Tags Posts tagged with "suicide,"

suicide,

par -
0

Fin tragique pour le secrétaire général du Conseil d’État égyptien, Wael Chalabi, placé derrière les barreaux suite à des accusations de corruption au sein de la plus haute juridiction administrative du pays. Arrêté le dimanche 1er janviers 2017, le haut magistrat a mis fin à ses jours hier, dans sa cellule.
« Il est allé aux toilettes, a accroché son écharpe au chauffe-eau et s’est pendu », a précisé à l’AFP son avocat Me Sayed el-Beheir. Ce dernier pointe du doigt des défaillances de la part des gardiens de la prison où était incarcéré le juge.
Il parle par ailleurs de « pression » qu’aurait subie son client lors de l’interrogatoire après son arrestation.
A noter que Wael Chalabi avait déposé sa démission après l’arrestation de Gamal al-Labban, le responsable des achats au Conseil d’État, ce qui a déclenché un torrent de conjectures sur son éventuelle implication dans cette sombre affaire…
Le parquet égyptien a demandé hier aux médias de ne pas ébruiter les éléments de l’enquête.
Ce drame n’émeut pas pour autant le président Abdel Fattah al-Sissi, qui a promis d’aller au bout de sa croisade contre la corruption, arguant que « personne n’était au-dessus des lois »…

par -
0

Selon des sources bien informées, citées  ce jeudi 8 septembre 2016 par le journal Assarih, les unités de sécurité de la ville Khezama relevant du gouvernorat de Sousse se sont intervenues pour exécuter un ordre judiciaire qui consiste à faire sortir le secrétaire général du parti « Attakatol Achaâbi », Moncef Louhichi du siège du parti en question.

Ce dernier avait  exploité le siège en tant que son lieu de résidence et il a menacé de se jeter du haut de la maison, ce qui a obligé les agents de sécurité à reculer et à annuler l’application de la loi à son égard, a ajouté la même source.

par -
0

Les mouvements de protestation ont enregistré une hausse importante au cours du mois de juillet dernier contre une baisse des cas de suicide, a annoncé, mercredi, Abdessatar Sahbani, responsable de l’observatoire social relevant du forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES).
Lors d’un point de presse tenu au siège du FTDES à Tunis, Sahbani a indiqué que 568 mouvements de protestation collectifs et individuels ont été enregistrés au mois de juillet 2016 contre 398 mouvements au mois de juin de la même année.
Les mouvements de protestations se répartissent entre 53 individuels et 504 collectifs et ce, en raison de la tension qui a marqué le paysage politique tunisien notamment suite au lancement par le Président de la République de l’initiative de former un gouvernement d’union nationale, selon Sahbani.
L’intervenant a ajouté que les mouvements de protestation sont dans leur majorité des mouvements spontanés (37%) contre 35% mouvements libres et 15% anarchiques.
Selon Sahbani, les coupures d’électricité dans plusieurs régions du pays, la non régularisation de la situation professionnelle de plusieurs employés, la hausse des prix, la baisse du pouvoir d’achat et la hausse du taux de chômage sont les principales raisons de ces mouvements.
La même source a précisé que la région de Tunis a enregistré le plus important nombre de protestations (79), suivie de la région de Kairouan, Gafsa, Sidi Bouzid et Jendouba contre une baisse des protestations dans la région de Zaghouan qui n’a enregistré aucun mouvement de protestation pour le deuxième mois consécutif.
Par ailleurs, Sahbani a indiqué que le mois de juillet dernier a enregistré 53 cas de suicide contre 69 au mois de juin.
 » Pour la première fois, le suicide a concerné la tranche d’âge 46-60 ans et principalement des mères de jeunes disparus qui avaient déjà menacé de se suicider en cas d’absence de réponse concernant le sort de leurs enfants « , a-t-il regretté.
Selon Sahbani, un autre cas de suicide a été enregistré chez une fille de 16 ans et ce, après avoir pris connaissance de ses résultats scolaires faisant savoir que le suicide chez les enfants est lié aux examens et aux résultats scolaires.
 » Le suicide continue, également, à toucher les personnes âgées et ce, en raison du manque d’encadrement de cette catégorie sociale « , a-t-il ajouté.
De son côté, Massoud Romdhani, membre du FTDES a signalé la hausse des actes de violence enregistrés dans les espaces publics et privés, faisant remarquer qu’il s’agit d’un indicateur négatif de la société tunisienne.
 » La violence est presque devenue une culture en Tunisie « , a-t-il prévenu.

par -
0

Des chercheurs du Centre de la science neurodégénérative de Grand Rapid aux Etats-Unis ont menu une étude sur plus de 7 millions de personnes admises à l’hôpital. L’étude a débuté en 1980 et s’est achevée en 2011. Les scientifiques ont pu établir que les patients présentant des infections graves telles que le VIH ou une hépatite étaient 42% plus exposés à des risques de suicide que les patients sans infection sérieuse.

Certes le travail, publié dans le Jama psychiatry, n’a pu démontrer formellement une relation directe entre les deux, mais les chercheurs ont pu aboutir à la conclusion qu’un suicide sur 10 avait un rapport avec une infection grave. Ils sont d’avis que cette probabilité accrue de suicide n’est pas uniquement due aux effets de la maladie sur le mental, mais aussi à une causalité biologique : L’infection serait responsable d’une inflammation dans le cerveau, provoquant les symptômes d’une dépression .

« La plupart des infections sévères peuvent provoquer une inflammation générale mais aussi avoir une incidence sur la fonction des neurones de façon à déclencher une réponse comportementale spécifique. C’est cette réponse qui mène au comportement ou à l’idée du suicide », indique le Pr Lena Brundin, principal artisan de l’étude. « Des recherches complémentaires seront nécessaires dans le futur pour mettre en évidence les biomarqueurs qui permettront d’indiquer quels sont les patients à risque et d’améliorer les options de traitement des personnes les plus vulnérables », a-t-elle ajouté.

par -
0

La zone de Beni Mhira, au gouvernorat de  Tataouine, a été secouée, jeudi 21 juillet 2016, par le suicide d’un ancien militaire âgé de 30 ans, dans l’entrepôt adjacent à son domicile.
Selon Mosaïque fm, le contrat de l’ancien soldat avait été arrêté à cause d’une neuropathie dont il souffrait.

 

par -
0

Hier soir, lundi 20 juin 2016, un professeur de l’enseignement secondaire a mis fin à ses jours à la prison civile de Mesaâdine (Gouvernorat de Sousse).

L’homme avait été découvert pendu dans les toilettes de sa cellule deux jours après son arrestation pour violences conjugales, rapporte Mosaïque Fm.

par -
0

Une quadragénaire a tenté de se de mettre fin à ses jours en se jetant du deuxième étage de l’hôpital régional de Sidi Bouzid.

Une quadragénaire a tenté de se de mettre fin à ses jours en se jetant du deuxième étage de l’hôpital régional de Sidi Bouzid, où elle a été admise hier, jeudi 12 mai 2016, a rapporté Shems Fm.

On l’aurait vue se pencher en avant par la fenêtre et basculer dans le vide. La malheureuse, clouée au sol, saigne abondamment. La police, alertée, arrive sur place pour le constat d’usage. Puis, la blessée grave a été admise au service des soins intensifs mais, semble-t-il, elle serait miraculeusement toujours en vie.

La raison n’a pas encore été fournie, pour expliquer cet acte. C’est la question que l’on se pose dans l’entourage.

par -
0

L’Observatoire Social Tunisien a relevé , ce jeudi 12 mai 2016, que le plus grand nombre de suicides et de tentatives de suicide ont été enregistrés dans le gouvernorat de Gafsa et de Ben Arous, durant les mois de mars et avril 2016.

Le gouvernorat de Kairouan a enregistré 10 actes et tentatives de suicide contre 8 pour  le gouvernorat de Nabeul. Il n’en a été commis aucun dans les gouvernorats de Kebilli, Tozeur, Tataouine, Médenine, Zaghouan et Monastir, a ajouté la même source.

par -
0

Selon des données fournies, ce jeudi 12 mai 2016,  par le Forum Tunsien pour les Droits Economiques à Africanmanager, le mois d’avril 2016 a été marqué par 987 mouvements de protestations citoyennes dont 75 actes de suicide et tentatives de suicide et 912 mouvements collectifs, ce qui représente une augmentation assez conséquente par rapport au mois de mars de cette année.

D’après la même source, les médias tunisiens n’ont pas assuré une grande couverture médiatique de ces mouvements de protestation sociale enregistrés en avril 2016.

par -
0

Le procureur général près la cour d’appel de sfax, Mohamed Abid a indiqué qu’un agent de la prison civile de sfax s’est suicidé, aujourd’hui vendredi, par pendaison.
Joint par téléphone,Abid a précisé qu’une enquête judiciaire a été ouverte pour dévoiler les causes de ce suicide et une autopsie sera effectuée par un médecin légiste.

TAP

par -
0
U.S. musician Prince performs for the first time in Britain since 2007 at the Hop Farm Festival near Paddock Wood, southern England July 3, 2011. REUTERS/Olivia Harris/File Photo TPX IMAGES OF THE DAY

Une trentaine d’heures après l’annonce de son décès brutal à 57 ans, qui a choqué la planète, les causes de la mort du chanteur américain Prince restaient inexpliquées. Son corps ne comportait pas de signe de traumatisme ni de suicide, a annoncé vendredi la police.

« Nous n’avons aucune raison de croire à l’heure actuelle qu’il s’agit d’un suicide. Le reste entre dans le cadre de l’enquête », a souligné le shérif du comté de Carver. Il a ajouté qu’il n’y avait également « aucun signe de traumatisme ».

Une autopsie du chanteur, menée vendredi matin par le bureau de médecine légale du Midwest, a duré quatre heures. Les résultats pourraient ne pas être publiés dans l’immédiat, a indiqué le service.

Une porte-parole du bureau a toutefois indiqué qu' »il n’y a aucune information à ce stade » concernant une éventuelle surdose de drogue. La mort du génie de la pop est entourée de rumeurs sur un possible abus de médicaments opiacés.

La porte-parole a fait savoir que le corps du chanteur avait été remis à ses proches. « Aucune information ne sera publiée tant que tous les résultats n’auront pas été obtenus », indique un communiqué du bureau des légistes.

par -
0
un jeune écolier âgé de 14 ans s’est immolé par le feu

Un étudiant de la faculté des lettres et des sciences humaines à Regueda, gouvernorat de Kairouan, a tenté, mercredi 13 avril 2016, de se suicider en s’immolant par le feu, rapporte Shems Fm.

La scène s’est déroulée dans le bureau même du doyen de la faculté. Protestant contre la perte de son diplôme, l’étudiant a versé de l’essence sur lui-même et sur le doyen avant que les personnes présentes au bureau ne l’empêchent d’y mettre le feu.

L’étudiant avait été traduit devant le conseil de discipline puis exclu de la faculté suite à un différend avec l’administration.

par -
0
Une jeune fille âgée de 23 ans a mis fin à ses jours

Quelque 549 tentatives et cas de suicide ont été enregistrés en 2015 contre 203 en 2014, soit une augmentation de 170%, a indiqué, mardi, Abdessatar Sahbani, sociologue et membre du forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES).
Lors d’un point de presse tenu au siège du FTDES à Tunis, Sahbani a précisé que l’année dernière a enregistré 302 suicides contre 153 cas en 2014, soit une augmentation de 55%.
Les tentatives de suicide ont enregistré une augmentation de 44,9% pour atteindre à la fin de l’année écoulée 247 tentatives contre 50 en 2014.
Sahbani a dénoncé le non suivi des cas ayant tenté de se suicider, appelant à leur assurer un encadrement psychologique et social pour éviter la récidive.
S’agissant de la répartition géographique des tentatives et cas de suicide, le rapport mentionne que la région de Kairouan occupe la première place avec un taux de 16,2% (89 cas) suivie par la région de Bizerte avec 12,9% (71 cas) puis la région de Gafsa avec 11,1% (61 cas) tandis que les régions du sud n’ont pas enregistré de tentatives ou de cas de suicide.
Sahbani a ajouté que la majorité des cas et tentatives de suicide ont lieu dans les villages et en milieu rural. Il a, en outre, fait savoir que les taux les plus élevés de tentatives et cas de suicide ont été enregistrés au mois de mars de l’année écoulée (une augmentation de 51% ) et ce, spécialement en milieu scolaire en raison de la pression des examens scolaires, selon lui.
En revanche le mois d’août a enregistré une baisse importante au niveau des tentatives et cas de suicide (-6%) étant donné que c’est la période des vacances d’été.
Par ailleurs, Sahbani s’est dit préoccupé par la poursuite de l’augmentation des tentatives et cas de suicide chez les enfants (moins de 15 ans), indiquant que 54 cas ont été enregistrés en 2015 contre 18 en 2014, soit une croissance de 200%. Concernant les méthodes de suicide, le rapport a indiqué que 238 tentatives et cas de suicide ont eu recours à la pendaison, 105 à l’immolation par le feu, 29 à l’intoxication et 20 à la chute.

TAP

par -
0
Un père de famille a tué son fils et s’est suicidé par la suite

Un père de famille a tué son fils et s’est suicidé par la suite, dans la soirée du dimanche 1er juin 2014, à Menzel Temime, gouvernorat de Nabeul.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le père qui est divorcé souffre de troubles mentaux.

Le procureur de la République s’est rendu sur les lieux du crime pour enquêter sur l’affaire.

par -
0
Selon une source sécuritaire

Selon une source sécuritaire, un médecin qui travaille à l’hôpital de Habib Thameur a tenté de se suicider dans la journée du mardi 15 avril, mais ses collègues l’en ont empêché à la dernière minute. Ce dernier aurait souffert de problèmes familiaux, rapporte le quotidien Al Chourouk dans son édition du 16 avril 2014.

par -
0
Un jeune marchand ambulant s’est immolé par le feu

Un jeune marchand ambulant s’est immolé par le feu, hier, sur le toit du bâtiment de la municipalité d’El Mourouj. Un jeune homme accouru à son secours a été dévoré lui aussi par les flammes après que le désespéré à mis le feu à ses vêtements arrosé de liquide inflammable. L’un et l’autre ont été transportés au centre des grands brûlés de Ben Arous.

par -
0
La Tunisie enregistre chaque mois 20 cas de suicide dont 5 cas de

La Tunisie enregistre chaque mois 20 cas de suicide dont 5 cas de suicide par feu, c’est ce qui ressort des chiffres du ministère de l’Intérieur rapportés par le journal Achourouk dans son édition de ce vendredi 11 avril 2014.

La même source a précisé que les cas de suicide ont doublé trois fois après la Révolution, soulignant qu’avant le 14 janvier la Tunisie enregistre seulement 7 cas de suicide pour les 100 mille habitants.

par -
0
Un sergent de la douane s’est suicidé vendredi après-midi par pendaison dans la région de Oueled Slama (gouvernorat Gafsa).Dans une déclaration à Shems FM

Un sergent de la douane s’est suicidé vendredi après-midi par pendaison dans la région de Oueled Slama (gouvernorat Gafsa).Dans une déclaration à Shems FM, le porte-parole du syndicat des sergents et officiers de la douane Mohamed Ali Ktari a indiqué que le corps du sergent a été transporté à l’hôpital régional de Gafsa pour autopsie.

par -
0
Un homme âgé de 35 ans s'est suicidé vendredi à Kairouan en se pendant chez-lui. La personne en question

Un homme âgé de 35 ans s’est suicidé vendredi à Kairouan en se pendant chez-lui. La personne en question, originaire de Haffouz et père de deux enfants est un ouvrier des chantiers. Certains de ses amis ont confirmé que les conditions de vie difficiles l’ont poussé à mettre un terme à ses jours. Une enquête a été ouverte pour en savoir plus sur les circonstances de la mort du défunt, rapporte Jawhara fm.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Le Premier ministre algérien, Abdelamalek Sellal, a fait une grosse annonce lors du 27ème sommet Afrique-France, à Bamako, au Mali. Samedi 14 janvier 2017,...

SPORT