Tags Posts tagged with "« The Chicken Bucket Index”"

« The Chicken Bucket Index”

par -
0

Sagaci Research, leader indépendant panafricain en études de marché, a publié une version actualisée de son étude sur la Parité de Pouvoir d’Achat (PPA) dans les différents pays d’Afrique, nommé “The Chicken Bucket Index”. Inspiré du mondialement connu Big MaC Index, Sagaci Research a exploité la présence de KFC dans 18 pays africains pour développer le KFC Index d’évaluation des monnaies africaines.

Au premier trimestre (T1) 2016, Sagaci Research a analysé les prix des « Original Chicken Bucket » de KFC, vendus en Afrique du Nord, de l’Est, de l’Ouest et australe. Cette étude positionne Sagaci Research comme la seule entreprise fournissant des données sur l’évaluation des monnaies africaines et du pouvoir d’achat des consommateurs sur la base des prix des Etats Unis, et quelques pays Européens. L’Index est un indicateur solide qui permet une comparaison rapide et en temps réel de la situation financière des pays africains.

Comme l’indique le rapport, le coût moyen du même produit varie fortement de pays en pays, relevant une disparité entre le taux de change réel et le taux de change implicite.  En se basant sur les prix des Etats-Unis, les taux les plus élevés se trouvent en Angola et au Maroc, où on estime que les devises sont surévaluées d’un +28% et +6% respectivement, après une chute de +72% en Angola au T1 2016, les prix ont augmenté de 25% en 3 mois. D’autre part, les prix les plus faibles sont retrouvés au Lesotho et en Afrique du Sud, où les monnaies subissent une forte dévaluation de -55%. L’Index KFC montre également que le naira Nigérian n’est plus surévalué ; surévaluation  de +8% au T1 ; dévaluation de  -27% au T2, avec une dévaluation significative de sa monnaie de 42% dans la même période. Pendant cette période, le metical mozambicain a souffert d’une perte de sa valeur de 23%, précipitant sa dévaluation de -38% au T2, inversant la tendance de surévaluation de 4% du  T1.

Par ailleurs, le rapport montre que dans les 3 derniers mois, les devises se sont dévaluées dans le marché noir en Egypte et en Angola respectivement de,  33% et 32%, créant un index de -64% pour l’Angola différent des 28% des taux changes officiels. Le rapport sera publié trimestriellement, afin de suivre les changements dans les prix à la consommation et les taux de change des devises pour décrypter les performances économiques, l’inflation et les politiques monétaires.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview accordée à Africanmanager, le directeur général de la promotion des petites et moyennes entreprises auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja,...

AFRIQUE

0
Le Maroc s'est hissé à la troisième place des fournisseurs de textile de l'Union européenne. D'après La Vie Eco, l'Association marocaine des industries du...