Tags Posts tagged with "touristes français"

touristes français

par -

« Les chiffres des touristes français en Tunisie sont plutôt très bonS pour le début de 2017. Leur fréquentation a doublé par rapport à 2016 « , a indiqué ce dimanche l’ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor.

La Tunisie a fait savoir qu’elle avait besoin du retour des touristes européens  » c’est pourquoi ils sont de plus en plus nombreux « , a-t-il dit.

Dans une déclaration à l’agence TAP en marge de sa participation à la manifestation  » Djerba invite la France « , Poivre d’Arvor a salué les efforts des forces de sécurité et du gouvernement dans le maintien de la sécurité en Tunisie.  » Ils ont fait vraiment leur maximum « , a-t-il insisté, soulignant que les conditions de sécurité sont optimales en Tunisie.  » Nous avons souffert, en Tunisie mais également en France, des attentats qui nous ont frappés; alors c’est très important de pouvoir dire aux touristes qu’ils seront en sécurité en Tunisie « , a-t-il rassuré.

Sur le pèlerinage annuel juif de la Ghriba, Olivier Poivre d’Arvor a indiqué que c’est à la fois un événement rituel et religieux et un lieu de rencontre de gens venant des quatre coins du monde.  » C’est comme les fêtes de Pâques à Séville où viennent des centaines de milliers de touristes et où les villes et les communes vivent au rythme d’une histoire millénaire et en même temps accueillent des tas de gens « , a-t-il relevé, estimant que la Ziara de la Ghriba est un moment spectaculaire partagé par des juifs venus du monde entier.

 » On a besoin de ces archaïsmes, rituels et costumes et on a besoin des œufs à mettre dans la synagogue pour contrer la modernité d’Internet « , a-t-il soutenu. Selon lui, les rituels de la Ghriba, répondent à une culture parfois oubliée dès lors qu’on travaille avec des portables et des ordinateurs.

Poivre d’Arvor a souligné l’importance de ce rendez-vous pour Djerba et pour le tourisme djerbien :  » C’est très important pour les djerbiens qui sont nés ici et reviennent mais aussi pour d’autres qui viennent assister au pèlerinage et repartent avec un message très simple : ici on est en sécurité, ici c’est bienveillant et tolérant et ici on a envie de revenir pour la nature, pour la culture et pour le tourisme « . Selon l’ambassadeur, le tourisme est de plus en plus exigeant  » on n’a plus envie de tremper ses pieds dans l’eau mais on a aussi envie de tremper sa tête dans la culture des autres « .

par -

Malgré une augmentation de plus de 33 % des entrées enregistrée du 1er janvier jusqu’au 10 mars 2017, les touristes français qui visitent la Tunisie ne sont pas encore au rendez-vous, estime la directrice de l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) en France Wahida Jaiet.
Elle affirme dans une déclaration à l’agence TAP, en marge de la 42ème édition du Salon mondial du tourisme (SMT) , que « le booking assuré par les principaux tours opérateurs commercialisant la destination tunisienne est de l’ordre de 49 %  »
Pour elle,  » ces chiffres sont porteurs d’espoir, mais rien n’est encore gagné « , notant que la reprise sera installée dans la durée.
De son coté, Mourad Kallal, professionnel du tourisme estime que  » la reprise affichée aujourd’hui se réalise au niveau des touristes individuels « .
« Nous sommes absents sur le marché du tourisme de groupe  » précise à l’agence TAP, ce participant.
Kallal soulève également, la problématique  » du transport aérien, le manque de moyens et la hausse des tarifs affichés par Tunisair « .
Une dizaine de professionnels de tourisme tunisien représentant notamment les régions de Sousse, Zarziz-Djerba, participent à la 42ème édition du SMT, présentant des tarifs promotionnels sur la destination en dehors des périodes des vacances.
Le stand Tunisie a été aménagé sur 36 mètres offrant aux visiteurs l’occasion de s’informer sur les offres touristiques en Tunisie et sur le savoir-faire des artisans et des artistes tunisiens dans les domaines de la poterie et de la calligraphie.
Une dégustation de la pâtisserie tunisienne a été offerte aux visiteurs intéressés par la destination.
 » Nous essayons de faire porter le message que la Tunisie est une destination autre que le balnéaire « , note la directrice de l’Ontt à Paris. Elle précise qu’une action de promotion de la destination est assurée dans le stand de l’émission  » Arthur autour du monde « , laquelle est diffusée sur la chaîne  » gulli « .
Le SMT, qui se tient du 16 au 19 mars, à Paris, est un rendez-vous annuel réunissant plus de 500 professionnels venant de plusieurs pays du monde. Plus de 130 mille visiteurs se rendent au  » SMT  » pour réserver leurs vacances, selon les organisateurs de ce salon.

