Tags Posts tagged with "Sofiene Toubel"

Sofiene Toubel

par -

Le président du groupe Nidaa Tounes à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) Sofiane Toubal a fait savoir que près de 40 figures nationales ont adhéré au mouvement Nidaa Tounes, parmi lesquelles d’anciens ministres dans les gouvernements d’avant 2011 et dans celui de Habib Essid et d’autres personnalités nationales, ajoutant que l’adhésion demeurera ouverte à d’autres personnalités qui devraient se joindre au mouvement prochainement.
Lors d’une conférence tenue, dimanche, à Gammarth (banlieue nord de Tunis), à l’occasion de la conférence des cadres du mouvement Nidaa Tounes, Toubal a déclaré que le thème principal de ce conclave est la séance qui se tiendra entre l’Instance indépendante des élections (ISIE) et les partis pour fixer la date des élections municipales, précisant que les cadres du mouvement ont convenu, au cours de cette réunion, de la nécessité d’activer la tenue de ces dernières prévues avant la fin de 2017.
Selon la même source, il a également été question des nouvelles structures locales du parti, indiquant qu’une campagne nationale sur les adhésions sera menée du 15 mars au 15 avril 2017. Elle sera suivie du renouvellement de tous les bureaux et coordinations locales du parti du 15 avril jusqu’au 15 mai 2017, en prévision des élections municipales.
Toubal a précisé que les listes électorales seraient prêtes en septembre 2017 et à cet effet une commission chargée de la préparation des élections municipales sera constituée et présidée par Slim Chaker.
Concernant les infiltrations des réunions du mouvement, Toubal a souligné que le comité politique et la commission du règlement examineront cette question et les mesures adéquates seront prises avec le gel ou l’exclusion des impliqués dans cette affaire.
Il y a lieu de signaler que parmi les personnalités qui ont adhéré au mouvement de Nidas Tounes figurent Maher Ben Dhia, Hédi Mekni et Majdoline Cherni, outre le retour des deux membres du bureau exécutif qui s’étaient retirés, à savoir Mondher Belhaj et Ridha Bouajina.

par -

Le chef du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, Sofiene Toubel, a déclaré sur Shems fm que les députés de son parti demanderaient la tenue prochaine d’une séance plénière fermée à l’ARP pour auditionner les ministres de l’Intérieur Hedi Majdoub et des Affaires Étrangères Khemais Jhinaoui.

Cette audition intervient dans le cadre de l’affaire d’assassinat de l’ingénieur Mohamed Zouari à Sfax, a-t-il affirmé.

par -

Le président du groupe parlementaire de Nidaa Tounes, Sofiene Toubel, a démenti les informations selon lesquelles quatre députés auraient présenté, mardi, leur démission du groupe.
Il a, toutefois, indiqué, dans une déclaration de presse, que seul  » le député Noureddine Ben Achour a formulé une demande démission « .
Il a, en outre, précisé que  » les élus Ali Ben Salem et Ali Bellakhoua sont revenus, aujourd’hui, sur leur décision de démissionner « , ajoutant que le bureau d’ordre de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) n’a reçu aucune demande de démission formulée par les députés Lotfi Ali et Naceur Channoufi.
A propos de la demande de 16 députés du groupe Nidaa Tounes de geler leur adhésion, Sofien Toubel a relevé que  » le règlement intérieur de l’ARP ne contient aucune mention relative au gel d’adhésion. Il fait, uniquement, état d’appartenance à un groupe ou de démission d’un groupe « .
L’élu de Nidaa Tounes à l’ARP, Taher Battikh, avait affirmé, plus tôt dans la journée, que seize députés du mouvement ont déposé, lundi, au bureau de l’Assemblée, des demandes de gel de leur adhésion au groupe, alors que quatre autres (Noureddine Ben Achour, Ali Ben Salem, Lotfi Ali, Naceur Channoufi) ont présenté leur démission. Outre Mohamed Saidane qui demande de démissionner de la présidence du bloc parlementaire du parti, a-t-il dit.

par -

Le président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, Sofiène Toubel et Tahar Battikh seront entendus cette semaine par le  juge d’investigation auprès du pôle judiciaire.

A signaler que la députée Samia Abbou a accusé Sofiène Toubel de corruption et d’avoir accepté la somme de 10 mille dinars pour intervenir dans un concours national de magistrature et que l’affaire est actuellement examinée par la justice.

On rappelle également que Toubel a démenti les accusations de corruption en annonçant qu’il est prêt à renoncer à son immunité parlementaire pour prouver son innocence.

par -

Le député Sofiène Toubel a dit, samedi, être maintenu à la tête du bloc parlementaire de Nidaaa Tounes.
Dans une déclaration aux médias en marge des travaux de l’assemblée générale du groupe parlementaire de Nidaa qui s’est tenue, samedi, à Sousse, Toubel a, également, souligné le maintien du bureau du bloc et le report, sine die, de l’élection des députés représentant le parti au sein des commissions parlementaires.
Des altercations ont éclaté, lors des travaux de l’assemblée, entre le clan Sofène Toubel qui appelle au respect de l’ordre du jour de la réunion notamment en ce qui concerne l’élection du nouveau président du bloc parlementaire et le clan Mohamed Saïdane qui plaide pour le report de cette question afin d’éviter la scission au sein du bloc.
Selon Toubel, les 25 députés qui ont réclamé la tenue de cette assemblée ont rejeté l’idée de l’élection et demandé la désignation d’un président consensuel.
 » Sur un total de 61 députés, 37 ont voté pour le respect de l’ordre du jour des travaux de l’assemblée alors que 21 autres se sont abstenus « , a-t-il dit.
De son côté, Mohamed Saïdane a affirmé être surpris par la candidature de Wafa Maklouf à la présidence du bloc parlementaire alors qu’elle s’est engagée dans la charte d’honneur de ne pas se présenter candidate, a-t-il affirmé.
L’Assemblée générale du groupe parlementaire du Mouvement Nidaa Tounes devra élire un président du groupe, un vice-président, ainsi que des députés représentant le parti au sein des commissions parlementaires.

par -

Les citoyens ont été tirés de leur torpeur, entre le café, la chicha et le match de foot, hier mercredi 28 septembre 2016 par une série de déclarations et événements qui ont égayé un paysage politique peuplé par les bisbilles à Nidaa Tounes. D’ailleurs les aventures rocambolesques du parti sorti vainqueur des dernières législatives ont, une fois de plus, été pour beaucoup dans le cachet très particulier de cette journée, mais il n’y avait pas que ça. On a eu la première grande sortie médiatique du chef du gouvernement, Youssef Chaheh, qui a livré, dans la soirée, sa stratégie pour sortir le pays de l’ornière. A défaut d’avoir un discours de politique générale en bonne et due et forme au Parlement, on se contentera d’une interview accordée à deux grands médias du PAT (paysage audiovisuel tunisien). Qui avait dit que Chahed ne ferait pas comme les autres ? Et bien il avait raison. Quant à savoir si c’est pour le meilleur ou pour le pire, ça c’est une autre question…

Mais parlons du dossier qui a donné le tempo de la journée : L’affaire Sofiene Toubel. Des rumeurs, persistantes, avaient fait courir le bruit que le président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes à l’ARP allait lâcher son poste. Les échos sont montés en intensité ces 27 et 28 septembre, obligeant l’intéressé à monter au front pour éteindre l’incendie. Il a choisi l’agence TAP pour cela. Hier dans la matinée, Toubel a déclaré qu’il n’avait nullement l’intention de quitter la présidence du groupe parlementaire de son parti.

Il ne s’est pas arrêté là. Conscient du fait que tout les projecteurs étaient braqués sur lui et que c’était ‘son moment médiatique’, il en a rajouté une bonne louche sur Shems FM, plus tard dans la journée. Il a évoqué le chaos, et le mot est faible, à Nidaa Tounes. A propos des accusations sur ses présumés liens troubles avec des hommes d’affaires corrompus, accusations qui ont été balancées par le député Tahar Battikh et amplifiées par l’élue Samia Abbou, Toubel a affirmé que ce Battikh avait été « manipulé »et qu’il aurait exprimé des regrets, et même des remords, après avoir lâché ces accusations sur la place publique. « Manipulé » par qui et pourquoi ? Cela l’histoire ne nous le dit pas. C’est aussi ça le problème de la classe politique tunisienne, notre élite autoproclamée ; nos politiciens ont pris l’habitude, c’est aussi ça les errements de l’apprentissage de la démocratie, d’en dire trop ou pas assez, au risque de déboussoler des citoyens absolument pas préparés à absorber tout ça. Ce que font les politiciens tunisiens est proprement irresponsable et criminel car cela risque d’alimenter la défiance vis-à-vis de TOUTE la classe politique, le meilleur moyen de tuer cette jeune démocratie.

Quand Toubel joue les oiseaux de mauvais augure, après Ghannouchi

Mais ce n’est pas la pire chose qu’ait dite Toubel. Le président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes a osé déclarer, sans que ça fasse une vague, que les remous dans son parti pourraient contaminer le gouvernement d’union nationale si on n’y apporte pas des remèdes dans les meilleurs délais, comme si le GUN ou les citoyens étaient responsables de l’absence totale d’immaturité des leaders de Nidaa et qu’ils devaient trinquer pour ça ! Pour finir en apothéose, il a joué les oiseaux de mauvais augure en déclarant que l’équipe de Chahed pourrait exploser d’ici le mois de janvier 2017 si Nidaa Tounes n’était pas guéri de ses maux, des maux que les égos sur-dimensionnés de ses leaders ont créés ! Pour atteindre un tel niveau de déclarations irresponsables et dangereuses de la part d’un dirigeant de premier plan, au regard de la situation délicate du pays, il faut remonter au mercredi 7 septembre 2016. En effet dans un entretien avec Ghannouchi paru dans le journal Assarih, le chef de file d’Ennahdha avait lâché qu’il était tout à fait envisageable de retirer la confiance à Youssef Chahed s’il débordait du cadre fixé par le fameux Accord de Carthage, la coquille vide la plus célèbre du pays.

Voilà, vous le savez maintenant, le sport favori des dirigeants tunisiens c’est d’effrayer Chahed, d’en faire leur souffre-douleur, leur « punching ball », au lieu de l’aider à gouverner ce pays qui est devenu une énigme pour la communauté internationale du fait de son entêtement à créer de toutes pièces des crises politiques (on ne le rappellera jamais assez : 7 chefs de gouvernement en 5 ans).

Si au moins les hommes politiques tunisiens pouvaient jouer à autre chose qu’à tester la solidité des nerfs et la capacité de résistance du chef du gouvernement, qu’ils ont eux-mêmes désigné avec une écrasante majorité. Mis à part le fait que c’est un passe-temps puérile et indigne de leur rang, c’est proprement dangereux pour un pays au bord du précipice, assailli de toutes parts par les difficulté de tous ordres et guetté par le péril terroriste. Que les citoyens se complaisent parfois dans la sinistrose, on peut le comprendre, mais que les dirigeants qu’ils se sont choisis se laissent aller à ça, c’est assimilable à une haute trahison que l’histoire jugera très sévèrement…

