Tags Posts tagged with "Sopat,"

Sopat,

par -

L’indice phare de la place tunisienne débute la séance boursière du lundi 8 mai 2017, avec une perte de 0,07% à 5 711,03 points, le volume d’affaires totalisé est de 0.113 MTND, selon l’intermédiaire en bourse Mena Capital Partners (MCP).

Côté variations, MODERN LEASING se distingue avec la plus forte hausse du marché. Elle se bonifie de 2.38% à 4.30 TND. L’action SOPAT gagne, quant à elle, 1.85% à 1.10 TND et TUNISAIR se bonifie de 1,81% à 0.56 TND.

A l’inverse, DELICE HOLDING recule de 2,88% à 16,51 TND. GIF-FILTER affiche également grise mine et lâche aux premiers échanges 2.46% à 1,58 TND. De son côté, ADWYA perd du terrain et se défait de 1,72 % à 5.70 TND.

par -
Le Conseil du Marché Financier a été saisi d’une demande d’acquisition d’un bloc de contrôle dans le capital de la société Gallus Holding Finance

La société SOPAT a enregistré au premier semestre de l’année 2016 une légère baisse de 2% de son chiffre d’affaires, pour s’établir à 32,8 MD.
Les charges d’exploitation ont diminué passant de 34,125 MD au 30 juin 2015 à 33,612 MD à la même période de l’année en cours.

Le résultat d’exploitation demeure négatif malgré la compression des charges et s’établit à -0,811 MD. Les charges financières nettes se sont élevées à 1 MD à fin juin 2016 contre 0,7 MD, au 30 juin 2016 et 1,7 MDT. Le résultat net déficitaire de la société s’est élargie passant de -1,3 MD à -1,7 MD, au 30 juin 2016.

par -

Que de mauvaises nouvelles chez la Sopat, rachetée par le groupe Belkhiria de chez les frères Lahmar qui l’avait introduite en bourse depuis 2007 et qui vient de publier ses états financiers définitifs pour l’exercice 2015. D’abord cette perte abyssale de 6,5 MDT qui s’ajoute à la perte de 6,99 MDT de l’exercice 2014. Les produits d’exploitation (60,9 MDT à fin 2015) ont augmenté de 5,5 MDT par rapport à 2014, mais aussi et presque par le même montant, les charges d’exploitation. Plus dramatique, la trésorerie de clôture d’exercice qui finissait négative de plus de 8,8 MDT, le double de la fin de l’exercice précédent.

Une partie des réponses, pourrait se trouver dans les tout autant mauvaises nouvelles. D’abord des «créances sur deux précédentes parties liées, totalisant 3,109.300 MDT en principal, et dont le recouvrement nous semble incertain» et d’autre part «un prêt à la société Nutritop d’un montant de 2,7 MDT», laquelle «société est en règlement judiciaire et la Sopat ne dispose pas de garanties quant au recouvrement de ce prêt». Ensuite, cette information désolante et qui devrait même faire réagir les services d’hygiène. En effet, peut-on lire dans le rapport des Commissaires aux comptes, «les stocks de la société, arrêtés au 31 décembre 2015, comprennent des produits finis congelés pour une valeur totale de 3,826.858 MDT» ; le document fait aussi état de «mauvaises conditions de stockage d’une partie de ces produits, totalisant un montant de 1,697.473 MDT» ce qui en fait aussi des pertes.

Tout cela, sans compter cette «créance sur Avitop, d’un montant de 367 mille DT » qui mériterait même enquête, puisque «résultant d’un ensemble de décaissements non justifiés, opérés en 2013 » et qui demeure impayée depuis 2013 et la Sopat paie, même en 2015, pour répondre d’un précédent contrat de portage d’actions et s’est trouvée, en conséquence, actionnaire d’Avitop, avec en prime «le recouvrement de ce montant nous semble incertain». Toujours dans le domaine des créances incertaines, les CC font état d’une «créance sur la société Centrale des Viandes Rouges qui  totalise un montant net de 389.553 DT. Cette société est en cessation d’exploitation et sa situation financière semble être compromise ».

Plus dangereuse encore cette information donnée par les CC et qui devrait intéresser les services fiscaux. «La société a procédé à la vente de produits transformés sans tenir compte de la taxe sur la valeur ajoutée correspondante, en se prévalant d’une pratique du secteur dans ce sens. Le montant non facturé de cette taxe, au vu des textes en vigueur, est estimé au 31 décembre 2015 à 1,038.254 MDT et le risque fiscal qui en résulte, n’a pas été provisionné», et la Sopat n’arrête pas de jouer avec le feu. En effet, selon les CC qui l’ont mis dans leur rapport, «le paiement des commissions sur ventes dont le montant s’élève au 31 décembre 2015 à 836 010 dinars, n’a pas été soumis à la retenue à la source fiscale conformément à la réglementation en vigueur. Le risque fiscal correspondant est estimé à 125 401 dinars sans tenir compte des pénalités de retard».

Autre révélation de taille des CC, le fait que «les pertes cumulées de la société arrêtés au 31 décembre 2015, dépassent la moitié de son capital social et l’augmentation de capital réalisée en 2016, ne permet pas de remédier à cette situation. La société se trouve de ce fait, soumise à l’application des dispositions de l’article 388 du code des sociétés commerciales».

Avec tout cela, et ce n’est pas peu de choses, la Sopat est une société qui rémunère plutôt bien des dirigeants qui l’ont mise dans cet état. Jugez-en :

 sidf

Extrait du rapport spécial du CC pour l’exercice 2015

C’eut été une entreprise n’ayant pas fait appel public à l’épargne et cotée en bourse, on n’en parlerait pas. Mais il s’agit là d’une société, en plus du fait qu’elle appartient désormais à des groupes les plus honorables, est sur la bourse de Tunis !

par -
Le Conseil du Marché Financier a été saisi d’une demande d’acquisition d’un bloc de contrôle dans le capital de la société Gallus Holding Finance

La Société de Production Agricole Téboulba (Sopat) annonce que l’augmentation de son capital social en numéraire de 5,197.500 MDT, décidée par l’Assemblée Générale Extraordinaire du 16 novembre 2015 et ouverte à la souscription le 15 février 2016, a été réalisée par l’émission de 5.197.500 actions nouvelles de nominal 1 DT chacune, totalement souscrites en numéraire au prix d’émission de 2 DT l’action  et libérées intégralement à la souscription. La participation du Groupe Rose Blanche à l’augmentation de capital en question a porté sur 5.170.184 actions, soit un montant global de 10.340.368 DT. Le capital social est ainsi porté à 18.191.250 DT divisé en 18.191.250 actions nominatives de nominal 1 DT chacune et l’article 6 des statuts a été modifié en conséquence.

par -
Les petits actionnaires tunisiens

La société Sopat informe ses actionnaires que le résultat prévisionnel de l’exercice 2015 publié précédemment lors du prospectus de l’augmentation du capital de la société, devrait être impacté par deux événements négatifs qui n’étaient pas prévisibles. Il s’agit de la baisse anormale de la marge, due à une très forte baisse du prix de la volaille au cours du dernier trimestre 2015 et une importante provision sur un stock congelé de viande de volaille. La Sopat rappelle néanmoins que ce type d’incident est couvert en partie par les polices d’assurance souscrites par la société. (Le résultat indiqué si dessous ne tient pas compte pour le moment de ces primes). Les états financiers de l’exercice 2015, actuellement en phase d’audit par notre commissaire aux comptes, affichent provisoirement une perte de l’ordre de 6 MDT. Dans une optique de transparence, la société Sopat ne manquera pas d’organiser, sitôt que les états financiers sont arrêtés, une communication financière pour informer le marché des principaux évènements de l’exercice 2015 avec une analyse du résultat de la société, et de ses perspectives de développement qui demeurent favorables sur le moyen terme. Enfin, la société tient à rappeler l’implication de l’actionnaire majoritaire « Groupe Rose Blanche », son engagement à soutenir financièrement la société et sa prédisposition à clôturer l’augmentation de capital actuellement en cours sur le marché.

par -
Le Conseil du Marché Financier a été informé par le commissaire aux comptes de la société

La société SOPAT vient d’obtenir le visa du CMF pour une augmentation de capital en numéraire, portant sur une levée de fonds de 10,4 MD, par l’émission de 5 197 500 actions nouvelles au prix de 2 Dinars l’action, soit 1 D de valeur nominale et 1 D de prime d’émission, a fait savoir « Tunisie Valeurs ». Les nouvelles actions seront souscrites à raison de 2 actions nouvelles pour 5 actions anciennes et porteront jouissance en dividendes à partir du 1er janvier 2015. La période de souscription s’étalera du 15 Février 2016 au 25 Mars 2016 inclus.

TAP

par -
Compte non tenu de la société Sopat qui n’a pas publié ses indicateurs

Compte non tenu de la société Sopat qui n’a pas publié ses indicateurs d’activité trimestriels du premier et deuxième trimestre 2014, la compilation des indicateurs d’activité trimestriels au 30 juin 2014 publiés par les sociétés cotées fait ressortir une hausse du revenu global des sociétés cotées au premier semestre de l’année 2014 de 11,8% par rapport au premier semestre de l’année 2013 avec une évolution positive des revenus de 68 sociétés cotées contre 6 baisses. Sur les 13 indices sectoriels publiés par la Bourse, 8 ont enregistré des performances positives au premier semestre de l’année 2014 dont les meilleures ont concerné l’Agro-alimentaire et boissons (+23,60%) et les Biens de Consommation (+17,00%). L’indice des Produits ménagers et de soin personnel a réalisé la plus forte baisse (-10,75%).

Le produit net bancaire (PNB) des 11 banques cotées a progressé de 7,7% au premier semestre de l’année 2014 par rapport à la même période de l’année 2013 alors que l’indice sectoriel des banques a gagné 4,37% depuis le début de l’année.

Les revenus nets de leasing des huit sociétés de leasing cotées ont progressé de 9,92% au premier semestre de l’année 2014 par rapport à 2013 pour passer de 109,7 millions de dinars à 120,6 millions de dinars.

Le revenu global des trois sociétés d’investissement cotées a progressé de 14,96% au premier semestre 2014 par rapport au premier semestre de l’année 2013 pour passer de 15,8 millions de dinars à 18,1 millions de dinars.

A l’exception du secteur de la Santé (composé par les sociétés ADWYA & SIPHAT) qui a enregistré une baisse des revenus de 5,7% suite à la baisse du chiffre d’affaires de la société SIPHAT, tous les autres secteurs ont enregistré une hausse des revenus au premier semestre de l’année 2014 par rapport à 2013. Le secteur des Industries a réalisé la meilleure progression au niveau des revenus soit (+32,8%), suivi par le secteur des Télécommunications (+22,7%) et celui de la Technologie (+20,6%).

Tous les sous secteurs ont réalisé des performances positives au premier semestre de l’année 2014 par rapport à 2013 dont les meilleures sont revenues respectivement au Bâtiment et Matériaux de Construction (+81,2%), la Distribution (+18,9%), et les Voyage et loisirs (+16,7%).

Les plus fortes hausses de revenus ont été réalisées par Simpar (+630,2%), Carthage Cement (+418,7%), SITS (+100,8%), Sotemail (+83,7%). Les plus fortes baisses de revenus ont touché Siphat (-18,8%), Electrostar (-18,7%), Air Liquide (-13,7%) et Ciments de Bizerte (-12,8%).

par -
Les petits actionnaires tunisiens

Les petits actionnaires tunisiens, ayant déjà investit dans la société Sopat avant que ne la rachète le groupe Kamel Belkhiria, refuse de vendre. Ils avaient déjà, positivement salué la vente et ils comptent rester dans le capital. On apprend ainsi, dans un communiqué de la Bourse de Tunis, que «l’opération de maintien de cours ouverte le 19 mai 2014 a été clôturée le 05 juin 2014. Cette opération vise l’acquisition, par Kamel Belkhiria et les sociétés Medigrain et Les Minoteries des Centre et Sahel Réunies (MCSR), du reste des actions composant le capital de la société Sopat appartenant aux actionnaires, personnes physiques et morales, qui possèdent individuellement au plus 5% du capital. Mena Capital Partners, intermédiaire en bourse agissant pour le compte de Kamel Belkhiria et des sociétés MEDIGRAIN et Les Minoteries des Centre et Sahel Réunies (MCSR), a déclaré que pendant la période de maintien de cours visant l’acquisition de 4 492 040 actions soit 34,571% du capital de la Sopat aucune action n’a été acquise».

par -
Le Conseil du Marché Financier informe les actionnaires de la société

Le Conseil du Marché Financier informe les actionnaires de la société Sopat (Société de production agricole Teboulba) et le public, que le commissaire aux comptes de ladite société, après avoir procédé aux travaux de vérifications rendus nécessaires, suite aux informations portées à sa connaissance pouvant avoir un impact sur la situation financière de la société et sur le cours de ses titres, a remis en date du 26 mars 2014 un rapport portant sur les irrégularités commises par la Sopat. Ces irrégularités consistaient en «un lissage progressif de ses résultats d’année en année, ayant mené à une majoration indue de sa situation nette au 31 décembre 2012, d’un montant de 16 982 661 dinars dont 2 919 884 dinars concerne le seul exercice 2012».

On rappelle, par ailleurs, que le Fonds «Abraaj Capital- SGAM Al Kantara, détenant 49% du capital de Gallus S.A, propriétaire de 65,429% du capital de la Sopat, avait cédé sa participation au niveau de la société GALLUS au profit des sociétés du Groupe Belkhiria et des frères Lahmar qui ont par la suite cèdé ce qui leur restait dans le capital de la Sopat au groupe Belkhiria

par -
Le Conseil du Marché Financier a été informé par le commissaire aux comptes de la société

Le Conseil du Marché Financier a été informé par le commissaire aux comptes de la société

Sopat qu’il a eu connaissance d’informations qui pourraient, éventuellement, avoir un impact sur la situation financière de la société et sur le cours de la valeur et qu’il a entamé les travaux de vérifications rendus nécessaires en la circonstance.

Ainsi, et dans l’attente des conclusions du commissaire aux comptes à ce sujet, le Conseil du Marché Financier, soucieux de préserver les intérêts des actionnaires de la SOPAT, a décidé de suspendre la cotation de la valeur SOPAT à partir du mercredi 12 mars 2014, jusqu’à nouvel ordre. Cette suspension de la cotation de la valeur Sopat entraine le report de la période de la procédure de maintien de cours à une date ultérieure qui sera fixée par une décision du Conseil du Marché Financier.

Rappelons que cette entreprise des frères Lahmar, avait été dernièrement rachetée par le groupe La Rose Blanche de Kamel Belkhiria qui avait alors acquis 51% du capital de la société pour le montant de 11 448 983,306 dinars et donc au prix de 2,680 dinars l’action. A interpréter donc ce communiqué, on pourrait comprendre que ce prix d’acquisition pourrait être revu et peut-être corrigé, à la hausse ou à la baisse, on ne le sait pas encore.

par -
Le Conseil du Marché Financier a été saisi d’une demande d’acquisition d’un bloc de contrôle dans le capital de la société Gallus Holding Finance

Le Conseil du Marché Financier a été saisi d’une demande d’acquisition d’un bloc de contrôle dans le capital de la société Gallus Holding Finance, propriétaire de 65,429% du capital de la Sopat et ce, conformément à la décision du CMF n°29 du 15 septembre 2009 stipulant que : « …tout changement ultérieur au niveau du contrôle majoritaire en droits de vote de la société Gallus Holding Finance entraînerait la soumission des parties concernées aux dispositions des articles 6, 7 et 8 de la loi n°94-117 du 14 novembre 1994 portant réorganisation du marché financier ».

Par cette demande, le Groupe La Rose Blanche (Groupe Kamel Belkhiria) détenant 49% du capital de la société Gallus Holding Finance, se propose d’acquérir 51% du capital de ladite société (par les sociétés MEDIGRAIN, MCSR, et monsieur Kamel Belkhiria), appartenant à Rached Lahmar, Fethi

Lahmar, Imed Lahmar, Sihem Boussemma, Ikbel Brahem, Intissar Lahmar, et aux sociétés Meleagris et Lahmar Holding. De ce fait, le Conseil du Marché Financier a décidé de suspendre la cotation des actions de la société Sopat à partir du jeudi 13 février 2014.

par -
Après la Libye

Après la Libye, la société de production agricole Téboulba (SOPAT), compte exporter ses produits vers le marché algérien, c’est ce qu’a indiqué Khaled Smach, conseiller du président directeur général chargé des affaires financières et comptables, lors de la communication financière de la société. Celle-ci La société est actuellement en négociation avec un partenaire algérien pour distribuer ses produits Mliha dans ce pays. A l’échelle nationale, la SOPAT compte créer, à partir du mois de janvier 2013, des unités pondeuses et élevage créées au sein de la holding. Cette dernière va consolider l’approvisionnement en poulets vivants au sein de SOPAT. A travers ces unités, la société compte porter son taux d’intégration à 60% en élevage de poulet contre 10% actuellement. Le montant des approvisionnements et achats à internaliser serait alors de l’ordre de 10 million de dinars. A signaler, dans ce cadre, que la Sopat s’est lancée, depuis septembre 2012, dans un diagnostic stratégique de l’activité de la société SOPAT en vue de la mise en place d’un nouveau plan de développement pour ses activités.

Sur les réalisations de la société, au cours des six premiers mois de l’année en cours, Khaled Smach, a fait savoir que le chiffre d’affaires de la SOPAT est en hausse de 8,5% par rapport à la même période de l’année dernière. Cette évolution est due à l’augmentation du chiffre d’affaires de l’activité « viandes et dérivés », passant de 22818 mille dinars en 2011 à 23 613 mille dinars en 2012, soit une hausse de 3,4%. Cela est imputé également à la hausse du chiffre d’affaires de l’activité « Aliments Composés », passant de 5 796 mille dinars, en 2011, à 7 059 mille dinars, enregistrant ainsi une hausse de 22%.

Des exportations de viandes et dérivés s’élevant à 224 mille dinars ont été réalisées à destination de la Libye.

Le résultat net de l’exercice s’élève à 869 mille de dinars, en 2012, contre 744 mille de dinars, en 2011, soit une hausse de 17%. La marge sur coût matière a progressé de 27,6% par rapport à la même période de l’année écoulé. Malgré la hausse continue des coûts des matières premières, la société a pu préserver sa marge grâce à des achats opportuns de stocks en 2011.

Les charges de personnel ont augmenté de 18% par rapport à 2011. Ainsi l’excédent brut d’exploitation (EBITDA) a enregistré une hausse significative de 58,16% par rapport aux six premiers mois de l’année 2011.

La société a enregistré des provisions pour risques et charges de 380 mille dinars en 2012, tandis qu’en 2011, aucune provision n’a été constatée à ce titre.

Sans considération des provisions pour risques et charges comptabilisées, en 2012, le résultat net du premier semestre 2012 aurait été de 1 005 mille dinars, en hausse de 35% par rapport au résultat net de la période en 2011.

La production de la SOPAT a enregistré, au cours des six premiers mois, une baisse globale de 7%. Ce recul est expliqué par une baisse 16% de l’activité de production de viandes et dérivés et une baisse de 4% de l’activité de production d’aliments composés.

La part de marché de SOPAT s’établit entre 7% et 10% de la production globale du marché en viandes (Poulet de Chair et Dinde)

D’un autre côté, Khaled Smach a indiqué que l’endettement à long terme de la SOPAT, a accusé une faible baisse. De même, le financement à court terme a enregistré un repli significatif par rapport à la même période de l’exercice écoulé, passant de 13 076 mille dinars en 2011 à 11 603 mille dinars en 2012.

L’évolution de l’engagement à long terme jusqu’à 2018 s’levait, au 30/06/2012, à 5 435 mille dinars. Les crédits à long terme seront totalement échus en janvier 2018.

L’engagement de la société en 2012 correspond à celui restant à payer jusqu’à décembre 2012, toutes banques confondues et qui s’élève à 535 mille dinars.

Au sujet de la bourse, le responsable a précisé que la cours de SOPAT a enregistré une baisse significative, depuis décembre 2011. Le cours était de 4,39 dinars l’action, en décembre 2011, il a atteint un cours de 3,15 dinars l’action actuellement.

