Tags Posts tagged with "scandale"

scandale

par -
0

Un bruit de plus dans cette étrange Amérique qu’est en train de bâtir le républicain Donald Trump. Ses fils, plus précisément deux de ses enfants, Donald Jr. et Eric, sont accusés de monnayer l’accès – entretien privé, photos – au président. Et pas peu ! En effet les intermédiaires indélicats exigeraient le versement d’un million de dollars à leur nouvelle organisation caritative en échange d’une entrevue avec Trump, d’après le Center for public integrity (CPI).

Dans un rapport publié hier mardi 20 décembre, le centre de recherche indépendant nous apprend que la « Opening Day Foundation », en allusion à l’intronisation officielle de Trump le 20 janvier, est né au Texas et que les deux fils de l’homme d’affaires font partie des quatre patrons de l’organisation.

Bon, la brochure dudit centre est tout ce qu’il y a de plus propre, avec des engagements fermes sur le sort réservé aux sommes collectées, qui seraient reversées à des « organisations caritatives spécialisées dans la conservation ». Il est également question de la « responsabilité de protéger et de préserver » la nature américaine, en mettant le curseur sur les traditions de chasse et de pêche, mais ça ne suffit pas à calmer l’agitation autour de cette affaire de gros sous.

Toujours d’après le rapport du CPI, les contributeurs les plus généreux ont droit à une réception privée, agrémentée par des photos avec Trump, plus « des guitares dédicacées » par un artiste programmé dans la soirée. Cerise sur le gâteau : Une escapade de plusieurs jours – chasse et/ou pêche – avec l’un et/ou l’autre des deux fils Trump. Et d’autres joyeusetés de ce genre. Bref, tout ça est très étrange, et très kitsch !

L’entourage du nouvel occupant de la Maison Blanche se dépatouille comme il peut pour se défendre, plutôt mal. Hope Hicks, porte-parole de l’équipe de transition de Donald Trump, est montée au front pour dire ceci : « Donald Trump Jr. et Eric Trump sont de fervents amateurs de grands espaces et des défenseurs des efforts de conservation, ce qui correspond aux objectifs de cet événement, cependant ils n’y sont impliqués en aucune manière ». Elle a ajouté : « L’événement Opening Day et ses détails qui ont été rapportés ne sont que de premiers concepts qui n’ont été ni approuvés, ni menés par la famille Trump ».

Autre son de cloche du côté de Larry Noble, directeur juridique du Campaign Legal Center, organisation qui mène une croisade contre les malversations et la corruption. « C’est Donald Trump et la famille Trump qui utilisent une toute nouvelle organisation pour lever des contributions d’un million de dollars avec le vague objectif de donner de l’argent à des organismes caritatifs spécialisés dans la conservation, ce qui semble simplement être un moyen de vendre de l’influence et de vendre la possibilité de rencontrer le président », a-t-il confié au CPI.

Ce qui est sûr c’est que cette affaire fait tache, pour un président qui n’a même pas encore pris ses marques. Manifestement avec les Trump, nous ne sommes pas au bout de nos surprises !

par -
0

La Direction de l’application de loi (ED) de l’Inde devrait émettre des requêtes de suivi des précédentes commissions rogatoires lancées à au moins dix pays dans le cadre de son enquête sur le scandale de blanchiment d’argent dans l’affaire du marché d’hélicoptères  AgustaWestland, selon l’agence de presse indienne PTI.

Elle  a déclaré que sept commissions rogatoires ont été déjà adressées, et trois autres sont en train de l’être sont envoyés.

L’agence a obtenu de la justice un total de dix commissions rogatoires  destinées à des pays comme la Tunisie, l’Italie, le Royaume-Uni, la Suisse, les Émirats arabes unis (EAU), Maurice, Israël, la Finlande, Singapour et le Danemark afin d’obtenir des détails sur  les transactions financières qui ont eu lieu sur leurs territoires par le fait des  entreprises et personnes mentionnées dans l’acte d’accusation présenté à la justice  l’année dernière.

Un tribunal italien siégeant à Milan a récemment condamné l’ancien président de l’entreprise aérospatiale et de défense italienne «  Finmeccanicas »,  Giuseppe Orsi et l’ancien PDG de l’entreprise,  Bruno Spagnolini, sur la base  d’accusations de corruption dans la vente d’une douzaine d’hélicoptères AgustaWestland à l’Inde.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

SPORT

0
Déclarations après le match Tunisie-Angola (43-34), disputé jeudi après-midi à Metz, pour le compte de la 5e et dernière journée du Mondial-2017 de handball...