Tags Posts tagged with "terrorisme"

terrorisme

par -
Le réseau social veut pouvoir publier des chiffres précis sur les demandes de données formulées par l'administration américaine et non des fourchettes

Twitter a annoncé mardi 21 mars avoir suspendu 376.890 comptes sur les six derniers mois dans le cadre de sa lutte contre les publications faisant l’apologie du terrorisme, soit 60% de plus que sur la précédente période.

Selon l’agence AFP, Twitter avait commencé à donner ces chiffres il y a un an. En cumulé, le réseau social a supprimé quelque 636.248 comptes avec de tels contenus, sur la période allant du 1er août 2015 au 31 décembre 2016.

Le réseau social a également indiqué avoir engagé depuis 2010 un partenariat avec l’organisme de recherche américain Lumen.

par -

Le Secrétaire général du Mouvement Machrou Tounes, Mohsen Marzouk, a mis en garde, lundi 20 mars 2017, contre la menace qui pèse sur l’indépendance nationale, particulièrement au double plan sécuritaire et économique.
 » L’indépendance de la Tunisie demeure menacée en raison du spectre du terrorisme qui hante le pays et de la crise économique qui le suffoque « , a-t-il averti lors d’un meeting à Kairouan, à l’occasion du 61e anniversaire de l’indépendance.
« Face à l’échec de la politique tunisienne, de la dégradation de la situation économique et de la baisse du pouvoir d’achat du Tunisien, nous devons tout mettre en œuvre pour défendre la bannière nationale et protéger l’indépendance du pays », a-t-il martelé.
A ce propos, il a dit regretter de voir l’économie nationale s’appuyer désormais sur  » l’aumône et l’endettement extérieur « .
 » L’évasion fiscale, l’importation anarchique et l’émergence d’une mafia économique ont considérablement affaibli l’économie nationale « , a-t-il encore déploré.
 » Le Mouvement Machrou Tounes est là pour mettre fin au chaos politique. Il est nourri d’une ferme volonté de diriger le pays pour engager les réformes nécessaires et construire un avenir meilleur  » a-t-il dit.

par -

Des centaines d’établissements scolaires ont récemment fermé dans le nord du Burkina Faso, à la suite de l’assassinat d’un directeur d’école et de menaces proférées par des hommes armés, soupçonnés d’être des jihadistes.

Selon France 24, ce sont les enseignants eux-mêmes qui ont pris cette décision, en l’absence de consignes officielles. Mais certains ont décidé de braver la peur, en continuant de donner des cours directement chez leurs élèves.

Fin janvier, des hommes armés sont passés dans différentes écoles situées dans la province du Soum, dans la région du Sahel. Ils ont demandé aux enseignants d’abandonner le programme actuel, de faire cours en arabe, d’apprendre le Coran à leurs élèves et exigé que les enseignantes portent le voile, sous peine de représailles, avant de partir vers la frontière malienne, a encore ajouté la même source.

par -

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a affirmé ce jeudi 16 mars lors d’une séance plénière consacrée au vote de confiance à deux nouveaux membres du gouvernement que la menace terroriste existe encore malgré les réussites menées par les agents  de Sécurité et de l’Armée.

Il a, dans ce contexte,  appelé tous les Tunisiens à faire preuve de vigilance et d’ajouter que le centre national des renseignements joue un rôle très important au niveau de la coordination entre les deux institutions miliaire et sécuritaire.

par -

Tard dans la nuit d’hier à 00:40, un groupe de terroriste a attaqué une voiture de police dans laquelle se trouvaient 3 agents, à  Janoura du gouvernorat de Kebili.

Les terroristes étaient au nombre de quatre, arrivés sur des motos soudainement et ouvrant le feu sur les policiers qui étaient à l’intérieur de leur véhicule.

Un agent de la police a été tué, un autre est blessé et a subit une intervention chirurgicale.

Côté terroristes, deux ont été tués, un troisième blessé, le quatrième a pris la fuite.

