Tags Posts tagged with "Tunis, carburant,"

Tunis, carburant,

par -
0
La colère n’a pas désenflé

La colère n’a pas désenflé, ce mardi, au deuxième jour de la grève des transporteurs des produits pétroliers. La pénurie d’essence a touché la majorité des stations services à cause d’une demande très forte voire frénétique notamment sur l’essence sans plomb, consommé par la grande majorité des automobilistes en Tunisie. C’est depuis que les pompistes ont annoncé une grève de trois jours, que de très longues files d’attente ont encombré toutes les stations-services. Tout le monde se bouscule pour satisfaire ses besoins et conjurer les effets néfastes de cette grève sachant que la Tunisie consomme 10,3 millions de litres de carburant chaque jour dont 8,3 millions litres de mazout, d’essence et de pétrole lampant) et 6,5 millions dans tous les réseaux. Le transport de ces quantités de carburant est assuré par 210 camions.

Le directeur central d’exploitation et de commercialisation des produits pétroliers de la Société nationale de distribution des pétroles (AGIL), Habib Mlaouah a indiqué, dans une déclaration à Africanmanager, que la situation suite à cette grève n’est pas catastrophique, soulignant cependant que ce qui inquiète vraiment, c’est la frénésie du citoyen, sachant surtout qu’il reste encore un autre jour de grève, selon le préavis déposé.

Il a fait remarquer, en outre, que la société Agil a veillé, depuis lundi, premier jour de la grève, à satisfaire au maximum les besoins des citoyens et des services publics. « On a doublé notre capacité d’approvisionnement pour ne pas perturber l’approvisionnement en carburant des stations-services », a-t-il dit

 

Il nous a dressé, dans le même contexte, la liste des stations services qui continuent d’approvisionner les citoyens en carburant. Il s’agit des stations de Hédi Laâbidi, Rue de Carthage, Mohamed 5, Cité olympique, l’entrée Sud de la capitale, les Berges du Lac, Z4, Mornag, Boumhel, Sidi Bou Saïd, Hammam Lif, Yasminat, Ennasr, Sidi Amor Boukhtiwa, et Ariana. Selon lui, ces stations poursuivront leur travail d’approvisionnement en carburant, précisant que les régions de l’intérieur ne font face à aucun problème à cet égard.

Habib Mlawah nous a affirmé que les stations-services travaillent normalement et satisfont aux besoins des citoyens en carburant comme à l’accoutumée et que de nombreuses stations ont été approvisionnées exceptionnellement durant le week-end.

 

Il a appelé, à cette occasion, les parties prenantes à trouver une issue rapide au problème à l’origine de la grève des transporteurs des produits pétroliers qui se poursuivra jusqu’au mercredi, 12 mars 2014. De son côté, Mondher Mejidi, directeur carburant au sein de la SNDP, nous a indiqué que la société Agil a approvisionné les forces de la sûreté de Gammarth à hauteur de 11 mille litres de carburant et de 8 mille litres pour les forces de la sûreté de Sousse. Et d’ajouter que 20 mille autres litres de carburant sont en route pour les forces de la sécurité et les forces de la brigade d’ordre public.

Par ailleurs, nous apprenons auprès d’une source du ministère des Affaires sociales, qu’une réunion se tiendra ce mardi, 11 mars 2014 vers 20h30 au ministère du Transport pour trouver une issue rapide à la crise des stations-services. Cette réunion se tiendra en présence des représentants du ministère des Affaires sociales et du Transport ainsi que des syndicalistes.

Par ailleurs, il ya lieu de signaler que malgré les assurances du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines de mettre en place certaines mesures pour garantir l’approvisionnement des stations services en carburant sur tout le territoire tunisien, l’approvisionnement reste encore paralysé et aucune mesure n’a été annoncée jusqu’à cette heure, et les automobilistes rongent leur frein en attendant le dénouement de la crise tout en étant appelés par les autorités à faire preuve de sens de la responsabilité et à rationaliser leur demande en carburant.

