Tags Posts tagged with "travaux "

travaux 

par -
0
Main

La distribution de l’eau potable sera perturbée dans certains gouvernorats en raison des travaux qui devraient être effectués sur le canal des eaux du Nord Medjerda-Cap Bon, et ce à partir d’aujourd’hui, lundi 16 janvier au lundi 30 janvier 2017.

Dans un communiqué publié ce lundi 16 janvier 2017, la SONEDE a précisé que les perturbations dans la distribution de l’eau potable seront enregistrées dans toutes les délégations des gouvernorats de Nabeul, Sousse, Monastir et Mahdia.

Des coupures similaires auront également lieu dans les délégations de Sfax Ville, Sfax Nord, Sfax Sud, Sakiet Eddaier, Sakiet Ezzit, Tynah, El Amra, Jebeniana et El Hancha relevant du gouvernorat de Sfax.

par -
0

Selon des informations rapportées par le site «france3.fr» environ 300 millions d’euros sur 15 ans seront alloués pour « valoriser » la tour Eiffel.

Ce plan devra être voté fin janvier par le Conseil de Paris à l’occasion du lancement de la procédure qui renouvellera pour 15 ans la délégation de service public, qui s’achève le 31 octobre, de la SETE (Société d’exploitation de la tour Eiffel), société publique locale détenue à 100% par la collectivité parisienne.

La maire de Paris Anne Hidalgo propose que « le délégataire conduise 300 millions d’investissements pour valoriser ce monument emblématique qui a un rôle central dans l’attractivité touristique de Paris », a indiqué la même source.

par -
0

Les travaux de construction du nouveau siège de la Société de promotion des logements sociaux (SPROLS) avancent, atteignant 17%, a confié une source bien informée relevant de ladite société à Africanmanager.
Démarrant en mai 2016, les travaux de construction dureront 24 mois, a ajouté la même source, faisant savoir que le nouveau siège d’une superficie de 1500 mètres carrés se situe au centre urbain nord et coutera environ 12 millions de dinars.

par -
0
Les études sur le projet du réseau ferroviaire rapide (RFR) ont avancé à hauteur de 63% alors que les travaux ont atteint 47%

Le ministre du Transport, Anis Ghedira a déclaré que les travaux de réalisation du Réseau ferroviaire rapide de Tunis (RFR) avancent à un rythme satisfaisant
Dans une déclaration accordée ce mardi 21 novembre 2016 à Africanmanager, il a ajouté que la première partie de ce projet sera fin prête d’ici octobre 2017.
Financé à 60% par des bailleurs de fonds européens, ce projet constitue l’un des plus importants ouvrages ferroviaires en Tunisie surtout qu’il va améliorer les conditions de vie des habitants de la périphérie urbaine en leur facilitant l’accès au centre ville. De même, il vise la modernisation des réseaux de transport en commun, l’amélioration de la qualité des services avec une réduction des temps de parcours.

Pour rappel, la priorité du projet concerne la ligne D qui relie la station Barcelone à la station Gobaâ, sur une longueur de 12,2 km ( taux de réalisation des stations est estimé à 85%) et la ligne A reliant la station Barcelone avec Bougatfa sur une longueur de 6,3 km ( taux de réalisation des stations est estimé à 80%) .
Le coût de réalisation de ce réseau (les lignes D et A) est estimé à 1200 millions de dinars (MD), dont 800 MD pour l’infrastructure et les équipements et 400 MD pour les équipements.

par -
0
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les travaux de la construction du complexe hôtelier à Beni Mtir dans le gouvernorat de Jendouba reprendront, début janvier 2017, a annoncé le gouverneur Makrem Sebri.
Dans une interview parue dans le journal « Achourouk », il a précisé que la reprise des travaux vient à la suite d’une série d’interventions auprès des parties concernées dont notamment le ministère des Finances et la Caisse des Dépôts et de Consignations.
Il a dans le même cadre signalé qu’il a été décidé en coordination de l’Office de Thermalisme d’alimenter le complexe en eaux chaudes.
Il est à rappeler que ce projet qui répond aux objectifs de diversification touristique et de désenclavement régional est bloqué depuis deux ans.

par -
0

Les travaux de la construction de la Cité de la culture se poursuivent. Le chantier mené par la société « Bouzghenda Frères » mobilise près de 400 personnes sur tout le projet situé en pleine capitale, au bord d’axes routiers majeurs.

Pour l’heure, «les délais sont respectés et on est en conformité avec le planning fixé», nous assure Ahmed Bouzghenda, PDG de ladite société, qui a remporté l’appel d’offres suite à la résiliation du contrat de l’opérateur tchèque qui était en charge d’une grande partie du projet et ce, pour manquements à ses engagements contractuels.

Sur le terrain, l’entreprise, en étroite collaboration avec le ministère de l’Équipement, déploie les efforts pour la construction de ce bâtiment pilote, lancée au milieu en 2006 pour un coût de 120 millions de dinars et prévue pour une durée de trois ans, avec une ouverture en novembre 2009. Mais les travaux ont pris du retard et ont été stoppés en 2011, avant de reprendre en mai 2016.

Ingénieurs, techniciens et ouvriers qui composent cet effectif travaillent à une cadence soutenue de manière à finaliser la cité dans les délais.

culur

Un retard dû à des améliorations…

Ahmed Bouzghenda tient fermement à la concrétisation de ce projet ambitieux à fin novembre, sinon au premier semestre de 2018.

Encore du retard ? Cela est du à des améliorations apportées par le ministère de la Culture par rapport à certaines composantes de la cité de la Culture, a répondu le responsable dans une interview accordée à Africanmanager.

« Le projet avance normalement et on est à 20% de taux d’achèvement », a ajouté le promoteur, faisant savoir que toutes les conditions adéquates sont réunies pour faire réussir ce projet d’un montant global de 76 millions de dinars.

Notre visite des lieux nous a permis de constater l’avancement de la réalisation de plusieurs espaces dont notamment les trois salles de spectacle, d’une capacité de 1.800, 700 et 300 places ainsi que les autres espaces destinés aux foires, expositions.

C’est important dans la mesure où plus de 60% de l’infrastructure est déjà fonctionnel. Pour rappel, la Cité de la Culture, qui s’étend sur 52 hectares, comprend un ensemble de lieux pour spectacles vivants : Espace d’accueil général du public, 3 salles de spectacle et 7 studios de production, médiathèque d’actualité, une cinémathèque composée de 2 salles de cinéma, de 150 et de 350 places, Maison des artistes, galerie nationale d’art et d’exposition composée de 3 salles d’exposition dotées d’une réserve, administration générale de la cité, espace pour les activités de commerce, élément signalétique appelé « tour de la culture », des parkings. Un musée complétera cet édifice dont le coût sera d’environ cent millions de dinars.

cisd

La jeunesse présente en force

Sur l’ensemble du chantier, la présence des jeunes travailleurs est notable. Beaucoup de cadres, ingénieurs ou encore des ouvriers accèdent rapidement à plusieurs responsabilités. C’est le cas de Hédi Bouzghenda, le responsable du suivi de l’ensemble du projet et qui dirige une équipe élargie. Il éprouve une certaine satisfaction à faire partie de la construction de ce complexe.

Encore des craintes !

Ahmed Bouzghenda est certes attaché à cet édifice dédié à l’art, mais il s’est montré un peu inquiet par rapport à certains points dont notamment le glissement du dinar qui a touché l’équilibre financier de ce contrat.

«La dévaluation de notre monnaie est extraordinaire, suite à une décision de la Banque Centrale qui a choisi de ne plus intervenir sur le marché financier. Cela a causé un manque à gagner de trois millions de dinars pour une société dont les achats sont effectués sur le marché européen », a déploré notre interviewé, en annonçant des discussions prochainement avec les autorités en place pour trouver une issue à ce problème.

uys

par -
0

Une partie du site archéologique de Kalel Samema, dans le gouvernorat de Kasserine, a été détruite par un entrepreneur pour des travaux de construction d’une route, a fait savoir le conservateur du site en question, Ahmed Ghodhbani, ce lundi 26 septembre 2016 sur Shems fm.