par -

Un appétit croissant des touristes français pour la Tunisie, c’est ce que nous dit le Figaro.fr ce mercredi 25 janvier 2017. Le site d’informations français, qui a enquêté sur la question, fait état d’une tendance à la hausse, certes lente mais bien effective, après la morosité provoquée par les carnages de 2015 en Tunisie, au musée du Bardo de Tunis et à Port el-Kantoui où 59 touristes au total ont laissé la vie.

Certes on est encore loin de l’embellie avant la Révolution de 2011, avec 1,5 million de visiteurs français qui se payaient du bon temps en Tunisie, mais la reprise est notable, surtout au regard des chiffres infimes de 2015. En effet seuls 400 mille Français ont mis le cap sur le ‘pays du jasmin’ l’an dernier.

Le directeur général de l’Office du tourisme à Tunis, Abdellatif Hmam, a confié à l’AFP que le gouvernement tunisien vise 500 mille touristes français pour 2017, pour commencer. « Il y a un début de retour de la clientèle française » et « il y a beaucoup d’envie de notre côté de faire reprendre ce marché. Nous sommes optimistes », indique Hmam. Du côté des agences de voyage françaises, on note « depuis deux mois une reprise de l’activité » vers la Tunisie ; le vice-président des Entreprises du Voyage, Richard Soubielle, fait même état de réservations qui ont fait un saut spectaculaire de 66% en novembre et 39% en décembre. Même dynamique chez les tour-opérateurs (Seto), qui ont stoppé l’hémorragie et commencent à garnir le carnet de commandes.

Laurent Abitbol, président de Marietton Développement, qui opère en Tunisie par le biais du tour-opérateur Voyamar, a son explication. Selon lui les Français s’intéressent de nouveau à la Tunisie parce que « les prix sont bas, il y a du soleil, on parle français et il y a les plus belles plages ». Il a ajouté : « la destination revient fort, en 2010 nous faisions 100.000 clients puis c’est tombé à 8.000 en 2015. Mais l’an dernier, nous sommes remontés à 14.000 personnes et nous tablons sur 30.000 pour 2017 ». Pour Raouf Benslimane, PDG de Thalasso N1 et Ô Voyages, « l’idée est de revenir raisonnablement, étape par étape, et dans la mesure où il n’y a pas d’événements. Mais aujourd’hui, même si le risque zéro n’existe pas, la destination déploie les mêmes moyens que n’importe quel pays européen en termes de sécurité »…

par -

Plus de 1000 touristes français de Lyon, Marseille et Paris arrivent en Tunisie durant ce moins d’août courant et jusqu’au mois de novembre 2016, rapporte Mosaïque Fm.

Ceci s’inscrit dans le cadre d’un programme syndical commun entre l’UGTT et la Confédération Générale du Travail en France, indique la même source.

par -

Une délégation de touristes français a débarqué , samedi, dans la ville de Tataouine après une visite de trois jours à Quad dans le Sahara tunisien, sous une chaleur qui a atteint les 45°C .
Arrivés en début de semaine à l’aéroport international de Tozeur-Nefta, les membres de la délégation avaient entamé un périple qui les a mené vers Ksar Ghuilane jusqu’à Tataouine.
Leur départ est prévu ce dimanche à partir de l’aéroport de Djerba-Zarzis, a déclaré, à l’agence TAP, le voyagiste Noureddine Fartas, soulignant que « les touristes voulaient venir en Tunisie malgré les campagnes de doute menées par les médias francais notamment audiovisuels ».
Le chargé de la logistique de ce voyage, Wahid Ben Brahim a, pour sa part, indiqué que le séjour de la délégation française s’est déroulé dans de bonnes conditions et que ses membres oeuvrent à attirer un plus grand nombre de touristes vers le Sahara tunisien afin de raviver le secteur du tourisme.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Selon un nouveau rapport présenté aujourd'hui lors d'une conférence, le commerce transfrontalier informel en Afrique pourrait contribuer à l'amélioration des moyens d'existence et à...

SPORT

Reseaux Sociaux