Tags Posts tagged with "Selma Elloumi-Rekik"

Selma Elloumi-Rekik

par -

Un projet de révision des normes de classification des restaurants touristiques est en cours d’élaboration pour l’instauration d’une législation au service du secteur en mettant l’accent sur la qualité et la diversité, a annoncé, jeudi, à Tunis, la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Elloumi Rekik.
Présidant l’Assemblée générale (AG) de la Fédération tunisienne des restaurants touristiques (FTRT), elle a appelé les professionnels à participer à la préparation et l’enrichissement du contenu de ces nouvelles normes afin d’améliorer la qualité des services.

Elloumi a également recommandé aux propriétaires des restaurants touristiques d’intensifier les programmes de formation au profit des ressources humaines agréées, dans le cadre d’un partenariat avec les écoles de formation touristique, ce qui ne manquera pas, a-t-elle dit, de développer les spécialités cuisine et restauration.
Au vu de leur richesse et de leur diversité, les mets tunisiens sont, a-t-elle dit, un acquis touristique important cumulé depuis des milliers d’années suivant la succession de plusieurs civilisations en Tunisie.
Elle a fait remarquer que tous les pays avancés dans le domaine du tourisme ont acquis une partie de leur notoriété à travers la diversité et la richesse des arts culinaires et les plats qui les distinguent.
La ministre a réitéré son engagement à trouver des solutions aux problématiques auxquelles fait face le secteur des restaurants touristiques dans le cadre des prérogatives du ministère.

Le président de la FTRT, Sadok Kouka a déclaré, pour sa part, que l’AG examinera les préoccupations du secteur, notamment la marginalisation et le manque d’organisation au contraire des hôtels qui disposent d’une fédération et les agences de voyages qui ont également une fédération qui s’occupe de leurs difficultés.
Les principales problématiques auxquelles le secteur fait face, selon le responsable, se résument au fait que la vente des boissons alcoolisées est soumise, habituellement, à une autorisation du ministère de l’Intérieur dont l’obtention peut durer jusqu’à une année ou deux, sachant que le propriétaire a investi d’importantes sommes dans son projet (restaurant) et que la vente des boissons alcoolisées est inscrite dans le cadre de l’étude de faisabilité du restaurant.
La FTRT a été créée le 27 mars 2014 et sa première AG électorale a eu lieu le 6 octobre 2016 en vue de l’élection d’un bureau exécutif pour un mandat de quatre ans.

Les restaurants touristiques souffrent également de l’horaire d’ouverture fixé jusqu’à 2h du matin, a regretté Kouka, soulignant, toutefois, que grâce à l’intervention du ministère du Tourisme, ils ont été autorisés à le prolonger jusqu’à 4h.
Kouka a relevé que le ministère des Finances se montre compréhensif face aux demandes de la profession requérant la baisse de la TVA de 12 à 6% et la réduction également de la taxe sur la consommation dans les restaurants touristiques.
Plusieurs propriétaires de restaurants touristiques ont insisté, lors de leurs interventions, sur la nécessité d’organiser le secteur et d’améliorer la qualité de ses services.
Ils ont affirmé que le secteur a de fortes capacités d’emploi et d’investissement qu’il s’agit d’utiliser à bon escient. Le nombre de restaurants touristiques classés s’élève en Tunisie à environ 600 restaurants employant 1800 travailleurs.

TAP

par -

L’ONTT se restructure et disparaîtra même prochainement. L’information a été confirmée à Africanmanager, par la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Rékik.

L’Office s’occupe actuellement de la promotion et de la communication, de l’investissement, de l’inspection et de la formation. Dans le cadre de la restructuration et en concrétisation des recommandations de l’étude «Roland Berger» après mise à jour, « il y aura création d’une agence de formation aux métiers du tourisme avec la mise à niveau des 8 centres de formation en partenariat avec des institutions internationales et européenne du domaine.

Une autre agence sera dédiée à la promotion et la communication qui aura pour rôle de reconstruire l’image de la Tunisie et avec laquelle on ira vers la décentralisation avec un nouveau découpage territorial pour que des régions comme Djerba puissent se vendre seules, sans pour autant arriver jusqu’à l’autonomie financière par région, en matière de promotion.

La dernière agence sera consacrée à l’investissement et développement du produit. Toutes ces agences spécialisées seront étatiques ou publiques. Seule l’inspection restera rattachée au ministère de tutelle.

L’office du tourisme, devenu obsolète et inefficace, sera ainsi fractionné en trois agences selon les métiers ».

 

par -

“Les indicateurs économiques dévoilent une nette amélioration du secteur touristique, notamment durant le dernier trimestre de 2016,” a déclaré la ministre du Tourisme, Selma Elloumi Rekik, dans un entretien avec le journal électronique saoudien “Al Sabak”.

