Tags Posts tagged with "technopole, Gafsa,"

technopole, Gafsa,

par -
Après le retard affiché au niveau de la réalisation de la technopole de Gafsa faute d’absence d’une vision claire et d’une étude appropriée

Après le retard affiché au niveau de la réalisation de la technopole de Gafsa faute d’absence d’une vision claire et d’une étude appropriée, l’équipe d’experts tunisiens, en coordination avec des cadres coréens, est parvenue à identifier les spécificités, les composantes ainsi que les domaines de son intervention.

Après un long travail, cette équipe composée de 8 experts a réussi à mettre en place le plan d’action relatif à ce projet d’envergure dont la principale finalité est de contribuer davantage au développement de Gafsa.

A cette occasion, une rencontre s’est tenue, ce mardi 19 novembre, autour du thème « le développement de la technopole dans la région de Gafsa ». Il s’agit d’approfondir la réflexion sur cette technopole qui pourrait résoudre l’ensemble des problèmes de cette région.

En effet, Gafsa dont la population s’élève à 338 mille habitants fait encore face à plusieurs difficultés avec un taux de pauvreté qui ne cesse de grimper pour atteindre 13% et un indice de la commodité de vie inférieure à la moyenne nationale.

Les intervenants à cette occasion ont mis l’accent sur l’importance de ce projet, eu égard à sa dimension stratégique. Ridha Klai, directeur général de l’infrastructure Industrielle et Technologie au ministère de l’Industrie se dit enthousiaste quant aux résultats affichés. « Après ce retard, nous avons réussi à cerner les missions de cette technopole, considérée comme une plateforme visant le rassemblement des industriels à Gafsa », nous a expliqué Ridha Klai, avant d’ajouter que « l’on a tiré profit de l’expérience coréenne dans le domaine des technopoles. Rappelons que la Corée du Sud dispose actuellement de 18 technopoles avec un coût moyen de 918 millions de dinars ciblant 1507 entreprises dont l’enjeu principal est la duplication des projets à la faveur de l’existence de nombreux établissements de soutien des PME. Cela nous a fortement aidés à surmonter les lacunes confrontées, liées également à la gouvernance opérationnelle et au cadre réglementaires qui nécessite d’être revu. A partir d’aujourd’hui, les efforts seront multipliés pour entrer dans la phase de réalisation ».

Composée de 4 pôles (industriel, pôle de recherche, pôle du business ainsi que le pôle résidence), cette technopole, dont le coût s’élève à 100 millions de dinars, sera focalisée sur trois domaines précis. Il s’agit de la Mécatronique, des chimies en fine ainsi que des énergies renouvelables.

News Gafsa in Gafsa

Grace à ce potentiel et à l’échange des expertises, la réalisation de cette technopole demeure plus que jamais essentielle pour promouvoir le développement à Gafsa abritant les activités minière et disposant d’un nombre important d’ atouts et d’opportunités. On cite également la main d’œuvre abondante, le faible coût du terrain industriel ainsi que la faculté d’accumulation des capitaux industriels.

Un défi de taille, selon le ministre de l’Industrie, Mahdi Jomaa, signalant que cette réalisation sera une industrie à forte valeur ajoutée orientée principalement vers l’emploi. « Dans l’analyse qu’on a faite, il est important de créer une synergie à travers la création des technologies », a estimé le ministre précisant que la région a besoin d’être boostée vers le développement. Ceci ne se fera qu’à la faveur d’une industrie innovante et non plus du« low cost ».

Pour y parvenir, les participants à cette rencontre soulignent l’importance de se focaliser sur les ressources propres de la région, de mieux communiquer sur les potentialités existantes tout en enchaînant sur une nouvelle culture pour que Gafsa soit une locomotive de développement.

Wiem Thebti .

par -
Après le retard affiché au niveau de la réalisation de la technopole de Gafsa faute d’absence d’une vision claire et d’une étude appropriée

Après le retard affiché au niveau de la réalisation de la technopole de Gafsa faute d’absence d’une vision claire et d’une étude appropriée, l’équipe d’experts tunisiens, en coordination avec des cadres coréens, est parvenue à identifier les spécificités, les composantes ainsi que les domaines de son intervention.

Après un long travail, cette équipe composée de 8 experts a réussi à mettre en place le plan d’action relatif à ce projet d’envergure dont la principale finalité est de contribuer davantage au développement de Gafsa.

A cette occasion, une rencontre s’est tenue, ce mardi 19 novembre, autour du thème « le développement de la technopole dans la région de Gafsa ». Il s’agit d’approfondir la réflexion sur cette technopole qui pourrait résoudre l’ensemble des problèmes de cette région.

En effet, Gafsa dont la population s’élève à 338 mille habitants fait encore face à plusieurs difficultés avec un taux de pauvreté qui ne cesse de grimper pour atteindre 13% et un indice de la commodité de vie inférieure à la moyenne nationale.

Les intervenants à cette occasion ont mis l’accent sur l’importance de ce projet, eu égard à sa dimension stratégique. Ridha Klai, directeur général de l’infrastructure Industrielle et Technologie au ministère de l’Industrie se dit enthousiaste quant aux résultats affichés. « Après ce retard, nous avons réussi à cerner les missions de cette technopole, considérée comme une plateforme visant le rassemblement des industriels à Gafsa », nous a expliqué Ridha Klai, avant d’ajouter que « l’on a tiré profit de l’expérience coréenne dans le domaine des technopoles. Rappelons que la Corée du Sud dispose actuellement de 18 technopoles avec un coût moyen de 918 millions de dinars ciblant 1507 entreprises dont l’enjeu principal est la duplication des projets à la faveur de l’existence de nombreux établissements de soutien des PME. Cela nous a fortement aidés à surmonter les lacunes confrontées, liées également à la gouvernance opérationnelle et au cadre réglementaires qui nécessite d’être revu. A partir d’aujourd’hui, les efforts seront multipliés pour entrer dans la phase de réalisation ».

Composée de 4 pôles (industriel, pôle de recherche, pôle du business ainsi que le pôle résidence), cette technopole, dont le coût s’élève à 100 millions de dinars, sera focalisée sur trois domaines précis. Il s’agit de la Mécatronique, des chimies en fine ainsi que des énergies renouvelables.

News Gafsa in Gafsa

Grace à ce potentiel et à l’échange des expertises, la réalisation de cette technopole demeure plus que jamais essentielle pour promouvoir le développement à Gafsa abritant les activités minière et disposant d’un nombre important d’ atouts et d’opportunités. On cite également la main d’œuvre abondante, le faible coût du terrain industriel ainsi que la faculté d’accumulation des capitaux industriels.

Un défi de taille, selon le ministre de l’Industrie, Mahdi Jomaa, signalant que cette réalisation sera une industrie à forte valeur ajoutée orientée principalement vers l’emploi. « Dans l’analyse qu’on a faite, il est important de créer une synergie à travers la création des technologies », a estimé le ministre précisant que la région a besoin d’être boostée vers le développement. Ceci ne se fera qu’à la faveur d’une industrie innovante et non plus du« low cost ».

Pour y parvenir, les participants à cette rencontre soulignent l’importance de se focaliser sur les ressources propres de la région, de mieux communiquer sur les potentialités existantes tout en enchaînant sur une nouvelle culture pour que Gafsa soit une locomotive de développement.

Wiem Thebti .

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux