Tags Posts tagged with "santé"

santé

par -

Une opération blanche de destruction de plusieurs produits contrefaits a été réalisée, mardi 23 mai 2017, à l’avenue Habib Bourguiba, à Tunis, dans l’objectif de sensibiliser les consommateurs aux dégâts causés par ces produits sur la santé et l’économie du pays.
L’opération de destruction, à laquelle ont participé des agents de la police municipale et des services de contrôle sanitaire, a été réalisée à l’issue de la 3ème rencontre de lutte contre la contrefaçon organisée par l’association tunisienne d’orientation du consommateur et de rationalisation de la consommation.
Dans une déclaration à la TAP, Lotfi Riahi, président de cette association, a souligné que l’objectif assigné à cette rencontre est de mieux faire connaître les dangers économiques et sanitaires de ce phénomène mondial.
L’association est en train de réaliser un sondage qui permettra de connaitre les avis des Tunisiens concernant ce phénomène, a indiqué le responsable. Et de rappeler qu’une plateforme interactive,  » Riclami « , a été lancée cette année. Près de 5 mille consommateurs ont adhéré à cette plate-forme qui met l’accent sur les dangers de la contrefaçon sur la santé de l’Homme. L’association a, en outre, lancé un centre d’appel (81104444) qui accueille chaque jour 200 appels, dont 30% concernent les dangers de la contrefaçon sur la santé.
Pour sa part, le DG de l’Agence nationale du contrôle sanitaire et environnemental (ANCSEP), Chiheb Ben Rayana, a affirmé que le travail doit être axé sur le côté sensibilisation quant aux dangers de ce phénomène, notamment au niveau sanitaire. Il a, dans ce cadre, rappelé que les produits contrefaits les plus prisés sont les fournitures scolaires, les produits cosmétiques et les jouets pour enfants.

par -

Sfax va accueillir la semaine prochaine le colloque international « Sfax pôle de santé Africain», qui se tiendra les 17 et 18 Mai 2017 à l’hôtel Golden Tulip de Sfax et sera organisé par TABC (Tunisia-Africa Business Council), en partenariat avec la Chambre syndicale des cliniques privées de Sfax ainsi que la participation active du ministère de la Santé .

TABC, initiateur de ce projet, a organisé une conférence de presse pour présenter le programme et les invités du Colloque, venus de 11 pays : Burkina Faso, Guinée Conakry, Djibouti, Niger, Mauritanie, Cote d’ivoire, Gabon, Mali, Sénégal, Cameroun, Centre Afrique.

Le Président du TABC Bassem Loukil a indiqué par ailleurs que cet événement a été organisé à Sfax pour redynamiser toute cette région dont l’infrastructure est adéquate mais sous exploitée : un aéroport qui est au ralenti, et des cliniques en rodage depuis la baisse de la présence libyenne.

La compagnie nationale aérienne tunisienne, partenaire de TABC depuis plusieurs mois, semble même étudier la possibilité de l’ouverture d’une desserte aérienne entre Sfax et certaines capitales africaines pour ramener les patients afin de se faire soigner dans la capitale du Sud.

par -

Le visa électronique devrait entrer en vigueur vers la fin de 2017 ou le début de 2018, afin de développer les flux touristiques et de faciliter davantage le processus d’obtention de visas à toutes les nationalités, a déclaré la ministre du Tourisme et de l’Artisanat Salma, Elloumi Rekik.
Elle a fait savoir que la commission nationale, constituée à cet effet, étudie ce projet qui a été initié par le ministère du Tourisme, en collaboration avec l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) et les ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères, a-t-elle ajouté, au cours d’un débat sur « le tourisme de santé en Tunisie, les opportunités et les défis », organisé vendredi, par la Chambre de commerce Tuniso-Britannique (TBCC) et la Chambre du commerce tuniso-américaine.
Selon la responsable, l’objectif est également de favoriser l’entrée, notamment celle des patients africains qui figurent parmi les principaux demandeurs de soins médicaux tunisiens.
Elle a rappelé, dans ce cadre, que le créneau de la thalassothérapie a placé la Tunisie au deuxième rang mondial après la France, dans ce domaine.

par -

La fédération générale de la santé, relevant de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), a décidé d’observer une grève générale de deux jours dans l’ensemble des établissements publics. Dans un communiqué, la fédération a indiqué que la date de cette grève sera déterminée en coordination avec la centrale syndicale.

Les manifestants revendiquent la présentation de la loi n°24 à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) et le retrait de l’article 2 du statut général de la fonction publique.
La fédération a également décidé d’observer un rassemblement protestataire mardi 25 avril 2017 en signe de protestation contre les poursuites administratives et judiciaires des agents pour leurs activités syndicales.

par -

Une enquête sur les PME en Tunisie, réalisée par la Confédération Nationale des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT) en collaboration avec le cabinet d’études HLB GSAudit & Advisory, a fait ressortir que la PME tunisienne semble plus ou moins maitriser les différentes composantes de sa gestion interne, mais l’environnement des affaires externe devrait être amélioré pour garantir aux entreprises l’accès au financement, l’accès aux marchés local et international et aussi la qualification et la formation des ressources humaines ».
Cette enquête a abouti à la mise en place d’un baromètre baptisé « Miqyès » de la santé de la PME en Tunisie. « Il s’agit d’un outil qui permettra aux autorités concernées, aux chefs d’entreprises, aux milieux financiers et aux organismes d’appui de disposer d’un diagnostic fiable et actualisé de la situation des entreprises, et de l’évolution de cette situation et des tendances futures« , a expliqué, jeudi, Tarek Cherif, président de la CONECT, lors d’une conférence sur la santé des PME en Tunisie.
« Ce baromètre qui sera élaboré chaque année, représente un miroir qui reflète les actions des PME. Il n’est certes pas figé, d’autres indicateurs pourraient y être intégrés selon les besoins et les exigences d’un environnement en mutation rapide et continue« , a encore précisé Cherif, invitant les spécialistes, experts et professionnels présents à contribuer à l’enrichissement de ce baromètre.

L’enquête, réalisée durant la période janvier-février 2017, a étudié un échantillon de 540 entreprises dans les 24 gouvernorats et opérant dans les divers secteurs. L’objectif recherché étant de mesurer les incidences des mutations nationales et régionales sur la capacité de ces entreprises à créer de la richesse et de l’emploi et leur contribution dans le processus de développement économique.

D’après le « Miqyès 2017 », la majorité des PME ne disposent pas de méthodes d’évaluation de leurs parts de marchés et plusieurs d’entre elles ont fait face à des problèmes tels que le manque de compétitivité, les arrêts fréquents de la production, les demandes rejetés de crédits, l’inadéquation des qualifications de la main d’œuvre disponible sur le marché avec les besoins des entreprises, et les différentes vulnérabilités liées au positionnement géographique dans les régions intérieures du pays.

En ce qui concerne la performance de la PME, l’étude fait état d’une bonne aptitude à l’innovation de la PME en 2016, d’un recours de plus en plus remarquable à l’évaluation du personnel et de difficultés à décrocher de nouveaux clients.
S’agissant de l’environnement des affaires, l’enquête évoque une menace généralisée de la concurrence informelle, un impact négatif important en 2016 de la situation en Lybie sur les PME, une forte influence négative de l’environnement sanitaire et social sur l’assiduité des salariés et un problème récurrent de blocages avec l’administration fiscale ou la douane.

La moitié des chefs de PME estiment que la corruption est indispensable « pour pouvoir travailler »
Selon l’enquête de la CONECT, 50% des managers d’entreprises questionnées estiment qu’ils ne peuvent pas travailler et gagner sans recourir à la corruption. La plupart de ces dirigeants de PME sont, toutefois, « optimistes pour l’avenir de leurs entreprises« , en dépit des difficultés rencontrées.

par -

Au moins 19 élèves ont été victimes d’intoxication alimentaire mercredi 5 avril 2017 dans une école primaire sise dans le gouvernorat de Ben Guerdane. Selon les données annoncées par la radio Jawhara fm, les élèves auraient mangé « des fricassés » impropres à la consommation. Une enquête a été ouverte sur ce sujet.

par -
Selon le ministère de la santé

Selon les dernières estimations dévoilées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 300 millions de personnes vivent avec de la dépression, ce qui fait d’elle la principale cause de mauvaise santé et d’invalidité dans le monde.

« Ces nouveaux chiffres sont un réveil pour tous les pays, pour qu’ils repensent leurs approches en matière de santé mentale et les traitent avec l’urgence qu’elles méritent », a déclaré Margaret Chan, Directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé.

Du fait d’un nombre de personnes souffrant de dépression qui a augmenté de plus de 18% de 2005 à 2015, l’OMS mène dans ce contexte une campagne d’une année, dans le but d’encourager davantage de personnes souffrant de dépression à obtenir de l’aide.

par -
Les ronfleurs chroniques (ceux qui ronflent toutes les nuits) et les personnes atteintes d'apnée du sommeil développeraient plus tôt des troubles de la cognition. C'est

Le professeur Riadh Gouider, chef de service de Neurologie et du centre d’Alzheimer à l’Hôpital Razi, a souligné à la clôture des travaux d’une rencontre sur la gériatrie et la médecine de famille que la Tunisie compte plus de 50 mille malades atteints d’alzheimer.
Il a précisé lors d’une rencontre, organisée, dimanche à Djerba à l’initiative du syndicat des médecins du secteur privé (section de Médenine), que suite à l’augmentation du nombre de personnes atteintes par cette maladie, un plan national doit être mis en œuvre pour une meilleure prise en charge des malades.
Selon Gouider, Alzheimer est une maladie neurovégétative qui entraîne une perte progressive de la mémoire. Des médicaments sont administrés aux malades pour ralentir le développement de la maladie, mais aucun traitement ne permet à l’heure actuelle de guérir la maladie, a-t-il souligné.
 » La maladie d’Alzheimer est une maladie coûteuse tant pour les soins que pour la prise en charge par la famille et les proches « a-t-il signalé.
Lors de cette rencontre les participants ont passé en revue les nouveautés en matière de recherche scientifique et de prise en charge des patients et ONT échangé les expériences autour des spécialités de gériatrie et de médecine de famille.
Abdelhakim Korchid, président du comité d’organisation de cette rencontre scientifique a affirmé que le choix du thème de la gériatrie a été dicté par le changement de la structure démographique de la société tunisienne et l’augmentation du nombre des personnes âgées.  » La gériatrie et la médecine de famille doivent être reconnues en tant que spécialités à part entière par le ministère de la Santé », a-t-il dit.
 » La gériatrie est une nouvelle spécialité qui répond aux besoins d’un grand nombre de personnes dans le monde notamment pour les personnes âgées de plus de 65 ans, soit 10 pc de l’ensemble de la population mondiale  » a indiqué Sami Kammoun, professeur de gériatrie à la faculté de médecine de Sfax.
 » Selon les statistiques, le nombre des personnes âgées en Tunisie a atteint plus de 1 million en 2014 et sera d’environ 2 millions en 2030  » , a-t-il ajouté.
Dans ce contexte, il a mentionné que l’encadrement social des personnes âgées et leur prise en charge par leur proche ainsi que le coût excessif des médicaments et l’encadrement social et familial sont autant de défis à relever en Tunisie et nécessitent une nouvelle stratégie d’organisation aux plans social et sanitaire.

par -

Une grève sectorielle de la santé a été décidée pour le 5 avril 2017, à la suite de la réunion de la commission sectorielle de la santé de l’UGTT, aujourd’hui vendredi 24 mars 2017.

Cette décision a été prise sur fond de l’affaire Dr Slim Hamrouni, condamné à 1 an de prison par le tribunal de Gabès pour faute médicale ayant entrainé la mort…

par -

Les cadres médicaux et paramédicaux dans les secteurs public et privé, observent à partir d’aujourd’hui, mercredi 22 mars 2017, une grève de deux jours pour exiger la libération du médecin anesthésiste, Slim Hamrouni et le technicien de santé, Salah Abdellaoui arrêtés pour erreurs médicales.

Les professionnels protestataires appellent à trouver de nouveaux mécanismes pour mettre fin à l’emprisonnement des médecins jusqu’à l’approbation d’une loi relative à la responsabilité médicales et les droits des patients.

Ce mouvement de protestation a été initiée par le collectif Ordino-syndical qui regroupe le conseil national de l’ordre des médecins, le syndicat tunisien des médecins libéraux, le syndicat tunisien des Médecins de Libre pratique, le syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre Pratique et l’Ordre national des médecins dentistes.

par -

Les cellules conservant secrètement le VIH chez les patients séropositifs malgré leur traitement antirétroviral sont enfin détectables grâce aux travaux de chercheurs français, rapporte le Télégramme.

