Tags Posts tagged with "Tourisme, Jamel Gamra,"

Tourisme, Jamel Gamra,

par -
Intervenant lors cours d’une conférence de presse tenue jeudi 5 septembre 2013

Intervenant lors cours d’une conférence de presse tenue jeudi 5 septembre 2013, au palais du gouvernement, le ministre tunisien du tourisme Jamel Gamra a estimé que les résultats réalisés au cours de la période estivale en matière du tourisme tunisien répondent aux objectifs souhaités.

D’ailleurs, le nombre des touristes qui ont visité la Tunisie cet été a atteint les 4.2 millions touristes. Les recettes issues du tourisme sont estimées à 2080 MD.

A entendre le ministre Gamra, les indicateurs du marché allemand ont enregistré une augmentation de +5% en 2012 et de moins de -7% en 2010. Le marché anglais a enregistré pour sa part une hausse de 29% par rapport à 2012 et de 23% en comparaison de l’année 2010. Sur un autre volet, une baisse de 3% par rapport à 2012 et 24% à 2010 a été enregistrée sur le marché européen en comparaison avec 2010. Pour les pays du Maghreb, une amélioration notable a été remarquée pour La Libye de +20% par rapport à 2010 et pour l’Algérie de +7% par rapport à 2012, a souligné le ministre.

Tout va donc pour le mieux pour le tourisme tunisien. Tout est à la hausse, malgré toutes les conjonctures par lesquelles était passée la Tunisie pendant cette année 2013. Le ministre ne s’en étonne pas et nous rappelle par exemple, les efforts faits par ses équipes et lui-même, sur les marchés anglais et algérien. On rappellera pourtant, que le ministre, avait promis de terminer l’année avec sept millions de touristes. On rappelle aussi que les 4,2 millions de touristes, restent en baisse de 12 % par rapport à 2010 et que les 2080 MDT de recettes restent en baisse de 5 % par rapport à 2010, sans compter l’effet devise qui gonfle les chiffres en DT. Mais cela est un autre problème, lorsqu’on sait que les hôteliers tunisiens commettent toujours la gaffe de conclure leurs contrats d’alottement en DT et non en devises

S’agissant de l’impact de derniers actes de terrorisme qui ont frappé la Tunisie, le ministre du tourisme a confirmé que « Les récents événements qui ont marqué la scène nationale ont eu des impacts sur le secteur touristique, certes limités au niveau des annulations de réservations, mais des inquiétudes sérieuses pèsent sur l’arrière-saison 2013. D’autre part il a ajouté que l’arrière saison 2013 est menacée si on ne trouvera pas de solutions pour sortir de la crise». Le ministre reste cependant confiant et indique que le Booking pour l’arrière-saison est bon et s’attend à un taux d’occupation de 70 %

Au sujet des objectifs tracés par le ministère du Tourisme pour ramener les clients, Jamel Gamra a indiqué que des campagnes de promotions touristiques ont été lancées, sur plusieurs marchés étrangers et maghrébins. « Depuis quelques mois nous avons lancé une stratégie de marketing qui vise la promotion du tourisme de santé et de bien être, de Golf… ».

Répondant à une question à Africanmanager sur des informations relayées récemment par des médias étrangers, indiquant que l’infrastructure des hôtels tunisiens souffre de plusieurs problèmes, il a affirmé que « un grand nombre d’hôtels ont besoin d’innovation, de maintenance pour attirer davantage les touristes, c’est dans ce contexte que plusieurs hôtels ont adhéré au programme de

Nadia Ben Tamansourt

par -
Intervenant lors cours d’une conférence de presse tenue jeudi 5 septembre 2013

Intervenant lors cours d’une conférence de presse tenue jeudi 5 septembre 2013, au palais du gouvernement, le ministre tunisien du tourisme Jamel Gamra a estimé que les résultats réalisés au cours de la période estivale en matière du tourisme tunisien répondent aux objectifs souhaités.

D’ailleurs, le nombre des touristes qui ont visité la Tunisie cet été a atteint les 4.2 millions touristes. Les recettes issues du tourisme sont estimées à 2080 MD.

A entendre le ministre Gamra, les indicateurs du marché allemand ont enregistré une augmentation de +5% en 2012 et de moins de -7% en 2010. Le marché anglais a enregistré pour sa part une hausse de 29% par rapport à 2012 et de 23% en comparaison de l’année 2010. Sur un autre volet, une baisse de 3% par rapport à 2012 et 24% à 2010 a été enregistrée sur le marché européen en comparaison avec 2010. Pour les pays du Maghreb, une amélioration notable a été remarquée pour La Libye de +20% par rapport à 2010 et pour l’Algérie de +7% par rapport à 2012, a souligné le ministre.

Tout va donc pour le mieux pour le tourisme tunisien. Tout est à la hausse, malgré toutes les conjonctures par lesquelles était passée la Tunisie pendant cette année 2013. Le ministre ne s’en étonne pas et nous rappelle par exemple, les efforts faits par ses équipes et lui-même, sur les marchés anglais et algérien. On rappellera pourtant, que le ministre, avait promis de terminer l’année avec sept millions de touristes. On rappelle aussi que les 4,2 millions de touristes, restent en baisse de 12 % par rapport à 2010 et que les 2080 MDT de recettes restent en baisse de 5 % par rapport à 2010, sans compter l’effet devise qui gonfle les chiffres en DT. Mais cela est un autre problème, lorsqu’on sait que les hôteliers tunisiens commettent toujours la gaffe de conclure leurs contrats d’alottement en DT et non en devises

S’agissant de l’impact de derniers actes de terrorisme qui ont frappé la Tunisie, le ministre du tourisme a confirmé que « Les récents événements qui ont marqué la scène nationale ont eu des impacts sur le secteur touristique, certes limités au niveau des annulations de réservations, mais des inquiétudes sérieuses pèsent sur l’arrière-saison 2013. D’autre part il a ajouté que l’arrière saison 2013 est menacée si on ne trouvera pas de solutions pour sortir de la crise». Le ministre reste cependant confiant et indique que le Booking pour l’arrière-saison est bon et s’attend à un taux d’occupation de 70 %

Au sujet des objectifs tracés par le ministère du Tourisme pour ramener les clients, Jamel Gamra a indiqué que des campagnes de promotions touristiques ont été lancées, sur plusieurs marchés étrangers et maghrébins. « Depuis quelques mois nous avons lancé une stratégie de marketing qui vise la promotion du tourisme de santé et de bien être, de Golf… ».