par -

Je n’ai pas l’intention de démissionner de la présidence du groupe, assure Sofiene Toubel, président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, mercredi, dans une déclaration à l’agence TAP.
 » J’occuperai la présidence du groupe de Nidaa Tounes à l’Assemblée des représentants du peuple jusqu’à ce que la date du prochain congrès électif du parti soit fixée « , a-t-il ajouté.
Ce qui a été relayé par certains médias sur mon intention de démissionner de la présidence du groupe parlementaire de Nidaa Tounes, a-t-il dit, n’est qu’  » une mauvaise interprétation de mes propos « .
Le député Sofiene Toubel avait, dans une déclaration publiée, le 21 septembre dernier, par des membres de l’instance politique de Nidaa Tounes, appelé à une réunion d’urgence pour examiner les questions du règlement intérieur du parti, la suppression du poste de directeur exécutif, occupé par Hafedh Caid Essebsi, et la redistribution des responsabilités au sein du mouvement.
Lors des journées parlementaires du parti organisées pendant le week-end dernier (24 et 25 septembre), Sofiene Toubel a été reconduit à la tête du groupe parlementaire de Nidaa Tounes jusqu’à la fin de la prochaine session parlementaire.
En mai 2016, Sofiene Toubel avait été élu président du groupe parlementaire de Nidaa Tounes en remplacement du démissionnaire Mohamed Fadhel Omrane.
Au sein du mouvement de Nidaa Tounes, Sofiene Toubel occupe le poste de secrétaire national chargé des structures.

par -
Sofien Toubel

Le député de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Sofiéne Toubel a indiqué dans une interview parue ce mercredi 28 septembre 2016 au journal Assabah qu’il va annoncer sa démission de son poste de président du groupe parlementaire de Nidaa Tounes pour se consacrer au travail partisan et préparer les travaux du prochain congrès du parti.

Rappelons que les députés de Nidaa Tounes avaient renouvelé, le 25 septembre dernier, le mandat du président du groupe parlementaire, Sofiène Toubel.

par -

Le député Sofiène Toubel a été reconduit, dimanche 25 septembre 2016, à la tête du groupe parlementaire de Nidaa Tounes jusqu’à la fin de la prochaine session parlementaire (2017).

Cette décision intervient conformément à ce qui a été convenu lors des journées parlementaires qui se sont déroulées, les 7 et 8 mai dernier à Sousse, rapporte l’agence TAP.

Lors de ses journées parlementaires (24-25 septembre), le groupe de Nidaa Tounes a examiné le renouvellement des représentants du parti au sein des commissions parlementaires et au bureau de l’assemblée des représentants du peuple conformément à la représentation proportionnelle fixée par le règlement intérieur du Parlement.

En mai 2016, le député Sofien Toubel avait été élu président du groupe parlementaire de Nidaa Tounes en remplacement du démissionnaire Mohamed Fadhel Omrane.

Le porte-parole de Nidaa Tounes Abdelaziz Kotti avait déclaré à la TAP, que les députés ont élu Sofiène Toubel pour ce poste qui était également convoité par le député Mohamed Saidane.

Elu dans la circonscription de Gafsa, Sofiène Toubel est membre de la commission de la réforme administrative, de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption, et du contrôle de la gestion de l’argent public à l’Assemblée nationale constituante. Agé de quarante ans, il est membre du comité politique de Nidaa Tounès.

par -
Sofien Toubel

Plusieurs députés du parti de Nidaa Tounes se sont réunis, aujourd’hui, dimanche 25 septembre 2016, dans le cadre de la deuxième rencontre des journées parlementaires pour renouveler le mandat du président du groupe parlementaire, Sofiène Toubel.

Rappelons que les journées parlementaires du parti ont démarré samedi matin à Tunis, avec la participation de 36 députés. L’ordre du jour de ces journées prévoit la désignation des membres représentant le parti au sein des commissions parlementaires et du bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

par -
Sofien Toubel

Le député de Nidaa Tounes à l’ARP, Sofiene Toubel  a déclaré, ce mardi 5 avril 2016 , à Africanmanager qu’il « a  lu de nombreuses informations publiées surtout sur les réseaux sociaux selon lesquelles des personnalités tunisiennes sont en relation avec l’affaire « Panama Papers ». Si ces informations sont crédibles, les impliqués devront être poursuivis par  les autorités judicaires. » a-t-il dit.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Au Maroc la lutte contre la corruption est dans toutes les têtes, notamment dans celles des autorités, comme du reste en Tunisie en ce...

SPORT