Des mesures nécessaires ont été prises à l’encontre de l’entrepreneur, a-t-il affirmé.

par -
0

Le ministère de l’Équipement a annoncé dans un communiqué que les travaux de réalisation de l’échangeur Mahmoud Matri à l’Ariana ont été faits dans les normes et que son inondation lors des dernières précipitations de pluie est due aux ordures qui bloquaient les canalisations d’eau.
Le ministère a par ailleurs expliqué que les eaux de pluie ont été évacuées comme prévu après le prélèvement de ces ordures, ajoutant que le tunnel n’a pas encore été ouvert à la circulation puisqu’il ne dispose toujours pas de système d’évacuation d’eau.

par -
0

Le ministère de l’Équipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire a annoncé dans un communiqué rendu public, ce jeudi 15 septembre 2016, qu’à partir du samedi 17 septembre 2016, la circulation sera temporairement interrompue au niveau de l’aéroport Tunis-Carthage pour des travaux s’étalant sur 30 jours.

D’après ledit département, ces travaux seront entrepris sur la partie reliant la route X à la RN10 afin de faciliter la circulation entre La Soukra et les banlieues de la capitale.

par -
0

Selon un communiqué rendu public par la présidence de la République, le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi, a reçu, le 14 septembre 2016, le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui. Cette rencontre a porté sur les travaux de la 146e  session ordinaire de la Ligue arabe, sous la présidence de la Tunisie.

Le ministre des MAE a dans ce contexte présenté au président de République le programme de la participation officielle aux travaux de l’Assemblée générale des Nations-Unies à partir du 19 septembre prochain et les rencontres qu’il aura avec plusieurs responsables d’institutions financières internationales.

Cette rencontre a été également une occasion pour passer en revue la participation d’Essebsi, en tant qu’invité d’honneur, au forum économique américano-africain qui se tiendra  le 21 septembre 2016 à New York, a ajouté la même source.

 

par -
0

Des protestataires ont fait irruption, ce lundi 5 septembre 2016, au siège de la société Afrique Travaux à Ben Guerdane, rapporte jawhara Fm, citant une source dans la région.

Des manifestants ont détruit les équipements de ladite société et ont fracassé l’ensemble des fenêtres. Les protestataires ont également mis le feu aux bulldozer appartenant à l’entreprise, chargée des travaux de l’autoroute dans la région.
Ils se sont également emparés d’un engin de terrassement, et l’ont utilisé pour bloquer la route nationale au niveau de Oued Fessi, à 12 km de Ben Guerdane, indique la même source.

par -
0

Le groupe Bouchammaoui a organisé jeudi une visite de presse sur le site de construction du gazoduc Nawara, dont les travaux sont réalisés en association de la société allemande Max Streicher pour le compte de l’entreprise tunisienne ETAP et la compagnie autrichienne OMV.

Il s’agit d’un ouvrage reliant la station Nawara et la station de traitement de gaz de Gabès, sur 374 kilomètres, traversant les gouvernorats de Tataouine, Médenine, Gabès et Kébili.

Les travaux ont progressé à hauteur de 65%. Le  mégaprojet, une fois achevé, produira 2 millions de mètres cubes de gaz par jour, soit plus de 17% de la consommation nationale et épongera un part importante du déficit énergétique du pays.

Le projet offre des centaines d’emplois directs et indirects et fait appel à de nombreuses sociétés et entreprises de travaux publics, d’approvisionnement, de services logistiques, de transport…

Dans le cadre de ce projet, une enveloppe de plus de 7 millions de dinars est allouée au programme de responsabilité sociétale destiné à appuyer la société civile et les diplômés de l’enseignement supérieur en chômage.

par -
0

Des travaux de renforcement de la chaussée de la route nationale numéro 8 seront menés la nuit, entre l’échangeur de l’aéroport et celui d’El Ghazala dans les deux sens, et ce à partir du 22 août, a indiqué vendredi, la direction régionale de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire de l’Ariana.
Les usagers de la route sont appelés à réduire la vitesse et à suivre les panneaux de signalisation .

par -
0

En 2006, de grandes réserves de gaz ont été découvertes dans le sud de la Tunisie. Elles seront exploitées par l’entreprise publique tunisienne ETAP et  la compagnie autrichienne OMV dans le cadre du projet Nawara. Il est prévu que le gaz produit fournira environ 11% de la consommation de gaz en Tunisie.

Les deux sociétés ont attribué au groupement Max Streicher/ BouchamaouiIndustries la construction d’un gazoduc long de 374 kilomètres.  Max Streicher SpA réalise des travaux de l’ouvrage pour le compte de la société mère. Dans le cadre du projet, Streicher et Bouchamaoui sont responsables de l’exécution, de l’ingénierie et de l’approvisionnement. Près de la moitié du projet a déjà été réalisée.

