Tags Posts tagged with "TAV, Tunisie, aéroport Enfidha-Hammamet"

TAV, Tunisie, aéroport Enfidha-Hammamet

par -
Malgré les difficultés auxquelles fait face

Malgré les difficultés auxquelles fait face, depuis 3 ans, l’opérateur des deux aéroports internationaux, Monastir Habib Bourguiba et Enfidha-Hammamet, TAV Tunisie, a confirmé, lundi 16 avril 2012, au cours de la 47ème réunion du Conseil d’Administration des Groupes de Travail du Conseil International des Aéroports d’Afrique (ACI) son adhésion au Conseil international des aéroports pour la région d’Afrique (ACI Afrique). Cette adhésion souligne, en effet, la position exceptionnelle qui est celle de TAV Tunisie au niveau du continent africain en tant qu’opérateur de l’aéroport Enfidha-Hammamet, l’un des aéroports les mieux équipés sur le continent africain. Pour TAV Tunisie, adhérer à l’ACI, c’est consacrer davantage son positionnement comme opérateur majeur d’aéroports sur le continent africain et mettre à profit l’expertise et le savoir-faire reconnus, qui sont les siens en tant que compagnie affiliée du groupe turque TAV qui assure l’exploitation des deux aéroports, depuis l’année 2009.

« TAV Tunisie ne ménagera aucun effort pour jouer un rôle constructif et efficace dans les différentes activités du Conseil et d’y mettre à profit son savoir-faire et son expertise en vue d’assurer le niveau optimum de coopération et de standardisation des diverses opérations des aéroports sur le continent africain et ce, selon les normes internationales, notamment dans le domaine de la sécurité, de la facilitation aux passagers, des technologies de l’information et de la préservation de l’environnement », a indiqué Haluk Bilgi, PDG de TAV Tunisie et directeur du groupe TAV Aéroports pour la région d’Afrique.

Pour Pascal Komla, président de l’ACI Afrique, l’adhésion de TAV Tunisie à l’ACI est un atout de nature à lui permettre de contribuer sûrement et efficacement au renforcement des activités du Conseil. L’ACI est une association à but non lucratif représentant les aéroports commerciaux dans le monde. Elle est divisée en cinq zones géographiques, à savoir Afrique, Asie-Pacifique, Amérique Latine et Amérique du Nord. La région ACI-Afrique compte 59 membres dans 47 pays exploitant 249 aéroports.

Le Conseil International des aéroports (ACI) œuvre, en outre, à promouvoir les intérêts de ses membres et de l’excellence professionnelle dans le domaine de la gestion des opérations des aéroports et offrir aux passagers et aux usagers des aéroports un système de transport aérien sûr, sécurisé, efficace et écologiquement responsable.

Sur un autre plan, étant donné que le trafic aérien et le nombre de passagers continuent d’augmenter de manière constante, la communauté aéronautique se doit d’améliorer le niveau de la sécurité dans tous les aéroports du monde. En effet, selon les récentes prévisions de l’ACI, il y aura, à l’horizon de l’année 2029, plus de 10 milliards de passagers et 130 millions de mouvements d’aéronefs par an. Ce qui veut dire que, outre les autres mesures opérationnelles, il faudra doubler la capacité actuelle des aéroports au monde, au cours des 15 prochaines années pour faire face à cette demande accrue.

La croissance accélérée du nombre des passagers, du volume du fret et des mouvements d’aéronefs imposera, en effet, un fardeau supplémentaire à un système sous pression constante pour maintenir les niveaux de sécurité. Le programme universel d’Audits de la supervision de la sécurité de l’OACI et qui porte sur l’année 2009, a montré que 70% des Etats n’ont pas établi ni mis en œuvre un programme de sécurité des pistes pour prévenir les incursions sur piste. Plus encore, 44% des Etats n’ont pas réussi à mettre en œuvre les normes de l’OACI en matière de certification des aérodromes.

Le programme a montré également que 50% des Etats ne demandent pas la mise à l’essai des plans d’urgence d’aérodrome ni la mesure des caractéristiques de friction et 38% des Etats ne s’assurent pas que les exploitants d’aérodromes se conforment aux exigences en matière de services d’exploitation et d’installations physiques.

Il y a lieu d’indiquer que, dans le cadre de sa mission de promotion d’une plus grande sécurité aux aéroports, l’ACI a mis au point le programme en matière de sécurité aéroportuaire baptisé : Airport Excellence (APEX) in Safety. Soucieux de garantir la sécurité en tant que priorité absolue du Conseil, ce programme se fonde sur les normes de l’OACI et sur les meilleures pratiques de l’ACI. L’Apex allie le mandat de la conformité à la réglementation et les besoins effectifs de l’exploitation aéroportuaire quotidienne afin d’optimiser l’efficacité opérationnelle tout en renforçant les normes de sécurité.

Khadija Taboubi

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Au Maroc la lutte contre la corruption est dans toutes les têtes, notamment dans celles des autorités, comme du reste en Tunisie en ce...

SPORT