Tags Posts tagged with "Soliman Business Academy, Jamel Houas"

Soliman Business Academy, Jamel Houas

par -

4 mois après la chute de Ben Ali et dans un pays en pleine transition démocratique, Jamel Houas, Dg du KARTAGENE  et  premier opérateur dans les ingénieries du savoir » permet de prendre la température de entrepreneuriat en Tunisie et de lancer son Soliman Business Academy, premier et unique événement en son genre en Tunisie.

Si vous définissez le concept et l’idée d’où est venu l’évènement ?

Le concept est simple : pour créer des entrepreneurs, on n’a pas besoin de génies, on n’a pas besoin de jeunes très brillants, mais juste de jeunes qui aiment se lancer pour leurs propres comptes. L’événement est reparti sur trois dimanches consécutifs.

Le premier : c’est la création de rêve ; le deuxième : formation technique et managériale ; le troisième : c’est les rencontres avec les sociétés de financement. Le but recherché est d’initier cette aventure avec le maximum de background et de contacts.

Pourquoi vous avez choisi que Soliman Business Academy se base sur un concept peu développé en Tunisie qui est entrepreneuriat ?

Dans cette phase post-révolution ou de reconstruction, la nouvelle Tunisie a plus que jamais besoin d’entrepreneuriat en tant que véritable rampe de lancement de l’économie nationale. Il constitue un des points de rencontre importants des efforts des pouvoirs publics dans la lutte contre le chômage et ceux des universités soucieuses de fournir des formations menant vers des débouchés sur le marché de l’emploi.

Pour cela, j’ai pris cette initiative afin d’inculquer l’esprit de l’initiative chez nos jeunes Tunisiens.

Pour le choix de cette région, c’est ma ville et mes origines, sans oublier son potentiel économique. Personnellement, je vois que Soliman est parmi les rares petites villes ou tu peux tout faire, tous les secteurs peuvent être développés, et j’aimerai un jour voir la portière du Cap bon (Soliman) devenir sa capitale économique.

Est-ce que vous pensez que la plateforme de Soliman fournit une niche de nouveaux projets adaptés aux besoins des jeunes en cette étape ?

1000 fois oui, si on voit que dans chaque secteur économique, il y a un titan national  ou mondial implanté dans notre zone, cela ne vient pas du hasard, c’est le fruit des plusieurs études stratégiques dont il faut profiter.

Le programme ?

Les cycles de formations sont répartis sur 3 dimanches et ils sont  dirigées par des experts et des consultants très connus dans le monde du business.

1er dimanche : semer le rêve
*    Nadem Bardaa : intervention intitulée : « citoyen actif, jeune entrepreneur », consultant et coach en développement personnel
*    Ikbal Elloumi : intervention intitulée : « ça ne passe pas que chez les aux autres », homme d’affaires et consultant
*    Billel Bouraoui : témoignage d’un entrepreneur dans les réseaux sociaux
 2ème  dimanche : Académie de formations
*    Avantages d’investissements aux nouveaux promoteurs : par un  haut responsable de l’API
*    Etude économique du plan d’affaires : Mme Salma Baghdadi, cofondatrice de Scolaridée France.
*    Etude financière : Malek Sahli, expert comptable.
*    Communiquer votre projet pour le réussir : expert en communication.
3ème  dimanche :
*    Sicars
* Banques
*    Business angels
*    Hommes d’affaires
*    Fonds de soutien
*    Experts en investissements
Pour le 3ème dimanche de formation, 12 institutions financières seront présentes pour aider les jeunes financièrement pour monter leurs projets.

 Quelles sont les institutions impliquées dans ce concours ?

Des Sicars,  des banques, busines angels ainsi que des fonds de soutien d’entrepreneuriat.

Cette démarche stratégique  pourrait-elle  consolider le  climat d’affaires dans un contexte changeant et incertain, afin de permettre aux jeunes promoteurs de passer à un palier supérieur d’activité?

On ne peut pas parler de démocratie sans parler d’une vraie économie, basée sur les PME.Dans ce cadre et si on étudie les économies les plus développé dans le monde, on verra que la création des entreprises est le moteur qui crée de la valeur tout en diminuant le chômage et en participant à la construction d’un pays plus riche, plus fort et surtout plus influent vis-à-vis du monde.

C’est pourquoi le tissu entrepreneurial se doit de retrouver dans les plus brefs délais sa vitesse de croisière pour assurer une rapide relance économique. Nous souhaitons dans ce contexte que Soliman Business Academy devienne une tradition qui contribuera à la reconstruction de notre pays.

Wiem Thebti

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux