Tags Posts tagged with "Transparency International, Tunisie"

Transparency International, Tunisie

par -
0
Transparency International a publié son dernier rapport sur le classement de 176 pays dans le monde

Transparency International a publié son dernier rapport sur le classement de 176 pays dans le monde,  » Indice de la perception de la corruption 2012».

Dans ce classement, la Tunisie a rétrogradé de deux places, occupant le 75ème rang avec un score de 41.

Les indices sont attribués sur une échelle de 0 à 100, la valeur 0 signifie que le pays est le plus corrompu dans le monde et la valeur 100 désigne le pays le moins corrompu. La Tunisie se situe donc dans la moyenne.

Toutefois, dans les pays du Maghreb, la Tunisie est le pays le moins corrompu, devant le Maroc classé 88ème avec un score de 37, l’Algérie 105ème avec un score de 34 et finalement la Libye 160ème avec un score de 21.

Dans le monde arabe, la Tunisie est classée au 6e rang. L’Egypte est 118ème avec un score de 41.

par -
0
La Tunisie a été choisie mercredi

La Tunisie a été choisie mercredi, 7 novembre 2012, pour abriter, en 2014, le 16ème congrès de l’organisation internationale Transparency International (TI), indique un communiqué de la Présidence du gouvernement provisoire, rendu public ce mercredi 7 novembre.

Cette décision sera annoncée officiellement, le 10 novembre, lors de la clôture du congrès de l’organisation internationale de lutte contre la corruption qui se tient actuellement à Brasilia (Brésil). A noter que la Tunisie participe actuellement à ce congrès.

par -
0

La perception  de la corruption a augmenté dans certains pays arabes dans le sillage de leurs soulèvements, selon l’organisation  Transparency International.

Dans l’indice annuel de perception de la corruption, la Tunisie a régressé de la 59ème à la 73ème place, avec un score qui baisse à 3.8 contre 4.3 dans l’indice IPC qui inclut 183 pays  et qui est basé sur des enquêtes indépendantes sur la corruption.

La Tunisie est devenue le berceau du « Printemps arabe » quand une vague de protestations avait contraint, en janvier 2011, l’ancien président Zine el-Abidine à fuir vers l’Arabie saoudite. La révolution a  ouvert la voie à des soulèvements  populaires en Egypte, en Libye, en  Syrie et au Yémen, qui ont  remodelé le paysage politique du Moyen-Orient. « Nous avons vu un nouveau mouvement dans les pays arabes, « a déclaré le  Directeur Général  de Tansparenc y International, Cobus de Swardt a déclaré à Reuters.

  » L’Egypte a chuté à la 112ème place alors qu’elle occupait précédemment la 98ème position, avec un  IPC de 2,9, et la Syrie est passée de la 127ème place à la 129ème  Le Yémen et la Libye sont à la 146ème place  et ont  chuté à la  164ème et la 168ème  cette année, respectivement. 

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
La Fédération Wallonie-Bruxelles a inauguré le 18 janvier un nouvel établissement scolaire belge à Dar Bouazza, et posé la première pierre de la future...