Tags Posts tagged with "tués"

tués

par -
0
Deux médecins tunisiens venus à Gaza pour apporter des aides médicales aux blessés palestiniens ont été tués lors d’un violent raid israélien qui

Le porte parole de la cellule d’opérations des forces Alboniane Almarsous en Libye, Mohamed Ghasri, a déclaré lors de son passage ce mardi 2 août sur les ondes de Mosaïque Fm que deux Tunisiens appartenant à l’organisation terroriste Daech ont été tués au cours des bombardements américains sur la ville de Sirt. Deux Egyptiens et un autre individus ont été tués lors de ces bombardements.

Mohamed Ghasri a par ailleurs ajouté que les forces américaines ont effectués près de sept raids visant les membres de l’organisation terroriste sur demande du Chef du Gouvernement d’unité nationale Faïez Sarraj.

par -
0

Au moins six policiers ont été touchés par des tirs à Baton Rouge, en Louisiane, ce dimanche. Selon le maire de Baton Rouge, Kip Hoden, interrogé sur NBC News, au moins trois d’entre eux ont été tués dans « cette embuscade », deux policiers et un shérif adjoint. L’un des tireurs est mort, et deux autres « pourraient être en fuite », selon le bureau du shérif local.

Les circonstances sont encore floues, mais il semble que les policiers soient intervenus à la suite d’une première fusillade entre plusieurs individus, selon le porte-parole du shérif Casey Rayborn Hicks.

Les agents blessés ont été transportés à l’hôpital mais la situation semble circonscrite, selon le porte-parole de la police de Baton Rouge, Don Coppola. Le maire de la ville demande également aux habitants « de rester chez eux et de ne pas sortir dans la rue ».

C’est dans cette ville que la mort d’un jeune Noir abattu par la police début juillet avait provoqué une vague d’indignation. Ce dimanche, le maire de la ville a appelé au calme, redoutant une nouvelle poussée de tension. « Ne laissons personne définir cette communauté par des actes absurdes de violence », a-t-il lancé.

 

par -
0

L’Unicef a recensé la mort de 25 enfants palestiniens durant les trois derniers mois de 2015, en pleine vague d’attaques, majoritairement menées au couteau par des jeunes Palestiniens isolés, et s’est alarmée du nombre d’enfants détenus par Israël, un record depuis sept ans.

Durant les trois derniers mois de 2015 «25 enfants palestiniens, dont cinq filles, ont été tués et 1 310 blessés à travers l’Etat de Palestine : 23 enfants (19 garçons, quatre filles) ont été tués en Cisjordanie et à Jérusalem-Est et deux dans la bande de Gaza», indique l’agence de l’ONU dans son rapport sur le dernier trimestre 2015.

L’Unicef se dit «très inquiète quant à un usage excessif de la force, notamment dans les cas où des enfants palestiniens ont été abattus par les forces de sécurité israéliennes après avoir mené ou été soupçonnés de mener une attaque au couteau».

L’Unicef dénonce le fait qu’aucune poursuite n’ait été engagée, citant notamment l’exemple d’une adolescente de 17 ans emmenée par des soldats israéliens pour une fouille à un check-point près de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie avant d’être abattue d’au moins cinq balles.

«Les autorités israéliennes disent qu’elle tentait de poignarder un policier, mais un témoin a affirmé qu’elle ne présentait aucun danger au moment où elle a essuyé les tirs et qu’elle criait qu’elle n’avait pas de couteau», affirme le rapport.

Les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël sont en proie depuis octobre à une vague de violences qui a coûté la vie à 204 Palestiniens, 28 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre, selon un décompte de l’AFP.

par -
0
Les combattants de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont conquis mercredi la ville de Tikrit

Au moins 86 personnes ont été tuées et une centaine blessées mercredi dans trois attentats à la voiture piégée à Bagdad, dont l’un a visé un marché bondé, la journée la plus meurtrière dans la capitale irakienne depuis le début de l’année.

Les trois attentats ont été revendiqués dans des communiqués mis en ligne par le groupe djihadiste sunnite Etat islamique (EI) qui a affirmé que trois kamikazes les avaient perpétrés.

L’attaque la plus sanglante a eu lieu à une heure d’affluence, à 10 h 00 (07 h 00 GMT), dans une zone de marché dans le quartier chiite de Sadr City, dans le nord de Bagdad. Au moins 64 personnes ont péri et 82 ont été blessées, selon des sources médicales et de sécurité.

L’incendie s’est rapidement propagé à des échoppes, dont les devantures ont volé en éclats. « Un camion a tenté d’abord de pénétrer dans le marché mais les policiers lui ont interdit de s’approcher et ont demandé au conducteur de rebrousser chemin. Mais le camion a trouvé une autre entrée et a explosé », a indiqué un témoin, Abou Ali.

« Les gens et les vendeurs ici sont des civils innocents », a-t-il lancé en exprimant sa colère. Quelques heures plus tard, deux nouveaux attentats à la voiture piégée ont frappé le quartier chiite de Kazimiyah et celui mixte (sunnite-chiite) de Jamea à Bagdad, selon la police.

par -
0

La branche égyptienne de Daech  a tué dimanche huit policiers égyptiens en criblant de balles leur minibus, l’une des attaques les plus meurtrières menées par les jihadistes près du Caire.

Ce mouvement, qui a fait allégeance en 2014 à l’organisation extrémiste contrôlant une partie de l’Irak et de la Syrie, a déjà revendiqué la plupart des attaques et attentats ayant fait des centaines de morts parmi les policiers et les soldats en Egypte ces trois dernières années.

« Une unité de soldats du califat a attaqué un minibus transportant huit apostats de la police criminelle à Helwan (…) et les a tous tués », affirme l' »Etat islamique Egypte » sur l’un de ses comptes Twitter. Il assure avoir ainsi « vengé les femmes pures détenues dans les prisons des apostats ».

En pleine nuit, des inconnus ont ouvert le feu sur le minibus transportant huit policiers en civil, dont un lieutenant, à Helwan, dans la banlieue sud du Caire, selon le ministère de l’Intérieur. Tous les occupants ont été tués.

par -
0
Une secousse tellurique a été ressentie vendredi soir dans le gouvernorat de Gafsa. Le tremblement d’une magnitude de 2

Incendies, destructions, glissement de terrain ont tué au moins dix-neuf personnes et semé l’angoisse toute la nuit de vendredi à samedi dans le sud-ouest du Japon, à nouveau frappé par un violent séisme de magnitude 7,0.

«Des incendies ont éclaté en beaucoup d’endroits» et de «graves dommages sont constatés dans de vastes zones», a annoncé le porte-parole du gouvernement Yoshihide Suga, citant 76 cas de personnes soit bloquées soit enterrées vives sous des décombres. Le quotidien Mainichi Shimbun évoque le chiffre de 19 morts dans la nuit de vendredi à samedi, soit 28 personnes tuées en tout depuis les premières secousses jeudi.

L’avis de risque de tsunami émis dans la nuit de vendredi à samedi par l’agence de météorologie a été levé. Les autorités appellent toutefois à la vigilance en raison de la fréquence exceptionnelle des séismes depuis plus de 24 heures dans cette région de Kumamoto. Ce nouveau tremblement de terre est le plus fort enregistré depuis une série meurtrière de plus de 100 secousses qui touchent l’île de Kyushu et plus particulièrement la préfecture de Kumamoto depuis jeudi soir.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

SPORT

0
Le Club Africain a publié sur sa page officielle facebook les derniers transferts effectués dans le mercato d'hiver 2016-2017. Les nouvelles recrues: Oussama Darragi (29...