Tags Posts tagged with "sidi bouzid"

sidi bouzid

par -

Le doyen des juges d’instruction près le Pôle Judiciaire de lutte contre le terrorisme, saisi de l’affaire terroriste de Sidi Bouzid, a émis, lundi 15 mai 2017, des mandats de dépôt à l’encontre de quatre suspects, en garde à vue depuis le 30 avril dernier, a indiqué Sofiene Selliti, porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis et du Pôle judiciaire antiterroriste.
 » Le ministère public a ordonné de transférer le dossier de l’affaire devant le Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, après expiration du délai légal de détention « , a-t-il ajouté dans une déclaration à l’agence TAP, annonçant l’ouverture d’une information judicaire contre 8 individus, dont 4 sont en état de liberté.
L’opération sécuritaire qui a eu lieu le 30 avril dernier à Sidi Bouzid, s’est soldée par la mort de deux terroristes et l’arrestation de quatre autres.
Les unités de la Garde nationale avaient effectué une descente dans un appartement situé à la cité Ouled Chelbi, à l’entrée sud de la ville de Sidi Bouzid, où s’était retranché un groupe terroriste. La garde nationale surveillait les mouvements du groupe et il y a eu un échange de tirs entre les deux parties.

par -

 Une dizaine de projets agricoles d’une valeur globale de 2 millions de dinars sont encore en suspens, à Sidi Bouzid, selon Bassam Tahri, responsable au Commissariat régional au développement agricole (CRDA).
Il s’agit, notamment, de huit projets d’électrification de puits profonds bloqués en raison de l’opposition des habitants à l’installation de poteaux électriques sur certains sites, ainsi que d’un puits en raison de son emplacement et des travaux de génie civil pour la création d’une zone irriguée.
Les efforts déployés par le CRDA en collaboration avec plusieurs parties pour trouver une solution à ces blocages sont restés vains, affirme la même source.

par -

Des administrations régionales de justice seront créées dans le gouvernorat de Sidi Bouzid, a annoncé jeudi le ministre de la Justice, Ghazi Jeribi.
« La création de ces administrations qui vont relever de la compétence de la Cour d’appel de Sidi Bouzid vise à conférer la célérité requise aux services judiciaires et à faciliter le règlement des procédures judiciaires dans la région, a déclaré Jeribi, au cours de la cérémonie d’inauguration des nouveaux locaux du tribunal immobilier dans la région (louer par bail).
A cette occasion, le ministre de la Justice a fait état de la mobilisation des fonds nécessaires pour renforcer les services judiciaires dans les régions intérieures, particulièrement en termes d’infrastructure et numériser les jugements et les dossiers, l’objectif étant de rapprocher les services de justice des citoyens et favoriser l’accès à l’information.

par -

L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a entamé mardi 09 mai 2017, en présence de certains membres du gouvernement, l’examen en plénière du rapport de la commission de développement régional sur ses visites aux gouvernorats du Centre Ouest en l’occurrence Kasserine, Kairouan et Sidi Bouzid, et ce en vue d’ établir un diagnostic de la situation et identifier les obstacles entravant la réalisation de plusieurs programmes et projets de développement.
La commission explique le choix des gouvernorats du Centre Ouest par la dégradation des indicateurs de développement dans la région. A cet égard, les gouvernorats de Kasserine, Kairouan et Sidi Bouzid occupent respectivement les 23ème, 22ème et 21ème places en ce qui concerne les indicateurs de développement, alors qu’ils se positionnent aux premiers rangs en ce qui concerne les indicateurs relatifs à la pauvreté et la pauvreté extrême, occupant respectivement les 2ème, 3ème et 6ème places. La commission souligne que la loi sur l’investissement est inadaptée aux spécificités des régions et à leurs priorités.

Kairouan : Dégradation des indicateurs sociaux

La commission appelle dans son rapport à honorer les engagements des gouvernements successifs et à élaborer une stratégie nationale pour lutter contre la dégradation des indicateurs sociaux dans plusieurs délégations de la région, d’autant que les dernières statistiques publiées par l’INS (Institut National de la Statistique) sur ce gouvernorat ont révélé une augmentation de l’illettrisme, de l’abandon scolaire et du nombre des familles démunies. Kairouan occupe également, la première place en ce qui concerne les taux de pauvreté, de chômage et de suicide.
Elle recommande également de puiser des ressources financières dans les dépenses de l’Etat, afin de remédier à l’absence de fonds nécessaires à la réalisation des projets publics de développement dans différents secteurs, d’aider la région à drainer l’investissement privé et à s’installer dans les zones industrielles créées, de créer des représentations et des directions régionales des entreprises publiques notamment, la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG), la SONEDE (Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux), l’Agence Foncière Industrielle (AFI) et l’Office National de l’Assainissement (ONAS).

Sidi Bouzid : Situation environnementale catastrophique

Le rapport met l’accent sur une situation environnementale catastrophique qui constitue une menace pour la santé et l’hygiène dans la majorité des centres urbains et des agglomérations rurales en raison de l’absence d’un système efficace de gestion des déchets solides (décharges contrôlées et centre de transformation), outre un taux de raccordement au réseau d’assainissement dans les milieux urbain et rural plutôt modeste du à la capacité limitée des unités de traitement des eaux usées et à l’absence du contrôle des infractions environnementales.
Elle met l’accent sur l’absence d’une infrastructure de base structurée dans la région reliant les pôles économiques avoisinants de manière à améliorer l’attractivité du gouvernorat. Il s’agit également, de la dégradation de l’infrastructure de base des centres urbains et des agglomérations et la défaillance relevée en matière d’’aménagement et d’asphaltage des routes, rues et pistes vicinales et en ce qui concerne le raccordement aux réseaux d’assainissement et de gestion des eaux usées, l’éclairage public et l’alimentation en eau potable. Cette région souffre en outre de la faiblesse de la valorisation des ressources naturelles et du patrimoine culturel qui devra être intégré dans la session économique (tourisme écologique, hospitalier et culturel).

Kasserine : absence de réserve foncière, de moyens financiers et humains

Le rapport évoque les inquiétudes des habitants et les projets prioritaires de Kasserine dont l’électrification des puits de surface dans les périmètres irrigués l’édification du barrage Boulaba, la transformation de l’hôpital régional en hôpital universitaire et la réalisation d’une zone de libre échange à Tlabet.
La commission appelle à une meilleure gestion des ressources financières de la région et la régularisation de la situation des ouvriers de chantiers et des bénéficiaires du mécanisme 21 et à la lutte contre toutes les formes d’emploi précaire. La commission souligne l’absence d’un climat incitatif aux investissements, la dégradation de l’infrastructure, les déficits constatés en matière d’éclairage public, de télécommunications, des routes et d’alimentation en gaz naturel.
L’absence de réserve foncière, de moyens financiers, logistiques, de ressources humaines et la faiblesse du taux d’encadrement dans les directions régionales ont également été soulignés.

par -

Quelque 83 demandeurs d’emploi dans le gouvernorat de Sidi Bouzid ont bénéficié de contrats de travail dans le cadre du programme « Contrat de la Dignité », a indiqué le directeur régional de la formation professionnelle et de l’emploi, Nizar Khaldi.
Les bénéficiaires sont des diplômés en chômage depuis 2004, 2006 et 2008, et ont été sélectionnés conformément aux spécialités demandées par les entreprises économiques, a-t-il souligné à la correspondante de la TAP, ajoutant que parmi ces bénéficiaires, 71 jeunes filles titulaires d’un diplôme universitaire.
Khaldi a précisé que 1042 sans-emploi à Sidi Bouzid vont avoir un contrat de travail dans le cadre de ce programme, précisant que ce quota est le même pour tous les gouvernorats du pays.
Il a rappelé que le nombre des inscrits à ce programme a atteint 9582 demandeurs d’emploi dans la région alors que le nombre des offres d’emploi proposées par les entreprises économiques et les projets de métiers libres est de 1279 offres.
L’objectif du programme, a-t-il poursuivi, est d’augmenter le taux d’encadrement dans les entreprises économiques tunisiennes qui ne dépasse pas 10%.
Mis en application à partir du mois d’avril 2017, le programme du Contrat-Dignité, lancé par le ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi, cible les diplômés au chômage de longue durée. Ils bénéficieront d’un contrat de travail d’une durée de deux ans et d’un salaire de 600 (200 dinars de la part de l’employeur et 400 dinars de la part de l’Etat) ainsi qu’une formation de deux ou trois mois avant d’intégrer le poste de travail.

par -

Selon les prévisions du Commissariat régional au développement agricole à Sidi Bouzid, la récolte des céréales s’annonce meilleure que celle de l’année précédente où elle a atteint 260 mille quintaux.
Ces estimations ont été avancées sur la base de l’extension des superficies ensemencées en sec (blé et orge), portées à 16385 ha contre 3720 ha une année auparavant, et ce grâce aux quantités importantes de pluie enregistrées cette saison, a expliqué Houda Douahi, responsable chargée des grandes cultures au Commissariat Régional au Développement Agricole.
Elle a ajouté que les superficies irriguées (blé et orge) ont été également élargies par rapport à l’année dernière atteignant respectivement 3945 ha et 2355 ha.
La responsable a rappelé que la campagne des moissons dans la région de Sidi Bouzid démarrera le 5 mai pour la récolte de l’orge et début juin pour la récolte du blé, soulignant que les prévisions du CRDA tablent cette année sur une production de 49 qx/ha pour le blé et 34 qx/ha pour l’orge.

Un plan régional pour la lutte contre la leishmaniose cutanée a été mis en place dans le gouvernorat de Sidi Bouzid pour l’exercice 2017, indique un document de la direction régionale de la santé, cité par la TAP.

A Sidi Bouzid, quelque 863 personnes, infectées de leishmaniose, ont été recensées entre juillet 2016 et mars 2017 contre 2692 entre juillet 2015 et juin 2016 et 1130 pendant la période oscillant entre juillet 2015 et juin 2014, ajoute le même document.

Une séance de travail, organisée la semaine dernière au siège du gouvernorat de Sidi Bouzid, a été consacrée à l’examen des moyens possibles pour limiter la propagation de leishmaniose et renforcer les campagnes de sensibilisation et de prévention de cette maladie parasitaire.
Transmise du rongeur à l’homme par la piqûre d’insectes, la leishmaniose cutanée constitue en Tunisie un problème de santé publique avec environ 3000 nouveaux cas déclarés par an notamment dans les zones rurales du centre et du sud du pays. Elle provoque généralement des plaies et autres boutons qui ne sont pas contagieux mais qui peuvent laisser des cicatrices sur la peau.

par -

Les demandes d’emploi non satisfaites, dans le gouvernorat de Sidi Bouzid, ont augmenté de 17,3%, au cours du premier trimestre 2017 (21% provenant de diplômés du supérieur), lit-on dans un rapport de la Direction régionale de la formation professionnelle et de l’emploi. Les offres d’emploi, quant à elles, ont atteint 360 offres dont 13 au profit des diplômés.
Durant la même période, 1869 contrats ont été conclus dans divers programmes de promotion de l’emploi : 163 contrats de stage d’initiation à la vie professionnelle, 273 contrats d’adaptation et d’insertion professionnelle, 328 de service civique volontaire et 1105 dans le cadre du programme  » FOSATI « .

Selon le même rapport, 188 jeunes ont bénéficié de sessions de formation et de sensibilisation à l’initiative privée et à la gestion d’entreprise.
Les bureaux de l’emploi et du travail indépendant, ainsi que l’Espace initiative, à Sidi Bouzid, ont examiné 201 projets pour jeunes promoteurs (dont 52 projets de diplômés du supérieur).

par -

Le ministère des Affaires culturelles annonce, dans un communiqué rendu pubic lundi 17 avril 2017, la nomination de trois délégués régionaux aux affaires culturelles aux postes vacants dans les gouvernorats de Sidi Bouzid, Mahdia et Monastir dont voici les noms:
– Zouheir Amer, délégué régional aux Affaires culturelles à Sidi Bouzid
– Abdelhafidh Benhsan, délégué régional aux Affaires culturelles à Mahdia
– Mehdi Maatallah, délégué régional aux Aaffaires culturelles à Monastir

par -

Des projets de valorisation de plantes aromatiques et médicinales, d’exploitation des carrières de marbre pour la production de carrelage, d’élevage de poulets fermiers, de production de fromages et bien d’autres projets ont été lancés par l’Organisation internationale du Travail (OIT), à travers un financement de l’Union européenne, dans cinq gouvernorats tunisiens, à savoir Siliana, Le Kef, Kasserine, Sidi Bouzid et Gafsa.
Ces projets, qui ont été présentés aux médias nationaux dont l’Agence Tap, lors d’une visite sur terrain organisée les 12 et 13 avril 2017, ont permis de créer des emplois, d’instaurer une dynamique économique et de désenclaver des localités dans les régions intérieures.

Dans la localité de Tajerouine (Le Kef), le programme de l’OIT, financé par l’Union européenne à raison de 6 millions d’euros, a permis de mettre en place une unité de valorisation des plantes aromatiques et médicinales, dont le romarin et le thym, en collaboration avec une association locale de femmes. Laquelle unité a été aménagée et dotée des équipements nécessaires. En plus, des formations ont été dispensées aux dirigeantes en matière de gestion et de marketing.

