Tags Posts tagged with "terroriste,"

terroriste,

par -
0

Le gouvernement britannique a été prévenu du manque de sécurité dans les stations balnéaires en Tunisie des mois avant l’attentat de Sousse qui a fait 30 tués parmi les touristes britanniques, selon l’enquête.

Cité mardi par le Daily Mail, un rapport officiel préparé pour le gouvernement affirme que des hôtels dans la région de Sousse disposaient de «peu de sécurité efficace» pour prévenir ou répondre à une attaque à partir d’un point d’entrée de la plage.

Le terroriste Seifeddine Rezgui qui a tué 38 personnes à la station balnéaire de Port El Kantaoui, le 26 juin, 2015, a accédé aux lieux à partir de la plage pour déverser sa folie meurtrière sur un parcours de deux miles (plus de 3 kilomètres) avant d’être abattu.

Andrew Ritchie, qui représente les familles de 20 victimes, a déclaré au deuxième jour de l’audience sur la mort de 30 touristes britanniques, qu’un touriste qui a survécu à l’attaque avait affirmé qu’un agent de voyage l’avait assuré qu’il était à «100% sûr» de se rendre à Sousse, lors de sa réservation, quelques semaines après une attaque meurtrière perpétrée contre le musée du Bardo.

L’enquête sur la mort des victimes britanniques a souligné que ledit rapport a épinglé la sécurité au niveau des accès aux plages pour quelque 30 hôtels dans trois stations balnéaires du pourtour méditerranéen. Le terroriste a tué environ 10 de ses victimes sur la plage, puis a accédé à l’hôtel haut de gamme via l’entrée sablonneuse. L’établissement hôtelier avait déjà été visé par un attentat-suicide en octobre 2013, qui s’est soldé par la mort de son auteur sans faire d’autres tués, rappelle l’enquête.

Peu de mesures de sécurité efficaces

Donnant lecture d’extraits du rapport lourdement expurgé, lors de l’audience à la Cour royale de justice de Londres, Richie a indiqué que « vu que l’attaque contre l’hôtel Riadh Palms en octobre 2013 a été lancée à partir de la plage, une attention particulière a été accordée aux points d’accès à la plage.

‘Il (le rapport) ajoute: «Malgré une bonne infrastructure de sécurité autour des hôtels et stations balnéaires, il semble qu’il y ait peu de mesures de sécurité efficaces de nature à prévenir ou répondre à une attaque (à partir de la plage)’. ‘

Les enquêtes avaient déjà souligné que selon les directives officielles pour les touristes se rendant en Tunisie, il y avait un «risque élevé de terrorisme» au moment de l’attaque Sousse.

Les directives n’ont pas été actualisées pour être portées au plus haut niveau des avertissements déconseillant tous les voyages en Tunisie en dépit d’une précédente attaque terroriste contre le musée du Bardo en mars 2015, qui a tué 24 personnes, dont 20 touristes.

Le rapport de janvier 2015 relatif à la sécurité de l’hôtel a été élaboré par une personne non désignée nommément qui se trouvait à Mumbai en Inde au moment de l’attaque terroriste qui y a été perpétrée en 2008, précise l’enquête.

Une évaluation des risques terroristes faite pour le compte du Foreign Office quelques après le bain de sang de juin en Tunisie, a également mis en cause la sécurité dans les stations balnéaires.

La Commission nationale de lutte contre le terrorisme de Tunisie avait constaté que « la sécurité des installations dans les hôtels étaient généralement de faible niveau», bien que «certains hôtels se soient dotés d’une meilleure sécurité ».

Jane Marriott, directrice à la Direction du Moyen-Orient Afrique du Nord du ministère des Affaires étrangères au moment des attaques du Bardo et de Sousse, a déclaré à l’audience que, en raison du fait que, avant la révolution de 2011, la Tunisie avait été une dictature, les Tunisiens « voyaient mal une présence policière plus envahissante », ajoutant que «cela a rendu difficile pour les autorités d’être proactives vis-à-vis de la sécurité.»

La menace de Daech était précise

Selon un extrait du procès – verbal d’une réunion entre des responsables de l’ambassade britannique et des voyagistes en Tunisie peu après l’attaque du Bardo, « le personnel de l’Ambassade a exercé de fortes pressions pour retenir les touristes en Tunisie, tout en appelant à durcir le texte du conseil voyage pour refléter la gravité de l’incident ». Marriott qui n’assistait pas cette réunion, à déclaré à l’audience que « la réaction impulsive pouvait être le lot de tout le monde, mais je ne pense pas que ce soit le cas pour les responsables britanniques ».

Parmi les pièces versées au dossier figure un e-mail entre un consultant en sécurité et l’opérateur de Voyage TUI le lendemain de l’attaque terroriste contre le musée du Bardo, en mars 2015 où le consultant déclare que «  nous avons eu la vidéo postée sur YouTube par Daech en décembre où l’organisation menaçait de lancer des attaques terroristes en Tunisie où elle s’employait à installer son réseau, ajoutant qu’il voyait «  dans cette attaque le début de la campagne de Daech en Tunisie ».

A la question de Richie qui lui demandait si les touristes étaient visés par l’attentat du Bardo, La directrice au foreign Office a déclaré que « c’est ce qui nous a paru être », ajoutant cependant que « étant donné que le Parlement était réuni le même jour en séance plénière, nous ne pouvons pas dire d’une façon ou d’une autre ce que telle était la cible ».

par -
0

Les investigations menées par des Britanniques concernant l’attaque terroriste perpétrée le 26 juin 2015, dans un hôtel à Sousse, ont révélé que l’assaillant, Seifeddine Rezgui a parcouru deux kilomètres avant d’être abattu par les forces de sécurité.

Les investigations, qui se déroulent au tribunal « Royal Court of Justice » à Londres devraient se poursuivre pendant les six semaines à venir, surtout que la plupart des victimes étaient Britanniques. L’objectif est de voir si i les mesures de sécurité prises par le gouvernement tunisien étaient suffisantes ou non.

par -
0

Le terroriste Tunisien Laâroussi Derbali, arrêté récemment par l’armée Algérienne en janvier 2013 a comparu , mercredi 11 janvier 2017, devant la justice d’Algérie.

Selon ce qu’a été publié par Mosaïque Fm, le terroriste tunisien, « Abou Talha », a indiqué que l’attaque contre une installation de Gaz dans le sud de l’Algérie a été planifiée depuis cinq ans par l’Emir de la Katiba Mokhtar Belmokhtar.

Il a ajouté devant le juge d’instruction, que Mokhtar Belmokhtar a proposé l’attaque à la date du 16 janvier 2013.

par -
0

Le fils d’Oussama Ben Laden, Hamza Ben Laden, a été placé sur la liste noire des terroristes aux Etats-Unis, rapporte le site « bfmtv ».

La désignation par le département d’Etat de Hamza Ben Laden comme « terroriste international » se fonde sur le fait qu’Al-Qaïda avait annoncé en août 2015 que le jeune homme faisait dorénavant partie du groupe jihadiste et qu’il avait lui-même menacé les Etats-Unis et leurs ressortissants dans un message audio diffusé en juillet dernier, selon un communiqué de la diplomatie américaine, a expliqué la même source.

par -
0

La commission de la sécurité et défense de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) auditionne ce mercredi 4 janvier 2016 le ministre de l’Intérieur, Hédi Majdoub.
La séance d’audition, qui portera sur plusieurs thèmes, notamment le retour des terroristes des zones de conflit, le système biométrique et la situation sécuritaire, sera ouverte et en présence des médias.

par -
0

Un élément terroriste classé « dangereux », dénommé Mohamed Ben Youssef Zaouali (né en 1991), a été arrêté dimanche, 1er janvier 2017, par les forces sécuritaires à Mahdia, dans la localité de Zouila, en possession d’une arme Kalachnikov, a indiqué une source sécuritaire à l’agence Tap.

Le suspect aurait une relation avec le terroriste Wannes Ben Hassine Ben Mohamed Fekih Hassine rapatrié récemment vers la Tunisie et qui avait reconnu avoir des liens avec des terroristes retranchés en Tunisie, a précisé la même source.

par -
0

Les empreintes digitales du suspect tunisien de l’attentat survenu lundi à Berlin auraient été trouvées sur le camion utilisé pour foncer sur la foule réunie au marché de Noël, selon des médias allemands. Les autorités allemandes n’ont toujours pas confirmé cette affirmation.

Anis Amri, un Tunisien de 24 ans, est soupçonné d’être l’auteur de l’attentat au camion-bélier qui a fait 12 morts et 48 blessés lundi soir sur un marché de Noël berlinois.

par -
0

Dans une déclaration, ce lundi 19 décembre 2016 à Shems Fm, le porte parole des tribunaux de Sfax et le vice-procureur général de la Cour d’Appel à Sfax, Mourad Turki a affirmé que jusqu’à présent le caractère terroriste n’a pas été attribué à l’affaire de l’assassinat de Mohamed Zouari.

Il a par ailleurs précisé, à la même source, qu’a priori la qualification juridique du caractère terroriste de cette affaire n’est pas envisageable pour le moment, tout en expliquant que généralement cette attribution se fait à l’issue de toutes les investigations faites par le juge chargé d’enquêter sur le dossier.

Mourad Turki a ajouté que le juge chargé d’enquêter sur cette affaire est le seul à pouvoir lui attribuer ou non un caractère terroriste.

par -
0

La presse italienne a annoncé que le terroriste tunisien, Moez Fazzani, alias Abou Nassim, a été arrêté par les autorités italiennes dans la ville de Milan.

Condamné par contumace pour la création d’un groupe terroriste en 2014, il est considéré comme l’un des principaux recruteurs du groupe terroriste de Daesh en Italie, rapporte Mosaïque Fm.

par -
0

Les unités sécuritaires à Gaâfour, au nord de la ville de Siliana, sont parvenues, dans la soirée du samedi 12 novembre 2016 à arrêter un élément terroriste classé dangereux qui a prêté allégeance à l’organisation terroriste Daech, rapporte Jawhara Fm, citant une source sécuritaire.

Le suspect est âgé de 28 ans et est originaire de la délégation de Gaafour Gaâfour a ajouté la même source soulignant qu’il fait également l’objet de plusieurs mandats de dépôt.

par -
0

Les unités de la Garde nationale, ont arrêté, mercredi 9 novembre 2016, 68 personnes recherchées pour divers délits. Parmi les individus arrêtés, une personne recherchée par la brigade de lutte antiterroriste.

Parallèlement, une campagne sécuritaire menée dans la région a permis aux forces sécuritaires de saisir deux voitures, des motos et un fusil de chasse non-autorisé, rapporte Mosaïque Fm.

par -
0

Le chef suprême du groupe terroriste Daesh, Ibrahim al-Samarrai, également connu sous le nom d’Abou Bakr al-Baghdadi, aurait été empoisonné avec trois autres commandants de son groupe terroriste Takfiri, rapporte la chaîne Press TV.

L’Agence média, WAA, en langue  arabe, cite une source locale dans le nord-ouest irakien, dans la province de Ninive, parlant «d’informations exactes ». La nourriture de Baghdadi, dit-elle, aurait été empoisonnée par des inconnus.

Les repas préparés pour lui et trois de ses lieutenants pour le déjeuner avaient, selon la source, été empoisonnés dans le quartier Be’aaj, situé au sud-ouest de Ninive. La source a ajouté que les quatre souffrent d’«empoisonnement grave» et «ont été transférés dans un lieu inconnu. »

Avec l’avancée de l’armée syrienne dans la province de Ninive, et notamment Mossoul qui est menacé, n’est-ce pas une tactique ? Attendons la suite car, plusieurs fois, Abou Bakr al-Baghdadi a été annoncé mort, sans preuve…

par -
0

Les unités de la Garde Nationale à Remada dans le gouvernorat de Tataouine ont arrêté un terroriste qui tentait de traverser clandestinement les frontières tuniso-libyennes pour rejoindre les groupes terroristes en Libye, annonce le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Lors de son interrogatoire, la personne arrêtée a reconnu qu’il était recherché par l’unité nationale d’investigation dans les crimes terroristes de Gorjani et le poste de sécurité nationale à Midoun-Djerba pour son appartenance à un groupe terroriste.

par -
0

La piste terroriste semblait écartée jeudi par la police, au lendemain du meurtre d’une Américaine lors d’une attaque couteau en plein centre de Londres, dans un contexte de craintes d’attentats en Europe.

« Jusqu’ici, nous n’avons pas trouvé de preuve de radicalisation suggérant que l’homme en garde à vue a agi pour un motif terroriste », a déclaré le chef adjoint de la police Mark Rowley.

Le jeune homme de 19 ans, un Norvégien d’origine somalienne arrêté peu après l’attaque perpétrée à Russell Square et qui a également fait cinq blessés, a agi de manière « spontanée » et « au hasard », a-t-il ajouté.

« Tout le travail que nous avons réalisé jusqu’ici montre que ce tragique incident a été déclenché par des troubles mentaux », a souligné le responsable.

 

par -
0
Des insurgés syriens ont fait exploser des bombes dans des tunnels passant sous Alep

La France n’assistera pas sans réagir à la situation dramatique qui prévaut dans les villes syriennes assiégées d’Alep et de Daraya, près de Damas, a déclaré mardi à Reuters le ministre français des Affaires

étrangères, Jean-Marc Ayrault. S’exprimant à Londres avant une réunion avec ses homologues britannique, américain, allemand, italien et européen sur le dossier syrien, il a ajouté que la France insisterait cette semaine à Washington pour qu’une discussion franche ait lieu entre les partenaires de la coalition

par -
0

Les unités sécuritaires ont arrêté, dans la nuit de vendredi à samedi, à la Manouba, un présumé terroriste, qualifié de dangereux et recherché par la police, a indiqué une source sécuritaire à la correspondante de la TAP.
L’individu a été appréhendé près de son domicile, suite à un guet-apens tendu par les unités sécuritaires, a précisé la même source, ajoutant qu’il a été transféré aux unités spéciales antiterroristes à Gorjani (Tunis).
La même source a rappelé que cet individu, qui fait l’objet d’avis de recherche pour appartenance à un courant religieux interdit en Tunisie, a déjà des antécédents judicaires et a été impliqué dans les événements de Soliman.

par -
0

Le conducteur du camion auteur de l’attaque de Nice, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, est originaire de la ville de M’saken dans le gouvernorat de Sousse, rapporte France 24.

Toujours selon la même source, le Maire de la ville de M’saken se serait rendu ce matin au domicile familial de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, mais a constaté à son arrivée que la maison était inoccupée.

par -
0

La Tunisie a condamné fermement l’attaque terroriste survenue à Nice et qui a fait 84 morts et 100 blessés, lors de la fête nationale du 14 juillet 2016.

Dans un communiqué rendu public par le ministère des Affaires étrangères, la Tunisie a présenté ses condoléances aux familles des victimes et a exprimé sa solidarité inconditionnelle à la France, appelant ainsi à l’unité contre le terrorisme.

Il est à rappeler à ce propos qu’un camion a dans la soirée du jeudi 14 juillet 2016, foncé dans la foule lors du feu d’artifice du 14 juillet et a fait 84 morts, dont des enfants. Le chauffeur a été abattu par la police quelques minutes après.

par -
0

Le ministère de l’Intérieur a annoncé,  mardi, dans un communiqué avoir démantelé une cellule terroriste en relation avec celle d’El-Mnihla et des terroristes abattues dans la ville de Ben Guerdane en mars dernier.

Le département précise dans le même communiqué que les membres de cette cellule (7) avaient prêté allégeance à l’organisation terroriste  » Daech  » et planifié de se rendre, clandestinement, en Libye.

Deux terroristes appartenant à la même cellule ont été interceptés par les unités de la garde nationale dans la localité de  » Zokra « , gouvernorat de Medenine alors qu’ils tentaient de franchir illégalement les frontières tuiniso-libyennes pour rejoindre les rangs de  » Daech  » dans la ville libyenne de Syrte.

D’après la même source, ces éléments projetaient des attentats sanglants en Tunisie en représailles à la dernière attaque de Ben Gueradane où plusieurs terroristes avaient trouvé la mort.

par -
0
Une source informée du Ministère des Affaires Etrangères (MAE) a affirmé

Dans un communiqué rendu public mardi 21 juin 2016 à Tunis, le ministère des Affaires étrangères (MAE), la Tunisie a fermement condamné l’attentat terroriste « odieux » perpétré le même jour à la frontière entre la Jordanie et la Syrie et causant la mort de personnes innocentes.

« cet acte criminel ignoble », indique le MAE, faisant part de son soutien aux « frères jordaniens dans leur combat contre le terrorisme ».

Le ministère exprime ses sincères condoléances et ses sentiments de compassion au Royaume de Jordanie, affirmant son soutien à ses efforts visant à garantir la sécurité et la stabilité du pays.

Rappelons que six gardes-frontières ont été tués et 14 autres blessés mardi 21 juin à l’aube dans un attentat à la voiture piégée ciblant un site militaire jordanien qui fournit des services à des réfugiés syriens dans la région de Rokbane à la frontière entre les deux pays.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
La Fédération Wallonie-Bruxelles a inauguré le 18 janvier un nouvel établissement scolaire belge à Dar Bouazza, et posé la première pierre de la future...