Tags Posts tagged with "Tasdir +"

Tasdir +

par -

Dix chefs d’entreprises ont conclu vendredi des conventions avec le Centre de promotion des exportations (CEPEX) pour bénéficier des avantages offerts par le Fonds d’appui à la compétitivité et au développement des exportations  » Tasdir+ « , qui offre une subvention variant entre 50% et 70% du coût du plan de développement des exportations pour les entreprises et les associations professionnelles avec un plafond de 150 mille dinars (md).
« Je bénéficierai, à travers le Fonds TASDIR , d’un remboursement à hauteur de 70 mille dinars pour les opérations d’exportations à réaliser au cours de 2017, ce qui me permettra de faire connaitre mes produits à l’étranger, d’augmenter la valeur ajoutée de mes exportations et de diversifier les marchés à l’export « , a affirmé Rawka Bouali, une des signataires de ces conventions.
Cette jeune entrepreneure de 29 ans qui fabrique des produits cosmétiques naturels et biologiques à base d’algues et d’huile de figue de barbarie projette avec enthousiasme, de conquérir des marchés au Japon et à Dubai (EAU) dans le cadre d’un plan d’exportation qui s’étale de 2016 à 2020.
Le comité de pilotage de TASDIR+, lancé en décembre 2015, a permis de sélectionner 101 entreprises, 13 strat-ups et 19 groupements d’entreprises sur 344 candidatures provenant de 22 gouvernorats,a indiqué la PDG du CEPEX et la présidente de TASDIR+ Aziza Htira, précisant que la sélection des projets a été effectuée selon des critères relatifs principalement à la rentabilité de l’entreprise, l’objet du projet ainsi que le business plan .
Htira a noté lors d’un point de presse tenu à cette occasion que l’équipe d’expert de Tasdir+ a effectué des visites aux sites de production de ces sociétés afin de s’assurer de la faisabilité, de la cohérence et de l’efficacité des plans d’export des sociétés. Un dinar investi à l’export permet un retour sur investissement de 10 dinars, selon ses propos.
Les plans de développement des exportations des entreprises montrent que ces dernières s’orientent de plus en plus vers les pays de l’Afrique de l’Ouest notamment, la Cote d’Ivoire outre la prospection des marchés de l’Afrique de l’Est et les marchés anglophones, a-t-elle indiqué, notant que d’autres destinations sont également, ciblées par certaines entreprises retenues, telles que la Russie et l’Europe de l’Est.
La stratégie d’exportation lancée par la Tunisie, dont le déficit commercial a atteint au cours du premier semestre 2016, 6034,1 MD, vise à porter la contribution des exportations dans le PIB de 35% à 42% et d’atteindre une croissance de 6% des exportations.
Le fonds TASDIR+ fait partie du programme de développement des exportations (PDE3) financé par un prêt de la Banque mondiale de 35,8 MD. Mille entreprises devraient bénéficier de l’assistance technique, des services du conseil et de l’appui financier fournis par ce fonds avec 100 implantations à l’étranger.

par -

Le Centre de promotion des exportations (Cepex) a abrité ce vendredi 15 juillet un point de presse au cours duquel ont été présentées les avancées du programme d’appui à la compétitivité et au développement des exportations, Tasdir+, un projet élaboré en coopération avec la Banque mondiale.

Tasdir+ fait partie du dispositif global pour développer les exportations, il a été mis en route en décembre 2015. Depuis les promoteurs de Tasdir+ ont mené une vaste campagne de communication, en partenariat avec les structures professionnelles et les organismes patronaux, notamment les chambres de commerce et de l’industrie régionales. Une vingtaine d’événements ont été organisés sur l’ensemble du territoire tunisien, ce qui a permis au premier appel à candidatures, bouclé en février 2016, d’intéresser 344 opérateurs en provenance de 22 gouvernorats.

A signaler que l’un des objectifs initiaux de ce programme est d’offrir une rampe de lancement aux entreprises des régions intérieures. D’ailleurs un traitement de faveur leur a été réservé lors du choix de ce premier lot.

Au final, 101 entreprises, 13 start-ups et 19 groupements d’entreprises ont été retenus par le comité de pilotage de Tasdir+. Tous les sélectionnées reçoivent une visite et un soutien personnalisé de l’équipe de spécialistes de Tasdir+, le but étant d’avoir toutes les garanties sur la viabilité, la pertinence et l’efficacité des plans export bénéficiant de primes spécifiques.

À fin juin 2016, 70 bénéficiaires parmi les 137 entreprises présélectionnées avaient déjà été visitées, ce qui a permis d’apporter les correctifs nécessaires sur les business plans export, multipliant ainsi les chances de succès.

Jusqu’à maintenant 58 dossiers ont été avalisés pour un investissement global de 10 millions de dinars, qui seront subventionnés à hauteur de 5,17 millions de dinars. On attend de cet effort financier 10 dinars de recette à l’export pour un dinar investi.

Une analyse des dossiers passés à la loupe montre que les entreprises ont tendance à jeter leur dévolu sur l’Afrique de l’Ouest, notamment la Côte d’Ivoire.

par -

Le Fonds d’Appui à la compétitivité et au Développement des Exportations «Tasdir+ » qui fait partie du PDE 3 (programme de développement des Exportations), cible l’accroissement des exportations des entreprises tunisiennes, la diversification des marchés, le développement des exportations des produits à haute valeur ajoutée et le soutien des associations professionnelles et des groupements d’entreprises dans leurs démarches à l’international, a affirmé, jeudi, Chafia Chelbia Ghézal, directrice-coordinatrice de «Tasdir+».
Intervenant à un débat organisé jeudi à Tunis conjointement par les chambres de commerce et d’industries tuniso-française, tuniso-italienne et tuniso-allemande, Ghezal a précisé que ce fonds ciblera durant cinq ans 500 entreprises de biens, 500 entreprises de services, 100 associations et groupements professionnels et 100
implantations à l’étranger. D’après elle, sont éligibles, les entreprises de droit tunisien qui produisent des biens et services destinés à l’export, les consortiums, les associations professionnelles qui interviennent dans le domaine de l’exportation, les candidats bénéficiaires du FAMEX 1 ou 2, sous condition que le plan de développement des exportations n’intègre pas des actions déjà réalisées dans le cadre du FAMEX 2.
« Tasdir + » concerne également les entreprises publiques, celles d’import-export et celles bénéficiant de soutien d’un autre programme ou fonds.
Le fonds prévoit pour les entreprises adhérentes, des conseils et une assistance technique, en adaptant leur plan d’exportation aux spécificités du marché et du produit et en les accompagnant afin d’adopter les bonnes pratiques pour approcher les marchés cibles. Il prévoit également un appui financier, en prenant en charge 50% du coût du plan de développement des exportations pour les entreprises et 70% pour les associations professionnelles. Selon Ghezal « Tasdir + » accorde à chaque bénéficiaire un plafond de 150 mille dinars et un plafond de 200 mille dinars en cas d’implantation à l’étranger.
Les participants au débat ont demandé des éclaircissements sur les conditions d’éligibilité à ce fonds. Ghezal a affirmé que « Tasdir+ » adoptera une démarche plus souple auprès des entreprises des services afin d’introduire un nombre équitable (50%) à celui des entreprises industrielles.
Pour l’agriculture, elle a évoqué certaines difficultés (absence de lois) qui font obstacle à la fidélisation de la relation entre l’exportateur et le producteur.

TAP

par -

Environ 320 entreprises ont soumis, depuis décembre 2015 jusqu’à ce jour, leurs candidatures au programme du Fonds d’Appui à la Compétitivité et au Développement des Exportations (Tasdir+), a déclaré la directrice coordinatrice du Fonds d’appui à la compétitivité et au développement des exportations (FACDE) Chefia Chelbia. Intervenant au cours d’une « matinée d’information », tenue mercredi, à l’initiative de la CONECT sur le programme Tasdir +, Chelbia a fait savoir que 120 entreprises seront sélectionnées, au cours de la 1ère étape, qui s’étale du décembre 2015 au septembre 2016.
Tasdir + qui s’étale sur 5 ans, visera environ 500 entreprises du secteur des services et 500 unités actives dans la production outre 100 groupements et associations professionnels et 100 entreprises qui cherchent à s’implanter à l’étranger. Une enveloppe de 22 millions de dollars (environ 45 millions de dinars) sera consacrée au développement des sociétés privées dans tous les secteurs et la prospection de marchés étrangers. Tasdir + prend en charge 50% du coût du projet (150 mille dinars valeur maximale) et 70% du coût du projet pour les entreprises qui veulent s’implanter à l’étranger (200 mille dinars).
Ce programme offre un service de consulting et d’appui technique à l’instar de l’élaboration du plan d’affaires ? l’assistance des actions de commercialisation à l’instar la mise en place d’un site web, l’insertion dans des guides et revues publiés à l’étranger et l’utilisation des différents supports publicitaires, selon Chelbia.
Tasdir + couvre les opérations de développement du produit (création d’un label commercial, obtention des certificats nécessaires pour l’accès aux marchés internationaux…) et les opérations de développement des sociétés (étude de faisabilité pour s’implanter à l’étranger, les coûts de participation aux marchés publics à l’étranger…). Le président du bureau régional de la CONECT de l’Ariana Adnène Bouassida a souligné la nécessité de faire connaître le programme Tasdir + qui relève du 3ème Projet de développement des exportations (PDE3), auprès des industriels tunisiens.
Bouassida a mis l’accent sur l’importance de créer de nouvelles liaisons aériennes avec les pays africains afin de développer les exportations tunisiennes.

TAP

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Sophia Genetics, leader mondial de la médecine basée sur les données, a dévoilé aujourd’hui depuis la Réunion Annuelle du Collège Américain de Génétique et...