Ce programme d’appui au développement des zones défavorisées a également favorisé le désenclavement de l’agglomération « Douar Ousseltia », au Kef et d’y insuffler une dynamique économique locale à travers la création de 20 unités d’élevages de poulets fermiers, l’assistance des petits agriculteurs à faire passer leur production du lait de 150 à 500 litres/jours, et la facilitation d’accès aux services sanitaires, selon les affirmations du coordinateur de l’OIT à Tunis, Jad Ben Hadj Boubaker.

A Thala (Kasserine), l’initiative de l’OIT « ayant adopté une approche participative basée sur la concertation entre les structures publiques, la société civile et le secteur privé » a réussi à créer près de 50 emplois dans le domaine de la valorisation des déchets d’exploitation des carrières marbrières. Ainsi deux unités de valorisation ont été mises en place, outre la formation dispensée aux travailleurs, grâce à laquelle ils ont pu produire environ 100 mille pièces de carrelage/ an. Laquelle production 100 % locale a pu susciter l’intérêt de 5 villes intérieures.
Toujours à Kasserine, mais cette fois-ci à Sbeïtla, des formations à la production des fromages ont été organisées au profit d’un groupe de femmes rurales. Les équipements nécessaires à la création d’une unité traditionnelle de production de fromage ont été fournis, permettant ainsi à ces femmes de doubler leurs revenus et de développer leur projet.

A Sidi Bouzid, le programme d’appui au développement des zones défavorisées a misé sur la réhabilitation du marché municipal dont les travaux avancent bon train. La spécificité de ce projet de réhabilitation réside dans l’utilisation de pierres et de techniques artisanales propres à cette région. La troisième tranche de ce projet sera financée par l’enveloppe financière publique régionale estimée à 800 mille dinars.
Parallèlement, les travaux de revêtement des voies menant vers le marché se poursuivent, utilisant des pierres de revêtements extraites des carrières de Thala. Il s’agit là d’une technique nouvelle de revêtement uniquement basée sur les matières locales et qui nécessite un grand nombre d’employés, comparée aux revêtements courants utilisant l’asphalte.
Toujours à Sidi Bouzid, le programme de l’OIT a également soutenu les petits producteurs d’artisanat en bois d’olivier.

A Gafsa, le programme AZD, qui a couvert la période 2012-2016, a permis de créer une conserverie de fruits et légumes dans la Zone Laguila dans l’oasis de Gafsa. De même, des formations en matière d’extraction des pierres et de revêtement des rues ont été dispensées au profit de la Société d’Environnement, Plantation et Jardinage de Gafsa qui emploie près de 2400 personnes.
A ce titre, un projet de réhabilitation d’une route pilote a été réalisé au centre ville en collaboration avec le conseil municipal. Une étude d’évaluation des compétences de la société et d’identification des besoins de formation en matière d’économie verte a été, par ailleurs, élaborée.
L’intervention de l’OIT a également concerné d’autres zones dans le gouvernorat de Gafsa, à l’instar de Sidi Aich, où un groupe de jeunes a été formé à la production des fromages et assisté dans la mise en place d’une fromagerie artisanale.
Jad Ben Hadj Boubaker a affirmé, à ce titre, que la première phase du programme était une phase pilote visant à évaluer la rentabilité financière et les aspects pratiques des initiatives lancées.
Et d’ajouter « les points forts de ce programme résident dans la capacité de réaliser des projets globaux dans l’objectif d’améliorer l’infrastructure, de fournir les petits équipements nécessaires, d’accompagner et de former les bénéficiaires du programme« .
L’objectif principal étant, selon lui, de « favoriser la création d’emplois productifs, d’appuyer le développement économique local et de renforcer l’intégration professionnelle des catégories défavorisées« .

par -

La direction régionale de la santé dans le gouvernorat de  Sidi Bouzid a annoncé, lundi 10 avril 2017, que 125 cas d’hépatite A ont été recensés durant le premier trimestre de 2017, rapporte Shems fm.

