2014 ».

A rappeler que le ministère du Tourisme, en collaboration avec l’Office national du Tourisme  tunisien (ONTT), avait annoncé la mise en place d’une feuille de route globale ayant pour objectif de sortir le tourisme tunisien de l’ornière et ce, à travers le lancement de plusieurs campagnes à l’étranger visant la promotion de la destination tunisienne.

par -
0

La ministre du Tourisme Salma Elloumi a affirmé lors d’une plénière ce mardi 31 mai 2016 à l’ARP que la coopération touristique entre la Tunisie et l’Iran est purement technique et qu’elle porte essentiellement sur l’échange d’expériences, la formation et l’investissement tout en se référant aux accords conclus entre les deux pays.

A noter que les précisions de Salma Elloumi interviennent suite déclarations du parti AL Mahaba, selon lesquelles la coopération avec l’Iran dans le secteur touristique porte atteinte à la souveraineté de l’État et à la religion.

par -
0

Le port de plaisance marina de Bizerte « Cap 3000 » a été inauguré, samedi, par la ministre du tourisme et de l’artisanat Salma Elloumi ainsi que plusieurs responsables et un nombre de députés.
Elloumi a souligné l’importance de la mise en œuvre de ce projet après plus de 11 ans de retard, depuis l’annonce de son lancement, soulignant qu’il permettra de mieux faire rayonner le secteur du tourisme de plaisance dans la région, étant donné qu’il est le deuxième port de plaisance du genre après celui de Gammarth, ouvert en 2015.
Le gouverneur de Bizerte Menaouer Ouertani a précisé que les impacts positifs du projet ne seront pas uniquement perceptibles dans la région mais toucheront l’ensemble du pays, du fait qu’il constitue un projet touristique avant-gardiste au plan national, soulignant que les autorités régionales œuvreront à parachever toutes ses composantes.
Le chargé de la presse à la direction marina de Bizerte Moncef Achour a indiqué que le projet a pu être concrétisé grâce à la conjugaison des efforts de toutes les parties gouvernementales et des structures régionales.
L’inauguration du port de plaisance marina favorisera, a-t-il souligné, la réalisation du reste des composantes du projet, notamment à la faveur de la conciliation entre les différentes parties sur les questions en litige, notamment les problèmes administratifs et ceux relatifs aux commodités publiques et à la municipalité.
Achour a relevé que l’inauguration du port de plaisance qui abritera 300 noeuds pour acceuillir des Yachts d’une longueur oscillant entre 6 et 30 mètres et le début de leur acceuil de manière officielle seront suivis de la reprise des travaux du complexe résidentiel et d’autres composantes à haute valeur ajoutée aux plans touristique et industriel, ce qui ne manquera pas de contribuer à la création d’emplois, a-t-il précisé.
La valeur totale des investissements du projet Marina Bizerte a atteint plus de 300 Millions de dinars (MD). Le port est l’un des plus grands ports maritimes de la Méditerranée avec une capacité de 800 noeuds sur une superficie dépassant 35 hectares.
Il permettra d’accueillir plus de 50 yachts d’une longueur variant entre 40 et 110 mètres et un parking d’une capacité de 250 voitures.
Le port comporte aussi un complexe foncier de 280 appartements de luxe qui offrent des services hôteliers destinés à la clientèle du port de plaisance et dont le montant de l’investissement s’élève à environ 100 MD ainsi qu’une corniche avec des espaces consacrés aux services et au commerce, outre un parking sous sol pour 500 voitures, d’un coût de 60MD.
Cette réalisation comprend aussi des ports techniques dans les régions de Jarzouna et Menzel Abderrahmane, lesquels abritent des ateliers de maintenance équipés de matériels modernes. Le coût des ces investissements qui fourniront 2000 postes d’emplois directs et indisrects s’élève à 40 MD.

par -
0

Seif Chaalali, conseiller auprès de la ministre du Tourisme, chargé de l’information et des relations publiques, a démenti les déclarations, sur les médias et sur sa page Facebook, de Abdelaziz Kotti, député de Nida Tounes, sur les causes du retard de la délégation ministérielle lors du pèlerinage de la Ghriba.

Joint au téléphone par Africanmanager, le responsable a déclaré que ce retard est du à la compagnie Tunisair Express, qui a procédé au changement de l’avion. « On possède les preuves de notre affirmation, d’autant plus que la ministre a rencontré des groupes de journalistes étrangers qui effectuent actuellement une visite à Djerba», a dit M. Chaalali, en critiquant les propos de Kotti. Il s’est dit inquiet en entendant ces propos, émanant de quelqu’un parmi les personnalités politiques qui sont allées au pèlerinage de la Ghriba, tout en les qualifiant de «populistes». Il a même démenti qu’il y ait eu un quelconque dîner auquel le député a attribué le retard, ajoutant que la ministre était au même moment en direct sur une chaîne TV de la place

La réponse du ministère du Tourisme intervient à la suite d’un post publié par Abdelaziz Kotti sur son profil Facebook le 26 mai courant, pointant du doigt le retard d’une heure et demi au retour du pèlerinage de la Ghriba. Ce retard, d’après l’élu à l’ARP, est du à la délégation officielle qui rassemblait les ministres du  Tourisme, de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine et des Affaires Religieuses ainsi que le vice-président de l’ARP. «Ce retard est du à ces ministres qui ne sont pas venus à l’heure puisqu’ils étaient occupés à dîner dans l’un des hôtels luxueux de Djerba », avait dit Kotti. Il avait par ailleurs considéré le comportement de ces ministres comme irrespectueux et lamentable vis-à-vis du reste des voyageurs.

Si les propos du conseiller de la ministre sont avérés, alors il faudrait s’interroger sur les motifs d’une telle attaque du député, pourtant du même bord politique que Selma Elloumi.

par -
0
La ministre du Tourisme

Hédi Soula, président de la commission de l’agriculture à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), a déclaré ce jeudi 26 mai 2016 : « en prévision des préparatifs pour le mois de Ramadan et l’été, nous avons deux importants dossiers à traiter. Le premier est une audition des groupements des céréales, le second une audition de la ministre du Tourisme, Salma Elloumi, concernant les préparatifs lancés par son département et les différentes parties concernées pour la saison touristique estivale ».

par -
0

En 2015, le nombre de touristes algériens ayant choisi de passer des vacances en Tunisie a été de 1.500.000 touristes. La Tunisie est pour les voisins algériens un pays très compétitif en termes de tarifs. Pour minimiser les coûts, beaucoup s’y rendent d’ailleurs par voie terrestre.

Pour redynamiser le secteur du tourisme tunisien, le gouvernement tunisien avait  annoncé à maintes reprises  de nouvelles mesures pour faciliter le déplacement des voyageurs à travers les postes frontaliers avec l’Algérie afin de répondre à l’augmentation du rythme des échanges commerciaux et touristiques. Il s’agit essentiellement de la mise à niveau de postes-frontières, de la création d’espaces d’accueil, de divertissement et des bureaux de contrôle, à côté, des postes de police et de la douane.

Cette initiative a pour objectif d’accélérer les processus d’inscription et les mesures de passage des voyageurs et de moderniser les postes frontaliers afin de répondre aux exigences de la prochaine période qui connaîtra une évolution du rythme des échanges commerciaux et touristiques.

Les familles algériennes affectionnent la proximité géographique et culturelle des deux pays et les plus jeunes considèrent la plus grande liberté dont ils peuvent jouir dans un pays aux mœurs moins strictes. Tous apprécient des prestations introuvables ou inabordables en Algérie. Les hôtels étoilés affichent des prix presque deux fois moins cher en Tunisie et proposent pour la plupart des services en extra comme l’organisation d’excursions par exemple.

Des conventions de partenariat  entre la Tunisie et l’Algérie

A l’occasion du 16e  salon International du Tourisme et des Voyages (SITEV) récemment tenu à Alger, une délégation composée de la ministre du Tourisme Selma Elloumi, du président de la FTH Radhwan Ben Salah et du président de la FTAV Mohamed Ali Toumi, s’est déplacée au siège du ministère algérien de l’Aménagement du territoire, du tourisme et de l’artisanat où elle a eu une rencontre avec le ministre algérien du Tourisme Ammar Ghoul.

Cette rencontre  a porté sur la nécessité de renforcer les relations touristiques entre les deux pays. Les responsables du tourisme tunisien et algérien ont convenu de la nécessité de la mise en application des conventions signées entre les deux pays dans le domaine du tourisme et particulièrement celles relatives au développement du produit touristique, de la formation touristique, de la commercialisation, de l’aménagement touristique et l’investissement, qui a été signée le mois de novembre dernier dans le cadre de l’exécution des recommandations de la 20e  session de la grande commission mixte tuniso-algérienne.

Kemaies Jhinaoui  appelle les gouvernements étrangers de revoir leurs avis aux voyageurs !

Kemaies Jhinaoui, ministre des Affaires étrangères  a déclaré dans une interview accordée au Washington Times  que le secteur du tourisme en Tunisie pâtit encore des  attaques terroristes de l’année dernière, comme le sont un demi-million de Tunisiens qui dépendent du tourisme et en vivent. Le temps est venu pour les gouvernements étrangers de revoir leurs avis aux voyageurs concernant la Tunisie à la lumière des améliorations tangibles de la  situation sécuritaire de la Tunisie. Nos partenaires internationaux connaissent très bien les progrès accomplis dans ce domaine », a affirmé le ministre.

par -
0

La ministre du Tourisme Salma Elloumi a présidé dans la journée du lundi 9 mai 2016, une réunion du conseil régional du gouvernorat de Tunis en présence de son gouverneur , indique un communiqué du ministère du Tourisme

Cette réunion avait pour objectif de mettre l’accent sur l’importance de la propreté  et  la protection de l’environnement  qui  sont un facteur clé pour redynamiser le secteur du  tourisme et la promotion de la destination tunisienne.

Lors de cette réunion, la ministre a soutenu la classification de la municipalité du Bardo dans la liste des municipalités touristiques.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Le Premier ministre algérien, Abdelamalek Sellal, a fait une grosse annonce lors du 27ème sommet Afrique-France, à Bamako, au Mali. Samedi 14 janvier 2017,...

SPORT