Elle a indiqué que parmi les 15 mille visiteurs en provenance des pays du Golfe, seuls 8 mille Saoudiens se rendent, annuellement, en Tunisie. Elle a ajouté que d’après les dernières statistiques en la matière, qui remontent à 2015, le volume des touristes saoudiens s’est établi à 88 mille, ce qui est tout de même relativement infime pour une nation aussi grande que l’Arabie saoudite, d’après la ministre. Elle a indiqué qu’il est donc urgent de redynamiser le bureau touristique de Jeddah pour redonner des couleurs aux liens entre les deux pays.

Mme Elloumi est par ailleurs revenue sur la batterie de mesures pour inciter les touristes saoudiens à mettre le cap sur la destination Tunisie. Elle a évoqué l’ouverture prochainement du ciel tunisien (Open Sky) et la suppression des visas pour les ressortissants des pays du Golfe, dont les Saoudiens. Elle a également évoqué des facilités qui seront accordées aux investisseurs saoudiens. Ces initiatives sont d’importance car d’après la ministre, le touriste saoudien est parmi les plus dépensiers en Tunisie. D’après “Al Sabak”, c’est le touriste saoudien qui est le plus enclin à ouvrir son porte-monnaie. Il décaisserait même, en moyenne, 7 fois plus que le touriste occidental, précise la même source.

par -

Le ministère du Tourisme et de l’Artisanat et le conseil exécutif de la Fédération Tunisienne des Restaurants Touristiques FTRT ont convenu mardi, au cours d’une séance de travail tenue à Tunis, de constituer une commission mixte chargée d’accélérer la révision de classement des restaurants actuellement en chantier, selon un communiqué du département du tourisme .
La séance du travail qui a réuni la Ministre du Tourisme et de l’Artisanat Selma Elloumi-Rekik et les membres du conseil de la FTRT, a également, permis de débattre de plusieurs questions relatives aux dispositifs réglementaire et fiscal, à la formation du personnel, à la communication digitale et aux spécificités régionales de la gastronomie.
La ministre a, à cette occasion mis en relief l’importance de l’art culinaire tunisien qui constitue l’un des reflets de la richesse et de l’authenticité du patrimoine tunisien saluant le rôle de la fédération dans l’organisation et la valorisation du secteur.
De son côté, Sadok Kouka, président de la FTRT s’est déclaré satisfait du soutien continu de l’administration du tourisme au profit du secteur à travers plusieurs mesures concrètes dont l’abaissement, du taux de TVA de 12 à 6%.

par -

L’armateur Américain VIKING CRUSE va reprendre ses escales sur la destination tunisienne à partir de Janvier 2017, a déclaré, jeudi, Selma Elloumi-Rekik Ministre du tourisme et de l’artisanat.
Intervenant lors d’une réception organisée, jeudi après-midi, avant le départ du bateau de croisières allemand EUROPA, la ministre a indiqué que le retour des croisières en Tunisie amorce une reprise de cette activité très importante pour le tourisme et l’artisanat tunisiens.
Pour sa part, Olaf Hartmann commandant de bord du bateau, a exprimé sa satisfaction quant à la qualité d’accueil réservé aux croisiéristes, précisant que l’escale de Tunis a été une occasion de découvrir la richesse de la culture et de l’artisanat tunisiens.
Le paquebot allemand « Europa » a accosté, jeudi, au port de la Goulette, marquant le retour des bateaux de croisière en Tunisie, pour la première fois depuis l’attaque terroriste du musée du Bardo, le 18 mars 2015.
Sur les 310 passagers à bord, 85% sont de nationalité allemande. D’autres nationalités sont également, présentes dont des australiens, des canadiens et des colombiens, a indiqué Taoufik Salah, représentant de la socié té Afrimar, agent général du paquebot Europa en Tunisie.
Europa qui compte 284 membres d’équipage, est parti du port de Barcelone le 4 octobre 2016, pour accoster aujourd’hui à Tunis, pour sa première visite dans le pays depuis 2014, avec au programme des visites à Carthage, Sidi Bou Saïd et la Médina de Tunis.
Après l’escale de Tunis, Europa voguera vers Skikda, Alger et Oran puis vers Tanger et Casablanca au Maroc, avant de repartir vers l’Europe.

par -

Selma Elloumi Rekik, reconduite au poste de ministre du Tourisme et de l’artisanat au sein du gouvernement d’union nationale est titulaire d’une licence en gestion et marketing.
Elle occupait le poste de Directrice générale des sociétés spécialisées dans la fabrication des câbles des
voitures, et PDG des sociétés agricoles et des sociétés d’industries agroalimentaires.
Elle est née le 5 juin 1956 à Tunis.