Le gazoduc de 24 pouces  (1 pouce = 2,54 centimètres) reliant la station de  traitement de gaz dans le sud de la Tunisie à Gabés sur la côte est, devrait être achevé en 2017. Les activités sur le terrain ont commencé en avril 2015. En plus de la construction de l’ouvrage,  le contrat comprend la réalisation de  stations de pompage  intermédiaires, des installations de lancement et de réception de racleurs et des interconnexions avec les nouvelles installations et celles existantes – y compris l’installation de la centrale de traitement du gaz  dans le  champ de gaz de Nawara.

Des conditions de travail particulières

Afin d’effectuer simultanément les travaux et  donc permettre un processus de travail rapide, trois camps ont été installés le long de la route. Dans le sud, le tracé du gazoduc traverse principalement  le désert.

«Les conditions de travail sont complètement différentes de celles de l’Europe, » a déclaré Giovanni Muriana, Directeur Général de Max Streicher. « En été, la température atteint jusqu’à 45 degrés, en hiver, les tempêtes de sable peuvent soudainement éclater. »

Ainsi, la journée de travail commence très tôt, vers quatre heures en été, et les employés sont protégés contre le sable et le bruit en utilisant des équipements spéciaux. Comme il n’y a pratiquement pas de limitations d’infrastructure dans le sud, les activités ont progressé rapidement.

Cependant, dans le nord, la route traverse un environnement agricole. Par conséquent, des progrès devraient ralentir vers le nord, en se rapprochant de la ville de Gabès.

Avec le développement de ce projet, Max Streicher vient d’entrer dans un nouveau marché. « Le projet Nawara en Tunisie est une expérience essentielle pour nous en Afrique du Nord», a souligné  Muriana. « Le pays s’achemine vers un développement important du secteur du pétrole et du gaz, bien que le bas prix actuel du pétrole ralentisse certains investissements. Nous allons garder un œil sur les possibilités de développement des affaires et de l’investissement dans cette région à l’avenir « , a-t-il indiqué.

 

par -
0

Le ministre de l’Équipement, Mohamed Salah Arfaoui, a annoncé  dans une déclaration jeudi 28 juillet 2016 aux médias, que l’échangeur de Mahmoud Matri au gouvernorat de l’Ariana, sera prêt avant fin août, soit 4 mois avant la date fixée pour la fin des travaux.

Il a sous un autre angle indiqué que les appels d’offres relatifs aux travaux de construction du pont de Bizerte seront prêts avant la fête de l’évacuation.

par -
0
L'école primaire à Bir Chaâbane à la délégation de Thala

Samira Khedher, déléguée régionale de l’enseignement à Sousse, a rappelé ce jeudi 28 juillet 2016 dans une déclaration accordée à Jawhara fm, les résultats « honorables » enregistrés par les élèves de la région dans les examens nationaux.

Elle a par ailleurs ajouté que le mois de l’école dans sa deuxième version sera lancé le 3 août prochain, et ce à l’échelle régionale et nationale.
Les travaux de rénovation des écoles de Sousse ont été déjà lancés selon ses dires. Parmi les écoles concernées par ces travaux, l’école  de la cité nouvelle de Msaken, l’école de la poste, le collège de Jawhara …

par -
0

Les travaux de réinstallation de la statue du leader Habib Bourguiba se poursuivent dans la ville de Sousse, rapporte Mosaïque Fm.

La réinstallation sera achevée dans la nuit de ce mercredi à jeudi 28 juillet selon le conseiller municipal de la ville à la même source.

Pour rappel la décision de remise de la statut à l’avenue Habib Bourguiba de Sousse a été prise à l’issue d’un vote par les membres de la délégation. Sept voix pour, cinq contre et deux membres se sont abstenus.

par -
0

Le commissaire régional de la jeunesse et des sports à Sidi Bouzid, Jamel Ayouni a indiqué que le taux d’avancement des travaux de réalisation de la piscine municipale de Sidi Bouzid a atteint 80 pc.
Il a déclaré mercredi à la correspondante de TAP dans la région que les travaux se poursuivent à un rythme soutenu pour les parachever dans les plus brefs délais, ajoutant que la réalisation d’une piscine municipale est un acquis important pour la région qui souffre d’un manque d’espaces de loisirs et de distractions.
 » Le coût de ce projet, qui revêt une grande importance pour la jeunesse est d’environ 5 MDT », a-t-il précisé.
A noter que cette piscine municipale comprend un espace couvert qui pourrait être exploité tout au long de l’année.

par -
0

Après une longue attente, dix ans, les travaux du pont au niveau de l’Oued Boujaârine, dans la ville de Bousalem, à Jendouba, qui ont duré près de huit mois, ont officiellement pris fin. Le coût du projet s’élève à 1.2 million de dinars, rapporte Mosaïque fm

Le pont est censé réduire le risque d’inondation et protéger la région en cas de hausse du niveau des eaux de l’Oued Boujaârine, a ajouté la même source.

 

par -
0

Les travaux de dédoublement de 3 routes devant relier les régions de l’intérieur aux pôles technologiques, moyennant un montant de 450 millions de dinars (MD), démarreront à partir du mois de juin 2016, a déclaré le directeur général des ponts et chaussées Slaheddine Zouari, au cours d’une table ronde sur les contrats de performance (CP), tenue mardi. Il s’agit de la route nationale n°4 reliant Siliana et El Fahs, la route régionale n°133 pour relier Djbel El Ouest et Zaghouan et la route nationale n°12 devant relier Kairouan et Sousse.
Ces projets s’inscrivent dans le cadre du projet de Modernisation des Corridors de Transport Routier (PMCTR), à la faveur d’un prêt de 200 millions de dollars et un don de 909 mille dollars, accordés par la Banque Mondiale (BM), pour des assistances techniques, dont la mise en place d’une base de données routière et d’un contrat de performance (CP) type pour l’entretien routier en Tunisie.  Les contrats de performance sont une nouvelle forme  d’entretien routier permettant de donner aux entreprises privées des sections de routes pour assurer le cadre environnemental.
Il s’agit également d’effectuer des travaux relatifs à l’entretien routier (signalisations verticale et horizontale), à l’emploi partiel, à l’aménagement des espaces verts, à la propreté et au nettoyage, outre tout ce qui est en relation avec le domaine public routier, suivant des indicateurs de qualité, a précisé le directeur de l’entretien et l’exploitation des Routes Mourad Hamrouni.
Ces contrats, mis en place par la BM dans quelques pays de l’Amérique du Sud et de l’Afrique, permettent l’amélioration de l’entretien routier et des indicateurs de qualité, a-t-il ajouté. En vertu de ces contrats, l’administration sera plus exigeante envers les entreprises chargées de la réalisation des projets dans le cadre des CP. Pour sa part, la représentante Résidente de la Banque Mondiale Eileen Murray a souligné que l’introduction en Tunisie des contrats de performance permettra d’appliquer un système de gestion beaucoup plus rationnel et adapté au niveau du développement des routes et des ressources humaines et budgétaires.
En effet, les contrats de maintenance liés à la performance ont pour buts de rationaliser, d’optimiser et de maîtriser les dépenses de manière pluriannuelle. Dans le même contexte les fonds des activités seront décaissés en fonction de la qualité des services rendus. Il s’agit, a-t-elle avancé, non seulement d’une amélioration des dépenses publiques mais aussi d’un bénéfice pour les usagers des routes concernant l’amélioration de la mobilité.
Murray a mis l’accent, dans ce cadre, sur l’importance de l’adaptation des contrats de performance au contexte tunisien, soulignant qu’ils ont fait leurs preuve dans d’autres pays de la région, dont le Maroc. A ce titre, la BM financera une étude de faisabilité des contrats de performance dans le contexte tunisien afin d’adapter les aspects réglementaires et institutionnels  aux contrats, en vue de l’externalisation des travaux de maintenance du réseau routier et l’élaboration, en collaboration avec la profession, des cahiers des charges type pour les différents objectifs attendus par l’administration.
Le ministre de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire Salah Arfaoui a rappelé que le patrimoine routier de la Tunisie est constitué de 19500 km de routes et 50 000 km de pistes rurales dont 17500 km revêtus.
Il a souligné que l’entretien routier est devenu une priorité, affirmant que le budget alloué à cet effet a doublé au cours de ces dernières années.

TAP

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Le Premier ministre algérien, Abdelamalek Sellal, a fait une grosse annonce lors du 27ème sommet Afrique-France, à Bamako, au Mali. Samedi 14 janvier 2017,...

SPORT