Tags Posts tagged with "Tarak Dhiab,"

Tarak Dhiab,

par -
Le ministre de la Jeunesse et des Sports

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tarak Dhiab , s’en est violemment pris à Slim Chiboub et Nabil Maaloul , trouvant « bizarre », s’agissant du premier nommé, que « une personne ayant spolié l’argent du peuple, trouve , après la Révolution, des gens qui le défendent et insultent la Révolution ».

Concernant Nabil Maaloul , il est qualifié de « plus grand mensonge du football tunisien et de catastrophe pour cette discipline », ajoutant que « cet individu est un menteur, un hypocrite et un loser », reprochant à la chaîne Al Jazeera Sport de l’avoir recruté et de lui confier des chronique aux côtés de Mourinho et des plus grands entraîneurs de la planète ».

En conclusion, il a indiqué que « la Révolution a été le fait de gens honnêtes, a fait des martyrs et a été exploitée par des couards … et ces couards paradent dans les plateaux de télévision ».

par -
Le ministre de la Jeunesse et des sports

Le ministre de la Jeunesse et des sports, Tarak Dhiab , a révélé, dans une intervention sur Hannibal tv, qu’un joueur de l’équipe nationale de football dont il n’a pas cité le nom, a passé, au cours d’un stage, une nuit torride avec une jeune fille russe, et a été aperçu alors qu’il quittait la chambre d’hôtel en sa compagnie, à 7 heures du matin.

Il a souligné qu’aucune mesure disciplinaire n’a été prise à l’encontre du joueur et qu’au contraire, il a été convoqué comme titulaire pour endosser le maillot national.

Le ministre a souligné la nécessité que chaque partie endosse la responsabilité qui est la sienne, notamment la fédération de football s’agissant de la réforme et de l’évaluation de la « performance » de l’équipe nationale.

Loading the player …

jwplayer(« container »).setup({ flashplayer: « /jwplayer/player.swf », file: « /images/videos/tarek2.flv », height: 270, width: 580 });

par -
Le ministre de la Jeunesse et des Sports

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tarak Dhiab, a été entendu, vendredi, en tant que victime, par un juge d’instruction au tribunal de première instance de Tunis, et ce dans le cadre de l’affaire instruite suite à la plainte qu’il avait déposée contre l’avocate Bochra Belhaj Hmida pour diffamation et calomnie.

L’avocate avait qualifié, le plaignant de responsable n° 1 de la corruption en Tunisie.

par -
Le ministre de la Jeunesse et des Sports

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tarak Dhiab, a été entendu, vendredi, en tant que victime, par un juge d’instruction au tribunal de première instance de Tunis, et ce dans le cadre de l’affaire instruite suite à la plainte qu’il avait déposée contre l’avocate Bochra Belhaj Hmida pour diffamation et calomnie.

L’avocate avait qualifié, le plaignant de responsable n° 1 de la corruption en Tunisie.

par -
Les forces de sécurité de la région de l‘Ariana

Les forces de sécurité de la région de l‘Ariana, ont arrêté, dimanche soir, Lassad Dhiab, frère du ministre de la Jeunesse et des Sports, en flagrant délit de consommation de stupéfiants, selon des sources informées, citées par Al Jarida.

Lassad Dhiab, comme son frère, ancien joueur de l’Espérance sportive de Tunis, est actuellement interrogé par les enqueteurs.

par -
Revenant sur l’affaire du terrain de Gammarth que l’actuel ministre des Sports

Revenant sur l’affaire du terrain de Gammarth que l’actuel ministre des Sports, Tarak Dhiab, s’emploie à acquérir à un prix beaucoup moindre que sa valeur réelle, le journal Achourouk a publié, jeudi, des documents qui, dit-il, « dénote clairement la volonté de Tarak Dhiab de s’emparer du terrain au même prix auquel Mourad Trabelsi a acquis le lot, sur la base d’un contrat constitutif d’un crime de corruption ».

L’investigation menée à cet effet a permis d’identifier la société mentionnée dans le rapport établi par l’expert désigné pour comparer les deux prix. Il s’agit de la «  Société de promotion immobilière SAPRIM », dont le mandataire n’est autre que Mohamed Mourad Trabelsi. Le document publié par le journal précise, à la page 12, que le contrat par lequel l’agence foncière touristique a cédé le terrain à SAPRIM, a fixé à 14 dinars le mètre carré pour une superficie de plus de 6 hectares. Et vu la similitude entre ce terrain et celui objet de l’expertise, il en ressort une augmentation de 10% de taux de bénéfices par an, soit 14 ans à compter de la date de la conclusion du contrat. Sur la base de ce calcul, le prix du mètre carré se monte à 33 dinars 600 millimes.

Mourad Trabelsi a acheté le terrain couvrant 6 hectares , 15 ares et 75 centiares , au prix de 14 dinars le mètre carré, soit un prix global de 848 mille dinars environ, indique le journal sur la base du contrat conclu à cet effet dont il a obtenu une copie, ajoutant que le ministre des Sports veut acheter le mètre carré à un prix moindre du prix assimilé à un acte de corruption , fixé en 1998, en référence au contrat conclu entre l’agence foncière touristique et Mourad Trabelsi.

Contacté par le journal, l’avocat de Tarak Dhiab a déclaré qu’il n’avait pas connaissance du contrat sur lequel s’est basé le rapport d’expertise, signé par l’agence foncière touristique et  la société SAPRIM dont le mandataire est Mourad Trabelsi.

par -
Retraçant la genèse l’affaire du terrain de Gammarth que le ministre des Sports

Retraçant la genèse l’affaire du terrain de Gammarth que le ministre des Sports, Tarak Dhiab, cherche à récupérer, son avocat, Nabil Akrimi, a rappelé au journal Attounsia, que son client avait présenté, en 1994, une demande à l’agence foncière touristique, en vue d’acquérir un terrain dans la région de Gammarth, pour y construire un complexe sportif destiné aux stages des équipes sportives.

La demande a fait l’objet d’un accord de principe, mais en raison des démêlés que Tarak Dhiab avait avec les proches de Ben Ali et qui lui ont valu l’hostilité du régime déchu, l’agence foncière touristique est revenu sur l’accord de principe et a décide de rejeter la demande.

Cependant, Tarak Dhiab, avant de se voir attribuer le portefeuille des Sports, avait, selon son avocat, présenté un recours gracieux et hiérarchique à l’agence foncière touristique lui demandant de réactiver l’accord qui a été annulé, alors que l’autorisation afférente à ce terrain à été octroyée à un gendre du président déchu.

Tarak Dhiab a obtenu gain de cause en s’appropriant le terrain, objet du litige, sans pour autant que soit mentionné le prix du mètre carrer. C’est alors que Tarak Dhiab a chargé son avocat d’obtenir auprès du tribunal de première instance de Tunis, la désignation d’un expert pour la fixation de la valeur du terrain.

Toutefois, le rapport de l’expert n’a pas été accepté par l’agence foncière touristique, et la défense a saisi la justice pour statuer , selon l’avocat, sur une demande de recouvrement d’un droit spolié..

par -
Le ministre des Sports dan le gouvernement provisoire

Le ministre des Sports dan le gouvernement provisoire, Tarak Dhiab, s’emploie à exploiter sa position de ministre en vue d’acquérir un terrain relevant des domaines de l’Etat d’une superficie de 6 hectares environ , situé dans la région de Gammarth pour y construire un complexe sportif et touristique à un prix beaucoup moindre que son prix réel, selon le journal Achourouk.

Bien que ce lot de terrain compte parmi les fleurons de la région eu égard à sa position stratégique, le ministre n’en démord pas pour l’acquérir au prix de 33 dinars 600 millimes le mètre carré, se référant en cela au prix proposé par Mourad Trabelsi, frère de l’épouse du président déchu Ben Ali, en 1998, sujet à une augmentation de 10% par an.

L’agence foncière touristique avait cédé, en 1998, à Mourad Trabelsi un terrain situé à Gammarth , au prix de 14 dinars le mètre carré, un prix sur lequel s’est basé le ministre des Sports dans le cas de l’espèce , en raison de la similitude des deux terrains.

Achourouk indique que l’acquisition par Mourad Trabelsi de ce terrain constitue, aux yeux de la loi, un acte de corruption passible d’une peine de 10 ans de prison ferme .

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Pendant une opération de sauvetage en mer Méditerranée survenue le 23 mai, la garde côtière libyenne s'est approchée des embarcations en détresse, a intimidé...

SPORT

Reseaux Sociaux