Tags Posts tagged with "téléphonie mobile,"

téléphonie mobile,

par -

A fin novembre 2016, la Tunisie comptait 14,486,804 millions d’abonnés aux réseaux de téléphonie mobile des quatre opérateurs. Avec plus de 5,781 millions d’abonnés, Ooredoo reste leader d’un marché dominé par le prépayé (13,5 millions d’abonnés représentant 93 % du parc), suivie par l’opérateur historique Tunisie Télécom (4,656 millions d’abonnés) et orange Tunisie qui dépasse désormais les 3,719 millions d’abonnés.

Le parc total de la téléphonie mobile a enregistré une remarquable diminution de 267,1 mille abonnements au cours du mois de novembre 2016, enregistrant de ce fait une décroissance de 1,8%. Cela dit, le parc mobile revient au seuil atteint au mois de septembre 2015, soit 14,5 millions d’abonnements à la fin de ce onzième mois de l’année 2016.

Le taux de pénétration de la téléphonie mobile a remarquablement diminué de 2,5 points au cours du mois de novembre 2016. Il est revenu de ce fait au seuil de 127,5%, soit le taux atteint 2 ans auparavant. Il est à rappeler que cet indicateur ne reflète pas réellement la pénétration de la population vu qu’une bonne partie des abonnés mobiles disposent de plus d’une SIM (double SIM ou triple SIM, voire même plus).

par -

Tunisie Telecom confirme encore une fois son rôle d’opérateur citoyen à assurer la couverture en très haut débit mobile partout dans le pays.

Il consolide ainsi sa position de l’opérateur N°1 du pays en couvrant toutes les régions, y compris celles où la rentabilité commerciale n’est pas forcément garantie. Le but étant de faire bénéficier tous les Tunisiens de la meilleure connexion.

Ainsi, après la couverture d’Ain Ousaief à Gafsa, Tunisie Telecom réussit encore une fois à surmonter les difficultés naturelles pour désenclaver la zone côtière de Sidi Mechreg dans la délégation de Sejnane (Gouvernorat de Bizerte).Surplombée par des hauteurs montagneuses offrant une vue panoramique favorable au développement des activités touristiques; Sidi Mechreg est également un port de pêche.

Les  habitants et les estivants de cette région profiteront désormais de l’internet mobile garce à Tunisie Telecom ; le seul opérateur  présent.

Tunisie Telecom confirme ainsi son rôle de locomotive de développement du secteur des Télécommunications.

par -

La société MIB, filiale du groupe Slama, acteur incontournable du marché de la téléphonie mobile en Tunisie depuis 1998, vient d’annoncer le lancement officiel de sa propre marque locale de téléphonie mobile. C’est en aspirant à démocratiser le marché de la téléphonie en le rendant accessible à la majorité, que la société MIB a décidé de se lancer dans cette nouvelle aventure commerciale. La nouvelle marque qui sera bientôt commercialisée sur le marché tunisien, dit avoir choisi des «prix malins », c’est-à-dire de 39 à 399 dinars. Parlant de ses nouveaux appareils, le groupe Slama affirme évoque dans un communiqué de presse  une «innovation 100% made in Tunisia ».

Rappelons que MIB (Matériel pour l’Industrie et la Bureautique) est une société du groupe Slama, créée en 1986, emploie près de 300 collaborateurs avec un portefeuille important de clients dans de nombreux secteurs d’activités comme le marquage industriel  et emballage, équipements pour l’industrie textile, activité télécom (Représentant officiel de Tunisie Télécom), activité IT. MIB qui est aussi distributeur officiel de la marque Apple.

par -

L’Agence Nationale de Réglementation des télécommunications (ANRT) a publié un communiqué sur l’évolution du marché de la communication au royaume durant le premier trimestre de l’année 2016.
Selon le communiqué, et partant du prix moyen à la minute, les prix des appels téléphoniques mobiles ont baissé de 29% en fin mars 2016, et ce sur la période d’une année glissante. Le prix est passé d’une moyenne de 0,31 DH à 0,22 DH (HT) à la fin du mois précédent.
La facture Internet moyenne a, quant à elle, vu une hausse de 9% pour atteindre les 24 DH HT par mois en fin mars 2016 contre 22 DH HT en fin mars 2015.
Concernant l’internet 3G, la facture mensuelle moyenne a augmenté de 13%, toujours en fin mars 2016, pour passer à 17 DH HT par client, alors que la facture moyenne ADSL a vu une hausse de 5% pour atteindre les 98 DH HT par client.
Le communiqué indique également que le nombre total de minutes de communication mobile s’est accru de 20,41% durant le premier trimestre 2016, pour atteindre les 14,28 milliards de minutes, alors que le nombre d’SMS a subi une chute de 47,84% pour atteindre les 2,37 milliards d’SMS envoyés.

par -

Dans un communiqué distribué par Maroc Telecom, groupe présidé par Mr. Abdeslam Ahizoune, l’opérateur téléphonique a annoncé ses résultats pour le premier trimestre de l’année en cours.

Le résultat net part groupe a enregistré une hausse de 16% pour Maroc Telecom, qui a également enregistré une hausse de 3% dans le nombre de clients, pour atteindre les 53 millions au total.

Le chiffre d’affaires de Maroc Telecom a, quant à lui, progressé de 0,9% en 2016 contre une tendance à la baisse en 2015 qui a atteint les 0,6%, et ce malgré la forte baissede 30% des prix sur son segment mobile.

« La croissance des résultats consolidés enregistrés par le Groupe est portée par toutes ses activités notamment dans ses filiales africaines. Maroc Telecom confirme ainsi la pertinence de ses choix stratégiques centrés sur l’innovation, l’investissement et la qualité de ses services qui avec l’engagement de ses équipes, assurent au Groupe une croissance rentable», a indiqué Mr Ahizoune dans le communiqué.

par -

Le trafic voix entrant de l’international vers les réseaux mobiles a enregistré une remarquable augmentation de 5,0 millions de minutes au cours du mois de février 2016. Ce qui a été la principale cause de la diminution du trafic voix sortant des réseaux mobiles vers l’international au cours de ce mois (soit 3,1 millions de minutes en moins).

dvhfg

Au cours du mois de février 2016, le trafic voix entrant de l’international aux réseaux mobiles d’Orange Tunisie, de Tunisie Télécom et d’Ooredoo Tunisie a diminué respectivement de 0,3 million de minutes, de 1,1 million de minutes, et de 1,3 million de minutes par rapport à ceux enregistrés au cours du mois précéèdent. Et comme lors des mois précédent, le trafic international entrant de Lycamobile Tunisie a explosé au cours de ce mois et représente désormais 37,2% de tout le trafic mobile entrant de l’international après seulement 4 mois d’exercice. Ainsi, cet MVNO enregistre le trafic international entrant le plus élevé parmi tous les opérateurs. Ce constat est essentiellement dû au fait qu’un client chez Lycamobile dans les pays autres que la Tunisie peut effectuer des communications voix gratuitement avec les clients de Lycamobile Tunisie (l’inverse n’est pas valable). En effet, et durant ce deuxième mois de l’année 2016, presque 100% des communications internationales entrantes à cet MVNO proviennent des pays dans lesquels Lycamobile exerce une activité de MVNO.

par -

Au cours du mois de février 2016, le trafic journalier moyen de la voix mobile a diminué de 3,9 million de minutes par rapport à celui du mois précédent. Même constat pour les trafics journaliers moyens des communications on-net et des communications off-net qui ont diminué respectivement de 2,5 millions de minutes et de 1,4 million de minutes au cours de ce mois. Il est à noter que le trafic voix on-net représente 63,8% du trafic voix national au cours de ce mois, soit presque 10 points de moins par rapport à celui enregistré douze mois auparavant. Conclusion, le Tunisien a moins parlé au téléphone en février (71 millions de minutes) par rapport à janvier (74 millions de minutes).

dovv

Ce qui est aussi intéressant à remarquer, dans les chiffres de février 2016, publiés par l’instance de régulation (INT), c’est que cette baisse a surtout concerné le trafic voix sortant, c’est la taille du trafic on-net ou le trafic voix sur un même réseau qui a été de 45 millions de minutes en février dernier, contre 26 millions de minutes pour le trafic off-net ou trafic voix entre opérateurs. Cela s’expliquerait par les «effets de club» qui sont encouragés à travers des offres tarifaires de type appels entre amis ou familles d’un même réseau.

INT

par -

Au cours du mois de février 2016, l’opérateur historique (Tunisie Télécom) et Orange Tunisie ont enregistré une augmentation de leurs parcs mobiles respectivement de 54,6 mille abonnements et de 32,9 mille abonnements. Ainsi,  ils réalisent chacun un taux de croissance mensuel de 1,0%. De même pour Lycamobile Tunisie, le récent entrant au marché, qui a enregistré une augmentation de 38,3 mille abonnements au cours de ce mois. Par contre, Ooredoo Tunisie a affiché une nouvelle diminution de son parc de 33,1 mille abonnements durant ce mois, soit une décroissance mensuelle de 0,6%.

image001Globalement, Le parc total de la téléphonie mobile a enregistré une augmentation de 92,7 mille abonnements au cours du mois de février 2016, soit une croissance mensuelle de 0,6%. Il est à rappeler que le marché de la téléphonie mobile a été marqué au cours du mois de novembre 2015 par l’entrée de Lycamobile Tunisie, le premier opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO). La grande majorité du parc total de la téléphonie mobile (94,0%) est encore constituée d’abonnements prépayés. Et seulement 5,2% des abonnements de ce parc sont utilisés à des fins professionnelles.

image002Le taux de pénétration de la téléphonie mobile a enregistré une augmentation de 0,7 point au cours du deuxième mois de l’année 2016. Il atteint ainsi le taux de 130,4% à la fin du mois. Il est à rappeler que cet indicateur ne reflète pas réellement la pénétration de la population vu qu’une bonne partie des abonnés mobiles disposent de plus d’une SIM (double SIM ou triple SIM ou voire même plus).

par -

L’Autorité de Régulation des Télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) a fait place nette en retirant les licences de quatre opérateurs de téléphonie mobile, avant que les candidats retenus pour les très convoitées licences globales (incluant la 4G) entrent en scène, après des négociations très serrées. Cette décision entre dans le cadre de l’assainissement du secteur du mobile, un virage pris en 2015 par Bruno Koné, le ministre de l’Économie numérique et de la Poste.

Le libanais Comium et le libyen GreeN Network (groupe Oricel) font les frais de ce tour de vis de l’ARTCI. Le couperet est également tombé sur l’émirien Warid Telecom et l’ivoirien Café Mobile, même s’ils n’étaient plus actifs sur le marché. « GreeN et Comium sont les seuls opérateurs encore en service. Mais, ils fonctionnaient comme des canards boiteux dans un système où tout le monde était à la 3G, ces opérateurs étaient encore en edge ou en 2G », dit une source qui a une fine connaissance du dossier.

Selon Jeune Afrique, ARTCI a donné trente jours à Comium et GreeN Network pour prendre leurs dispositions avec les abonnés et les clients, avant de mettre définitivement la clé sous la porte. Il se murmure que GreeN n’a pas pour autant l’intention de se saborder, il aurait l’intention de défendre ses chances pour arracher la licence globale. « Les discussions se poursuivent avec GreeN qui a opté pour la 4G. Nous espérons que les négociations se finaliseront avant les 30 jours », ajoute la source.

Pour en finir avec cette affaire, sachez que les quatre opérateurs éjectés du marché ont connu beaucoup de déboires. Café Mobile n’a opéré que quelques semaines, Warid n’a jamais pu entamer ses activités, Comium doit encore des gros sous à l’Etat pour l’achat de sa licence. Enfin GreeN Network n’a pas souhaité renouveler sa licence 2G, gardant ses réserves pour la licence globale ; il se dit même qu’il serait prêt à injecter 150 millions de dollars dans la mise à niveau de son réseau pour lui permettre de basculer vers la 4G.

La 4G a tout balayé sur son passage

Depuis un an, les autorités ont décidé de revoir en profondeur le secteur de la téléphonie.
Toutefois la nouvelle licence globale qui est proposée n’est pas à la portée de tous les opérateurs. En effet il faut débourser 100 milliards de Francs CFA (150 millions d’euros) pour l’acquérir, ce qui a en découragé plus d’un. Mais pas Orange et MTN, qui se sont acquittés de la première tranche en décembre 2015. En janvier 2016, Maroc Telecom, qui exploite la marque locale Moov, consent à se plier aux nouvelles normes en vigueur en cassant sa tirelire. Le quatrième opérateur pourrait bien être GreeN Network s’il remplit les conditions fixées.

Enfin sachez qu’en Côte d’Ivoire c’est Orange qui a la pôle position avec 10,8 millions d’abonnés, vient ensuite le sud-africain MTN avec 8,1 millions, puis loin derrière Comium avec un peu plus de 710 000 et GreeN Network avec à peu près 370 000 abonnés.

par -
Le Soudan a la taxe sur la vente des services de téléphonie mobile  la plus élevée  en Afrique du Nord et au Moyen-Orient

Le Soudan a la taxe sur la vente des services de téléphonie mobile la plus élevée en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, selon un nouveau rapport publié par l’Arab Advisors Group. Il est suivi par la Jordanie, la Tunisie et le Maroc.

L’analyse des taux cellulaires dans le monde arabe a révélé que les taux moyens par minute postpayée au Maroc, en Palestine, en Mauritanie, en Tunisie, au Liban et au Koweït sont au-dessus du taux de moyenne minute pendant les heures de pointe

Pour les prépayées tarifs le Maroc, le Liban, la Mauritanie, la Palestine, l’Arabie saoudite, le Koweït et le Qatar ont des taux qui sont au-dessus de la moyenne du minute pour les heures de pointe. L’Egypte et le Soudan ont les plus faibles taux prépayés moyens par minute dans la région.

INTERVIEW

Le PDG de la BIAT, Mohamed Agrebi, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs questions dont principalement la stratégie...

AFRIQUE

Des avions de guerre ont bombardé lundi la ville de Derna, ville côtière de l'Est libyen, a annoncé un témoin à Reuters, dans la...

Reseaux Sociaux