Tags Posts tagged with "Soufiane Ben Farhat,"

Soufiane Ben Farhat,

par -
0
Le Syndicat des agents de l'Administration Générale des Brigades d'Intervention a déclaré

Le Syndicat des agents de l’Administration Générale des Brigades d’Intervention a déclaré, mardi 8 octobre 2013, qu’il compte porter plainte contre le journaliste Sofiane Ben Farhat pour cause de mauvais traitement contre l’un des agents chargés d’assurer sa sécurité.

S’expliquant sur Mosaïque fm, le journaliste a affirmé que l’agent en question a proféré des propos indécents à son endroit et a tenté d’intervenir dans ses déplacements, notamment durant le weekend.

par -
0
Soufiane Ben Farhat chroniqueur à Shems FM

Soufiane Ben Farhat chroniqueur à Shems FM , a écrit lundi matin ( 19 septembre) que le Directeur général de Shems FM. Fathi Bhouri, l’a empêché ce matin de rejoindre son programme La Matinale, malgré les demandes pressantes d’un large éventail d’auditeurs. L’argument est qu’il faut établir un nouveau contrat de travail , pourtant l’ancien contrat est toujours valable selon Soufiane Ben Farhat qui commente la situation en disant : » La triste comédie se poursuit. Zied El-Heni est en prison, je suis empêché de m’exprimer ».

par -
0
La direction générale de Shems FM annonce

La direction générale de Shems FM annonce , ce vendredi 13 septembre, qu’elle n’acceptera le retour de Soufiane Ben Farhat à ses activités professionnelles au sein de la radio qu’après remise de son contrat de travail signé.

La publication de ce communiqué intervient trois jours après la décision du directeur général, Fathi Bhoury, de « renouveler la relation contractuelle avec le chroniqueur et consultant Soufiane Ben Farhat, dans le respect des réglementations en vigueur ».

par -
0
Une « réunion d’urgence » a été tenue

Une « réunion d’urgence » a été tenue, ce mardi 10 septembre,siège de Shems FM en présence de la direction générale et de tout le personnel, à l’issue de laquelle il a été annoncé que « tenant compte des difficultés de travail rencontrées au quotidien et d’une situation devenue insupportable, et dans le souci d’accéder à la volonté de la majorité des auditeurs de Shems FM , le directeur général de la station, Fathi Bhoury, a décidé de renouveler la relation contractuelle avec le chroniqueur et consultant Soufiane Ben Farhat, dans le respect des réglementations en vigueur. »

Soufiane Ben Farhat reprendra ainsi ses chroniques avec le démarrage de la nouvelle grille, programmée pour le 16 septembre.

par -
0
Le personnel de Shems fm a critiqué la ferme attitude de la direction générale de la station envers Soufiane Ben Farhat et lui a demandé 

Le personnel de Shems fm a critiqué la ferme attitude de la direction générale de la station envers Soufiane Ben Farhat et lui a demandé de revenir sur sa décision de se passer des services du chroniqueur ou de se démettre.

Selon Assabah News, Soufiane Ben Farhat, qui a décidé, lundi, d’entrer dans une grève de la faim sauvage, a déclaré au personnel de la Radio, qu’il demande à être inhumé dans le jardin de Shems, s’il venait (Que Dieu le protège) à décéder suite à sa grève de la faim sauvage.

par -
0
La direction générale de Shems FM précise

La direction générale de Shems FM précise, dans un communiqué publié ce lundi 9 septembre, suite à la décision de Sofiane Ben Farhat d’observer une grève de la faim sauvage qu’elle n’a plus confiance dans le journaliste, qu’elle tient pour responsable de l’échec du dialogue entre les deux parties.

Selon le même communiqué, la direction générale de la radio rappelle que le directeur général Fathi Bhoury a accepté des médiations en vue de résoudre la crise, et affirme s’être heurtée à un refus de Sofiane Ben Farhat de revoir sa position.

La direction générale de Shems FM souligne ainsi que le journaliste devait prendre part à une réunion de médiation avec Fathi Bhoury et le professeur Yadh Ben Achour, et que ce dernier a quitté les locaux de la station au bout de 30 minutes d’attente.

La direction générale reproche en outre à Sofiane Ben Farhat de vouloir mettre à profit les ondes à des « fins non professionnelles ».

par -
0
Le juge d’instruction du 10ème bureau au tribunal de première instance de Tunis a décidé

Le juge d’instruction du 10ème bureau au tribunal de première instance de Tunis a décidé, lundi, de reporter au 27 juin 2013, l’examen de la plainte déposée par 4 élues d’Ennahdha à l’ANC contre le journaliste Soufiane Ben Farhat.

Ce dernier a comparu, dans la matinée, devant le magistrat instructeur pour avoir déclaré, en mars dernier, sur Nessma tv, que les 4 plaignantes étaient entrées dans une rixe dans les couloirs du palais du Bardo , ayant causé la détérioration de caméras de la Télévision tunisienne, et des dégâts estimés à 7000 dinars.

par -
0
Le juge d’instruction du 10ème bureau au tribunal de première instance de Tunis

Le juge d’instruction du 10ème bureau au tribunal de première instance de Tunis, entendra, lundi, le journaliste Soufiane Ben Farhat, poursuivi pour diffamation, dans la cadre de la plainte déposée à son encontre par des élues d’Ennahdha à l’assemblée nationale constituante.

Dans une déclaration à Assabah News, il a rappelé que les plaignantes lui reprochent d’avoir rapporté, sur Nessma tv, une rixe dans les couloirs du palais du Bardo, entre les députés plaignants, causant la détérioration d’une caméra appartenant à la Télévision tunisienne.

Il a affirmé que, tout au long de sa carrière, il n’a jamais diffamé ni calomnié personne, ajoutant qu’il n’a fait que rapporter des faits qui ont effectivement eu lieu.

Il a souligné que , à son tour, il a déposé une plainte auprès du Parquet à l’encontre de la députée Amel Ghouil, pour diffamation et menaces, fournissant à l’appui de sa plainte , des preuves irrécusables , des témoignages et des enregistrements sonores, ajoutant que la commission de l’immunité parlementaire de l’ANC, n’a pas accepté de lever l’immunité parlementaire de l’élue en question comme le lui demandait le substitut du procureur de la République, y voyant une marque d’irrespect de la députée envers la justice.

par -
0
Le journaliste Soufiane Ben Farhat comparaîtra

Le journaliste Soufiane Ben Farhat comparaîtra, lundi, devant le juge d’instruction du 10ème bureau au tribunal de première instance de Tunis, pour répondre d’accusations de propagation de fausses informations et de diffamation, sur fond de déclarations faites sur Nessma tv.

par -
0
La présidence de l’assemblée nationale constituante a démenti

La présidence de l’assemblée nationale constituante a démenti, dans un communiqué, qu’une rixe ait éclaté dans les couloirs de l’assemblée entre 4 élues d’Ennadha, causant des dommages à une caméra de la Télévision Tunisienne, comme l’avait soutenu le journaliste Soufiane Ben Farhat, sur Nessma tv.

De son côté, la direction des équipements à la Télévision tunisienne, citée par le site Alhasri, a affirmé que, après inspection et inventaire, il a été établi qu’aucune caméra utilisée pour la retransmission des débats de l’ANC, ne porte des traces de détérioration ou de dommages.

Néanmoins, le journaliste s’en tient à sa version et à la véracité de ses déclarations sur Nessma tv, alors que, toujours selon le même site, le réalisateur TV, Habib Jomli, qui a rapporté les faits à Soufiane Ben Farhat, était , ce jeudi, injoignable et n’a pas rejoint son poste de travail.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Le Premier ministre algérien, Abdelamalek Sellal, a fait une grosse annonce lors du 27ème sommet Afrique-France, à Bamako, au Mali. Samedi 14 janvier 2017,...

SPORT