Un immense espoir de pouvoir un jour débarrasser définitivement l’organisme des séropositifs du virus du sida.

« Dans la lutte contre le VIH, cette découverte ouvre donc la voie à une meilleure connaissance fondamentale des réservoirs viraux, qui pourront désormais être isolés facilement et analysés directement , se félicitent les auteurs.

« A plus long terme, elle devrait déboucher sur des stratégies thérapeutiques visant à éliminer de l’organisme le virus latent », a précisé la même source.

par -

Les professionnels de la santé dans le secteur public et privé observeront une grève générale les 22 et 23 mars 2017 pour exiger la libération du médecin anesthésiste, Slim Hamrouni et le technicien de santé, Salah Abdellaoui arrêtés pour erreurs médicales, a annoncé, mardi, le collectif Ordino-syndical à la suite d’une assemblée générale extraordinaire.
A ce propos, le secrétaire général de l’’Union des Médecins Spécialistes Libéraux (UMSL), Faouzi Charfi a déclaré à l’agence TAP que le collectif appelle à la libération « immédiate » et « inconditionnelle » des deux personnes arrêtés et au lancement d’une initiative législative pour éviter la détention préventive des professionnels de la santé en attendant la publication de la loi portant sur la responsabilité médicale.
Charfi a appelé à cesser de « diaboliser » le secteur de la santé et à garantir les conditions nécessaires à même de promouvoir les prestations dans le secteur public.
Le secrétaire général de l’UMSL a, par ailleurs, menacé de recourir à l’escalade et d’entamer une grève ouverte si les revendications des médecins ne sont pas satisfaites.
A noter que le collectif Ordino-syndical regroupe le conseil national de l’ordre des médecins, le syndicat tunisien des médecins libéraux, le syndicat Tunisien des Médecins de Libre pratique, le syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre Pratique et l’Ordre national des médecins dentistes.

par -

Les employés de la Santé ont menacé d’observer une grève générale, en plus d’un rassemblement protestataire prévu le 15 mars prochain, et ce en raison de l’arrestation de leurs collègues à Gabes ou encore à Tozeur.

Le secrétaire général de la Fédération générale de la Santé, Othmane Jellouli, a affirmé sur Shems fm que ces collègues se retrouvent derrière les barreaux car soupçonnés d’avoir commis des fautes médicales qui restent encore à prouver et que les présumés coupables doivent donc bénéficier de la présomption d’innocence..

Rappelons qu’un technicien exerçant dans un laboratoire a été arrêté à Gabes pour avoir administré du sang non conforme au groupe sanguin du patient. Le médecin a été également arrêté dans le cadre de cette affaire.

par -

La grève du secteur de la Santé à Kairouan prévue pour la journée du jeudi 16 février 2017 a été reportée à une date ultérieure, rapporte Mosaïque fm.

La décision de report de la grève a été prise suite à l’intervention des députés de Kairouan qui a permis de trouver un accord.

Cet accord stipule que le budget de l’hôpital régional de Kairouan sera revu à la baisse pour permettre d’effectuer de nouveaux  recrutements.

par -

Le Centre de Promotion des Exportations (Cepex), la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire, les organisations professionnelles de la santé de Côte d’Ivoire et le Conseil d’affaires tuniso-ivoirien relevant de l’UTICA organisent, les 23 et 24 février courant à Abidjan, la 3e         édition des Journées tuniso-ivoiriennes de la santé (Saidalya).

Il s’agit d’une véritable opportunité pour les laboratoires pharmaceutiques, les cliniques privées, les sociétés de transfert sanitaire pour développer leur chiffre d’affaires sur la destination Côte d’Ivoire.

par -

La participation des opérateurs économiques tunisiens du secteur de la santé à la 3ème édition des Journées tuniso-ivoiriennes de la santé (Saidalya), qui se tiendra les 23 et 24 février 2017, au siège de la confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire à Abidjan, sera organisée par le Conseil d’affaires tuniso-ivoirien relevant de l’UTICA, en collaboration avec le CEPEX, la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et les organisations professionnelles de la santé de côte d’Ivoire, a fait savoir, lundi, 6 janvier 2017, la centrale patronale dans une déclaration à la TAP.

Ces journées constituent, selon la même source, une véritable opportunité pour les laboratoires pharmaceutiques, les cliniques privées, les sociétés de transfert sanitaire, les fabricants de consommables et de matériel médical et opérateurs de TIC du secteur de la santé en Tunisie pour développer leur chiffre d’affaires sur la destination Côte d’Ivoire.

par -
La ministre de la Santé, Samira Merai, a déclaré ce mardi 17 janvier à l’ARP que son département veille à rapprocher tous les services de santé du citoyen à travers des améliorations au sein des centres de santé de base en les équipant de matériels modernes.
Elle a ajouté que « cette année sera marquée par le déploiement de plusieurs médecins spécialistes (9 spécialités) dans les régions intérieures du pays. Le recrutement de ces médecins résoudra sans doute les problèmes de santé dans les régions en question », a-t-elle affirmé.

par -

Le bilan de l’épidémie annuelle s’annonce déjà «probablement lourd», selon les termes de la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Le cap du million de cas est franchie, selon SOS Médecins, et la situation est plus que tendue dans plusieurs hôpitaux en France, rapporte Leparisien.fr

Commencée début décembre, l’épidémie de grippe devrait atteindre son pic «la semaine prochaine», avant de refluer, selon l’agence Santé publique France.

Aujourd’hui, à 9 heures, une réunion de crise s’est ouverte autour de François Hollande, en présence de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, du directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de paris (AP-HP), Martin Hirsch, et du directeur général de l’agence régionale de santé d’Ile-de-France, Christophe Devys, indique la même source.

Le nombre de personnes qui ont consulté leur médecin pour des symptômes grippaux a continué à augmenter la semaine dernière, atteignant 395 pour 100 000 habitants, contre 326 la semaine précédente, selon le bulletin hebdomadaire de Santé publique France, publié mercredi.

Le nombre de passages aux urgences liés à cette maladie virale a en revanche commencé à diminuer (4 788 contre 5 745), tout comme les hospitalisations (787 contre 1 035). Mais, comme de nombreux patients ont été hospitalisés pour grippe ces dernières semaines (en grande majorité des plus de 80 ans), avec une durée moyenne d’hospitalisation de 10 à 15 jours.

par -

Les autorités sanitaires américaines recommandent de faire consommer des aliments contenant des cacahuètes très tôt chez les nourrissons pour éviter les allergies à l’arachide, rapporte le site « lessentiel.lu ».

Ces nouvelles recommandations publiées jeudi par l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) s’appuient sur les résultats d’une étude clinique effectuée par ce même institut.

Ces travaux avaient pour la première fois montré que le fait de consommer régulièrement des cacahuètes dès quatre mois et jusqu’à l’âge de cinq ans réduisait de 81% le taux d’allergie chez des enfants à risque par rapport à ceux qui n’en avaient jamais consommée, nous précise la même source.

par -

A l’occasion de la clôture des Journées économiques tuniso-françaises, ce jeudi 08 décembre 2016, la CONECT a signé à son siège, en présence de son président M. Tarak Cherif et de son Excellence Monsieur l’ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor, des contrats de partenariats entre plusieurs entreprises tunisiennes et françaises exerçant dans le secteur de la santé. La CONECT informe que l’IPEMED Tunisie (Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranéen) a été lancé, ce qui va permettre aux institutions économiques tunisiennes d’avoir des informations ciblées sur les perspectives d’investissement et d’exportation.

Les Journées économiques tuniso-françaises ont permis à la délégation française composée d’une vingtaine d’institutions relevant de la Confédération française des Petites et Moyennes Entreprises  de rencontrer des entrepreneurs tunisiens de divers secteurs ainsi que certains membres du gouvernement.

Faut-il souligner que cette délégation d’hommes d’affaires français est la première à visiter la Tunisie quelques jours seulement après la tenue de la  Conférence Internationale sur l’Investissement « Tunisia 2020 ».

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Les heureux lauréats des Trophées African Banker 2017 ont été fêtés lors du prestigieux dîner de gala à Ahmedabad en Inde. Cette célèbre cérémonie...

SPORT