En effet, 140 cas avaient été annoncés durant l’année 2016.La plupart des cas ont été enregistrés dans les délégations de Regueb et Sabbala, a ajouté la même source.

par -

Huit membres du syndicat de base de l’enseignement secondaire à Mezouna ont été condamnés par contumace, vendredi 24 mars 2017, par le tribunal de première instance de Sidi Bouzid, à huit mois de prison pour outrage à une personne, rapporte la TAP.
Les huit membres ont été également condamnés à six mois de prison pour atteinte à la personne d’autrui à travers les réseaux sociaux et infligés chacun d’une amende d’environ 2300 dinars.
Le procès de ces syndicalistes intervient sur fond d’une plainte déposée par un agent de laboratoire dans un lycée pour outrage et atteinte à sa dignité.

par -

Une étude, faite par le Centre tunisien de recherches sur le terrorisme sur la base de dossiers de justice de mille individus jugés pour terrorisme entre 2011 et 2015, a clairement démontré le rôle central de l’organisation Ansar al-Charia dans le recrutement jihadiste en Tunisie, rapporte le site de la radio française RFI. Selon cette même étude, «toutes les régions tunisiennes sont touchées [Ndlr : Par le recrutement], Tunis en tête, d’où viennent 18% des terroristes, et Sidi Bouzid, berceau de la révolution, 14%». La même étude a mis en évidence le rôle des réseaux sociaux dans ce recrutement massif de Djihadistes tunisiens qui se sont, pour ce faire, «approprié des centaines de mosquées qui servent de lieu d’endoctrinement».

 

par -

Un groupe du personnel et des agents du commissariat régional des affaires de la femme et de la famille à Sidi Bouzid ont observé lundi, un sit-in pour revendiquer la nomination d’un commissaire régional et régulariser la situation professionnelle de certains employés, rapporte l’agence Tap.

Selon Salah Lefi, secrétaire général du syndicat de base de la jeunesse et de l’enfance à Sidi Bouzid, ce sit-in intervient après constatation de différentes lacunes nuisibles au bon déroulement du travail au commissariat. Parmi les revendications figurent notamment la désignation de chefs de service, l’accélération de publication d’un décret relatif à la baisse du nombre d’heures de travail ainsi que la régularisation de la situation professionnelle des agents recrutés.

par -

8 hommes armés et cagoulés ont fait irruption, dans la nuit du dimanche 29 janvier 2017, dans trois maisons situées dans la région montagneuse de Tallet Souassi de la délégation de Jelma dans le gouvernorat de Sidi Bouzid, rapporte Shems Fm.

Les assaillants ont pris les provisions et les couvertures sans toucher aux habitants. Ils ont par la suite disparu en allant du côté de la montagne de Mghila, indique la même source.

par -

Une quinzaine d’individus, selon une correspondance régionale, aurait ce matin investi le bureau régional de la douane à Sidi Bouzid. Ces individus, en fait des contrebandiers dont les marchandises et les véhicules avaient été auparavant confisqués par les services régionaux de la douane, essayaient de récupérer leurs véhicules.

La requête des contrebandiers aurait été, selon nos informations, traitée de manière sécuritaire, les forces de l’ordre étant intervenues pour disperser les protestataires contre l’application de la loi.

par -

Des mouvements de protestation ont eu lieu, dimanche soir, dans des quartiers de la ville de Sidi Bouzid et de la délégation de Meknassi. Des protestataires ont mis le feu à des pneus et ont bloqué les voies principales de la ville, a constaté le correspondant de la TAP dans la région précisant que les forces sécuritaires ont été contraintes de faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser les groupes de manifestants.
 » L’usage excessif du gaz lacrymogène  » a provoqué un état d’étouffement chez un jeune qui a été admis en premier lieu à l’hôpital régional de Sid Bouzid et transféré par la suite à un hôpital universitaire à Sfax.
Ces mouvements ont été précédés par d’autres protestations, sit-in, et marches en plus d’une désobéissance civile décrétée depuis le 30 décembre dernier à Meknassi, et une grève générale organisée jeudi dernier pour revendiquer le droit au développement et à l’emploi.

par -

Un jeune originaire de Hay Fraijia à Sidi Bouzid a été blessé à la tête lors des affrontements qui ont eu lieu dans la nuit du dimanche 15 janvier 2017 entre les habitants de Sidi Bouzid et les forces de l’ordre, rapporte Mosaïque Fm.

Le jeune blessé a été transporté à l’hôpital régional de Sidi Bouzid dans un premier lieu avant d’être transféré au centre hospitalo-universitaire de Sfax, indique la même source.

par -

L’Union régionale du travail (URT) à Sidi Bouzid a exigé le départ du gouverneur de la région. Intervenant sur Mosaïque fm, le secrétaire général de l’union, Lazhar Gammoudi, a justifié cette demande par l’incapacité de ce responsable à rendre service à la région. Selon la même source, cette demande a été évoquée lors d’un conseil régional qui a eu lieu ce vendredi au gouvernorat de Sidi Bouzid, en présence des ministres des Affaires sociales et de l’Investissement.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux