Tags Posts tagged with "tataouine"

tataouine

par -
0
La Tunisie est entrée dans un nouveau cycle politique: Elle  était dans une transition politique difficile qui a été marquée par des phases

Un militaire positionné au niveau de la région de Sammar, du gouvernorat de Tataouine a été blessé par erreur, dans l’après-midi du samedi 3 décembre 2016 par une balle provenant de son arme, rapporte Jawhara Fm.

Blessé au niveau du pied, le soldat a été transféré d’urgence à l’hôpital de Gabès pour recevoir les soins nécessaires. Son état est stable, selon la même source.

par -
0

L’exploitation du projet gaz du Sud « Nawara », à Tataouine, démarrera au début de 2018, a annoncé la ministre de l’Energie, des mines et des énergies renouvelables, Hela Cheikhrouhou.

Elle a ajouté lors d’une rencontre de presse à l’occasion de la visite qu’elle a effectuée, hier samedi 22 octobre 2016, à la zone industrielle de Gabès que les efforts sont axés, actuellement, sur la résolution des problèmes qui risquent de retarder les travaux de ce projet.

Le taux d’avancement dudit projet a atteint environ 60% et celui des travaux de l’unité de traitement final en cours d’exécution dans la zone industrielle à Gabès est de 75% ,sachant que 90% des équipements devant être installés dans cette unité l’ont été, selon des données présentées par les responsables dudit projet.

Le projet gaz du sud dont le coût s’élève à 2500 millions de dinars (MD) se compose notamment d’une unité de traitement préliminaire à Nawara, à Tataouine, d’une autre de traitement final dans la zone industrielle de Gabes et d’un pipeline de transport du gaz reliant entre les deux unités sur une distance de 370km.

Cheikhrouhou a précisé qu’un programme d’investissement dans les énergies renouvelables sera annoncé prochainement et changera radicalement l’exploitation de ces énergies, tout en impactant positivement l’activité des technopoles qui désirent bénéficier de ces investissements, comme il en est le cas pour le pôle technologique et industriel de Gabes.

La ministre, qui était accompagnée de Hichem Hamdi, secrétaire d’Etat chargé des mines, a pris connaissance de la marche de l’activité dans une unité du groupe chimique tunisien (GCT) ainsi que des programmes de développement et environnementaux que le groupe compte réaliser.

Elle s’est également enquise de la réalisation du projet de réduction des gaz d’ammonium auquel a été consacrée une enveloppe de 16 millions de dinars et dont la fin de la réalisation est prévue pour mi-2017.

Cheikhrouhou s’est rendue à l’usine d’acide phosphorique où elle a inspecté l’activité de l’unité pilote de production d’acide citrique utilisé dans les produits alimentaires.

Elle a également pris connaissance à la société Al Kimia, à Gabes, d’un projet en cours de réalisation par cette société pour répondre à ses besoins en énergie et consistant en la mise en place d’un cogénérateur d’un coût de près de 5 millions de dinars.

par -
0

Le député de Nidaa Tounes Taieb Madani a affirmé que des étrangers volent des météorites martiennes dans la délégation de Beni Mehira, au gouvernorat de Tataouine.

La chute en grande quantité des météorites de la planète Mars se produit entre les mois d’octobre et décembre dans la région en question, a rapporté ce vendredi 21 octobre 2016 le quotidien Al Sarih.

par -
0

Des composantes de la société civile dans le gouvernorat de Tataouine ont pris connaissance des projets programmés dans la région et des raisons de leur interruption, lors d’une réunion tenue hier mercredi, entre des présidents d’associations dans la région et des responsables du commissariat régional de développement agricole.
Parmi ces projets, le pôle technologique qui avait démarré depuis 2014 moyennant une enveloppe de 600 mille dinars, a indiqué Lotfi Rhouma, membre de la coordination des associations au correspondant de la TAP, soulignant que des mouvements de protestation seront organisés pour revendiquer la poursuite des travaux.
Le directeur général de l’institut des régions arides a affirmé que ce projet prometteur a été bloqué en raison de l’installation d’une citerne de stockage du carburant de contrebande qui est saisi par les services de la douane, soulignant que tous les documents sont prêts pour le redémarrage du projet.
Cette citerne de carburant a entravé la poursuite du projet du pole technologique qui couvre toute la région « El Kordhab » et le centre de formation professionnelle agricole relevant de cet institut », a-t-il dit.
Ce responsable a signalé qu’une correspondance a été envoyée aux différentes parties concernées pour le changement de l’emplacement de cette citerne, surtout que son installation n’a pas été faite selon des normes légales.

par -
0

Les unités de sécurité à Tataouine ont arrêté 16 personnes qui font l’objet d’avis de recherche, a indiqué une source sécuritaire au correspondant de la TAP.
Ont été saisis, également, lors de cette campagne sécuritaire menée dimanche, 60 moyens de transport (véhicules et motocyclettes), 3000 litres de carburants de contrebande, 300 bouteilles d’eau d’origine inconnue et 58 mille pièces de pétards, a ajouté la même source.
Les unités de sécurité à Tataouine ont intercepté également deux étrangers (de nationalité marocaine) qui tentaient de franchir illégalement les frontières et dressé plusieurs procès-verbaux contre des contrevenants.

par -
0
On croit savoir

Le ministre de la Justice Ghazi Jeribi qui était en déplacement, jeudi, dans le gouvernorat de Tataouine, a indiqué que le ministère réexaminera la carte judiciaire après le parachèvement de la mise en place du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), à travers notamment l’informatisation des archives judiciaires et l’adoption d’une stratégie qui permet d’accélérer les délibérations.
Le ministre s’est enquis des conditions de travail dans le tribunal de première instance de Tataouine et pris connaissance des préoccupations de la famille judiciaire en ce qui concerne notamment le manque de magistrats dans plusieurs spécialités, de greffiers et de secrétaires, s’engageant à satisfaire ces demandes.
Ghazi Jeribi a pris connaissance également du schéma d’extension du tribunal de première instance de Tataouine qui sera réalisé grâce à un coût global d’environ deux millions 300 mille dinars et du plan du lot de terrain qui sera aménagé pour la construction du siège de la section régionale du tribunal foncier dans la région.

par -
0

Le ministre de l’éducation, Néji Jaloul a inauguré, hier mercredi, au nouveau siège du centre régional de recyclage et de formation continue de Tataouine, un centre de recherches et du livre, qui vient d’être crée à l’initiative du ministère en collaboration avec l’association Almadanya et la maison d’édition suisse « Payot ».
Unique en son genre en Tunisie, ce centre dispose de quatre salles de lecture dont une est réservée exclusivement aux enfants, d’une bibliothèque numérique, et d’une salle de théâtre, a fait savoir la présidente du projet au sein de l’association, Olfa Ben Arous.
La bibliothèque numérique, a-t-elle indiqué, comporte près de 17 mille ouvrages diversifiés en plusieurs langues dont l’arabe, le français, l’anglais et l’allemand, précisant que le tarif d’abonnement à cette bibliothèque est symbolique.
Ben Arous a, par ailleurs, souligné que ce centre comporte plusieurs ouvrages de référence qui devront aider les étudiants de la région dans leurs études, ajoutant, qu’ils ne seront plus désormais contraints de se déplacer dans les grandes villes pour mener leurs recherches.
Cette visite a été également l’occasion, pour le ministre de l’éducation, de se rendre au collège de Sammar où il a pris connaissance des préoccupations du corps éducatif et des élèves, ayant trait principalement à la problématique du transport scolaire.
Jaloul a, dans ce contexte, souligné qu’il n’existe pas, pour l’instant, des solutions à ce problème, indiquant, néanmoins, que son département œuvre à mettre des bus à la disposition des élèves par intermédiaire de la société régionale de transport de Médenine et de l’office des affaires de l’éducation dont la création est prévue pour le début de l’année prochaine.

par -
0

Un sit-in a été observé, lundi, Place du peule, à Tataouine, suivi d’une marche à l’appel de l’Union régionale du travail (URT), des représentants de la société civile et des partis politiques dans la région, en prévision de la grève générale régionale annoncée pour mardi, 4 octobre 2016. Les participants ont appelé le gouvernement à honorer ses engagements concernant l’emploi et les projets de développement.
Une délégation de l’URT et de représentants d’organisations nationales et de la société civile devait rencontrer, ce matin, au siège du ministère des Affaires sociales une délégation gouvernementale pour examiner des questions restées en suspens dont le projet de gaz du sud, la réintégration des employés licenciers de la société Bouchamaoui, la priorité aux jeunes de la région dans le recrutement au Sahara, la concrétisation du principe de la discrimination positive en faveur de la région et l’amélioration de l’infrastructure.
L’Union régionale de l’industrie, du commerce et de l’artisanat à Tataouine avait déclaré dans une motion rendue publique, dimanche, qu’elle ne participera pas à la grève générale régionale appelant ses affiliés à ouvrir, mardi, leurs locaux, tout en soulignant sa solidarité avec les revendications de la région pour le développement et l’emploi.

par -
0

Le bureau régional de l’UTICA à Tataouine a appelé ses adhérents à ne pas participer à la grève générale programmée pour ce mardi 4 octobre 2016, soulignant que l’Utica n’a pas été consulté avant la prise de cette décision, rapporte Mosaïque Fm.

Rappelons que l’Union Régionale du Travail à Tataouine a avait appelé les habitants de la région à observer une grève générale le 4 octobre en signe de protestation contre l’absence de développement dans la région, le blocage des projets et la hausse du taux de chômage.

Une réunion doit avoir lieu aujourd’hui 3 octobre 2016 au siège de l’ETAP et ce en présence d’une délégation du gouvernorat de Tataouine pour l’examen des revendications des habitants de la région.

par -
0

Un citoyen originaire de Tatatouine, Lotfi Rehouma a affirmé que sa famille compte porter plainte contre une clinique privée à Gabes, après qu’une personne du staff médical ait oublié des compresses dans l’abdomen de son père lors d’une opération chirurgicale, qui leur a coûté 12 mille dinars.

Dans une déclaration dimanche à Shems Fm, Lotfi Rehouma a précisé que sont père a eu des complications après l’opération qu’il a subi en avril dernier. Vu la dégradation de son état, durant ces derniers temps, le père a été transporté à l’hôpital régional de Tatatouine où il a subi une seconde intervention chirurgicale. En ouvrant son abdomen, des compresses y ont été découvertes.

par -
0

Quelque 20 mille paquets de cigarettes de luxe d’une valeur de près de 100 mille dinars chargés à bord d’un véhicule tout-terrain sans plaque d’immatriculation ont été saisis par une patrouille des Douanes dans la localité d’El Morra dans la délégation d’Essammar (gouvernorat de Tataouine) , a indiqué une source douanière.
Une autre quantité de cigarettes de luxe a été également saisie à bord d’un autre véhicule par une patrouille de la garde nationale à El Morra, a encore dit la même source.
Une patrouille douanière à Remada, a mis en échec vendredi une tentative de contrebande d’une importante quantité de pétards et de cigarettes, selon la même source.

par -
0

Les unités de la Garde nationale de la délégation de Remada, relevant du gouvernorat de Tataouine, ont mis en échec, hier,  une opération de contrebande de 970 tapis de différentes tailles d’une valeur de 133 mille dinars, à bord de trois camions.

A noter que les véhicules utilisés valent environ 45 mille dinars, rapporte ce jeudi 29 septembre 2016 la radio Cap fm.

par -
0

Les unités sécuritaires à Tataouine ont arrêté, lundi, trois personnes soupçonnées de faire passer illégalement des jeunes vers l’Europe à partir de la Libye, a indiqué une source sécuritaire au correspondant de la TAP.
 » Les passeurs, originaires du Maghreb, ont été placés en détention « , a précisé la même source, ajoutant que les membres du réseau ont admis avoir convoyé clandestinement, à partir de la Libye, des Tunisiens vers l’Italie.

par -
0

– La société  » environnement, plantation et jardinage  » à Tataouine, a signé lundi trois accords de sous-traitance avec le conseil régional, le conseil municipal et la direction régionale de l’équipement et de l’habitant à Tataouine, pour annoncer ainsi le démarrage de ses activités après avoir recruter une équipe administrative en mois de mars dernier.
Le coût global des accords conclus est estimé à 500 mille dinars, dont les travaux consistent, selon la déclaration du président directeur général de la société, Mosbah Zakaria, notamment en l’aménagement du parc à la cité nouvelle Tataouine et l’aménagement de l’entrée de la ville de Sammar.
Selon Mosbah Zakaria, ces travaux nécessitent une vingtaine d’ouvriers, précisant qu’un concours sera lancé bientôt pour les recruter, en début du mois d’octobre. Il a affirmé que l’objectif de la société actuellement est de couvrir les dépenses.
La société  » environnement, plantation et jardinage  » a été créée en mois de septembre 2015 après un parcours de militantisme des habitants de la région durant les premières années après la révolution afin de lancer le processus de développement dans le gouvernorat de Tataouine.

par -
0

Les forces de la Garde Nationale ont déjoué, dimanche 25 septembre 2016, une tentative de contrebande de plus de trois mille paquets de tabac à bord d’une camionnette qui ne porte pas de plaques d’immatriculation, rapporte Mosaïque Fm.

Le chauffeur du camion s’est enfuit mais la camionnette a été saisie et les marchandises à son bord saisies. La valeur des quantités de tabac saisies sont estimées à plus de 150 mille dinars, indique la même source.

par -
0

Un soldat est décédé dimanche 25 septembre 2016, des suites de ses blessures par sa propre arme, dans la zone militaire tampon de Dhiba à Tataouine, a indiqué le porte-parole du ministère de la Défense Belhassan Oueslati à l’agence TAP.

Une enquête a été ouverte pour élucider les circonstances de l’incident.

par -
0

Deux takfiristes ont été appréhendés, vendredi, à Oued Nekrif à Remada, gouvernorat de Tataouine, par les unités de la Garde nationale.
Au cours de l’interrogatoire, mené par la brigade des recherches et d’investigation de la Garde nationale, ils ont reconnu avoir tenté d’entrer clandestinement dans le territoire libyen pour rejoindre des groupes terroristes.
Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, publié, samedi, les deux individus ont été placés en garde à vue. Ils sont poursuivis pour appartenance à une organisation terroriste.
Un autre salafiste takfiriste a été interpellé, vendredi, à Sidi Ali Ben Aoun (gouvernorat de Sidi Bouzid), en possession d’une banderole portant le logo du groupe terroriste de Daech et de séquences vidéo et commentaires faisant l’apologie de ce groupe, indique la même source.
L’individu en question a été également placé en garde à vue et est poursuivi pour suspicion d’appartenance à une organisation terroriste.

par -
0

L’Association médicale à Tataouine a organisé, vendredi et samedi, en collaboration avec le programme Responsabilité sociétale des entreprises pétrolières, un convoi médical auquel ont participé cinq médecins spécialistes.
Ont été effectuées, au cours de ces journées, 60 consultations en dermatologie, 25 en psychiatrie, 23 en neurologie et 65 en ophtalmologie dont 4 interventions chirurgicales.
L’équipe médicale qui a effectué cette visite, à Tataouine, pour la deuxième année consécutive, n’a pu prendre en charge que 12% des malades venus en grand nombre vu l’absence de ces spécialités dans la région, regrette le président de l’association médicale, Moncef Dorza.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Projet novateur en faveur des entreprises africaines et de leur croissance, l’Initiative AfroChampions vient d’être officiellement lancée à Bamako, au Mali, lors d’un diner...