Khadija Taboubi

par -
Après la Libye

Après la Libye, la société de production agricole Téboulba (SOPAT), compte exporter ses produits vers le marché algérien, c’est ce qu’a indiqué Khaled Smach, conseiller du président directeur général chargé des affaires financières et comptables, lors de la communication financière de la société. Celle-ci La société est actuellement en négociation avec un partenaire algérien pour distribuer ses produits Mliha dans ce pays. A l’échelle nationale, la SOPAT compte créer, à partir du mois de janvier 2013, des unités pondeuses et élevage créées au sein de la holding. Cette dernière va consolider l’approvisionnement en poulets vivants au sein de SOPAT. A travers ces unités, la société compte porter son taux d’intégration à 60% en élevage de poulet contre 10% actuellement. Le montant des approvisionnements et achats à internaliser serait alors de l’ordre de 10 million de dinars. A signaler, dans ce cadre, que la Sopat s’est lancée, depuis septembre 2012, dans un diagnostic stratégique de l’activité de la société SOPAT en vue de la mise en place d’un nouveau plan de développement pour ses activités.

Sur les réalisations de la société, au cours des six premiers mois de l’année en cours, Khaled Smach, a fait savoir que le chiffre d’affaires de la SOPAT est en hausse de 8,5% par rapport à la même période de l’année dernière. Cette évolution est due à l’augmentation du chiffre d’affaires de l’activité « viandes et dérivés », passant de 22818 mille dinars en 2011 à 23 613 mille dinars en 2012, soit une hausse de 3,4%. Cela est imputé également à la hausse du chiffre d’affaires de l’activité « Aliments Composés », passant de 5 796 mille dinars, en 2011, à 7 059 mille dinars, enregistrant ainsi une hausse de 22%.

Des exportations de viandes et dérivés s’élevant à 224 mille dinars ont été réalisées à destination de la Libye.

Le résultat net de l’exercice s’élève à 869 mille de dinars, en 2012, contre 744 mille de dinars, en 2011, soit une hausse de 17%. La marge sur coût matière a progressé de 27,6% par rapport à la même période de l’année écoulé. Malgré la hausse continue des coûts des matières premières, la société a pu préserver sa marge grâce à des achats opportuns de stocks en 2011.

Les charges de personnel ont augmenté de 18% par rapport à 2011. Ainsi l’excédent brut d’exploitation (EBITDA) a enregistré une hausse significative de 58,16% par rapport aux six premiers mois de l’année 2011.

La société a enregistré des provisions pour risques et charges de 380 mille dinars en 2012, tandis qu’en 2011, aucune provision n’a été constatée à ce titre.

Sans considération des provisions pour risques et charges comptabilisées, en 2012, le résultat net du premier semestre 2012 aurait été de 1 005 mille dinars, en hausse de 35% par rapport au résultat net de la période en 2011.

La production de la SOPAT a enregistré, au cours des six premiers mois, une baisse globale de 7%. Ce recul est expliqué par une baisse 16% de l’activité de production de viandes et dérivés et une baisse de 4% de l’activité de production d’aliments composés.

La part de marché de SOPAT s’établit entre 7% et 10% de la production globale du marché en viandes (Poulet de Chair et Dinde)

D’un autre côté, Khaled Smach a indiqué que l’endettement à long terme de la SOPAT, a accusé une faible baisse. De même, le financement à court terme a enregistré un repli significatif par rapport à la même période de l’exercice écoulé, passant de 13 076 mille dinars en 2011 à 11 603 mille dinars en 2012.

L’évolution de l’engagement à long terme jusqu’à 2018 s’levait, au 30/06/2012, à 5 435 mille dinars. Les crédits à long terme seront totalement échus en janvier 2018.

L’engagement de la société en 2012 correspond à celui restant à payer jusqu’à décembre 2012, toutes banques confondues et qui s’élève à 535 mille dinars.

Au sujet de la bourse, le responsable a précisé que la cours de SOPAT a enregistré une baisse significative, depuis décembre 2011. Le cours était de 4,39 dinars l’action, en décembre 2011, il a atteint un cours de 3,15 dinars l’action actuellement.

Khadija Taboubi

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Selon un nouveau rapport présenté aujourd'hui lors d'une conférence, le commerce transfrontalier informel en Afrique pourrait contribuer à l'amélioration des moyens d'existence et à...

SPORT

Reseaux Sociaux