Sur deux des motos de terroristes, la police a découvert des explosifs de fabrication artisanale, neutralisés après l’intervention  d’une équipe spéciale venant de Gabes.

par -

Le ministre de la Défense nationale, Farhat Horchani, a estimé, mardi 7 mars 2017, que « la situation sécuritaire s’est améliorée ».
« La Tunisie vaincra le terrorisme », a-t-il lancé. Il nous faut, impérativement, des solutions radicales pour en venir à bout. Des solutions culturelles, éducatives et de développement, a-t-il précisé.
Participant à la commémoration des évènements de Ben Guerdane, le ministre a souligné l’importance de la stabilité de l’Etat et l’unité du peuple dans la lutte contre le terrorisme qui, a-t-il dit, est « étranger à notre culture et à notre identité ».
« Le terrorisme n’a aucun rapport avec la religion, il est plutôt l’œuvre de groupes criminels auxquels la réussite de la Tunisie ne plaît pas forcément », a-t-il déclaré.
Pour sa part, le ministre de l’Intérieur, Hedi Majdoub a indiqué que « la situation sécuritaire est, dans l’ensemble, stable ». Il n’y a aucune raison de s’inquiéter, a-t-il ajouté, et ce « malgré la persistance de menaces qui exigent vigilance et attention ».
« La Tunisie a réussi à franchir un grand pas en matière de renforcement des capacités des forces de sécurité intérieure », a-t-il noté.
Il a, en outre, indiqué que l’amélioration de la situation sur les frontières revient à la grande coordination entre les forces sécuritaires, les forces armées et les gardes nationaux, estimant que « la surveillance des frontières constituent l’ossature du système de sécurité ».

par -
Un adolescent turc a été arrêté

Après l’arrestation à Istanbul du correspondant du journal allemand Die Welt, Deniz Yücel, Recep Tayyip Erdogan a accusé l’Allemagne de complicité avec le terrorisme ainsi que d’héberger des criminels recherchés en Turquie, rapporte sputniknews.com

Se prononçant lors de la cérémonie de remise des prix Phoenix Awards vendredi soir à Istanbul, le président turc Recep Tayyip Erdogan s’en est violemment pris à l’Allemagne, accusant Berlin d’héberger des terroristes et déclarant qu’un journaliste germano-turc incarcéré en Turquie était un espion, indique le journal Daily Sabah.

Les autorités allemandes « devraient être jugées, car elles aident et hébergent des terroristes », a martelé M. Erdogan.

par -

Le département australien des Affaires étrangères a appelé, ce vendredi 3 mars 2017, ses ressortissants en Tunisie à la vigilance et à éviter de se rendre dans certaines localités tunisiennes – Nafta, Douz, Médenine et Zarzis -, les régions frontalières tuniso-algériennes, le Mont Chaambi…

Ledit département a expliqué cette mise en garde par la collecte d’informations indiquant une éventuelle attaque terroriste qui viserait des lieux touristiques en Tunisie.

Source

 

par -

Les unités des recherches et investigations relevant de la Garde nationale de mateur ont démantelé, à Sajnène au gouvernorat de Bizerte, une cellule terroriste composée de 5 membres, âgés entre 25 et 35 ans.

Tous les membres de la cellule arrêtés ont déjà été condamnés dans des affaires terroristes et ils ont des liens avec des terroristes se trouvant dans les zones de conflits.
Une enquête a été ouverte sur l’affaire et tous les membres ont été différés auprès du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme

par -

Quatre membres d’une même famille ont été interpellés par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et placés en garde à vue, selon l’AFP.

Ce coup de filet a eu lieu après la découverte de produits pouvant entrer dans la composition d’explosifs, affirment des sources concordantes, mercredi 1er mars 2017.

Trois d’entre eux ont été interpellés mardi matin dans le nord de la région parisienne, avant d’être placés en garde à vue, ont indiqué ces sources proches de l’enquête.

Le quatrième homme a, lui, été extrait d’une prison où il était détenu car mis en cause dans un dossier de filière djihadiste, a indiqué la même source.

 

par -

Le ministère de la Défense nationale algérien a annoncé dans un communiqué publié jeudi la découverte d’une importante quantité d’armes près du triangle frontalier avec le Niger et le Mali, au niveau de la zone frontalière dite Taoundert, à l’Ouest de Tin Zaouatine, dans la wilaya de Tamanrasset.

Il s’agit d’une cache contenant une mitrailleuse lourde de type Diktariov, une mitrailleuse de type RPK, trois mitrailleurs de type Kalachnikov, six fusils semi-automatiques de type Simonov, cinq fusils à répétition, pistolet mitrailleur MAT-49, cinq grenades, ainsi qu’une importante quantité de munitions s’élevant à 1.335 balles de différents calibres, indique la même source.

par -

L’Algérie a achevé les travaux de la barrière de sécurité avec la Tunisie. Une fausse a été creusée au niveau des frontières près des communes de Ouargla et Oued souf, nous apprend mosaïque fm.

Le contrôle de la région a été accordé aux unités sécuritaires. Des caméras thermiques seront installées au niveau des frontières, a indiqué la même source.

par -

Selon des données publiées ce vendredi 10 février 2017 par Jeune Afrique, 73.4 millions de dollars est le budget prévu par une proposition de loi, « H.R. 157 », actuellement à l’étude à la Chambre des députés américaine, sur un total de 160,4 millions de dollars d’aide américaine pour la Tunisie tout au long de l’année.

Cette somme comprend la lutte contre le terrorisme, le contrôle et la sécurité aux frontières ainsi que le financement et la formation du corps militaire tunisien. Ce montant est trois fois plus élevé que l’aide accordée en 2014 (environ 24 millions de dollars), a ajouté la même source.

par -

Le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi, a annoncé lors de sa visite à Rome que les frontières tuniso-libyennes seront totalement sécurisées à partir du mois de juillet prochain. D’après les données publiées sur le site tunisie-telegraph, le président de la République a, dans ce contexte, affirmé que la Tunisie et la Libye ont un destin commun. Et de préciser que l’Etat est absent en Libye, donc le devoir de la Tunisie est d’aider le peuple libyen afin de construire un Etat à travers la participation de toutes les parties, sans recourir à une intervention étrangère. Il a ajouté que malgré l’amélioration de la sécurité des frontières tuniso-libyennes, la prolifération du terrorisme et du trafic d’armes est toujours possible.

Le chaos qui règne en Libye depuis la chute de Mouammar Kadhafi pèse très lourd sur la sécurité de la Tunisie. Ce pays est devenu un foyer terroriste qui menace la sécurité de la Tunisie. Des chiffres officiels relèvent que près de 1000 Tunisiens combattent dans les rangs de l’organisation terroriste Daesh en Libye. Ces terroristes représentent une menace pour la sécurité nationale.

De plus, au niveau économique, depuis la révolution et la guerre en Libye, le trafic des contrebandiers s’est intensifié et s’est réorganisé dans les différentes régions du pays. Une étude de la Banque mondiale sur le commerce frontalier a révélé que la Tunisie enregistre chaque année 1.2 Milliard de dinars de pertes dont 500 millions de dinars en droits de douane. Le rapport du « Think Tank » Joussour a pour sa part établi que la contrebande et les importations parallèles représenteraient 2.5% du PIB et 15% à 20% du flux interne des marchandises.

Ce rapport sur le commerce transfrontalier aux frontières terrestres tunisiennes estime que ce business représente plus de la moitié du commerce officiel avec la Libye. 3500 camions et 600 véhicules particuliers passeraient les frontières tous les jours.

On rappelle que le gouvernement a annoncé la fin de la construction d’un système d’obstacles à sa frontière avec la Libye. Ce mur de séparation s’étend sur près de 200 km. Il est  constitué de monticules de sable et de tranchées d’eau, de plusieurs mètres, hauteur et largeur. Ce dispositif est également équipé de matériel électronique sophistiqué.

par -

Cinq terroristes ont été abattus et cinq autres arrêtés par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) au cours du mois de janvier dernier, rapporte APS.

Durant la même période, des corps de deux terroristes ont été découverts, 28 éléments de soutien aux groupes terroristes ont été interpellés et des casemates pour terroristes ont été détruits, précise la même source.

Toujours selon APS, les éléments de l’ANP ont récupéré 23 armes de type kalachnikov, 39 fusils de différents types, 52 caisses de munitions, 5 caches de munitions, 1599 balles de différents calibres, 4 roquettes, deux lance-roquettes, deux mortiers.

par -

Le Carrousel du Louvre, un centre commercial proche du célèbre musée parisien, a été le théâtre, ce matin du vendredi 03 février 2017, d’une attaque à la machette sur une patrouille de l’opération Sentinelle. Un soldat a riposté, touchant l’assaillant de cinq balles et le blessant gravement.

« Après vérification du contenu des deux sacs à dos de l’attaquant, aucun explosif n’a été retrouvé », a précisé le préfet de police.

Le Premier ministre et ex-ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a affirmé qu’on avait « visiblement » affaire à une « attaque à caractère terroriste ». Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête…

par -

Selon un communiqué rendu public par le ministère de la Défense nationale algérien, une cache contenant 52 caisses de munitions et 1.449 balles de calibres 23 mm a été découverte lundi dernier lors d’une patrouille de fouille près des frontières à Bordj Badji Mokhtar.

Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, des éléments de la Gendarmerie, en coordination avec les services de douane, ont appréhendé à Sidi Bel-Abbès trois narcotrafiquants en possession de 197 kilogrammes de kif traités, tandis qu’une quantité s’élevant à 6,4 kilogrammes a été saisie à Bechar/3°RM, lit-on dans ledit communiqué.

par -

Selon des informations rapportées par l’AFP, plusieurs interpellations ont lieu depuis hier mardi en Allemagne au sein de la mouvance djihadiste.

Ce mercredi, la police a procédé, à l’aube, à une cinquantaine de perquisitions dans la région de Hesse (Ouest) et à une arrestation.

D’après le parquet de Francfort, la personne interpellée est suspectée d’être impliquée dans l’attaque du musée du Bardo de Tunis et de la ville de Ben Guerdane, en Tunisie.

En tout, 54 appartements, locaux ou mosquées ont été perquisitionnés dans plusieurs villes proches de Francfort. Plus de 1 000 policiers ont été mobilisés pour ce coup de filet nocturne.

Toujours selon l’AFP, l’homme arrêté est en outre suspecté de diriger une cellule locale de l’organisation djihadiste Etat islamiste. En plus de son rôle supposé dans l’attaque du Bardo et de Ben Guerdane, ce Tunisien de 36 ans est en effet soupçonné d’avoir recruté et dirigé une cellule de 16 personnes, «un réseau destiné à perpétrer une attaque en Allemagne mais qui a été démantelé à un stade précoce sans qu’une cible particulière n’ait encore pu être choisie».

par -

 » La relation entre les groupes terroristes et les contrebandiers est une relation organique. C’est une relation gagnant-gagnant « , a souligné, ce mardi 31 janvier, le premier juge d’instruction près du Tribunal de première instance de Tunis.
 » Les contrebandiers ont besoin d’argent, tandis que les terroristes ont besoin de leurs (contrebandiers) services. Ce rapport est à la fois compatible et profitable pour les deux parties « , a-t-il expliqué.
Invité dans le cadre du Forum de la TAP pour faire la lumière sur  » le crime terroriste et sa relation avec la contrebande « , Kammoun a prévenu que les groupes terroristes pourraient s’adonner directement à la contrebande par le biais de leurs membres ou de tierces personnes.

 » Elément essentiel des activités terroristes, le financement du terrorisme est une opération difficilement détectable, surtout quand elle a lieu à l’intérieur d’un même pays « , a-t-il tenu à préciser.  » Les modes de financement sont multiples et complexes », a-t-il mis en garde.
A ce propos, il a attiré l’attention sur la gravité du financement du terrorisme par le biais des associations caritatives.  » Ce mode de financement est très répandu dans les sociétés musulmanes. Il permet la collecte de fonds importants sous forme de dons, ce qui rend difficile le contrôle de leur mouvement « , a-t-il averti.
Selon le juge d’instruction,  » les dispositions restrictives prévues par le Décret-loi n° 2011-88 du 24 septembre 2011, portant organisation des associations, demeurent insuffisantes et improductives « .
En vertu de l’article N°38 de ce texte de loi,  » toutes les transactions financières de recette ou de dépense de l’association sont effectuées par virements ou chèques bancaires ou postaux si leur valeur dépasse cinq cents (500) dinars. La fragmentation des recettes ou des dépenses dans le but d’éviter le dépassement de la valeur sus-indiquée, n’est pas permise « .

Dans le même contexte, Mohamed Kammoun a fait état des insuffisances de la Loi organique n° 2015-26 du 7 août 2015, relative à la lutte contre le terrorisme et la répression du blanchiment d’argent qui, a-t-il détaillé, prévoit dans l’article 114 que  » toute opération d’importation ou d’exportation de devises, dont la valeur est supérieure ou égale à un montant déterminé qui sera fixé par arrêté du ministre chargé des finances, doit, à l’entrée ou à la sortie ou lors d’opérations de transit, faire l’objet d’une déclaration aux services douaniers « .
Selon lui,  » ce texte de loi est limité pour deux motifs « . Premièrement, la valeur minimale du montant soumis à une déclaration est élevée. Le montant s’élève à 10 mille dinars. Deuxièmement, l’importation des diamants et des pierres précieuses n’a pas été mentionnée dans la loi en question, a-t-il souligné.
A ce propos, le juge d’instruction près du Tribunal de première instance de Tunis a défini le transfert physique de fonds comme étant  » tout transport physique d’argent, d’actions, ou de bijoux (or et pierres précieuses) à l’intérieur d’un même pays ou entre les pays par l’intermédiaire de personnes physiques et le plus souvent dissimulés dans les valises ou les voitures « .

par -

« Plus de 200 djihadistes tunisiens ont été abattus lors des multiples raids aériens menés par les forces de l’armée libyenne et américaine contre des camps de Daech à Syrte, en Libye.

Suite à ces opérations, 13 enfants âgés entre 2 ans et 8ans ont été capturés et par la suite emprisonnés dans la prison de Maitigua. Six autres gamins sont toujours portés disparus ». C’est ce que nous a révélé, ce lundi 30 janvier, Mustapha Abdelkebir, spécialiste des affaires libyennes.

Il a affirmé qu’il a contacté à maintes reprises le ministère des Affaires étrangères afin de sauver ces enfants, mais aucune réponse n’a été donnée à sa requête. « Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement n’a pas bougé le petit doigt afin de les rapatrier vers Tunisie », a ajouté Abdelkebir.

« Ces gamins sont des Tunisiens et ne sont pas des terroristes, ils ont été tout simplement entrainés par leurs parents. Il faut intervenir dans les brefs délais et résoudre ce problème », a-t-il lancé.

 500 terroristes tunisiens toujours en Libye!

Le ministre de l’Intérieur, Hédi Majdoub, a déclaré que les terroristes tunisiens dans les zones de tension sont au nombre de 2929, et que son département dispose d’une liste bien détaillée de leurs noms.

Dans une interview au Journal le Maghreb parue le 03 janvier, il a indiqué que la moitié des terroristes se trouvent en Syrie, alors que 500 sont en Libye et le reste est dispersé, dont 400 sont dans des destinations inconnues.

Il a, en outre, affirmé que le nombre des terroristes de retour des zones de tension de 2012 à 2016 est de 800, précisant qu’ils ont été répartis selon le sexe, l’âge et la zone géographique.

Il a ajouté que les terroristes sont répartis sur 24 gouvernorats, dont une grande majorité  d’entre eux sont originaires du Grand-Tunis. Ils avaient rejoint les zones de conflit avec leurs épouses et étaient revenus avec elles.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT

Rachid Fetini a été élu président de l'Olympique Sidi Bouzid, lors de l'assemblée générale élective, tenue mercredi à Sidi Bouzid. De son coté Chaker Ardhaoui...