Répondant à une question à Africanmanager sur des informations relayées récemment par des médias étrangers, indiquant que l’infrastructure des hôtels tunisiens souffre de plusieurs problèmes, il a affirmé que « un grand nombre d’hôtels ont besoin d’innovation, de maintenance pour attirer davantage les touristes, c’est dans ce contexte que plusieurs hôtels ont adhéré au programme de

Nadia Ben Tamansourt

par -
En dépit d’un démarrage sous  de mauvais auspices

En dépit d’un démarrage sous de mauvais auspices, le ministre du Tourisme, Jamel Gamra croit encore à la réussite de la saison estivale 2013. Dans une interview accordée à Africanmanager, il n’a pas manqué d’afficher son optimisme quant à la bonne ordonnance de cette saison, précisant que les chiffres de la première décade du mois de juin de l’année 2013 (du 1er juin au 10 juin), sont très rassurants, et enregistrent même une progression de 15% par rapport à la même période de l’année 2012 ainsi qu’une hausse de 2,5% par rapport à celle de l’année 2010. « On vient de recevoir les chiffres arrêtés jusqu’au 10 juin dernier. Sincèrement, cela me réconforte beaucoup. On est toujours sur le même élan et sur la même tendance positive », a-t-il dit en soulignant, cependant, que « cela n’est pas définitif mais confirme plutôt qu’on est toujours sur la même tendance qu’on est en train de viser».

Cette tendance à la hausse, atteste, en effet, que les événements survenus à Jebel Chaâmbi, n’ont pas affecté les réservations pour la saison touristique malgré les craintes que ces derniers événements puissent fragiliser, encore, le secteur. En effet, depuis le début de l’année en cours jusqu’au 10 juin 2013, le nombre des toursites a enregistré une hausse de 1,8% par rapport à la même période de l’année 2012, ce qui confirme, entre autres, que les touristes préfèrent encore la Tunisie puisque les derniers événements n’ont pas touché zones touristique. A cela s’ajoute l’effort fourni par les forces de sécurité pour calmer la situation et rassurer les touristes étrangers.

Cependant, par rapport à la même période de l’année 2010, la baisse a été plus ou moins importante au niveau du nombre des touristes, se situant à 11,8%(du 1er janvier au 10 juin). Il n’en demeure pas moins, selon le ministre, la progression demeure positive, la baisse ayant été auparavant de -13,1%», a-t-il déclaré. Cette baisse a touché plusieurs nationalités, surtout celles européennes qui ont reculé de 28,3%, par rapport à même période de l’année 2010 et de -2,3% par rapport à 2012. Le premier marché touristique de la Tunisie, la France s’est replié de 45,9%, par rapport à 2010 et de 19,8% par rapport à 2012. Les flux espagnols ont chuté de plus de la moitié, soit de 67,4% par rapport à 2010 et de 15,2% par rapport à 2012. Le marché grec a aussi reculé de 60,5% par rapport à 2010 et de 13,3% par rapport à 2012. Les autres nationalités qui ont connu de fortes baisses sont notamment les Portugais dont les flux ont enregistré une baisse de 49,2% par rapport à 2010 et une baisse de 1% par rapport à 2012. Les touristes croates ont été moins nombreux à hauteur de 68,6% par rapport à 2010 et de 15,4% par rapport à 2012.

Concernant les objectifs fixés pour la saison estivale, le ministre a indiqué que le ministère est en train de mobiliser toute la population tunisienne pour réaliser les objectifs arrêtés pour , principalement, permettre au secteur du tourisme de récupérer la place qui est la sienne dans l’économie tunisienne et revenir aux chiffres de l’année 2010.

Il a appelé, à cette occasion, à renforcer le rôle de ce secteur dans l’économie tunisienne ainsi que dans l’esprit des Tunisiens. « Il faut que tous les Tunisiens sachent que ce secteur qui fait vivre, actuellement plus que le 1/5 de la population va faire vivre plus de la moitié de la population tunisienne », a-t-il estimé.

Il a appelé également à faire réussir la prochaine saison estivale pour d’atteindre le chiffre de 7 millions de touristes : « C’est un objectif très ambitieux. Je suis persuadé que si on réussit notre plan d’action on pourra y arriver facilement », a-t-il souligné.

Sur la manière de procéder, Jamel Gamra a insisté sur la nécessité de mobiliser toutes les troupes et toute la population pour atteindre cet objectif. Et de préciser que les chiffres actuels confirment la reprise et sont porteurs de confiance pour la réalisation des objectifs. « Il faut absolument que l’on soit très près de notre marché. Je compte sur la mobilisation de toute la population tunisienne et tous les intervenants dans le secteur, dont principalement, ceux intervenant dans l’environnement et la sécurité », a-t-il dit.

Le ministre a reconnaît, par contre, qu’il reste beaucoup de travail à faire notamment en ce qui concerne l’amélioration des prestations et des services. « On est un peu loin. Il faut améliorer nos prestations et accélérer les efforts nécessaires pour la promotion de la destination Tunisie ».

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux