Tags Posts tagged with "Textile et Habillement"

Textile et Habillement

par -

Le ministre de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari, a déclaré, ce mardi 14 mars 2017, lors de son intervention sur Express Fm, que des mesures urgentes au profit du secteur du textile seront examinées lors d’un Conseil ministériel dans les jours à venir.

« Le nombre des entreprises du secteur a clairement chuté et les exportations destinées à l’Union Européenne (UE) ont dégringolé », a affirmé le ministre.

Et d’ajouter que la Tunisie a perdu quatre places dans le classement des pays exportateurs d’habillement sur l’UE, passant de la 5ème place à la 9ème place.

par -

Le secteur du textile et habillement continue de subir de plein fouet les effets de la crise économique, financière et sécuritaire qui sévit dans le pays depuis la Révolution. Un secteur en berne et des chiffres qui ne cessent de clignoter au rouge au point que plusieurs investisseurs ont choisi de mettre la clé sous la porte. Les problèmes sont multiples : Des ennuis avec les banques, les assurances…

 » Rien ne bouge (…) Rien n’a changé (…) Rien n’a été fait ». C’est avec ces termes que le président de la Fédération nationale du textile en Tunisie (Fenatex), Belhassen Gherab, a décrit la situation du secteur, faisant remarquer dans une déclaration ce mardi 27 septembre 2016 à Africanmanager que la Fédération attend encore une réaction de la part des autorités. L’ancien chef du gouvernement, Habib Essid, leur avait promis un Conseil ministériel retreint (CMR) sur le secteur du textile et habillement, mais n’a été fait dans ce sens. « Nous sommes encore en attente du CMR. La situation est toujours mauvaise. Les entreprises du secteur ont a marre. Plusieurs ont fermé leurs portes ».

D’après les chiffres, une perte d’à peu près 12% des exportations des produits finis et des importations de matières premières a été enregistrée durant les 5 dernières années. Le nombre des fermetures s’élève jusqu’à aujourd’hui à près de 300. Un nombre important par rapport à un secteur qui embauche plus de 170 mille personnes.

Le président de la Fenatex a dans le même contexte indiqué que la situation du secteur du textile et habillement n’est pas bonne, voire même chaotique, mettant ainsi en garde contre l’importation massive en provenance de la Turquie et de l’Asie, deux destinations qui  pèsent plus de 90% dans les importations tunisiennes en textile et habillement, selon ses dires.
Cette situation a obligé, selon lui, plusieurs entreprises à fermer leurs portes ; il a cité le cas récent de la société française de confection Bruel, qui avait décidé, la semaine dernière, de fermer définitivement ses portes et ce, suite à plusieurs difficultés financières dues à la situation générale du pays. Bruel est une société française installée à Zazouna à Bizerte et qui opère dans le secteur du textile et habillement. La société emploie plus de 120 personnes et affiche une cinquantaine d’années d’expérience dans le secteur.
La néerlandaise Eutrico a aussi cessé ses activités au début du mois de septembre. Elle était installée à Menzel Jemil, dans le gouvernorat de Bizerte. Elle employait plus de 320 personnes.

Un plan d’urgence s’impose!

Interrogé sur les solutions et les revendications de la Fédération, Belhssan Gherab a appelé à rationaliser les importations et mettre en place un plan d’urgence pour sauver le secteur :  » La Fédération attend toujours la réaction du nouveau chef du gouvernement, qui doit prendre au sérieux le dossier du textile et habillement et trouver les solutions adéquates », a-t-il dit.

Il est à indiquer à ce propos que le secteur du textile et habillement se positionne comme un pilier de l’industrie tunisienne et conserve une place de choix dans l’économie nationale ; elle contribue fortement au maintien des équilibres socio-économiques de la Tunisie. Il est subdivisé en 6 branches d’activité (filature, tissage, finissage, bonneterie, confection et industries diverses du secteur (accessoires…).

Le secteur du textile et de l’habillement en Tunisie compte 1 789 entreprises employant 10 personnes et plus, dont 1 503 produisent totalement pour l’exportation. Il constitue un des principaux secteurs de l’industrie manufacturière en termes d´emploi. Il embauche plus de 170 000 personnes. A fin 2014, le nombre d´entreprises étrangères s´est élevé à 1113 unités employant plus de 122 800 personnes. Le flux des IDE en 2014 est de 28,3 MTND dont 11,2 MTND au titre de nouvelles créations et 17,1 MTND sous la forme d’extension de projets. La part du secteur dans le PIB était en 2011 de l’ordre de 2186 MD, soit 20,31% du total du PIB des industries manufacturières tunisiennes.

par -

Le président de la Fédération nationale du textile en Tunisie (Fenatex), Belhassen Gherab, a annoncé dans une déclaration ce mardi 27 septembre 2016 à Africanmanager que la société néerlandaise, Eutrico a depuis le début du mois de septembre mis la clé sous la porte, et ce suite à plusieurs difficultés financières dues à la situation générale du pays.

La société Eutrico est installée à Menzel Jemil, dans le gouvernorat de Bizerte. Elle est active dans le secteur du textile et habillement et emploie plus de 320 personnes.

par -
New Body Line

La NBL (News Body Line), entreprise textile cotée à la Bourse tunisienne, a enregistré, courant le 2ème trimestre 2016, une augmentation de 13,74% de son chiffre d’affaires, en comparaison avec le même trimestre de 2015 et ce, malgré une régression de 1,56 % du nombre de pièces produites. En effet, les produits intelligents ont enregistré une augmentation de leur chiffre d’affaires de 12,47 % malgré une régression du nombre de pièces produites de 6,61%. Les produits basiques ont enregistré une augmentation de leur chiffre d’affaires de 16,81% suite à une augmentation du nombre de pièces produites de 12,25%.

De leur côté, les investissements réalisés courant le 2ème trimestre 2016 se rattachent aux activités d’extension et de développement de la NBL. Cet investissement d’un montant de 34 694 dinars a été réalisé sur fonds propres de la société, ce qui laisse le niveau d’endettement de la société toujours égal à zéro. Notons cette caractéristique du tableau des indicateurs de NBL, le fait qu’elle n’a aucune dette !

par -

Selon des données fournies ce jeudi 21 avril 2016 par le président de la Fenatex, Belhassen Gherab, à Africanmanager concernant « la situation actuelle du textile et habillement en Tunisie », environ 15% des entreprises et des emplois du secteur ont disparu sur les 4 dernières années, soit une perte de 300 entreprises et 30.000 emplois.

Une perte d’à peu près 12% des exportations des produits finis et des importations de matières premières a été enregistrée durant les 4 dernières années.

On a aussi enregistré une baisse de 7,40% des exportations en TND sur les 10 premiers mois de 2015, ce qui s’est traduit par la perte de plus de 10.000 emplois. Rappelons que la contribution du secteur au PIB est passée de 4,9% à 2,8% sur les 15 dernières années.

Le président de la Fenatex a ajouté que les importations des produits finis ont été multipliées par 2,4 sur les 4 dernières années ; les importations turques ont été multipliées par 12.

S’agissant du marché de la friperie, il dépasse 5 fois le quota autorisé. Le produit tunisien ne représente plus que 10 à 15% de l’offre sur le marché local, le reste vient de l’importation illégale.

Le marché de l’exportation emploie plus de 150.000 personnes dans 1.500 entreprises. Et le marché local fait travailler environ 20.000 personnes dans 350 entreprises, a-t-il ajouté.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Le 29 mars, le Conseil de sécurité des Nations unies votera une résolution sur le possible renouvellement du mandat de la Mission de l’Organisation...

SPORT