Tags Posts tagged with "Thermalisme, Tunisie"

Thermalisme, Tunisie

par -
0
Les résultats de la 3ème phase relative au plan directeur des réserves foncières nécessaires au développement des projets de thermalisme » ont été présentés

Les résultats de la 3ème phase relative au plan directeur des réserves foncières nécessaires au développement des projets de thermalisme » ont été présentés, ce mercredi 18 juillet.

Un potentiel peu exploité

D’après l’étude stratégique du secteur du thermalisme en Tunisie à l’horizon 2016 élaborée par l’Office de Thermalisme, le potentiel thermal non encore exploité est très important. La carte de localisation des principales manifestations thermo-minérales en Tunisie permet de recenser 95 sources dont 67 sources d’eau chaude (33 ayant une température située entre 25 et 45°C). Quatre sources, seulement, sont exploitées dans des stations thermales (Hammam Bourguiba, Djebel Oust, Korbous, Djerba les bains), alors que 25% du potentiel sont exploités dans des hammams traditionnels.

Cette situation a obligé les parties intervenantes à multiplier les efforts dans le but de créer des zones de développement autour des ces sources thermales. Un défi de taille pour les professionnels vu que les réserves foncières nécessaires au développement du secteur thermal demeurent l’un des grands problèmes qui freine son développement. Aussi, la comparaison entre le nombre des projets présentés par les promoteurs privés pour le renforcement des équipements thermaux et le nombre des projets réalisés confirment l’étendue de ce problème. Plusieurs promoteurs abandonnent la poursuite de leurs projets à cause de la lenteur et la complexité des procédures de déclassement des terrains.

Plan directeur pour y faire face

D’après Frej Douas, le directeur général de l’office de thermalisme, l’élaboration du Plan Directeur des réserves foncières est la meilleure solution qui soit pour identifier les réserves foncières, y créer une zone protégée de manière à préserver l’environnement tout en définissant les programmes d’action pour la création de projets thermaux dans ces zones.

Les résultats de la 3ème phase relative au plan directeur ont fait ressortir plusieurs constats. La définition de la surface des réserves foncières pour le développement du secteur thermal est en forte relation avec les potentialités en eaux thermales, en particulier les réserves en eaux thermales avec la qualité de l’environnement de la zone. A cet effet, un périmètre de protection et de valorisation environnemental sera défini.

Le niveau d’équipement de la zone thermale est un facteur décisif pour délimiter les besoins en termes de réserves foncières. Les zones présentant un niveau d’équipement satisfaisant sont prioritaires.

Selon le responsable, le plan directeur contribuera également à promouvoir le secteur du thermalisme, fort porteur et à revoir ses atouts pour un meilleur repositionnement surtout avec l’intérêt accordé par les entrepreneurs désireux d’investir dans ce domaine. Selon l’étude stratégique, l’investissement pourrait atteindre, à l’horizon 216, 810MD contre 150MD actuellement générant ainsi plus de 7.7 milles postes d’emplois. Ceci permettra de drainer 125 milles curistes dont 60 milles étrangers.

Il est important de noter que de nombreux projets sont envisagés pour développer ce créneau. On cite, par exemple, le projet de réalisation d’une ville thermale à El Khbayat, à El Hamma de Gabès dont le coût s’élève à 600 millions de dinars.

D’autres projets sont en cours d’étude ou de réalisation, à savoir la création d’un centre de thermalisme à Hammam Bent Jedidi et un centre de tourisme thermal et écologique à Hammam Mallègue, au Kef, ainsi qu’une station thermale, à Sidi Abdelhamid, à Sousse. La création d’une station thermale est également projetée dans le village de Beni M’tir (gouvernorat de Jendouba). Ce projet en cours de réalisation est composé d’un centre touristique, thermal et esthétique conçu selon le concept SPA (santé par l’eau) qui allie bien-être et évasion.

Wiem Thebti

par -
0
Les résultats de la 3ème phase relative au plan directeur des réserves foncières nécessaires au développement des projets de thermalisme » ont été présentés

Les résultats de la 3ème phase relative au plan directeur des réserves foncières nécessaires au développement des projets de thermalisme » ont été présentés, ce mercredi 18 juillet.

Un potentiel peu exploité

D’après l’étude stratégique du secteur du thermalisme en Tunisie à l’horizon 2016 élaborée par l’Office de Thermalisme, le potentiel thermal non encore exploité est très important. La carte de localisation des principales manifestations thermo-minérales en Tunisie permet de recenser 95 sources dont 67 sources d’eau chaude (33 ayant une température située entre 25 et 45°C). Quatre sources, seulement, sont exploitées dans des stations thermales (Hammam Bourguiba, Djebel Oust, Korbous, Djerba les bains), alors que 25% du potentiel sont exploités dans des hammams traditionnels.

Cette situation a obligé les parties intervenantes à multiplier les efforts dans le but de créer des zones de développement autour des ces sources thermales. Un défi de taille pour les professionnels vu que les réserves foncières nécessaires au développement du secteur thermal demeurent l’un des grands problèmes qui freine son développement. Aussi, la comparaison entre le nombre des projets présentés par les promoteurs privés pour le renforcement des équipements thermaux et le nombre des projets réalisés confirment l’étendue de ce problème. Plusieurs promoteurs abandonnent la poursuite de leurs projets à cause de la lenteur et la complexité des procédures de déclassement des terrains.

Plan directeur pour y faire face

D’après Frej Douas, le directeur général de l’office de thermalisme, l’élaboration du Plan Directeur des réserves foncières est la meilleure solution qui soit pour identifier les réserves foncières, y créer une zone protégée de manière à préserver l’environnement tout en définissant les programmes d’action pour la création de projets thermaux dans ces zones.

Les résultats de la 3ème phase relative au plan directeur ont fait ressortir plusieurs constats. La définition de la surface des réserves foncières pour le développement du secteur thermal est en forte relation avec les potentialités en eaux thermales, en particulier les réserves en eaux thermales avec la qualité de l’environnement de la zone. A cet effet, un périmètre de protection et de valorisation environnemental sera défini.

Le niveau d’équipement de la zone thermale est un facteur décisif pour délimiter les besoins en termes de réserves foncières. Les zones présentant un niveau d’équipement satisfaisant sont prioritaires.

Selon le responsable, le plan directeur contribuera également à promouvoir le secteur du thermalisme, fort porteur et à revoir ses atouts pour un meilleur repositionnement surtout avec l’intérêt accordé par les entrepreneurs désireux d’investir dans ce domaine. Selon l’étude stratégique, l’investissement pourrait atteindre, à l’horizon 216, 810MD contre 150MD actuellement générant ainsi plus de 7.7 milles postes d’emplois. Ceci permettra de drainer 125 milles curistes dont 60 milles étrangers.

Il est important de noter que de nombreux projets sont envisagés pour développer ce créneau. On cite, par exemple, le projet de réalisation d’une ville thermale à El Khbayat, à El Hamma de Gabès dont le coût s’élève à 600 millions de dinars.

D’autres projets sont en cours d’étude ou de réalisation, à savoir la création d’un centre de thermalisme à Hammam Bent Jedidi et un centre de tourisme thermal et écologique à Hammam Mallègue, au Kef, ainsi qu’une station thermale, à Sidi Abdelhamid, à Sousse. La création d’une station thermale est également projetée dans le village de Beni M’tir (gouvernorat de Jendouba). Ce projet en cours de réalisation est composé d’un centre touristique, thermal et esthétique conçu selon le concept SPA (santé par l’eau) qui allie bien-être et évasion.

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Au milieu des collines verdoyantes de Mubuga, à 100 km de la capitale burundaise de Bujumbura, 2 500 personnes se sont réunies hier pour célébrer de manière festive...

SPORT