par -

La ministre du tourisme et de l’artisanat Selma Elloumi Rekik, a déclaré que la région de Sousse accueille actuellement plus de 8 mille touristes étrangers de différentes nationalités, estimant que ce nombre est un bon indice de reprise prévue de la saison touristique actuelle.
Cette reprise reste tributaire de la stabilité de la situation sécuritaire dans le pays, a encore souligné la ministre.
Inaugurant, mardi, le Salon international du tourisme, elle a indiqué que ces indices positifs sont en outre reflétés par la réouverture de 8 unités touristiques dans la région de Sousse sur un total de 17 hôtels ayant arrêté leurs activités après les attaques terroristes du 26 juin 2015.
Evoquant l’intérêt accordé par les professionnels au tourisme intérieur et de voisinage, elle a rappelé que le nombre de touristes algériens a atteint, en 2015, un million 500 mille touristes.
« le département du tourisme a mis en place, récemment, un programme promotionnel visant à promouvoir la destination Tunisie auprès des touristes algériens et ce en coordination avec des entreprises algériennes ayant une connaissance des préférences du peuple algérien « .
La ministre a par ailleurs affirmé que son département ouvrira bientôt un portail électronique pour assurer la promotion de la destination Tunisie en 9 langues et dont l’objectif est d’attirer les jeunes touristes.
Un nombre de professionnels ont participé au salon dont des propriétaires d’hôtels, des responsables d’agences de voyages et des fournisseurs de services touristiques qui ont présenté leurs produits. Plus de 80 entreprises tunisiennes actives dans le secteur ont participé au Salon.
Selon Mohamed Ali Toumi, président de la fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV), le salon constitue un espace pour les fournisseurs de services de présenter leurs produits et d’accorder des réductions au profit du touriste tunisien. Pour les tunisiens, cette manifestation constituera une opportunité pour programmer leurs vacances en réservant à des prix abordables, a-t-il enocre souligné.
Dans une déclaration au correspondant de TAP, le responsable a souligné que la FTAV encourage ses adhérents à diversifier et enrichir leurs produits touristiques tout au long de l’année. Il s’agit en outre d’encourager l’ouverture sur les régions montagneuses et sahariennes.
Participent au salon plusieurs délégations étrangères de France, Algérie, Mali et d’Iran. Le conseiller culturel de l’Ambassade de la République islamique d’Iran à Tunis a déclaré à TAP que son pays est prêt à enoyer environ 30 mille touristes en Tunisie par an à condition d’ouvrir une ligne aérienne directe entre Tunis et Téhéran.

par -

Un colloque national sur la propreté et la sauvegarde de l’environnement sera organisé en mai prochain par les ministères des collectivités locales, de l’environnement et du tourisme et de l’artisanat, selon un communiqué du ministère du tourisme et de l’artisanat.
Elle sera suivi par une campagne nationale de propreté, dont le démarrage est prévu en Mai 2016. A cet égard, et en prévision de la haute saison estivale, les commissaires régionaux et les inspecteurs du tourisme ont consacré leur réunion périodique tenue jeudi, au Centre de formation professionnelle de Kerkouane (Nabeul), à la qualité des services, aux conditions sécuritaires, la propreté, et la sauvegarde de l’environnement. La ministre du tourisme et de l’artisanat Selma Elloumi-Rekik a, à cette occasion, exhorté les commissaires et les inspecteurs du tourisme, à consolider leur présence sur le terrain.
Elle a également, recommandé à ces responsables, de tisser un partenariat porteur et efficace avec la profession, à privilégier l’encadrement et le conseil avant de procéder à une stricte application de la loi en cas de défaillances au double plan de l’hygiène et de la sécurité ajoutant que cette variante se doit d’être inscrite dans les taches prioritaires et quotidiennes des commissaires et des inspecteurs du tourisme.

TAP

par -

La Ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Elloumi-Rekik, a affirmé, jeudi la volonté de la Tunisie de donner une nouvelle impulsion à la coopération avec la Jordanie, d’autant plus que les richesses et les expériences des deux pays présentent de grandes opportunités de partenariat dont notamment le tourisme médical, le tourisme culturel et le tourisme de congrès.
D’après un communiqué du département du tourisme, la ministre a rencontré une délégation d’hommes d’affaires Jordaniens qui participent au Forum d’affaires tuniso-jordanien, pour « explorer les moyens de renforcer la coopération touristique entre les deux pays ». De son côté, M. Issa Haider, président de la Chambre de Commerce d’Amman et Chef de la Délégation Jordanienne a exprimé la volonté des hommes d’affaires jordaniens de conforter cette coopération.
Il a indiqué que la prochaine organisation d’une semaine économique et culturelle à Amman, sera l’occasion pour la Tunisie de promouvoir davantage ses atouts auprès des opérateurs et du public jordaniens.

TAP

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Le groupe libyen Ansar Asharia, classé comme organisation terroriste par l’ONU et les Etats-Unis, a annoncé samedi soir sa «dissolution», dans un communiqué publié...

SPORT

Reseaux Sociaux