Khadija Taboubi

par -
0
La colère n’a pas désenflé

La colère n’a pas désenflé, ce mardi, au deuxième jour de la grève des transporteurs des produits pétroliers. La pénurie d’essence a touché la majorité des stations services à cause d’une demande très forte voire frénétique notamment sur l’essence sans plomb, consommé par la grande majorité des automobilistes en Tunisie. C’est depuis que les pompistes ont annoncé une grève de trois jours, que de très longues files d’attente ont encombré toutes les stations-services. Tout le monde se bouscule pour satisfaire ses besoins et conjurer les effets néfastes de cette grève sachant que la Tunisie consomme 10,3 millions de litres de carburant chaque jour dont 8,3 millions litres de mazout, d’essence et de pétrole lampant) et 6,5 millions dans tous les réseaux. Le transport de ces quantités de carburant est assuré par 210 camions.

Le directeur central d’exploitation et de commercialisation des produits pétroliers de la Société nationale de distribution des pétroles (AGIL), Habib Mlaouah a indiqué, dans une déclaration à Africanmanager, que la situation suite à cette grève n’est pas catastrophique, soulignant cependant que ce qui inquiète vraiment, c’est la frénésie du citoyen, sachant surtout qu’il reste encore un autre jour de grève, selon le préavis déposé.

Il a fait remarquer, en outre, que la société Agil a veillé, depuis lundi, premier jour de la grève, à satisfaire au maximum les besoins des citoyens et des services publics. « On a doublé notre capacité d’approvisionnement pour ne pas perturber l’approvisionnement en carburant des stations-services », a-t-il dit

 

Il nous a dressé, dans le même contexte, la liste des stations services qui continuent d’approvisionner les citoyens en carburant. Il s’agit des stations de Hédi Laâbidi, Rue de Carthage, Mohamed 5, Cité olympique, l’entrée Sud de la capitale, les Berges du Lac, Z4, Mornag, Boumhel, Sidi Bou Saïd, Hammam Lif, Yasminat, Ennasr, Sidi Amor Boukhtiwa, et Ariana. Selon lui, ces stations poursuivront leur travail d’approvisionnement en carburant, précisant que les régions de l’intérieur ne font face à aucun problème à cet égard.

Habib Mlawah nous a affirmé que les stations-services travaillent normalement et satisfont aux besoins des citoyens en carburant comme à l’accoutumée et que de nombreuses stations ont été approvisionnées exceptionnellement durant le week-end.

 

Il a appelé, à cette occasion, les parties prenantes à trouver une issue rapide au problème à l’origine de la grève des transporteurs des produits pétroliers qui se poursuivra jusqu’au mercredi, 12 mars 2014. De son côté, Mondher Mejidi, directeur carburant au sein de la SNDP, nous a indiqué que la société Agil a approvisionné les forces de la sûreté de Gammarth à hauteur de 11 mille litres de carburant et de 8 mille litres pour les forces de la sûreté de Sousse. Et d’ajouter que 20 mille autres litres de carburant sont en route pour les forces de la sécurité et les forces de la brigade d’ordre public.

Par ailleurs, nous apprenons auprès d’une source du ministère des Affaires sociales, qu’une réunion se tiendra ce mardi, 11 mars 2014 vers 20h30 au ministère du Transport pour trouver une issue rapide à la crise des stations-services. Cette réunion se tiendra en présence des représentants du ministère des Affaires sociales et du Transport ainsi que des syndicalistes.

Par ailleurs, il ya lieu de signaler que malgré les assurances du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines de mettre en place certaines mesures pour garantir l’approvisionnement des stations services en carburant sur tout le territoire tunisien, l’approvisionnement reste encore paralysé et aucune mesure n’a été annoncée jusqu’à cette heure, et les automobilistes rongent leur frein en attendant le dénouement de la crise tout en étant appelés par les autorités à faire preuve de sens de la responsabilité et à rationaliser leur demande en carburant.

Khadija Taboubi

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE