Tags Posts tagged with "sukuk, tunisien,"

sukuk, tunisien,

par -
La Banque islamique de développement (BID)

La Banque islamique de développement (BID), une institution multilatérale basée à Jeddah, projette d’émettre une obligation islamique de référence ou sukuk à l’horizon du mois de mai 2015, a annoncé son président, Ahmad Mohamed Ali de la banque.

En février dernier, la BID, a été notée AAA, la notation plafond pour une un sukuk de 5 ans, d’un montant de 1,5 milliard de dollars, le premier dans son histoire.

« Nous prévoyons d’aller sur le marché chaque année, mais le montant dépendra de différents facteurs. Nous allons examiner les besoins de la banque et les conditions du marché « , a-t-il déclaré à Reuters.

Il a dit que la BID, un bailleur de fonds international qui compte 56 Etats membres et qui a pour mission de promouvoir le développement économique dans les pays musulmans, a examiné l’éventualité de garantir l’émission proposée par la Tunisie d’un sukuk de 700 millions de dinars ($ 431, 790,000), pour l’aider à redresser son économie frappée de plein fouet par la Révolution de du 14 janvier 2011.

L’émission était prévue pour avril ou mai, mais le gouverneur de la banque centrale de Tunisie l’a jugée complexe et susceptible de prendre plus de temps.

« Aucune décision n’a encore été prise », a déclaré le président de la BID, ajoutant que son institution d’assurance, la Société islamique d’assurance des investissements et crédits à l’exportation (SIACE), est également en train de débattre de la possibilité d’utiliser un produit d’assurance de sukuk pour stimuler la note de crédit du sukuk de la Tunisie.

La SIAICE avait lancé, l’année dernière, le produit d’assurance, estimant que la police d’assurance pourrait aider les émetteurs souverains de profiter de la forte demande des investisseurs pour la note d’investissement de bonne qualité de sukuk.

« Il s’agit d’un nouveau produit. C’est juste une proposition et elle est encore à l’étude », a-t-il précisé, ajoutant la BID pourrait envisager à souscrire au sukuk tunisien.

« Si la Tunisie émet un sukuk, la BID va certainement envisager d’y participer, car il est de notre politique de soutenir nos pays membres dans leur émission de sukuk», a déclaré Ali.

par -
La Banque islamique de développement (BID)

La Banque islamique de développement (BID), une institution multilatérale basée à Jeddah, projette d’émettre une obligation islamique de référence ou sukuk à l’horizon du mois de mai 2015, a annoncé son président, Ahmad Mohamed Ali de la banque.

En février dernier, la BID, a été notée AAA, la notation plafond pour une un sukuk de 5 ans, d’un montant de 1,5 milliard de dollars, le premier dans son histoire.

« Nous prévoyons d’aller sur le marché chaque année, mais le montant dépendra de différents facteurs. Nous allons examiner les besoins de la banque et les conditions du marché « , a-t-il déclaré à Reuters.

Il a dit que la BID, un bailleur de fonds international qui compte 56 Etats membres et qui a pour mission de promouvoir le développement économique dans les pays musulmans, a examiné l’éventualité de garantir l’émission proposée par la Tunisie d’un sukuk de 700 millions de dinars ($ 431, 790,000), pour l’aider à redresser son économie frappée de plein fouet par la Révolution de du 14 janvier 2011.

L’émission était prévue pour avril ou mai, mais le gouverneur de la banque centrale de Tunisie l’a jugée complexe et susceptible de prendre plus de temps.

« Aucune décision n’a encore été prise », a déclaré le président de la BID, ajoutant que son institution d’assurance, la Société islamique d’assurance des investissements et crédits à l’exportation (SIACE), est également en train de débattre de la possibilité d’utiliser un produit d’assurance de sukuk pour stimuler la note de crédit du sukuk de la Tunisie.

La SIAICE avait lancé, l’année dernière, le produit d’assurance, estimant que la police d’assurance pourrait aider les émetteurs souverains de profiter de la forte demande des investisseurs pour la note d’investissement de bonne qualité de sukuk.

« Il s’agit d’un nouveau produit. C’est juste une proposition et elle est encore à l’étude », a-t-il précisé, ajoutant la BID pourrait envisager à souscrire au sukuk tunisien.

« Si la Tunisie émet un sukuk, la BID va certainement envisager d’y participer, car il est de notre politique de soutenir nos pays membres dans leur émission de sukuk», a déclaré Ali.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères Didier Reynders a rencontré ce 23/3 le Président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO)...

SPORT