Tags Posts tagged with "Sami Remadi, Rached Ghannouchi"

Sami Remadi, Rached Ghannouchi

par -
0
Les déclarations du chef du mouvement Ennahdha à l’occasion de la fête de la femme appelant les jeunes à épouser les filles célibataires âgées de 30 ans et plus ainsi que les femmes divorcées ont suscité un tollé quasi général....

Les déclarations du chef du mouvement Ennahdha à l’occasion de la fête de la femme appelant les jeunes à épouser les filles célibataires âgées de 30 ans et plus ainsi que les femmes divorcées ont suscité un tollé quasi général.

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, le président de l’Association Tunisienne pour la Transparence Financière (ATTF), Sami Remadi a exprimé sa déception quant aux déclarations de Rached Ghannouchi, soulignant qu’il s’agit d’une campagne préélectorale de bas étage et une ingérence dans les affaires personnelles d’autrui.

Le président de l’ATTF a exprimé, également, son étonnement de voir un président de parti politique s’immiscer de cette manière dans les affaires personnelles d’autrui, soulignant que la femme tunisienne a et aura toujours la liberté de choisir son partenaire. Et de souligner que Rached Ghannouchi veut s’afficher sous les dehors d’un démocrate qui défend les libertés et les droits de la femme alors qu’au fond, il sert de relais à une stratégie des frères musulmans.

Il a accusé, dans ce cadre, Rached Ghannouchi d’utiliser le double langage chaque fois qu’il subit des pressions régionales alors que la réalité plaide pour un « Ghannouchi qui croit au Califat » comme en témoigne la vidéo qui circule depuis une longue période sur les réseaux sociaux où il prodigue des conseils et des recommandations aux salafistes, affirmant entre autres que « ce sont des gens qui travaillent sur un projet bien déterminé ». Sami Remadi a récusé que le mouvement Ennahdha soit un parti citoyen.

La femme tunisienne ne doit sa liberté qu’à une seule personne, le premier président de la République, Habib Bourguiba, a-t-il affirmé.

Sami Remadi a accusé, en outre, le mouvement d’Ennahdha ainsi que le président de la République actuel, Moncef Marzouki d’être derrière la prolifération du terrorisme en Tunisie, et ce à travers leur silence alors que des parties officielles, notamment le ministère de l’Intérieur, ont reconnu l’existence de nombreux problèmes, tels que l’envoi des jeunes filles pour le djihad Ennikah en Syrie. Il a appelé à engager des poursuites judicaires contre toute personne impliquée dans de telles affaires.

Il a souligné que les nahdhaouis à l’instar de Rached Ghannouchi n’abordent le sujet de la femme que sous l’angle du niqab », du « hijab », de la « polygamie », ou du « mariage », oubliant que plusieurs autres volets liés au statut de la femme dans la société qui ne sont pas moins importants devraient être abordés tels que l’exploitation de la femme, sa relation avec son employé, ses heures supplémentaires et son congé.

L’éducation de la femme dans les zones rurales, sa protection sur les lieux de travail sont aussi de vrais problèmes qui devraient être abordés, selon ses dires.

De son côté, la journaliste et militante des droits de l’Homme, Naziha Rjiba, plus connue sous le nom d’Om Zied, a réagi aux déclarations du président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi préconisant que les jeunes Tunisiens épousent des femmes divorcées et des filles célibataires de plus de 30 ans.

Dans une déclaration à Jawhara Fm, elle a indiqué que ces propos ne sont que des manœuvres politiques qui s’inscrivent dans le cadre de la campagne électorale

Les recommandations du chef d’Ennahdha, a-t-elle dit, représentent aussi une atteinte flagrante aux familles tunisiennes, estimant qu’il n’a pas à aborder ce genre de sujets en tant que président d’un parti politique.

S’exprimant à l’occasion de la fête de la femme, mercredi 13 août 2014, le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghanouchi, a appelé les jeunes à épouser les femmes de 30 et 40 ans, et ce afin que ces dernières ne perdent pas espoir, soulignant l’augmentation du taux de divorce et du mariage tardif.

Il a appelé, également, les jeunes hommes à ne pas tourner le dos aux divorcées qui méritent tout le respect, selon ses dires.

Khadija Taboubi

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

SPORT

0
Déclarations après le match Tunisie-Angola (43-34), disputé jeudi après-midi à Metz, pour le compte de la 5e et dernière journée du Mondial-2017 de handball...